Richard Stallman et la révolution du logiciel libre

De
Publié par

Une lecture indispensable pour mieux comprendre l'histoire et l'avenir de l'informatique et les origines du mouvement du logiciel libre



Cette biographie autorisée de Richard Stallman éclaire sans complaisance la vie de ce personnage autant décrié qu'encensé qui a révolutionné l'histoire du logiciel en fondant le mouvement pour le logiciel libre.



Amendée avec humour par Richard Stallman lui-même sans rien perdre de ses qualités critiques, elle retrace au travers d'anecdotes savoureuses la jeunesse d'un surdoué, les événements qui l'ont mené à la genèse de la licence GNU GPL, et sa lutte pour protéger l'ouvrage logiciel et en faire reconnaître le rang de patrimoine mondial.



Nouvelle édition augmentée d'articles et de comics traduits du site Stallman.org.



Cet ouvrage s'inscrit dans le projet Framabook du réseau Framasoft pour la diffusion du logiciel libre auprès d'un large public.

Adaptation à l'initiative d'Alexis Kauffmann.




  • Une histoire d'imprimante


  • 2001, l'odyssée d'un hacker


  • Portrait de Richard en jeune homme


  • Destituer Dieu


  • Une oasis de liberté


  • La commune Emacs


  • Une morale à l'épreuve


  • Sur scène avec Saint Ignucius


  • Genèse de la Licence publique générale de GNU (GNU GPL)


  • GNU/Linux


  • Richard Stallman et l'open source


  • Une brève incursion dans l'enfer hacker


  • Le combat vers la liberté


  • Epilogue de Sam Williams : une écrasante solitude


  • Annexes


    • A. A propos du terme hacker


    • B. Articles traduits du site Stallman.org


    • C. Comics traduits du site Stallman.org


    • D. La GNU Free Documentation License



Publié le : vendredi 22 mars 2013
Lecture(s) : 57
EAN13 : 9782212234176
Nombre de pages : 360
Prix de location à la page : 0,0097€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
Richard Stallman et la révolutiondulogiciel libre Unebiographieautorisée
Une initiative Framasoft
Linformatiquelibreà laportée detous!
Mathématicien et informaticien de génie, Richard Matthew Stallmanest le fondateur charismatique du mouvementGNUà l’origine du logiciel libre dans les années 1980. Après des études de physique et de mathématiques à l’université de Harvard et au MIT, le célèbre hacker annonce en 1983 le développement du système libre GNU avant de fonder laFree Software Foundation. Il crée en 1989, avec Eben Moglen, la première version de la licence GNU GPL et est récompensé par la fondation MacArthur en 1990.
Sam Williams, journaliste américain, a mené de nombreuses interviews avecRichard Stallmanpour réaliser une première version de cette biographie, revue et augmentée pour plus de moitié par ce dernier, en collaboration avec Christophe Masuttide l’équipe Framasoft.
Richard Stallman a choisi de reverser ses droits à laFree Software Foundation(FSF) et Christophe Masutti à l’association Framasoft.
Richard Stallmanet la révolutiondulogiciel libre
Une lecture indispensable pour mieux comprendre l’histoire et l’avenir de l’informatique et les origines du mouvement du logiciel libre
Cette biographie autorisée de Richard Stallman éclaire sans complaisance la vie de ce personnage autant décrié qu’encensé qui a révolutionné l’his-toire du logiciel en fondant le mouvement pour le logiciel libre.
Amendée avec humour par Richard Stallman lui-même sans rien perdre de ses qualités critiques, elle retrace au travers d’anecdotes savoureuses la jeunesse d’un surdoué, les événements qui l’ont mené à la genèse de la licence GNU GPL, et sa lutte pour protéger l’ouvrage logiciel et en faire reconnaître le rang de patrimoine mondial.
Nouvelle édition augmentée d’articles et de comics traduits du site Stallman.org.
Cet ouvrage s’inscrit dans le projet Framabook du réseau Framasoft pour la diffusion du logiciel libre auprès d’un large public. Adaptation à l’initiative d’Alexis Kauffmann.
Richard Stallmanet la révolutiondulogiciel libre Unebiographieautorisée
R i c h a rdM .S t a l l m a nS a mW i l l i a m s C h r i s to p h eM a s u t t i
Richard Stallmanet la révolutiondulogiciel libre Unebiographieautorisée
Une initiative Framasoft Remerciements à Alexis Kauffmann
M 
Cet ouvrage est la deuxième édition de l’œuvre intituléeRichard Stallman et la révolution du logiciel libre – Une biographie autorisée. Il agrège : la première édition de l’ouvrage sous la licence GNU Free Documentation License, les versions françaises des articles et des comics du site Stallman.org, qui sont ici publiées par leur auteur, traducteurs et les éditions Eyrolles sous licence Creative Commons CC-BY-ND. Pour la première édition (l’ouvrage hors les annexes B et C), permission vous est donnée de copier, distribuer et/ou modifier ce document selon les termes de la licence GNU Free Documentation License, version 1.3 ou ultérieure publiée par la Free Software Foundation, avec le texte de première et de quatrième de couverture (cover texts) : « Éditions Eyrolles – Framasoft ». En cas d’améliorations majeures, les éditions Eyrolles et les auteurs vous autorisent à ne pas tenir compte de l’obligation concernant les textes de couverture (« cover texts »). Une copie de cette licence figure dans la section « Annexes » de ce document (texte original de la licence GNU FDL). © Richard M. Stallman, Sam Williams, Christophe Masutti (Framasoft), Groupe Eyrolles, 2010, 2013 pour la présente édition. © Richard M. Stallman et les éditions Eyrolles (Jean Zundel, Muriel Shan Sei Fan) pour les versions françaises des articles et comics traduits, 2012, 2013 et Framasoft pour la version française du dernier article de l’annexe B. Illustrations Titre : PDP-10 with KL10 processor. Stanford Artificial Intelligence Laboratory. 1979. Auteur : Rodney Brooks Licence : GNU Free Documentation Licence Source : Rodney Brooks Historique des modifications Œuvre originale écrite par Sam Williams. Mars 2007 Projet de traduction en français, initié par Framasoft (http://www.framasoft.net/), Alexis Kauffmann, puis sous la direction de Christophe Masutti (Framasoft). Décembre 2008 – novembre 2009 Modifications majeures apportées au texte original par Richard M. Stallman. Traduction agrémentée de notes et d’un index. Septembre 2009 – 21 janvier 2010 Éditions Eyrolles : réécriture, retraduction, demandes d’ajouts, relecture : Muriel Shan Sei Fan, François-Pierre Dubos, Daniel Garance, Karine Joly, Sophie Hincelin, Pascale Sztajnbok. Richard Stallman : relecture finale, dernières corrections. Mise en page : Chloé Girard et David Dauvergne (La Poule ou l’Œuf). Décembre 2013 : traduction d’articles du site stallman.org Éditions Eyrolles : traduction d’articles du site Stallman.org, traduction de Jean Zundel et Muriel Shan Sei Fan. Richard Stallman : relecture finale, dernières corrections. Mise en page : Sébastien Mengin (Édilibre). ISBN-536712:98
Préfacede Richard Stallman
’ai tenté d’apporter à cette édition revue et augmentée mes J connaissances, sans pour autant sacrifier le point de vue externe et les interviews de Sam Williams. Le lecteur sera juge du succès de mon entreprise. J’ai lu pour la première fois le texte de l’édition anglaise en 2009 lorsque j’ai été sollicité pour aider à l’adaptation française deFree as in Freedom, qui demandait un peu plus que des modifications mineures. Outre que des faits étaient rapportés de façon erronée, il fallait des changements plus profonds. Sam Williams n’étant pas un programmeur, il a brouillé certaines frontières techniques et
juridiques fondamentales. Ainsi ne faisait-il pas de distinction claire entre, d’une part, modifier le code d’un programme existant et, d’autre part, implémenter certaines des idées de ce code dans un nouveau programme. Par exemple, il était dit dans la première édition qu’à la fois Gosmacs et GNU Emacs avaient été développés en modifiant le programme original PDP-10 Emacs, ce qui n’était le cas ni pour l’un ni pour l’autre. De même, le texte désignait à tort Linux comme une « version de Minix » – SCO a d’ailleurs prétendu la même chose dans leur tristement célèbre procès contre IBM, et tant Torvalds que Tanenbaum ont dû réfuter l’affirmation. La première édition dramatisait exagérément de nombreux événements en y projetant des émotions. Par exemple, il y était dit qu’en 1992, je « fuyais Linux » avant de faire en 1993 « une spectaculaire volte-face » en décidant de financer Debian GNU/Linux. Tant mon intérêt en 1993 que mon désintérêt en 1992 n’étaient que des actions au service d’un même but : achever le système GNU. Il en allait de même du lancement du noyau GNU Hurd en 1990. Pour toutes ces raisons, de nombreuses affirmations dans l’édition originale étaient erronées ou incohérentes. Il était nécessaire de les rectifier, mais le faire honnêtement était délicat sans une récriture totale qui n’était pas souhaitable. L’utilisation de notes explicites et rectificatives a été suggérée, mais l’ampleur des modifications l’aurait rendue impossible dans la plupart des chapitres. Certaines erreurs étaient trop profondément ancrées dans le texte pour être corrigées par des notes. Quant aux autres, des notes au fil ou en bas de page auraient alourdi considérablement et rendu l’ensemble illisible – les notes de bas de page étant évidemment ignorées par un lecteur lassé. C’est pourquoi j’ai directement corrigé le texte. Je précise que je n’ai pas vérifié tous les faits et citations qui m’étaient inconnus; je les ai laissés, pour la plupart, en m’en remettant à l’autorité de Sam Williams.
VI
Préface deRichard Stallman
Par ailleurs, la version de Sam Williams contenait de nombreuses citations critiques envers moi. Je les ai laissées telles quelles, me contentant d’y répondre lorsque cela s’imposait. Aucune citation n’a été supprimée, excepté certaines au chapitre 11, qui traitaient d’open sourcen’avaient pas de rapport avec ma vie ou mon action. De et même, j’ai conservé certaines interprétations personnelles de Sam Williams qui étaient critiques envers moi, lorsqu’elles ne présentaient pas de malentendus factuels ni techniques, mais j’ai librement corrigé des affirmations fausses concernant mon œuvre, mes pensées ou mes sentiments. J’ai préservé toutes ses impressions personnelles lorsqu’elles étaient présentées comme telles, et le mot « je » désigne toujours Sam Williams, sauf dans les notes précédées de mon nom, ou dans celles en italique qui ponctuent certains chapitres et l’épilogue sous forme d’encarts. Dans cette édition, le système complet qui combine GNU et Linux est appelé « GNU/Linux », tandis que « Linux » seul désigne toujours le noyau de Torvalds, excepté dans les citations où l’autre acception est signalée par[sic]. (Pour comprendre en quoi il est erroné et abusif de désigner l’ensemble par « Linux », voir http://www.gnu.org/gnu/ gnu-linux-faq.html). Je tiens à remercier John Sullivan pour ses nombreuses critiques et suggestions utiles. Richard Stallman
VII
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Le pouvoir des gentils

de editions-eyrolles

J'arrête la malbouffe !

de editions-eyrolles

J'arrête de... stresser !

de editions-eyrolles

suivant