Tout pour bien orchestrer son temps

De
Publié par

Overbooké(e), stressé(e)... On a parfois l'impression que le temps nous échappe.
Repérer ses facteurs de pertes de temps.
Identifier ses atouts et marges de manoeuvre.
Construire son mode d'organisation.
Établir ses priorités, anticiper des imprévu

Overbooké(e), stressé(e)...
On a parfois l'impression que le temps nous échappe.



  • Repérer ses facteurs de pertes de temps.

  • Identifier ses atouts et marges de manoeuvre.

  • Construire son mode d'organisation.

  • Établir ses priorités, anticiper des imprévus et réduire ses croque-temps.

  • Travailler en harmonie avec une équipe.

  • S'affirmer et mieux vivre son stress.


Outre tous les principes et méthodes indispensables à une bonne organisation, ce petit guide fourmille de nombreux conseils, exercices et autodiagnostics.


À acquérir de toute urgence pour tous ceux et celles qui souhaitent s'en sortir comme des pros !



  • Le temps et vous

  • Reprendre conscience de soi

  • Identifier les priorités et s'organiser

  • Travailler avec une équipe

  • Vivre en harmonie avec soi et les autres

EAN13 : 9782212863765
Nombre de pages : 232
Prix de location à la page : 0,0082€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois


Tout pour bien orchestrer son temps
Groupe Eyrolles
61, bd Saint-Germain
75240 Paris Cedex 05
www.editions-eyrolles.com
La société Prometis a été créée en 1999,
par Grégoire Cusin-Berche, actuel PDG.
La société s’organise autour de trois pôles :
– Internet, avec quatre portails dont super-secretaire.com,
super-commercial.com, super-comptable.com et super-rh.com.
– Édition, avec le magazine Office Mag
et une collection d’ouvrages professionnels.
– Événementiel, avec le salon national des secrétaires et assistant(e)s,
Assist’Expo et ses éditions régionales.
erLe code de la propriété intellectuelle du 1 juillet 1992 interdit en effet
expressément la photocopie à usage collectif sans autorisation des ayants
droit. Or, cette pratique s’est généralisée notamment dans les établissements
d’enseignement, provoquant une baisse brutale des achats de livres, au point
que la possibilité même pour les auteurs de créer des œuvres nouvelles et de
les faire éditer correctement est aujourd’hui menacée.
En application de la loi du 11 mars 1957, il est interdit de reproduire
intégralement ou partiellement le présent ouvrage, sur quelque support que ce
soit, sans l’autorisation de l’Éditeur ou du Centre Français d’exploitation du droit de copie,
20, rue des Grands Augustins, 75006 Paris.
© Groupe Eyrolles, 2008
ISBN : 978-2-212-54206-6
Yolande Gavrilot
Tout pour bien orchestrer
son temps
Votre temps en quatre temps
Avant-propos à mon « temps » ............................................... 1
Le temps et vous ..................................................................... 3
Étape 1. Reprendre conscience de soi..................................... 7
Les huit propos qui peuvent vous bloquer…............................ 7
Quelle est votre relation au temps ? ...................................... 8
Vos raisons pour ne pas agir................................................ 12
Vos motivations pour ne pas changer.................................... 14
Mal gérer votre temps, c’est facile ! ......................................... 15
Analyse de quelques situations............................................. 15
Identifier vos besoins psychologiques..................................... 20
Choisir vos comportements positifs ....................................... 22
Votre construction de la relation au temps .............................. 25
Comment vous bâtissez votre structure au temps .................... 25
Comment vous vous créez des contraintes et permissions .......... 26
Vos bâtons dans les roues ...................................................... 28
Les sept principaux bâtons dans les roues............................... 34
Trouver vos ressorts positifs................................................. 42
Votre cocktail dynamisant .................................................. 46
Étape 2. Identifier les priorités et s’organiser ......................... 49
Votre fonction et votre démarche personnelle.......................... 50
Identifier vos finalités, rôles et missions ................................. 51
V
© Groupe Eyrolles
TOUT POUR BIEN ORCHESTRER SON TEMPS
Clarifier votre démarche personnelle..................................... 54
Construire vos objectifs....................................................... 54
Gérer les priorités ................................................................. 57
Alerte, c’est urgent ! ........................................................... 57
Attention, c’est important ! ................................................. 59
Pratiquer le GO-PIM pour identifier les priorités.................... 62
Méthode et principes d’organisation ....................................... 64
Adopter la méthode de travail APPEC .................................. 64
Vingt-deux « patchs » de principes d’organisation
qui font du bien ................................................................ 65
Gérer les imprévus, vous pouvez !........................................... 75
Utiliser votre expérience et votre analyse du contexte............... 75
Prévoir les impondérables dans les trois temps de votre activité.. 77
Organiser votre planification.................................................. 78
Planifier avec logique et cohérence........................................ 78
Outils pour vous organiser et suivre vos activités..................... 81
Faire la chasse aux « croqueurs de temps »............................... 101
Identifier vos « croqueurs de temps » les plus assoiffés .............. 102
Réduire l’impact de vos « croqueurs de temps »....................... 107
Étape 3. Travailler avec une équipe........................................ 115
Organiser le travail d’équipe .................................................. 115
Établir des règles de travail ................................................. 116
Outils de travail en équipe 119
Organiser des projets.......................................................... 124
Résoudre des problèmes d’équipe ......................................... 134
Déléguer à un membre de l’équipe ....................................... 136
Gérer la transmission de l’information .................................... 140
Transmettre une information de qualité................................ 141
Identifier les sources d’informations...................................... 142
Partager l’information avec les membres de l’équipe................ 144
VI
© Groupe Eyrolles
Table des matières
Communiquer avec vos collaborateurs.................................... 145
Établir le contact avec son interlocuteur ................................ 146
Pratiquer le « parler vrai » : les sept niveaux de vérité.............. 148
Engager une écoute active : les sept niveaux d’écoute ............... 153
S’affirmer dans le « non » avec sérénité 161
Quelles sont les principales peurs ?........................................ 161
Les bénéfices du « savoir dire “non” » ................................... 162
Comment dire « non » ? ..................................................... 163
Étape 4. Vivre en harmonie avec soi et les autres ................... 169
Les jeux psychologiques que nous mettons en place .................. 169
Le triangle dramatique....................................................... 170
Les trois principaux avantages cachés des jeux psychologiques ... 175
Quelles sont les amorces des jeux psychologiques ?................... 177
Identifier vos rôles et jeux psychologiques............................... 178
Sortir des jeux psychologiques.............................................. 180
Faire du stress son allié.......................................................... 182
Qu’est-ce que le stress et quels sont ses mécanismes ?................ 184
Comprendre votre stress pour agir........................................ 184
Épilogue ................................................................................. 207
Cite-moi le temps ................................................................... 209
Exploitation des résultats de votre autodiagnostic.................. 217
Pour continuer à orchestrer votre temps… ............................ 221
VII
© Groupe EyrollesAvant-propos à mon « temps »
Cela fait un certain temps que je me penche sur le temps. Après de riches
expériences de temps (formations interentreprises, sur mesure, accompa-
gnements individualisés…), dans le cadre de mon rôle de consultant
formateur, je me suis dis qu’il était temps de partager avec le plus grand
nombre d’entre vous les riches pratiques de temps.
Les temps d’échanges avec mes clients, stagiaires, collègues, membres de
ma famille et amis ont pleinement enrichi mon regard et mes comporte-
ments de temps. Merci à tous ceux qui ont croisé mon chemin pour
nourrir mon temps et à tous ceux qui m’attendent sur la route du temps.
Il est maintenant temps que je vous laisse vivre votre parcours du temps.
Votre temps est précieux, il n’a pas de prix.
Je vous souhaite de passer le plus de temps possible sur votre temps, qui est
toute votre richesse !
Au préalable, je vous invite à une première découverte. Dans mon texte,
remplacez certains mots temps par le mot vie.
Qu’est-ce que cela vous évoque ?
1
© Groupe EyrollesLe temps et vous
Que s’est-il passé au début des années 1980 ? L’invention de la nanose-
conde. Elle marque l’arrivée de la messagerie électronique. Cette messa-
gerie illustre tout le symbole d’une vie trépidante où le besoin d’aller vite,
de plus en plus vite, toujours plus vite, nous empêche de nous arrêter.
Nous vivons le phénomène de compression du temps.
Les TIC (technologies de l’information et de la communication), techni-
ques utilisées dans le traitement et la transmission des informations, prin-
cipalement de l’informatique, d’Internet et des télécommunications, et les
TICC (technologies de l’information, de la communication et de la
connaissance) prennent leur essor. L’un des principaux moteurs de
compétitivité de nos entreprises serait les TIC : hausse de productivité avec
baisse des coûts, veille stratégique plus performante, meilleure gestion des
ressources humaines, partage de l’information, extension du marché élec-
tronique, développement d’innovation des services pour répondre aux
nouvelles formes d’exigences des consommateurs…
Notre société en réseaux vit un temps dématérialisé rythmé sur les fonde-
ments des technologies qui veulent s’affranchir de la notion de durée.
L’instantanéité devient une modalité de notre rapport au temps et de nos
actions. La surenchère des phénomènes d’instantanéité entraîne la culture
de l’urgence. Cette urgence s’érige parfois en principe de vie du temps, qui
provoque une perte de sens du vrai rapport au temps.
3
© Groupe EyrollesTOUT POUR BIEN ORCHESTRER SON TEMPS
Au bureau, le ton est vite donné. Attente d’un résultat immédiat de multi-
ples activités à entreprendre dans des délais serrés avec une qualité opti-
male. À peine entreprenez-vous une activité que l’on peut vous demander
de l’abandonner, car elle n’est déjà plus d’actualité. L’espace « temps de
production » ne cesse de rétrécir. Vous devez être très réactif. Si vous
rencontrez des difficultés à jongler dans cet environnement, vous pouvez
chercher à « mieux gérer votre temps » de travail, utiliser des « outils
d’organisation performants » et des techniques pour « gagner du temps ».
Vos interlocuteurs directs sont multiples, et vous devez gérer leurs diffé-
rents niveaux d’exigences. Exigences qui parfois s’entrechoquent et ne
sont guère réalistes dans leur réalisation. Le temps des échanges est réduit,
voire supprimé. Si vos interlocuteurs vous rétorquent « Je n’ai pas le temps
de vous parler, de vous expliquer », vous devez vous débrouiller par vous-
même. Vous pouvez être amené à évoluer dans un environnement de
suractivité et surnager dans des situations d’extrême urgence. Ce phéno-
mène vous inscrit dans une course effrénée pour produire plus, plus vite et
toujours mieux.
Vous disposez à votre poste de nombreux outils issus des TIC. Ces techno-
logies vous apportent de nombreux avantages dans votre quotidien :
instantanéité dans la communication (messagerie électronique…), dispa-
rition de la distance entre les utilisateurs (Intranet, Extranet…), facilita-
tion du travail de groupe (agenda électronique, organisation de
réunions…), mise à disposition d’informations sur des bases communes
(dossiers publics [Outlook], base notes [Lotus Notes]…), échange d’idées
(forums de discussion…), etc. Ces TIC induisent le syndrome de la
connexion permanente, du travail en temps réel, de l’immédiateté. Elles
amplifient le phénomène du TTS (tout, tout de suite). Avec la profusion
de ces outils, vous êtes de plus en plus nombreux à dire « Je perds encore
plus de temps qu’avant », « Je me sens encore plus stressé », « Je ne
communique plus avec mes collègues, même ceux du bureau d’à côté »,
4
© Groupe EyrollesLe temps et vous
« Je n’arrive pas à gérer toute cette masse d’informations ». Les TIC
permettent-elles réellement de faciliter votre organisation et de rendre
plus performante l’utilisation du temps de travail ? C’est le moment de
porter un nouveau regard sur ces outils.
À nourrir des comportements de combat (gagner), de lutte (vaincre), vous
risquez d’opérer votre transformation en « guerrier du temps ». Vous
entrez ainsi dans un processus de dépendance. Les conséquences, vous les
connaissez :
• erreurs commises : pas de temps de préparation et de réflexion pris ;
• perte de vue du sens des activités réalisées ;
• oublis de certaines activités, malgré un agenda surchargé ;
• activités prioritaires non réalisées ;
• retards provoqués ;
• journées de travail très élastiques ;
• banalisation de la notion d’urgence, c’est grave ;
• addiction aux imprévus ;
• noyade par de multiples interruptions ;
• mal-être ressenti…
Cet état des lieux nous montre bien que les notions « mieux gérer son
temps », « outils d’organisation performants » et « gagner du temps » ne
sont pas la porte d’entrée suffisante pour une relation au temps effi-
ciente. Elles utilisent les principes de rationalisation et d’optimisation
d’organisation des activités. Les bonnes règles d’une gestion du temps
efficace produisent certes des avantages : optimisation de votre organisa-
tion par des méthodes de travail, ordonnancement d’activités, gain de
minutes de production, planification rationnelle de votre temps…
Même si ces principes ont leur utilité, ils ne suffisent pas et rencontrent
leurs limites.
5
© Groupe EyrollesTOUT POUR BIEN ORCHESTRER SON TEMPS
Vous vivez dans un environnement en perpétuelle mouvance avec son lot de
complexité. Vous devez être flexible, vous adapter pour agir et effectuer des
choix. Pour choisir, vous avez besoin de vous construire une vision claire de
vos objectifs tant personnels que professionnels. Ces objectifs vous permet-
tent de donner du sens à vos choix, de vous apporter les moyens de saisir les
opportunités qui se présentent à vous, de distinguer l’essentiel de l’acces-
soire. Ainsi vous ne subirez plus votre environnement mais agirez dans votre
environnement. Vous allez passer du « temps subi » au « temps choisi ».
Pour opérer ce passage, vous et vous seul êtes au cœur de ce changement
majeur. Il n’est plus pensable de chercher purement et simplement à
« plaquer » sur vous des méthodes, des techniques et des outils. La porte
d’entrée que je vous invite à choisir pour vivre ce changement est vous-
même.
Je ne vous promets aucune recette savante, baquette magique ou autres
trucs et astuces. Je laisse ces concepts aux grands cuisiniers et éternels
chercheurs, fées des contes de notre enfance, génies et autres !…
Je vous propose un parcours pragmatique pour orchestrer votre temps.
Chaque étape de votre livre du temps représente une escale de votre
parcours, qui vous apporte les clés essentielles pour :
• reprendre conscience de vous-même et comprendre votre mode de
fonctionnement dans votre relation au temps, en identifiant ce qui
peut vous freiner, et en choisissant des comportements adaptés pour
vivre une relation au temps plus sereine ;
• vous apporter les principes, méthodes et outils indispensables pour
piloter dans le temps vos activités professionnelles ;
• construire dans le temps des relations professionnelles sereines, dura-
bles et sources d’épanouissement ;
• engager une démarche adaptée pour aboutir à une gestion de votre
temps plus harmonieuse.
6
© Groupe EyrollesÉtape 1
Reprendre conscience de soi
Mes diverses expériences me démontrent que le point d’entrée de toute
réussite personnelle dans sa relation au temps passe par une fine connais-
sance et compréhension de soi. Comprendre comment vous fonctionnez,
ce qui est important pour vous, ce qui peut vous freiner et vous faire
avancer.
Cette première étape vous permet de faire le point sur vous-même. Je vous
invite à porter un regard sincère et bienveillant sur ce que vous êtes. À la
fin de cette étape, vous aurez en main les premières clés indispensables
pour procéder à un changement durable et serein.
Les huit propos qui peuvent vous bloquer…
Chacun d’entre nous porte un regard sur son expérience de sa relation au
temps. Ce que vous vous dites de votre relation au temps représente votre
posture face au temps, aux événements et entraîne les choix que vous
effectuez. Cela peut constituer le premier frein à tout changement.
7
© Groupe EyrollesTOUT POUR BIEN ORCHESTRER SON TEMPS
QUELLE EST VOTRE RELATION AU TEMPS ?
J’ai sélectionné huit propos représentatifs de ce que j’entends régulière-
ment au sujet de sa posture face au temps. À partir de ces propos, je vous
invite à choisir le niveau de réponse le plus proche de ce que vous vous
dites.
AUTODIAGNOSTIC : VOTRE RELATION AU TEMPS
Pas du
Propos Un peu Beaucoup
tout
J’ai déjà tout essayé, ça ne va pas marcher.
Il y a trop de choses à faire.
Mes journées n’en finissent pas !
C’est trop dur, je n’y arriverai pas.
Il y a tout le temps des interruptions,
des imprévus qui m’empêchent de travailler.
Je suis oppressé par les outils
(téléphone, messagerie électronique…)
et surchargé d’informations.
Ma hiérarchie me presse comme un citron
pour faire plus, plus vite et toujours mieux.
Je ne vois pas pourquoi je changerais.
Je m’en sors très bien.
Les autres doivent changer. Pas moi !
« J’ai déjà tout essayé, ça ne va pas marcher. »
Vos nombreuses expériences vous ont très certainement permis d’acquérir
des principes d’organisation efficaces, des méthodes et des outils pour
vous faciliter la gestion de votre temps. Cependant, ça ne marche pas ou
du moins pas comme vous le souhaiteriez. Vous avez beau savoir ce qui est
8
© Groupe EyrollesReprendre conscience de soi
efficace, vous n’arrivez pas à aboutir au résultat recherché. Essayer veut
bien dire « tenter de faire quelque chose, voir si l’on est capable de… ».
Indéniablement vous avez besoin d’autre chose ou dirais-je plutôt, vous
devez porter un nouveau regard sur vous-même. L’une des illusions que
vous pouvez nourrir est de croire que des trucs et astuces, et autres outils
merveilleux permettent de gérer le temps sans prendre en compte toutes
les spécificités de votre personne. Ça se saurait depuis longtemps s’il exis-
tait une baguette magique universelle. La clé du changement durable est à
votre portée. Décidez maintenant de poser un autre regard sur vous-
même !
« Il y a trop de choses à faire. Mes journées n’en finissent pas ! »
Vous êtes très certainement une personne souvent sollicitée et qui prend
en charge de nombreuses missions ou activités. Vous avez bien raison.
Mais, on ne peut pas tout faire ! Voyons cela de plus près… Une journée
représente 86 400 secondes. Ces secondes, vous les utilisez pour dormir
(on peut prendre 8 heures), je retire 28 800 secondes ; pour prendre vos
repas, je retire environ 9 000 secondes ; viennent d’autres besoins biologi-
ques (je retire environ 7 200 secondes) et le temps des déplacements
professionnels (on va prendre 1 heure et demie par jour), je retire
5 400 secondes. Nous venons de calculer des secondes utilisées en ne
partant que des moments essentiels d’une journée. Ces secondes qui
restent sont très précieuses pour votre vie sociale, personnelle et profes-
sionnelle. La question est de savoir comment les utiliser et, avant tout,
pour quoi faire ?
« C’est trop dur, je n’y arriverai pas. »
Difficile d’orchestrer son temps ? Ne devrait-on pas plutôt dire, pas
évident d’y donner du sens, « trouver sa bonne direction, ses bonnes
ressources, les comportements adaptés » ? Tout cela demande de faire
9
© Groupe EyrollesTOUT POUR BIEN ORCHESTRER SON TEMPS
appel à son énergie. Dans votre parcours de structuration de votre relation
au temps, vous avez nourri des croyances de réussite ou d’échec à votre
égard. Vos expériences peuvent vous faire dire : « Ça, je suis capable de le
faire. » Ces croyances peuvent perdurer, et vous pouvez les entretenir.
Certaines d’entre elles vous autorisent à réussir, et d’autres vous vouent à
l’échec. Vous avez fait un choix de ces croyances. Maintenant, c’est le
moment de reprendre conscience de votre parcours pour comprendre et
savoir ce que vous pouvez réellement changer et comment.
« Il y a tout le temps des interruptions, des imprévus qui
m’empêchent de travailler. »
Votre rôle fait que vos collaborateurs ont besoin de vous. Il est logique que
vous soyez sollicité. De quelle manière l’êtes-vous et comment gérez-vous
ces sollicitations ? Parfois, les comportements que vous adoptez entretien-
nent ces interruptions et peuvent même créer vos propres interruptions
(oui, c’est possible vous verrez…). Comment gérez-vous l’imprévu ? Que se
cache-t-il donc derrière la notion « savoir gérer les imprévus » ? C’est savoir
identifier ce qui est facilement prévisible à votre poste (vos clients et collabo-
rateurs vous contactent x fois par jour par téléphone, vous traitez 80 e-mails
par jour…) et prévoir les impondérables, plus difficilement identifiables,
inhérents à l’activité que vous entreprenez. Je vous invite à poursuivre cette
démarche qui va vous permettre de vivre, de traiter ces interruptions et
imprévus avec plus d’aisance et de les vivre avec plus de sérénité.
« Je suis oppressé par les outils (téléphone, messagerie
électronique…) et surchargé d’informations. »
Comme je vous comprends ! Téléphone, messagerie électronique, agenda
électronique, assistant personnel électronique, disques partagés, Intranet,
GED (gestion électronique de document)… Et tant d’autres ! Ces outils
devraient faciliter les échanges, le partage et la recherche d’informations,
10
© Groupe EyrollesReprendre conscience de soi
simplifier la gestion de vos activités au quotidien. Et pourtant, il s’avère
parfois que la même information est diffusée ou partagée sur des supports
différents, que le média utilisé pour informer ou communiquer n’est pas
adapté, que les informations concernant un même thème sont éparpillées
sur différents supports… Il y a de quoi perdre le nord ! Pour retrouver la
bonne direction, la première étape est de connaître les moyens de partage
mis à disposition par votre environnement professionnel et leurs modes
d’utilisation. La deuxième étape est de comprendre à quoi sert chacun de
ces outils, dans quels cas les choisir et comment bien les utiliser. Même si
des collaborateurs abusent de certains outils et en font un mauvais usage,
ne vous sentez pas obligé de reproduire des comportements inadaptés.
Restez professionnel dans vos choix de supports de communication et
d’information.
« Ma hiérarchie me presse comme un citron pour faire plus, plus
vite et toujours mieux. »
À force, vous n’allez plus avoir de zeste ! Si vous êtes performant et
dévoué, votre hiérarchie doit certainement se dire que vous pouvez encore
plus donner. Ou peut-être se sent-elle elle-même tellement pressée comme
un citron pour atteindre ses objectifs qu’elle ne fait que reproduire ce
comportement. En tout état de cause, il est indispensable de vous protéger
et de protéger votre relation de travail avec votre hiérarchie. Je vous
propose de commencer par chercher à comprendre ce qui vous fait vivre
cette situation en partant bien sûr de vous-même. Vous pourrez par la
suite vous donner les moyens de saisir ce qui est à votre portée pour vivre
avec plus de sérénité cette relation.
« Je ne vois pas pourquoi je changerais. Je m’en sors très bien. »
Je vous tire mon chapeau ! Vous êtes très certainement arrivé à une fine
compréhension de vous-même, de vos objectifs et de votre environnement.
11
© Groupe EyrollesTOUT POUR BIEN ORCHESTRER SON TEMPS
Vous voguez avec aisance sur la complexité du temps. Vous choisissez
sûrement avec finesse les méthodes et les outils, et jonglez avec eux.
Cependant, ne vous arrive-t-il pas d’avoir des doutes ? Vous serez très
certainement ravi de poursuivre votre progression dans votre relation au
temps !
« Les autres doivent changer. Pas moi ! »
Vous avez très certainement raison. Des personnes de votre entourage
ont peut-être besoin de nourrir de nouveaux comportements. Peut-être
allez-vous leur conseiller ce voyage dans leur relation au temps ? Cepen-
dant, certaines situations vous sont peut-être désagréables, des comporte-
ments de collègues avec lesquels vous « luttez »… Qui dit « lutte » dit
« frein à l’harmonie et à la sérénité ». Je vous propose d’entreprendre ce
voyage dans votre relation au temps à votre rythme. Laissez-vous
conduire dans ces différentes étapes. Vous allez voir que cela peut être
très agréable et que vous allez très certainement y découvrir de nouvelles
ressources. Mais avant tout, prenez conscience que vos propres compor-
tements influencent ceux des autres. Ils peuvent donc renforcer ceux des
autres mais aussi leurs croyances.
VOS RAISONS POUR NE PAS AGIR
Votre vie professionnelle est inondée de mots tels que : « vitesse »,
« urgence », « immédiateté », « innovation », « productivité », « résultats »,
« performance », « rendement », « concurrence », « mondialisation »…
Cet environnement vous demande la maîtrise de techniques, de méthodes,
d’outils visant à réaliser des activités et à répondre aux exigences atten-
dues. Vous pouvez vous droguer de ces situations et en devenir dépen-
dant. Elles font alors partie de votre quotidien et conditionnent vos
actions.
12
© Groupe EyrollesReprendre conscience de soi
Vous pouvez être amené à vous dire « C’est comme ça et il faut faire
avec », même si vous en souffrez. Certains peuvent se faire violence pour
que ça marche ; ceux qui se reconnaîtront connaissent bien les
conséquences : mauvais stress et avantages produits uniquement à très
court terme. Si des solutions se présentent à vous, vous pouvez même vous
trouver les meilleures raisons du monde pour ne pas les adopter, car
« C’est impossible », « Ça ne marchera jamais chez nous », « C’est trop
compliqué », « Ce n’est pas ce qu’il faut »…
Et vous, quelles sont vos raisons ?
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Ces petites expressions vous empêchent d’évoluer, de vivre une relation
sereine au temps. Parfois, vous exprimez à l’égard de vous-même des
croyances qui vous limitent : « Je ne suis pas capable », « Je n’y arriverai
pas », « J’ai déjà tout essayé », « Je ne peux pas le faire », « C’est impossible
pour moi », « Ce n’est pas fait pour moi »…
Et vous, quelles sont les croyances qui vous limitent ?
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
13
© Groupe Eyrolles

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Le pouvoir des gentils

de editions-eyrolles

J'arrête la malbouffe !

de editions-eyrolles

J'arrête de... stresser !

de editions-eyrolles

suivant