//img.uscri.be/pth/425991a68c579a018c76097134c26514dbb36b73
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Tourismes, patrimoines et mondialisations

De
400 pages
Les tourismes jouent-ils la carte des patrimoines contre celle des mondialisations ? On pourrait le croire. Le tourisme, qui reste en plein essor en dépit d'une crise économique désormais permanente, a besoin du patrimoine pour faire face à la mondialisation ; et en retour, le patrimoine a plus que jamais besoin du tourisme pour exister, pour résister, se préserver. Au-delà du "tourisme autrement", il s'agit de penser différemment les questions de développement durable, de valorisation du patrimoine, de gestion de l'univers des voyages.
Voir plus Voir moins
 
 
Tourismes, patrimoines & mondialisations  
Tourismes et Sociétés Collection dirigée par Franck Michel  Déjà parus  J.-L. MORETTI, Tourisme et aménagement du territoire en Corse , 2010, J. SPINDLER, D. HURON, Lévaluation de lévénementiel touristique , 2009. J. CHAUVIN, Les Colonies de vacances , 2008. IANKOVA K. (dir.), Le tourisme indigène en Amérique du Nord, 2008 . LAMIC J.-P., Tourisme durable : utopie ou réalité ? Comment identifier les voyageurs et voyagistes éco-responsables ? , 2008. D. FASQUELLE et H. DEPERNE (dir.), Le tourisme durable , 2007. J.-M. FURT & F. MICHEL (dir.), Lidentité au cur du voyage (Tourismes & identités 2) , 2007. KIBICHO W., Tourisme en pays maasaï (Kenya) : de la destruction sociale au développement durable ? ,2007. CACCOMO J.-L. et SOLONANDRASANA B., Linnovation dans lindustrie touristique, 2006. J.-M. FURT & F. MICHEL (dir.), Tourismes & identités , 2006. J.-M. DEWAILLY, Tourisme et géographie, entre pérégrinité et chaos ? , 2006. R.AMIROU, P. BACHIMON, J.-M. DEWAILLY, J. MALEZIEUX (dir.), Tourisme et souci de lautre. En hommage à Georges CAZES , 2005. A. VOLLE, Quand les Mapuche optent pour le tourisme , 2005. O. GUILLARD, Le risque voyage , 2005. J.SPINDLER (dir.) avec la collaboration de H. DURAND,  Le tourisme au XX è siècle , 2003. J. CHAUVIN, Le tourisme social et associatif en France, 2002. F. MICHEL, En route pour lAsie. Le rêve oriental chez les colonisateurs, les aventuriers et les touristes occidentaux , 2001. J .L. CACCOMO, B. SOLONANDRASANA, Linnovation dans lindustrie touristique , 2001. N. RAYMOND, Le tourisme au Pérou , 2001. GIREST (Groupement Interdisciplinaire de Recherche En Sport et Tourisme), Le tourisme industriel : le tourisme du savoir-faire ? , 2001.
 
sous la direction de Jean-Marie Furt et Franck Michel
       Tourismes, patrimoines & mondialisations                         LH ARMATTAN  
       Légendes des trois photos de couverture : Le Louvre et sa pyramide, à Paris, ou le mariage de l'ancien et du moderne, la pyramide de Khéops en Egypte avec son Bédouin au service des touristes, Chaussée à lentrée des fameux temples dAngkor Vat et le flux des visiteurs, au Cambodge. (Photos F. Michel, respectivement 2008, 1986 et 2010)             SuDunia Consulting 18, rue des Orphelins 67000 Strasbourg         © L'H ARMATTAN , 2011 5-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005 Paris   http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr  ISBN : 978-2-296-54098-9 EAN : 9782296540989  
 
Sommaire    Jean-Marie Furt et Franck Michel Présentation : tourismes, patrimoines et mondialisations.................... 9   I) Tourismes & Patrimoines  Franck Michel Patrimoines communs, tourismes et business .................................... 17  Jean-Marie Furt Le patrimoine, alibi du développement touristique local ? ................ 25  Rachid Amirou Du jeu au Je. Dimensions ludiques et identitaires de l'expérience culturelle et muséale .................................................. 39  Caroline Tafani La valorisation touristique du patrimoine rural à lépreuve des pratiques agricoles. Lexemple du territoire de Balagne en Corse ..... 59  Jean-Marie Breton Tourisme, patrimoine et développement durable dans les Antilles françaises................................................................. 73  Olivier Dehoorne et Christelle Murat Les ressources patrimoniales des Petites Antilles : entre conservation, valorisation et exclusion ..................................... 91  Aude Créquy Quand le patrimoine groenlandais est au service du tourisme ......... 107  Jean-Marie Furt Tourisme, patrimoine et développement à Siem Reap. Un difficile ménage à trois ................................................................119  A. Lomo Myazhiom, F. Michel et J.-M. Furt Papous et Pygmées, quel tourisme pour eux ? ................................. 133      
 
5
 
2) Tourismes & Mondialisations   Jean-Marie Furt Tourisme et mondialisation : des rapports complexes...................... 155  Franck Michel Le tourisme international, un nouvel impérialisme ? ....................... 165  Eric Navet Explorateurs, missionnaires et agences de voyage à la découverte de la Guyane, sa forêt, ses Indiens, son or .............. 205  Vincent Basset Tourisme et chamanisme : entre folklorisation et revitalisation culturelle ?............................... 231  Aurélie Volle Tourisme et inégalités en Amérique Latine. Pour une approche géopolitique du tourisme solidaire .................... 247  Miguel Seguí Llinás Les Baléares comme espace-reflet de la mondialisation induite par le tourisme .................................... 259  Richard Poulin Des occupations militaires au néolibéralisme : la mondialisation et lindustrialisation de la prostitution ................. 279  Franck Michel Ubud, centre culturel dun Bali exotique livré corps et âme au tourisme international de luxe ? ..................... 305  De Lara, Romzee, Ong, Decourcy, Kan & Le Bras Mondialisation, culture et tourisme du patrimoine : une perspective asiatique.................................................................. 313  Alain Girard Quelle signification attribuer à la mondialisation des pratiques touristiques ?............................................................... 351       
 
6
 
Bernard Schéou Le tourisme à lheure de la mondialisation : du divertissement à la rencontre du divers, se déplacer pour exister ? .................................................................  Bernard Duterme Mondialisation du tourisme : un festin partagé ? .............................   Notes sur les auteurs .......................................................................
 
369
381
393  
 
 
 
Présentation  Tourismes, patrimoines et mondialisations   Jean-Marie Furt et Franck Michel Université de Corse  
  Les tourismes jouent-ils la carte des patrimoines contre celle des mondialisations ? On pourrait le croire. De nos jours, en effet, le tourisme qui reste en plein essor en dépit de la crise économique durable, a besoin du patrimoine pour faire face à la mondialisation et en retour, le patrimoine a plus que jamais besoin du tourisme pour exister, pour résister, bref pour « se préserver » ; la meilleure gestion du patrimoine permet également daffronter avec plus de sérénité les affres et les surprises de la mondialisation Par le biais de savantes politiques tant touristiques que patrimoniales, culture et nature agissent comme par enchantement pour nous épargner de sombrer dans la seule et dure dépendance économique. Après une mise en tourisme(s)  au pluriel 1 , nous verrons aussi dans les contributions qui suivent que ce pluriel  pour patrimoines  comme pour mondialisations  simpose également compte tenu de la diversité des situations existantes. Chaque site, lieu, parc, village, musée, etc., est un cas à part, à étudier en tant que tel et à ne pas transposer sans prendre les plus infimes précautions, au risque de répéter les erreurs ou errements du passé. La patrimonialisation est aussi là pour rassurer  et se rassurer  de létat bancal du monde : la récente inscription de la gastronomie française sur la fameuse liste de lUnesco est un « bon » exemple dune décision susceptible de redorer le blason dun pays qui, à part le tourisme et sa cuisine  donc ses vins et ses fromages, et ses « routes » qui vont avec  na plus forcément grand-chose dautre à offrir. Enfin, il sagit sans doute dun scénario catastrophe, il reste que par les temps qui courent, en tourisme comme en politique, les mises en patrimoine semblent faire plus dadeptes et engranger plus de recettes que les vertus de lhospitalité Dans certains lieux divinement bénis par la Déesse Nature, le patrimoine culturel cède le pas à la grandeur voire la mystique des
 
9
 
éléments, le Groenland en est un parfait exemple. Et dans son article, Aude Créquy rappelle à bon escient que, dans le Grand Nord, « la culture inuit nest pas ce qui fait monter le touriste dans lavion ». Ainsi la culture peut-elle, ici ou là, s'avérer quasi décorative sur des sites essentiellement dévoués à la découverte du patrimoine naturel. Qu'il s'agisse de tourisme ou de patrimoine, l'appel de la nature  d'autant plus si elle est perçue comme « sauvage » - renvoie davantage au culte qu'à la culture, au sacré qu'au profane. En forgeant notre regard sur l'ailleurs et en façonnant notre rapport à altérité, lEurope du romantisme (puis celle des explorateurs) est aussi passée par là, marquant les générations de touristes jusqu'à nos jours. Les « visites »  parfois compulsives  des patrimoines répartis dans le monde ne répondent pas seulement à nos envies de découverte mais également à nos besoins de dépaysement, d'exotisme et de distinction. Voir de visu tant pour mieux connaître que pour être mieux... Comme l'attestent les injonctions des guides de voyage décrivant les sites « indispensables » et « à ne pas manquer » (en dépit de quoi, le touriste risquera de passer pour un « idiot du voyage »...), le tourisme qui rencontre le patrimoine n'est pas seulement une affaire de culture mais aussi d'égo. C'est pour cette raison qu'aux yeux de nombreux visiteurs certains circuits touristiques, arpentant ou plutôt accumulant une succession de sites patrimoniaux grandioses, s'apparentent à de véritables chemins de croix ou du combattant... Pour le touriste qui veut tout voir  donc tout avoir aussi (en photos, en souvenirs, etc.)  la découverte du patrimoine s'avère une épreuve redoutable et surtout épuisante. Sans oublier que dans l'idée de tout voir, il y a inexorablement celle de trop voir. Autrement dit, ne plus rien voir du tout. Le tourisme ne peut non plus faire léconomie de lexpérience ludique même si celle-ci sinscrit dorénavant dans le cadre dun individualisme préoccupant, et comme le montre dans son article Rachid Amirou, « du jeu au je », le chemin nest jamais très loin. La question en cette époque de patrimonialisation à outrance et de mondialisation à gogo est : comment encore transmettre ? Mais aussi : comment voir sans revoir, tant nous avons déjà limpression davoir tout vu sans quitter son fauteuil et surtout son ordinateur Trop de patrimoine tue le patrimoine, tout comme trop de tourisme tue le tourisme, transformant ce dernier en une simple opération de déplacement. De même, lorsque la visite de sites n'est plus qu'une consommation effrénée de lieux fabuleux, vite traversés et vite photographiés, la fameuse et tant attendue magie du voyage ne
 
10