SAVOIR REPONDRE DU TAC AU TAC

De
Publié par

L’esprit de repartie, le sens de la formule, bref, savoir répondre quelles que soient les circonstances est un art. Un art qui vous rendra d’immenses services et pourra vous sortir de bien des situations embarrassantes : négociation, interview, entretien d’évaluation, réunion, discours...

Publié le : lundi 19 octobre 2015
Lecture(s) : 10
Tags :
Tác
-
AU
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions initiales à l'identique
EAN13 : 9782759029037
Nombre de pages : 192
Prix de location à la page : 0,0050€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
EFFICACITÉ PROFESSIONNELLE
SAVOIR RÉPONDRE DU TAC AU TAC
REPARTIE, DISCOURS, INTERVIEW
Cyril GELY
INTRODUCTION
Une arme de séduction et de pouvoir L’esprit d’escalier Passer de la défensive à l’offensive Les trois principaux conseils pour répondre en toutes circonstances Gardez votre sang-froid Gagnez du temps Soyez simple, précis et direct
SOMMAIRE
PARTIE I Techniques de base d’une bonne repartie
1. Soyez concentré sur l’instant présent
2. Ayez une vue globale de la situation
3. Soyez sûr de vous
4. Apprenez à écouter
5. Jouez sur l’humour
6. Adaptez toujours votre réponse à l’intervieweur
7. Entraînezvous
3
9
9 10 11
12 12 13 14
17
19
22
26
31
33
36
40
PARTIE II L’art du tac au tac : le bon mot au bon moment
1. Définition Riposter immédiatement Sur le même ton
2. Procédé Répliques improvisées Répliques vives Répliques courtes
3. Méthode Ecouter Respirer Répliquer
PARTIE III Répondre pendant ou après un discours : maîtrise et réflexion
1. Trois règles indispensables Maîtriser parfaitement son sujet Choisir un angle Les 3 V Vrai Vivant Volontaire
2. Trois techniques nécessaires Reformuler/commenter/esquiver Reformuler Commenter Esquiver Introduction/conclusion/interactivité Introduction et conclusion Interactivité
4
43
49 49 50
51 52 53 54
55 55 56 56
59
63 63 64 66 66 67 67
68 68 69 70 71 72 74 75
Ces idées qui accrochent
3. Un plan SCP – Situation, cible, proposition L’art du récit Du vécu Une histoire récente Sincérité, suspens et simplicité
PARTIE IV Le face à face (interview, entretien...) : cohérence et conviction
1. Avant le face à face Contexte Un message et un seul Anticiper
2. Pendant le face à face Prenez de la hauteur Exprimez-vous sur le ton de la conversation Prenez votre temps Ne lisez pas ce que vous avez écrit Cohérence et conviction
3. Technique de manipulation Etape 1 : faites connaissance avec votre interlocuteur Etape 2 : synchronisez-vous sur sa gestuelle Etape 3 : synchronisez-vous sur le rythme de sa voix Etape 4 : synchronisez-vous sur son langage
4. Le face à face improvisé Self-control Court Structure
5
76
82 82 85 87 88 89
91
95 95 97 99
101 101 102 103 103 104
106 107 107 108 108
110 110 111 112
PARTIE V Questions... Réponses
1. Les trois principaux types de questions Sympathiques A double tranchant Menaçantes
2. Les sept mercenaires M. Je-sais-tout Le saboteur Le manipulateur Le bavard Simplet Le comique M. Tout-le-monde
3. Les cinq questions dont il faut se méfier Question creuse Question confuse Question indiscrète Question agressive Question imprévue
PARTIE VI Mettez de la vie dans vos paroles
1. Mettezvous en scène Ayez la voix qui vibre Les gestes : voyez large Le regard : une arme redoutable Un visage expressif
2. Associez l’auditoire à votre discours Identifiez-vous à l’auditoire Dites « nous » ou « vous », plutôt que « ils » ou « on » Dialoguez avec le public N’arrivez jamais en terrain conquis
6
115
119 120 121 122
124 126 127 127 128 129 129 130
131 131 132 132 133 134
135
139 141 142 143 145
147 147 148 148 149
3. Parlez de ce que la vie vous a appris
4. Ne perdez pas de vue votre objectif
5. Soyez vousmême
PARTIE VII Conseils et exercices
1. L’essentiel Repartie Répondre en toutes circonstances Votre message Face à face Mettez de la musique dans votre discours
2. Exercices et entraînements
CONCLUSION
7
152
155
156
159
161 161 162 163 163 164
165
175
Introduction
INTRODUCTION
Une arme de séduction et de pouvoir
A la fin d’un dîner organisé chez lui à Hyde Park Gate à Londres, Winston Churchill propose quelques cigares à ses invités. L’un d’eux, sans aucun scrupule, en prend cinq et les enfourne dans sa poche. Pour la route !se contente-t-il d’indiquer. Churchill, impassible, réplique du tac au tac : Merci d’être venu d’aussi loin.
L’esprit de repartie, le sens de la formule... à n’en pas douter Winston Churchill est l’un des maîtres incontestés de cet art. Car n’ayons pas peur des mots :savoir répondre quelles que soient les circonstances est un art. Un art qui vous rendra d’immenses services et pourra vous sortir de bien des situations embarrassantes : négociation, interview, entretien d’évaluation, réunion, discours, etc. Mais l’art de la repartie trouve également son utilité dans les dîners entre amis, en famille, là où un bon mot retourne une situa-tion à votre avantage, désamorce un conflit, déstabilise un adversaire, ou plus simplement fait rire.
Avez-vous déjà souhaité manier cet art avec autant de dextérité que Churchill, Talleyrand ou Guitry, avec autant d’adresse que Dumas fils ou de Gaulle ? Puisque vous tenez ce livre entre les mains, j’imagine que oui. Ce guide vous propose de découvrir les techniques essentielles, les recettes imparables pour ne plus rester bouche bée face à votre patron, un client, ou face à un inconnu dans la rue qui, d’une réplique cinglante, vous foudroie sur place : la surprise, la stupeur, vous laisse d’abord sans voix, impossible de trouver une riposte efficace. Votre cerveau tourne au ralenti. Votre respiration se fige…
9
Savoir répondre du tac au tac
Le patron hausse alors les épaules et se détourne, le client vous adresse un vague sourire ironique, l’inconnu s’éloigne, fier de lui… Puis d’un coup la réplique vient, elle jaillit tandis que vous ne l’attendiez plus. Mais il est trop tard, beaucoup trop tard…
L’esprit d’escalier
C’est ce que l’on nomme « l’esprit d’escalier » : le fait de ne pas pouvoir répliquer sur le moment et de réagir après coup. On doit cette expression à Jean-Jacques Rousseau, qui se plaignait de trouver toujours trop tard (en descendant l’escalier) l’esprit d’à propos dont il aurait eu besoin pour faire belle figure dans les salons. Dans sesConfessions,il ne compte plus ses bévues, ses bafouillages, ses remarques idiotes et ridicules qu’il a commis dans le monde. Il disait de lui-même qu’il ferait «une fort jolie conversation, mais par la poste» !
Qu’est-ce qui a manqué à Rousseau pour avoir le sens de la repar-tie de Voltaire ou de Rivarol ? Qu’est-ce qui nous manque parfois ? Pour quelles raisons les mots se bloquent-ils et ne viennent-ils pas naturellement ? Sang-froid, une vue globale de la situation, assurance… voilà le triptyque de base.
Mais ne croyez surtout pas, comme je l’entends souvent, que l’art du tac au tac est un don du ciel qui nous est accordé, ou non, à la naissance. C’est faux. Avec un peu de travail et quelques conseils, je vous garantis que vous y arriverez. L’esprit de repartie n’est pas réservé à une élite, ou à quelques hommes et femmes du monde politique qui ont compris depuis longtemps son intérêt et son utilité. Cet art est à la portée de tous. C’est un véritable allié de poids. Une arme redoutable. De séduction et de pouvoir.
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Savoir écouter

de editions-d-organisation

Savoir s'exprimer

de editions-d-organisation

La rhétorique

de presses-universitaires-de-france

suivant