Prendre des risques pour réussir

De
Publié par

Alors que le climat s'est fortement dégradé dans les entreprises et qu'elles subissent la crise et la concurrence des pays émergents, ce livre vise à renouer avec le goût du risque et de l'aventure pour innover (gage de compétitivité) et aider chacun à retrouver du sens à son travail. Oser prendre des risques, bien gérer l'échec, développer un bon climat dans l'entreprise, lutter contre la souffrance au travail, sensibiliser et former les jeunes dans l'entreprise.. sont des leviers dont on dispose, sous réserve d' un management mieux formé. En s'appuyant  sur toutes sortes de références économiques, historiques et sociétales, sur une centaine d'interviews,  pour analyser la situation, l'ouvrage propose et développe des pistes pour redonner le goût du risque, via des actions au niveau de l'entreprise et de la formation. Des témoignages de dirigeants et de dirigeantes concrétisent l'ensemble.
Publié le : mercredi 6 avril 2011
Lecture(s) : 32
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782100564408
Nombre de pages : 176
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Couv_9782100564408

Copyright Dunod, Paris, 2011

9782100564408

Visitez notre site Web : www.dunod.com

Consultez le site Web de cet ouvrage

Le code de la propriété intellectuelle n'autorisant, aux termes des paragraphes 2 et 3 de l'article L122-5, d'une part, que les « copies ou reproductions strictement réservées à l'usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective » et, d'autre part, sous réserve du nom de l'auteur et de la source, que « les analyses et les courtes citations justifiées par le caractère critique, polémique, pédagogique, scientifique ou d'information », toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle, faite sans consentement de l'auteur ou de ses ayants droit, est illicite (art; L122-4). Toute représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, notamment par téléchargement ou sortie imprimante, constituera donc une contrefaçon sanctionnée par les articles L 335-2 et suivants du code de la propriété intellectuelle.

Remerciements

L’auteur tient à remercier les personnes qui ont pris le temps de témoigner de leur quotidien. Par leur expérience et leur recul, elles lui ont permis d’affiner et de préciser son analyse. Elles viennent :

  • Du monde de l’entreprise :

Muriel Amar – Ariel Barugel – Christian Basse – Jean-Luc Brussier – Pierre Burelle – Xavier Cagneau – Bénédicte Calmon – Anne-Marie Bellis – Régine Bop – Corinne Brenne – Pierre Bruandet – Isabelle Chavé – Pascal Collardey – Pierre Coppey – Daniel Croquette – Luc Dangeard – Marie-Pierre Delannoy – Caroline Dépalle – Joël Didiot – Leslie Dehant – Olivier Dumarty – Sylvie Brel – Hillary Ellis – Geneviève Eyssartier – Daniel Freymuth – Benoît Genuini – Xavier Grenet – Thierry Groussin – Sylvie Hériard Dubreuil – Sophie Lacroix – Yves Lacqueille – Béatrice de Lagrevol – Xavier Laigneau – Frédéric Lamoureux – Jean-François Le Page – Jean-Michel Lestrade – Arnaud de Leyssac – Francine Louvel – Pierre Loustric – Marie-Hélène Marot – Myriam Maestroni – Loïc Mahé – Patricia Marchesi – Jean-Pierre Martine – Isabelle Martens – Alain Mauriès – Véronique Ménard – José Milano – Corinne Moreau – Maurice Neyme – Pascal Noygirat – Tomoko Numoi – Marie-Christine Parent – Danièle Petterson – Mathieu Peycéré – Alain Rohaud – Catherine de Sineti – Jean-Luc Brussier – Patrice Fonlladosa – Augustin de Champeaux – Félix Roche – Michael Salone – Frédérique Setruk – Véronique Simon – Catherine de Sinety – Maya Tesson – Pierre Eric Texier – Colombe Thiélin – Bruno Tilliette – Jean-Pascal Valemblois – Annick Verdier – France Villette – Patricia Viviani – Pierre Viénot

  • Du monde du coaching et du conseil

Ingrid Bianchi-Lieutaud – Jean Brunetti – Pierre Bismuth – Françoise Brunet – Theresa Fallot – Marie-France Frady – Catherine Franc – Thierry Gérard – Patrice Hagelauer – Dominique Jaillon – Stéphane Rozès

  • Du monde de l’éducation et de l’enseignement

Tamym Abdessemed – Françoise Caumet – Nicolas Cheimanoff – Lucile Dromer-North – Françoise Dany – Bernard Galembeau – Isabelle Liotta – Dimitri Magot – Nadia Marik – Alexia de Monterno – Jean-Baptiste Nicolas – Françoise Rey – Claude Sauvageot – Michel Berry

  • De mondes variés

Amiral François Dupont – Pierre Lamblin – Marie-Christine Navatoni – Ana Stellinger – Michel Olivier

N.B. : L’auteur a souhaité préserver l’anonymat de quelques-uns, qui ont accepté de lui faire part d’une réalité parfois difficile, pour ne pas leur porter préjudice et ne pas nuire à leur entreprise.

  • L’auteur tient également à remercier les personnes qui, par leur relecture riche et attentive, ont contribué à cet ouvrage : Renaud Belleville – John Bradley – Carmen Graells – Nathalie Guégan – Marie-Hélène Marot – Christian Ogier – Charles Ogier – Bertrand Wiedemann-Goiran.

Préface

L’idée de « prendre des risques pour réussir » m’a spontanément donné envie de réfléchir à l’ensemble des peurs qui se dressent entre notre envie d’agir, de créer, d’imaginer, d’inventer, de construire ou encore de rêver et notre réalité envahie de doutes multiples, d’incertitudes plus ou moins conscientes, de freins plus ou moins avouables ou encore d’angoisses à effet insomniaques qui constituent autant de freins à l’expression et à la réalisation de ces envies.

En chacun de nous, employés, managers, cadres, étudiants coexistent ces forces qui en s’opposant rendent bien difficile le fait d’entreprendre et d’aller de l’avant.

Au final, nous sommes tous confrontés tôt ou tard, plus ou moins souvent et intensément, à cette immense contradiction caractéristique de l’espèce humaine que constitue le fait de vouloir s’améliorer et réussir en redoutant de ne pas y parvenir ou de s’attirer des inimitiés.

Finalement, n’est-ce pas là du courage d’être soi – la forme ultime d’« authentic leadership » – dont nous parlons ? En d’autres termes, de la façon d’affronter lucidement et volontairement nos limites pour mieux les repousser.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.