Cette publication est uniquement disponible à l'achat

Partagez cette publication

TRAN THI HAO

UNE INTRODUCTION

À LA CONNAISSANCE

DU VIETNAM

L'HARMATTAN

ABRE,TIATIONS

AUF: APEC : ASEAN: BOT: BTO: BT: M_EF: OMC: OMS: UNFPA : ONU: OTAN: PCV: PIB: Pray : RDV: RSV: DE: UN'DP : UNESCO: lJNICEF: VTV :

Association Association

des universités des pays des N'ations du Sud-Est

Bâti -Transfert.

Ministère de l'Education et de la Formation. mondiale du COlnmerce. mondiale da la active. Fonds des Nations unies pour la des Nations unies. Nord. du Traité de Parti cotnmuniste du Vietnan1. Produi t Intérieur Brut. Province. du Vietnam. Socialiste du Vietnan1. des Nations unies pour le des Nations unies pour culture. Fonds des Nations unies pour l'enfance. Télévision vietl1amienne.

la science et la

Rem.erciem.ents

Qu'il me soit permis de remercier M. LE Thanh Khoi, historien, professeur émérite de la Sorbonne, M. QUELLA- VILLÉGER Alain, professeur d'histoire à l'Université de Poitiers, M. COPIN Henri, professeur de lettres de l'IUFM des Pays de la Loire, Nantes, ma chère amie Marie-Madeleine BERTHELOT pour leur aide et leurs suggestions précieuses dans la lecture de tout ou d'une partie du livre. Illustration de couverture: Rue des objets votifs, Hanoi, Marcelino Truong, gouache, 1997, colI. hc.

INTRODUCTION

Une identité forte et D1ultiple
Depuis 1975, le Vietnam est en paix. Ruiné par de nombreuses années de guerre pour gagner son indépendance, le Vietnam passe maintenant à une nouvelle page de son histoire. Durant les années de transition 1975-1985, le pays affronta beaucoup de difficultés. Les difficultés matérielles semblaient encore beaucoup plus lourdes que celles de la guerre. Les conséquences de celle-ci, le système bureaucratique et l'économie planifiée mirent le Vietnam dans une Impasse. A partir de décembre 1986, le 6èmeCongrès du Parti communiste du Vietnam (PCV) modifia cette politique en adoptant deux mesures clés: l'économie multisectorielle et la libération des différentes formes de propriété hors du domaine étatique et collectif. L'accent est mis sur l'extension et l'amélioration de l'efficacité de l'économie extérieure. Concernant l'économie agricole, le foyer paysan, désormais une unité économique autonome, peut pour la première fois prendre l'initiative dans ses activités productives et commerciales. Parallèlement on adopte la «politique d'ouverture ». En fait, les Vietnamiens étaient déjà dans l'économie de marché. Le centralisme bureaucratique est aboli. La relation marchandisemonnaie est pleinement et correctement exploitée. La production au marché, tout en répondant aux intérêts légitimes des travailleurs, est adoptée. L'économie libérale et la politique d'ouverture sur l'extérieur ont déjà permis des changements radicaux. De grandes agglomérations et des villes provinciales sont devenues prospères. Le développement des infrastructures a engendré l'expansion des zones urbaines. La

modification des mentalités à plusieurs points de vue, le développement des télécommunications se voient du Nord au Sud. Aujourd'hui, le Vietnam est en pleine mutation. Partout, on peut admirer les beautés d'une nature qui n'est pas encore trop polluée par l'industrialisation. Peut-être personne ne peut rester sans être séduit par la beauté des sites naturels du pays. Du delta du fleuve Rouge au Nord au delta du Mékong au Sud et le long de la bande côtière, un véritable patchwork de rizières d'un vert brillant s'étend. Qui peut rester sans s'émerveiller de la variété d'images, de sons, de goûts et de senteurs, parfaitement préservée par une société à la civilisation très ancienne? Qui peut ne pas aimer regarder les dunes de sable s'étendant à perte vue ou encore les versants abrupts des contreforts de la cordillère Truong Son? Qui peut être indifférent à la saveur de la cuisine des différentes régions? Le peuple vietnamien est courageux, intelligent, travailleur et hospitalier, toujours prêt à ouvrir sa porte pour accueillir ses amis des quatre coins du monde. Le Vietnam se veut, en effet, l'ami de tous les peuples dans l'indépendance, la paix, la croissance et la prospérité. Pourtant, réaliser les objectifs de cette nouvelle politique n'est pas facile. Contrairement aux pays européens, la natalité augmente de plus en plus. En outre, lors des deux dernières décennies, le Vietnam a beaucoup avancé dans le progrès social, mais il a perdu bien de valeurs de la tradition et de la société rurale. Il s'est développé et s'est modifié avec rapidité: on constate une nette amélioration du niveau de vie global, de la capacité d'acquérir les techniques et technologies dans les différents domaines. Les compétences mêmes d'une classe moyenne, la liberté, y compris la liberté de parole si elle n'est pas politique, etc. .. constituent d'indéniables facteurs de modernisation. Avec de tels atouts, une population avec un haut niveau d'éducation, une main-d'œuvre travailleuse et facile à former, l'économie s'est ouverte au monde; le commerce extérieur représente la moitié du PIB; le secteur privé puissant, créant des emplois, constitue une condition essentielle pour l'augmentation des revenus des pauvres...; le Vietnam présente une situation économique encourageante. Cette économie de marché évite la spéculation des marchandises. Des maisons, des villas et des hôtels sont construits. Le tourisme se développe. Les temples, les pagodes sont restaurés etc. 8

La plupart des provinces se sont dotées d'un réseau indépendant de télévision qui permet de capter le programme national d'émissions diffusant des informations locales et des films enregistrés sur des cassettes vidéo achetées à l'étranger. En ville, les habitants pensent plus à la qualité qu'à la quantité de la nourriture et des vêtements. Ils peuvent maintenant passer des vacances en famille à la campagne ou à la mer.

«Comparée à la plupart des anciens «pays- frères» et à la majorité des pays pauvres, la situation globale du Vietnam est même plutôt bonne: pas de dépréciation massive de la monnaie ni d'inflation galopante, pas de fuite dans l'illégalité des structures d'Etat ni des comportements objectivement mafieux, pas d'insécurité ni de violences urbaines, pas de paupérisation généralisée ni de suicide démographique comme en Russie. A l'inverse, et quoi qu'on en dise, le Vietnam peut s'enorgueillir d'avoir réussi une transition économique qui afait trébucher bien d'autres pays plus puissants. Et puis, capital aux yeux d'une population pour qui la détresse est un destin, ce pays habitué au malheur jouit aujourd'hui de la paix et d'une authentique stabilité. Pour chacune des familles, qui déplore la perte d'un frère, d'un père, d'une sœur ou d'un ami, l'absence de conflit est déjà un résultat satisfaisant. » (Philippe PAPIN, Vietnam-Parcours d'une nation, Ed. Belin, 2003,p.151.)

Au Vietnam, existent plusieurs religions. La culture vietnamienne a subi l'influence d'autres cultures et d'autres spiritualités occidentale et extrême-orientale; la rencontre des religions distinctes et souvent complémentaires est évidente. Pourtant, ce qui est essentiel, c'est que le Vietnam a su recevoir, adapter et intégrer ce qu'il y a de meilleur dans les grandes philosophies religieuses. Aujourd'hui, les journalistes, les écrivains et les poètes expriment plus librement leurs idées bien que leurs articles ou leurs œuvres soient encore censurés et qu'il n'existe pas encore de maison privée 9

d'édition. Les mass mission de « réveiller sociale croissante, de abordant des thèmes pouvoir des cadres. ..

médias, la littérature se donnent déjà pour les consciences personnelles» face à l'injustice dévoiler les erreurs des responsables du pays en tabous comme la corruption ou les abus de

Il existe bien sûr des phénomènes négatifs au sein de la société: les inégalités sociales, la pauvreté d'une partie du monde rural, la corruption, la fraude, la contrebande... malgré de nombreuses mesures prises par le gouvernement pour les limiter. Conséquence du développement des grandes villes, la pollution y atteint des niveaux dépassant de loin la norme nationale acceptable. De plus, l'urbanisation rapide est source de nouveaux défis dans les villes en termes de services d'hébergement et de transport. Et les écarts se sont creusés entre les paysans et les citadins, entre les pauvres et les riches, entre les personnes qualifiées et non qualifiées. De nombreux ménages urbains s'enrichissent. Cette tendance est nettement visible à Hanoï et à Ho Chi Minh-ville. Ainsi, sans une politique radicale et résolue de l'Etat, les riches seront les principaux bénéficiaires de l'intégration économique. Avec 70% de jeunes de moins de 30 ans, le Vietnam devient plus ouvert, plus dynamique. Mais il faut beaucoup d'efforts pour valoriser les atouts, sortir le pays de la pauvreté, des points négatifs, des illusions. Le Vietnam a une superficie totale de 329.241km2. La densité de population est passée de 160 personnes au km2en 1979 à 232 en 1999 et à 252 en 2005. Avec plus de 84 millions d'habitants, 75% de la population vivent de l'agriculture. La superficie de terres agricoles par habitant est passée de 0,25 hectare en 1943 à 0,10 hectare en 1995. A mesure que le développement du Vietnam se poursuit, les populations rurales sont attirées vers les zones urbaines et les nouvelles régions économiques. Bien que chacune des 54 ethnies ait sa propre langue, le vietnamien est adopté comme langue commune de communication. Le pays est situé dans la péninsule indochinoise. Il est limité au nord par la Chine (1 400 km de frontières communes), au nord-ouest par le Laos (2 067 km), au sud-ouest par le Cambodge (1 030 km) et à 10

l'est par la Mer de l'Est (3 260 km de côte). C'est par cette mer que passent toutes les lignes maritimes reliant l'Asie du Sud et du Sud-Est au Nord-Ouest du Pacifique. Cette côte abrite nombre de plages et de sites magnifiques tels que la Cité impériale et les tombeaux de Hué, la vieille ville de Hoï An, le sanctuaire de My Son, la baie d'Halong, et le parc national de Phong Nha-Ké Bang, qui sont reconnus par l'UNESCO comme éléments du patrimoine mondial. Le Vietnam a la forme d'un S, divisé en trois grandes régions: le Nord (Tonkin), le Centre (Annam) et le Sud (Cochinchine), comptant au total huit sous-régions administratives:

- Le delta
- La - La La - La

du fleuve Rouge,
du Nord-Est,

- La sous-région

-

sous-région sous-région sous-région sous-région

du Nord-Ouest, du Centre septentrional, littorale du Centre méridional, des Hauts Plateaux du Tay Nguyen,
oriental,

Dans le Sud-Est asiatique, le Vietnam se classe en 2èmeposition pour la population et en 3èmeposition pour les densités, derrière les Philippines et Singapour. Hanoï est sa capitale. Le Vietnam actuel est une République socialiste politique bien intégrée à la région et au monde entier. vietnamiens sont présents sur le marché de plus de régions, comprenant 5 groupes d'articles stratégiques: produits textiles, chaussures, produits aquatiques et riz. menant une Les produits 200 pays et pétrole brut,

- La sous-région du Sud - Le delta du Mékong.

Il

Indicateurs 20041

- Population:

84, 7 millions d'habitants (51 % de femmes)2 démographique: 1,2%
de dollars,

- Croissance
- Revenu

national

brut (RNB) : 44,5 milliards

- PIB per capita: 542 dollars/habitant statistiques du Vietnam),
480 dollars/habitant

(chiffres du Département des

(chiffres de la Banque mondiale),

- Croissance

du PIB : 7,7%,

- Investissement de toute la société au développement: 225,7 mille milliards de dongs, une hausse de 19% par rapport à 2003, occupant 36,3 du PIB (69,5 mille milliards de dongs reviennent au secteur privé, 19,6% de plus qu'en 2003),

- Investissement

étranger direct: 4 milliards 19 millions de dollars,

- Création
- Taux

de nouveaux emplois: 1,5 million, 8,31 %,

de foyers pauvres:

- Production vivrière: 35,7 millions de tonnes de riz (soit 1,2 million de tonnes de plus qu'en 2003), toutes céréales confondues (Y compris le riz) : 39 millions de tonnes (1,4 million de tonnes de plus qu'en 2003)
+ Superficie de la culture: qu'en 2003, 7,35 millions d'hectares, moins élevée

+ Rendement moyen du riz: 56,7 millions de tonnes/an,

- Exploitation

gazo-pétrolière :

+ Pétrole: 17 millions de tonnes, + Gaz: 6 milliards de m3 + Valeur de l'exportation: - Electricité et charbon: + Electricité : 45,9 milliards de kwh, + Charbon: 20 millions de tonnes. 5,8 milliards de dollars américains.

12

Indices de développement socio-économique 1. Indices économiques:

de 20053

- Le Produit Intérieur Brut (PIB) a augmenté de 8-8,5% par rapport à 2004, Le PIB de l'agriculture, de la sylviculture et de l'aquaculture augmente de 3,4-3,8% (la valeur de la production augmente de 4,95,2%), - Le PIB de l'industrie et de la construction augmente de 10,5-11 % (la valeur de la production augmente de 15,5-16%), - Le PIB des services augmente de 7,7-8,2%, - La valeur des exportations augmente de 14-16%, - L'investissement au développement de toute la société est de 295.000-300.000 milliards de dongs, soit une hausse de 17,5-19,5 par rapport à 2004, occupant 36,5% du PIB,

-

- La hausse des prix est moins importante économique (environ 7%).
2. Indices sociaux :

que la croissance

- Généraliser le premier cycle de l'enseignement secondaire pour qu'au moins 80% des élèves concernés aillent à l'école. - Augmenter le nombre des étudiants recrutés dans les universités et écoles supérieures de 8% et plus, les collèges professionnels de 15%, les centres de formation professionnelle de 12%. - Réduire de 0,04% le taux de natalité pour que la croissance démographique ne dépasse pas 1,42%. Le pays compte 83,2 millions d'habitants.

- Créer 1,6 million d'emplois et envoyer 70.000 travailleurs à l'étranger. Ramener le taux du chômage dans les villes à 5,5%.
(2: source: Chiffres du magazine de l'Ambassade Paris en 2007) du Vietnam à

(1 et 3 : source: Vietnam 2004-2005, Ed. The Gioi, Hanoi, 2005)

13

UN TERRITOIRE LONG ET ÉTROIT

Lt"OS

THAïLANDE

h
LG '\ ..,J Lu Q

Carte du Vietnam

Le Vietnam est un pays plus long que large. Sa longueur est 4 fois plus importante que sa largeur, dont la plus grande est d'environ 550 km au Nord, entre Mong Cai (prov. Quang Ninh) et Dien Bien (prov. Dien Bien), 400 km au Sud. La plus petite - moins de 50 km - se situe entre Dong Hoi (prov. Quang Binh) et la frontière Vietnam- Laos. La distance (à vol d'oiseau) entre les deux points extrêmes nord et sud est de 1 650 km.

Les trois quarts du territoire sont formés de montagnes et de plateaux. Les chaînes montagneuses courent de la frontière du nordouest à la partie orientale du Nam Bo, sur une longueur totale de 1 400 km.
Son territoire long et étroit donne au Vietnam les caractéristiques climatiques d'une péninsule, avec une large influence maritime. En général, le pays subit un climat tropical, caractérisé par une haute température et une forte humidité. Chaque année, il connaît deux moussons: la mousson d'hiver arrive qui par le nord-est, entre octobre et mars, entraînant des hivers froids et humides sur toute la région du Nord et la sous-région du Centre septentrional, et la mousson du sud-ouest qui arrive par l'océan Indien et le golfe du Siam, apportant un temps chaud et humide dans tout le pays. De juillet à novembre, éclatent des typhons violents, causant de graves dévastations pour le Centre et le Nord du pays. Le Vietnam compte 54 ethnies dont les Viet représentent à peu près 87% de la population vivant essentiellement dans les deltas du fleuve Rouge et du Mékong, les plaines côtières du Centre Vietnam et les grandes villes. Cette densité est à son niveau le plus élevé dans le delta du fleuve Rouge (environ 1218 personnes au km2) et le plus faible dans le Nord-Ouest du pays, avec seulement une soixantaine de personnes au km2. Les ethnies minoritaires occupent les hauts plateaux et les régions montagneuses, soit les deux tiers de la superficie du pays.

16

CHAPITRE

I

Géographie physique
1. UN
RELIEF MONTAGNEUX

Les montagnes Les montagnes constituent les deux tiers de la partie continentale du pays. La plupart des plus hauts sommets et des plus grandes chaînes de montagne se situent dans la partie ouest et nord-ouest du pays et culminent au Fan Si Pan, à 3143 m d'altitude. C'est aussi le point culminant de la péninsule indochinoise. Ces montagnes descendent vers la mer de l'Est en formant une chaîne de basses montagnes le long de la côte. Dans la région du Nord et du Nord-Est du Nord-Vietnam, le relief est constitué généralement par des collines et des montagnes basses de 600 m d'altitude en moyenne. Les montagnes supérieures à 1000 m occupent seulement 10% de la superficie. Quelques sommets dépassent 2000 m. La pente diminue progressivement du nord-ouest, à la limite du plateau Yunnan-Guizhou (Chine), au sud-est sur le golfe du Nord (golfe du Tonkin). Le long des frontières de la Chine, de Lao Cai à Dong Van, s'étale le plateau calcaire le plus élevé du Vietnam. Vers l'est du Nord-Vietnam, des chaînes de montagnes sont disposées en arc. A l'est de la chaîne Ngan Son, se trouve une zone de basses montagnes contiguë à la vaste région de collines de Guangdong-Guangxi (Chine). Située plus au sud et abritée derrière la chaîne Hoang Lien Son, la sous-région du Nord-Ouest subit moins l'influence de la mousson du nord-est. Les montagnes et les cols de cette chaîne dépassent souvent

2000 m, certains sommets atteignant 3000 m. La chaîne Hoang Lien Son est la seule au Vietnam à présenter des étages verticaux tempérés de montagnes avec des forêts d'une rare beauté. La chaîne Pu Den Dinh s'étend de la frontière commune Vietnam-Chine-Laos jusqu'à Dien Bien Phu. La chaîne Pu Sam Sao longe la frontière VietnamLaos jusqu'à la vallée du Ma. Les montagnes calcaires de Moc Chau et le mont Pha Luong constituent les limites sud de la sous-région, allant de la frontière Vietnam-Laos à Suoi Rut. Au centre, une suite de plateaux s'étend sur une longueur de 300 km. Dans la sous-région du Nord-Ouest et du Centre septentrional, chaîne des montagnes Mang et Bach Ma s'étend jusqu'à la mer, parallèle. Ces montagnes qui touchent col des Nuages sur le 16ème mer ne laissent pas de place pour plaines vastes comme celles Nord- Vietnam. la au la du

Les provinces Nghe An et Ha Tinh s'étendent du fleuve Chu au massif Hoanh Son. Ici, commence la cordillère de Truong Son. Les montagnes s'avancent jusqu'à la mer. Dans cette région, on trouve le col transversal (Ngang) qui sépare la province Ha Tinh de la province Quang Binh, le col des Nuages. La chaîne Truong Son n'y est pas très élevée. Les cols sont d'accès facile: Mu Gia (418 m), Lao Bao (350 m). Le versant ouest de la chaîne descend en pente vers le Mékong. Dans la sous-région du Centre méridional et du Sud, les conditions naturelles différentes des deux premières varient du nord au sud, et de l'ouest à l'est. Les provinces Kon Turn, Quang Nam, Da Nang s'arrêtent à une ligne de démarcation qui passe par la ville de Kon Turn dans les montagnes. Le relief est élevé avec des sommets supérieurs à 2000 m. S'y trouvent les hauts plateaux tels que Di Linh dont la hauteur est de 972 m, Pleiku 772 m, Kon Turn 536 m et Buon Me Thuot 461 m. Les principaux sommets sont Pu Si Linh avec 3076 m, Pu Lai Linh avec 2711 m, et Ngoc Linh avec 2598 m. Les montagnes se dirigent du nord - nord-ouest au sud - sud-est et sont séparées par des vallées étroites et profondes. Une chaîne de montagnes basses (1000 m) de direction presque nord-sud scinde en deux les provinces Dak Lak, Binh Dinh, Phu Yen. La moitié occidentale est formée de plateaux de terres rouges

18

basaltiques s'étendant de Pleiku à Buon Me Thuot, alternés avec des collines de roches schisto-gréseuses et granitiques.

Les fleuves

ryoir Annexe 5)

Au Nord, il yale fleuve Rouge de 1149 km dont 510 km en territoire vietnamien, les fleuves Da ou rivière Noire à Hoa Binh (543 km), Lo (227 km), Ky Cung - Bang Giang et le fleuve Thaï Binh, formé de trois grandes rivières: Cau (290 km), Thuong (156 km) et Luc Nam (178 km). Au Centre, se situent le fleuve Ma (426 km) qui reçoit le Ma, le Chu et d'autres affluents, le fleuve Ca (379 km dont 170 km au Laos), qui reçoit le Con et le Ngan Pho, le fleuve Thu Bon (205 km), le fleuve Ba, qui reçoit le Da Rang et ses affluents. Au Sud, se trouvent le Dong Naï - Yam Co qui reçoit le Vam Co Tay (635 km), ayant 265 affluents dont les plus importants sont le Da Dung (91 km), le Dac Nong (79 km), le Nga (272 km), le Saïgon (256 km), le Vam Co (218 km). Né dans le Tibet, le Mékong (environ 4220 km dont 220 km en territoire vietnamien) traverse le Yunnan (Chine), sert de frontière entre la Malaisie et le Laos (70 km) puis entre le Laos et la Thaïlande (960 km), draine le Laos (170 km) puis le Cambodge (515 km) et se jette dans la Mer de Chine par un immense delta dans le Sud-Vietnam. A l'approche de la mer, il se divise en neuf bras, appelés les Neuf Dragons.

Les îles, les archipels et les deltas

ryoir Annexes 1 et 2)

En dehors de l'île Phu Quoc dont la superficie est de 568 km2 et de l'archipel Con Dao qui en a 67,2 on peut compter quelque 3000 îles et archipels ayant une superficie d'à peu près 0,001 km2 à 0,5 km2. Selon les investigations menées en 1995, l'ensemble des îles côtières comprend 2773 îles grandes ou petites, d'une superficie totale de 1720 km2 dont 84 ayant ont une superficie supérieure à 1 km2. Seules 3 îles ont une superficie supérieure à 100 km2 et 24 supérieure 10 km2. 83,7% des îles sont répartis le long du littoral de Quang Ninh et de Haïphong, le reste se trouvant au Sud avec une partie à Kien Giang, à 19

Ca Mau, dans le golfe de Siam, et une autre éparpillée le long de la côte de la plaine du fleuve Rouge et du Sud oriental. Près de 1300 îlots, trop petits, n'ont pas encore de nom. Les distances entre les îles et le continent sont variables: il y a des îles tout près de la côte, séparées seulement par un chenal comme l'île de Cai Bau, mais aussi celles qui en sont distantes de plus de 100 km, comme Bach Long Vi à 135 km de Haïphong, Hon Haï à 155 km de Phan Thiet. Les deux archipels Hoang Sa et Truong Sa sont à plus de 300 km de la côte. Aux deux bouts du pays s'étendent deux deltas vastes et fertiles, deux «greniers» : le delta du fleuve Rouge au Nord (16.654 km2) et le delta du Mékong au Sud (39.568 km2). Ces deux deltas sont reliés par un chapelet de petites plaines étroites le long du littoral du Centre, du delta du fleuve Ma (Thanh Hoa) à Phan Thiet. Formée par les bassins des fleuves Ma et Chu, la plaine de Thanh Hoa s'étend sur 3100 km2. La plaine de Nghe An avec 1850 km2 et celle de Ha Tinh avec 1800 km sont formées par le fleuve Ca. La plaine de Binh Tri Thien recouvre environ 2000 km2 et est formée par le Gianh et la rivière des Parfums; celles de Quang Nam (1800 km2), de Quang Ngai (1450 km2), de Binh Dinh (1550 km2), de Tuy Hoa (1000 km2), sont formées par le système fluvial du fleuve Thu Bon. Le Vietnam reçoit annuellement une quantité moyenne de pluie de 1900 mm pour tout le territoire, atteignant un volume de 634 milliards de m3 d'eau. Environ 50% de ce volume gigantesque forment le courant des cours d'eau, le reste participant aux autres maillons de la circulation de l'eau. Le pays possède 2295 cours d'eau, certains mesurent moins de 10 km. Les précipitations annuelles s'élèvent à 640 milliards de mètres cubes dont 310 milliards se déversent dans les cours d'eau. 1600 cours d'eau se jettent directement dans la mer, ce qui représente environ une embouchure tous les 20km. Aux embouchures, les terres formées par les alluvions élargissent progressivement le territoire vietnamien, surtout à Thaï Binh, Nam Dinh, Ninh Binh et Ca Mau.

20

De riches ressources naturelles evair Annexe 12) Le Vietnam possède un nombre important de parcs nationaux comme Hoang Lien Son (mont Fan Si Pan, Lao Cai), Cat Ba (Haïphong), Cuc Phuong (Ninh Binh), Pu Mat, Phong Nha-Ké Bang (Quang Binh), Bach Ma (Thua Thien-Hué), Con Dao (Ba Ria-Vung Tau), Thien Chau (Dong Thap), Cat Tien (Dong Naï), etc... Selon des enquêtes menées, dans les années 90, les forêts occupent seulement 25% du territoire et cette superficie diminue progressivement. Selon la politique du gouvernement, chaque année environ 150.000 ha sont reboisés pour remplacer les 110.000 ha de forêt qui ont disparu. Dans les forêts, existent à peu près 12.000 espèces de végétaux (dont 7000 inventoriés, représentant 3,2% des espèces dans le monde), 800 espèces de mousses, 600 espèces de champignons. Parmi les espèces découvertes, 2300 sont comestibles, ont des propriétés pharmaceutiques ou donnent des huiles essentielles. Il y a environ 280 espèces de mammifères (6,8% des espèces dans le monde) dont plusieurs figurent dans le Livre Rouge mondial des espèces menacées, 800 espèces d'oiseaux (8,5% de celles de la planète), 180 espèces de reptiles (2,9%), 80 espèces d'amphibies (2%), 2400 espèces de poissons (13%) et plus de 5000 espèces d'insectes. Environ 2000 gisements contenant plus de 90 sortes de minerai dont 120 gisements de 30 sortes de minerai sont en exploitation ou font l'objet de projets. Les réserves houillères de Quang Ninh sont estimées à plus de 3 milliards de tonnes. Il y a des gisements de pétrole, de lignite (réserves de plusieurs milliards de tonnes dans le delta du fleuve Rouge, à 1000 m de profondeur) et de terres rares (plus de 500 millions de tonnes à Phong Tho - Son La). La sidérurgie comprend des mines de fer, de manganèse, de chrome, de titane comme la mine de fer souterraine Thach Khe (Ha Tinh) qui se trouve à 50 m de profondeur et s'étend jusqu'à la mer. Les mines de Traï Cau, Linh Nhan, Cu Van (Thaï Nguyen) et celles

21

qui se trouvent à Ha Giang, Thanh Hoa, Thua Thien sont de petite envergure et d'importance locale. Il y a aussi des mines d'étain, de plomb, de zinc, de cuivre, de wolfram, de bauxite etc... Les mines d'étain sont les plus importantes (grande mine à Quy Hop, Nghe An). De grandes réserves de bauxite ont été découvertes à Tay Nguyen, des réserves de cuivre à Ban San (Son La). De petites réserves d'or et de platine sont dispersées. Le Vietnam possède encore la mine d'apatite de Cam Duong (Lao Caï) et d'autres mines de pyrite, de bentonite. .. En matières premières pour la construction, il existe des ressources en pierre calcaire (tout le Nord et à Ha Tien - ouest du Sud), en argile (Quang Ninh), en sable siliceux (Khanh Hoa, Quang Ninh) et en kaolin (Dong Naï, Haï Duong, Quang Ninh). En ce qui concerne les sources thermales et minérales, il y en a maintenant 169 (à partir de 30°C) en plein air à peu près 100 autres sources minérales sont souterraines. La plupart des sources contiennent du bicarbonate, du chlorure et d'autres micro-éléments comme la silice, le brome, le fluor, le bore et le radium. Le plateau continental est riche en produits marins, pétrole et gaz. La plupart de ces ressources se trouvent au Sud. Parmi les 20 zones pétrolifères définies, 4 situées à Cuu Long et à Nam Con Son offrent de bonnes perspectives. Le pays possède un important potentiel d'énergie hydraulique avec des réserves exploitables estimées à 80 milliards de kWh. 3260 km de côte offrent près de 1000 espèces de poissons (600.000 à 700.000 tonnes par an) et d'autres produits marins de valeur: caret, crevettes, seiches, perles, corail. Les salines (exploitées de façon artisanale) produisent 500.000 tonnes de sel par an. Sur la côte, on voit des mangroves caractérisées par la biodiversité telles que U Minh Thuong, U Minh Ha (Ca Mau), Can Gio (Ho Chi Minh ville) ou celles des districts Giao Thuy, Nghia Hung (Nam Dinh).

22

2. UNE GRANDEVARIÉTÉDE CLIMATSTROPICAUX ev air Annexes
3 et 4) Le Vietnam entier se trouve dans la zone intertropicale. Mais le climat est divisé en 3 types: le climat tropical caractérisé par une haute température, une forte humidité, des moussons avec un hiver très froid au Nord, le climat tropical marqué par la chaleur subéquatoriale permanente au Sud, le climat transitoire au Centre, entre le climat du Nord et celui du Sud. Au Nord, l'hiver est froid. Le climat y présente des traits particuliers, très marqués par la mousson. C'est la zone la plus pluvieuse du Vietnam: 1,75 m de précipitations annuelles. Elle est exposée aux moussons (la mousson du nord-est qui souffle du continent asiatique et la mousson du sud-est qui vient de Thaïlande, du Laos et de la mer de Chine) qui déterminent quatre saisons distinctes: printemps, été, automne et hiver. Grâce au relief, il existe des zones de climat tempéré comme à Sa Pa (prov. Lao Cai), à Tarn Dao (prov. Vinh Phuc), des zones de climat continental comme dans les provinces de Laï Châu et Son La. Les plus basses températures sont enregistrées en décembre et janvier. Elles peuvent descendre jusqu'à 10°C, parfois à goC à Hanoï. Dans les montagnes du Nord (Sa Pa, Tarn Dao, Hoang Liên Son, Mau Son), la température descend parfois au-dessous de O°C et il peut neiger. Les plus hautes températures sont enregistrées en juin et juillet, jusqu'à 3 goC à Hanoï et aux alentours. La température moyenne en hiver est de 13°C au nord-est, de 16°C dans le delta du fleuve Rouge et de 17°C au nordouest. Il pleut en général chaque année de juin à février. Le printemps dure de février à avril, température de 15°C à 20°C, un fréquent crachin et un temps humide. C'est la saison de la fête du Têt. De juin à novembre, il fait humide et quelquefois très chaud Uusque 40°C), avec orages abondants en juillet et août. Au Centre, le climat présente les caractères généraux du climat tropical de mousson avec seulement 3 mois de grandes pluies. Le vent du sud-ouest arrive sur le territoire après avoir traversé les montagnes de la frontière du Laos. C'est en quelque sorte un « foehn» chaud et sec. La saison sèche s'établit alors des provinces de Nghe An et Ha Tinh à celle de Thua Thien Hué. L'atmosphère est surchauffée, la température maximum pouvant atteindre 40°C. En même temps, la 23

mousson du sud-est venant du golfe du Nord amène les pluies sur le Nord. En saison des pluies, septembre est le mois provoquant les plus grandes crues. Nghe An et Ha Tinh sont la limite de la sous-zone Centre septentrional, en hiver froid et sec de la zone de forêt de mousson tropicale. Septembre et octobre sont les mois les plus pluvieux. Les cours d'eau sont peu longs sauf le fleuve Ca, dont les eaux claires entraînent peu d'alluvions. L'hiver s'accompagne de brouillard et de crachin. Quang Binh, Quang Tri, Thua Thien Hué sont les provinces de la sous-zone chaude et humide de la zone de forêt de mousson tropicale. Il n'y a pas de mois sec, seulement des temps secs quand souffle le vent du Laos. L'indice pluviométrique moyen dépasse souvent 2000 mm avec des maxima en octobre (Hué: 3032 mm). La moyenne de température mensuelle ne descend jamais au-dessous de 18°C. Si en hiver, du col transversal au col des Nuages, le climat reste froid - la température moyenne de janvier au-dessous de 20°C, à partir de Quang Nam - à Da Nang, au sud, le climat est considéré comme tiède toute l'année et dès Phu Yen et des Hauts Plateaux, peu différent de celui du Sud-Vietnam: il n'y a pas d'hiver. La moyenne de température mensuelle se situe au-dessus de 20°C. A Nha Trang, la saison est sèche, assez longue, et dure de fin janvier à octobre. Après Binh Dinh, le climat devient équatorial. Dans la sousrégion du Centre méridional à partir du Sud de Quang Ngai, on trouve une suite de plaines séparées par des montagnes et des collines de granit. La saison des pluies, plus courte, dure de septembre à décembre. Dans la sous-région des Hauts Plateaux, les montagnes sont hautes avec des sommets de 2000 m. ADak Lak, il fait moins chaud et la température mensuelle oscille entre 18°C et 22°C. Le climat au sud du Centre est subéquatorial. La saison pluvieuse (humide) dure de mai à novembre. Il y a des averses torrentielles brèves mais presque quotidiennes, en général l'après-midi. Il fait très chaud et très humide de fin février à mai. La température moyenne naturelle est de 27°C; elle oscille entre 21°C en janvier et 30°C en avril. Le Sud est moins influencé par les moussons. Il y a seulement deux saisons dans cette région: saison sèche (de novembre à avril) et saison des pluies (de mai à octobre), à cause du vent de l'ouest et de celui du sud. Le Sud est caractérisé par le climat tropical de mousson typique. La température moyenne de l'année dans la plaine est 24

d'environ 26-27°C ; l'écart de température entre le mois le plus chaud et le mois le plus froid n'est que de 3°C à 4°C. Les averses tombent en été. Il tombe chaque année 1500 mm d'eau en moyenne. La ville de Da Lat (Lam Dong) se trouve sur un plateau mamelonné aux collines; c'est pourquoi la température est plus fraîche que dans le delta du Mékong et la bande côtière (où il fait entre 17°C et 20°C). Dans le delta du Mékong, la saison sèche commence après la mousson et dure d'octobre à début mai. Mars et avril sont les deux mois les plus chauds.

3. RÉGIONS

ET PROVINCES

ryoit Annexe

6)

Actuellement, le Vietnam est divisé en 64 provinces et grandes villes. Chaque province ou ville a des caractéristiques particulières, des sites touristiques différents. Mais la division en provinces est relative car il y a des provinces ayant une superficie très vaste et une population peu nombreuse.

Le Nord-Vietnam Cette région compte 2 grandes villes et 24 provinces, divisées en 3 sous-régions: Delta du fleuve Rouge, Nord-Est et Nord-Ouest. Le Nord (l'ancien Tonkin - aujourd'hui le Bac Bo) est bordé par les provinces chinoises du Guangdong et du Guangxi au nord, le Yunnan à l'ouest, par le Laos au sud-ouest, et par le golfe du Nord à l'est. Cette région couvre une superficie d'environ 115.779,2km2. Sa population est à peu près de 30 millions d'habitants. Il englobe tout le delta du Nord. Le relief de la région est généralement constitué par des collines et des montagnes basses de 600m d'altitude en moyenne. En dehors du riz, on cultive, dans le delta, du maïs, du manioc. On y voit une très forte implantation de l'industrie: cimenteries, verreries, usines de manufactures de tabac, de produits chimiques, et la plus grande usine hydroélectrique du pays qui se trouve dans la province de Hoa Binh.

25

Le Nord est considéré comme ayant un fort potentiel économique et touristique. La zone la plus importante au Nord est la plaine du Nord avec Hanoi, la capitale et la ville de Haiphong, le port. Haiphong a une belle position et relie directement les régions montagneuses du Nord-Vietnam avec la Chine méridionale (Yunnan et Guangxi). D'autres routes le relient à Hon Gai - Cam Pha et à la baie d'Ha Long. Par les lignes maritimes, Haiphong communique avec les autres ports du pays et du monde. Aujourd'hui, Haiphong est considéré comme une grande ville exportatrice et industrielle. On y trouve plusieurs sites touristiques tels que la plage Do Son, à 22 km, au sud-est, qui s'étend sur 4 km, la pagode Du Hang, le parc national de Cat Ba qui se compose de plus de 360 îlots entre la baie d'Ha Long et la baie de Bai Tu Long où l'on trouve actuellement la plus vaste forêt tropicale vierge avec 700 espèces de 150 familles de végétaux, 20 espèces de mammifères, 69 espèces d'oiseaux, plus de 30 espèces de reptiles et d'amphibies, la Maison communale de Hang Kenh construite vers le milieu du XIXème siècle. La proximité de la province avec les frontières chinoises et le delta du fleuve Rouge est favorable au développement économique de la région et à l'exportation. L'agglomération de Haiphong compte aujourd'hui à peu près 1,8 million d'habitants. D'autres beaux sites enrichissent le Nord. Le célèbre lac de Ba Be, reconnu par l'UNESCO comme patrimoine naturel mondial (prov.Bac Can); la chute d'eau de Ban Gioc, la grotte Pac Bo (prov.Cao Bang); les pagodes Mia, Tay Phuong, Thay, Dau, l'ensemble des pagodes, grottes, ruisseaux de Huong Tich sur des monts de roche calcaire au milieu de rizières inondées (prov.Ha Tay) ; les sources thermales de Kim Boi (prov.Hoa Binh), la ville de Dien Bien Phu (prov.Lai Chau) ; la grotte Tam Thanh, le rocher de la femme avec son enfant dans ses bras attendant son mari, le défilé Chi Lang, le marché Ky Lua (prov. Lang Son); Sapa, fameux site touristique, situé à 1500 m d'altitude avec des paysages pittoresques, des marchés -l'endroit des rencontres culturelles et économiques des ethnies minoritaires (prov. Lao Cai) ; Hoa Lu - capitale du pays Dai Co Viet au Xèmesiècle avec les temples dédiés au culte des rois des

26

dynasties Dinh et Lê ; les belles grottes Bich Dong, Tarn Coc et Dich Long, considérées comme la baie d'Ha Long terrestre, l'église en pierre de Phat Diem construite vers la fin du XIXèmesiècle, la forêt vierge Cuc Phuong (prov. Ninh Binh), la capitale à Phong Chau sous la dynastie des rois Hung, le temple dédié à leur culte, ancêtres des Viet (prov. Phu Tho) ; les plages Baï Chay, Tra Co, l'île des singes, le temple Cua Ong, la pagode Yen Tu et la baie d'Ha Long avec les 3000 îlots environ que l'on y voit aujourd'hui (prov. Quang Ninh) ; le lac Nui Coc, 2500 ha et ses 180 millions de m3 d'eau (prov. Thaï Nguyen); la station d'altitude Tarn Dao avec un point culminant à 1400m, de climat tempéré, le lac artificiel Daï Laï permettant la baignade (prov. Vinh Phuc) ; le lac Thac Ba sur la rivière Chay (prov. Yen Bai), la pagode Kéo et la bande côtière Dong Chau (prov. Thaï Binh). Le Centre-Vietnam Cette région se compose d'une grande ville et de 16 provinces, divisée en 3 sous-régions: Centre septentrional, littoral du Centre méridional et Hauts Plateaux du Tay Nguyen. Le Centre (l'ancien Annam - Aujourd'hui Trung Bo) couvre une superficie d'environ 139.000km2. Il compte 22.248.000 habitants. A l'ouest, la cordillère Truong Son (l'ancienne cordillère annamitique) sépare le Vietnam du Laos et du Cambodge. A l'est, cette région est baignée par la mer de Chine. Cette bande de terre longue et étroite, dont l'endroit le plus étroit a 50km, n'a pas de vastes plaines comme celles du Nord et du Sud. Par contre, le long des côtes, se succèdent les plaines étroites de piémont séparées par des cols bas. Les communications sont difficiles, surtout pendant les périodes de crues. Cette région ne bénéficie pas de beaucoup de conditions favorables de la nature. La terre y est moins fertile. La plaine du fleuve Ma (Thanh Hoa), assez étendue, est intermédiaire par ses dimensions entre le vaste delta du Nord et les plaines littorales trop petites du Centre. L'influence de la masse d'air polaire et de la mousson du nord-est est faible par rapport au Nord.

27

L'économie de cette région est principalement fondée sur l'agriculture et la sylviculture. On y cultive le riz, la canne à sucre, le maïs, le théier, le manioc, le café, l'hévéa et le tabac. Concernant l'industrie, on y compte seulement l'industrie légère centrée sur la soie et les industries alimentaires du sucre, du sel et du nuoc mam (saumure de poisson). Cette région est bien connue pour la ville de Hué, ancienne capitale du Vietnam sous la dynastie des Nguyen (1802-1945). Da Nang (l'ancienne Tourane fit autrefois partie du royaume d'Annam) est une ville importante du Centre où l'on compte un port maritime et un aéroport international. Elle se trouve sur la route nationale N°l et la route menant au Laos, au Cambodge et à la Thaïlande. On remarque aux alentours la montagne de marbre Ngu Hanh avec cinq pics symbolisant les cinq principaux éléments de la cosmologie orientale (métal, bois, feu, eau, terre) ainsi que la pagode Dng Chan dans la grotte Tang Chau, la pagode Tarn Thaï dans la grotte Huyen Khong, la plage Non Nuoc, une des plus belles, le musée Cham conservant encore une importante collection d'objets de valeur de l'ancienne culture brillante des Cham. Cette région compte d'autres sites magnifiques: la plage Sam Son, une des plus belles plages du Centre (prov. Thanh Hoa) ; les vestiges de la capitale du roi Quang Trung appelée capitale sur le Pic Phénix, le village natal de Ho Chi Minh - village des lotus, les plages de Cua Lo (prov. Nghe An) ; les vestiges de la Citadelle en pierre des Cham, l'île Hon En, la plage Thien Cam (prov. Ha Tinh); l'ensemble des grottes Phong Nha (Phong Nha -Ke Bang ont été reconnus comme patrimoine naturel mondial par l'UNESCO) (prov. Quang Binh); l'ancienne Citadelle bâtie en 1824, le pont Hien Luong (prov. Quang Tri) ; My Son, ancienne capitale du Champa du IVème XIIèmesiècle, au l'ensemble des temples Cham, l'ancienne Cité Hoï An - un grand port, un centre marchand pour les Hollandais, les Espagnols, les Portugais, les Japonais, les Chinois et les Français aux XVIIèmeXVlIIèmesiècles ayant un style architectural mixte avec des éléments européens, chinois et japonais (prov. Quang Nam), ces deux sites reconnus comme patrimoine mondial par l'UNESCO; les tours de Cham construites au XInème siècle, une grande cloche fondue en 1805, conservée dans la pagode Long Khanh, la statue de Çakyamuni 28

de 17m de haut; la pagode Haï Duc sur un mont, la tour Cham dédiée à la déesse Po Nagar (prov. Khanh Hoa), les sources thermales jusqu'à 60°C, la source minérale Pakto, la chute d'eau Yaly, la forêt vierge Sa Thay, le mont Ngoc Linh de 2598 m de haut (prov. Kon Turn); le lac Tonung - un lac naturel dans le cratère d'un volcan éteint où les touristes peuvent se déplacer en barque ou aller chasser dans les forêts (prov. Gia Lai) ; le lac Lac de plus de 500 ha et 6 m de profondeur, fréquenté par les éléphants, et le village où se dressent des maisons sur pilotis traditionnelles (prov. Dak Lak). La ville de Da Lat station d'altitude (1500 m) se dresse sur une rive de Cam Ly, voisine de la zone de terre rouge du plateau Lam Vien, culminant à 2614 m avec de vastes plantations de café et de quinquina (prov. Lam Dong). Le Sud-Vietnam Cette région comprend une ville et 20 provinces, divisées en 2 sous-régions: Sud oriental et delta du Mékong. Le Sud (l'ancienne Cochinchine - Aujourd'hui le Nam Bo) couvre une superficie de 74.481,8 km2. Sa population est d'environ 31 millions d'habitants. A l'ouest, cette région a des frontières communes avec le Cambodge. Elle est baignée par la mer de l'Est et le golfe du Siam à l'est et au sud. Sur ce golfe, la côte est rocheuse et découpée. Au sud du delta, la côte est moins hachée. Cette région est arrosée par de nombreux cours d'eau. Le Sud oriental est une bande de terre haute, un peu ondulée, qui s'abaisse de plus en plus vers la plaine du Mékong. Il bénéficie des conditions naturelles favorables au développement des plantations. La terre est fertile. Cette sous-région comprend des terres grises d'alluvions anciennes et des terres rouges basaltiques des trois provinces de Dong Naï, Song Be et Tay Ninh. Le littoral du Sud oriental n'est pas long (environ 100km) mais il a environ 670.000 tonnes de réserves de produits maritimes, soit 40% de la réserve totale de la zone maritime du Sud.

29

Grâce à sa position géographique et aux faveurs de la nature, la sous-région du delta du Mékong possède d'énormes potentialités agricoles. Elle s'étend de Long An à Ca Mau. Elle est constituée par le delta du Mékong et du fleuve Vam Co, à peu près trois fois plus étendu que celui du fleuve Rouge et du fleuve Thaï Binh. On y voit des rizières s'étendant à l'infini, dans une campagne basse et humide, à perte vue. Actuellement, elle n'est encore cultivée que sur la moitié de sa superficie. Les rizières ne donnent la plupart du temps qu'une seule récolte annuelle de riz avec un rendement de plus de trois tonnes de paddy à l'hectare. Ces dernières années, grâce à l'adoption des nouvelles variétés de riz à haut rendement, à des techniques culturales avancées et à l'aménagement de l'hydraulique agricole pour augmenter le nombre de récoltes annuelles, le Vietnam est devenu un des plus grands exportateurs mondiaux de riz. La sousrégion est abondante aussi en produits de la mer comme poissons, crevettes, crabes etc..., qu'en arbres fruitiers tels que cocotier, manguier, durion, bananier, ananas, mangoustanier... C'est aussi une sous-région densément peuplée avec une activité fluviale intense jour et nuit. Le pétrole et les gaz naturels y sont présents. Elle est considérée comme le plus vaste grenier à riz et le verger du pays. Les rizières dessinent un damier miroitant à l'infini. Ici, rien ne se passe sans le fleuve. Toutes les activités dépendent du Mékong. On ne marche pas, on vogue et la barque devient le premier moyen de transport. L'eau et le riz, le riz et l'eau - c'est l'image frappante de cette sous-région du delta du Mékong. Le niveau du fleuve commence à monter dès le début de la saison des pluies mais il descend en septembre. C'est la crue, inondant les berges, envahissant les jardins et les rizières. Jusqu'au XVllèmesiècle, le delta était peuplé en grande partie de Khmers. Aujourd'hui, environ 300.000 Cambodgiens appelés les Khmers Kron ou Khmers de l'aval, y vivent encore. Ho Chi Minh-ville (ancienne capitale de Cochinchine) se situe au bord de la rivière Saïgon, au cœur du delta du fleuve Mékong. Au Sud, on compte de nombreux sites tels que les tours Cham « Po KIang Gia Rai» sur la montagne de marbre, la plage Ninh Chu à 6 km de la gare Phan Rang (prov. Ninh Thuan) ; le mont Ba Den avec la pagode Linh Son (prov. Tay Ninh) ; les vergers de Lai Thieu (prov. 30

Binh Duong); la plage Long Haï, la forêt vierge Cat Tien d'une superficie de 10.000 ha, habitat des espèces animales de valeur telles que l'écureuil volant, le lézard volant, le crocodile, le python à peau de brocart et le rhinocéros (prov. Dong Naï); la fameuse source minérale de Vinh Hao, les tours Cham (prov. Binh Thuan); le tombeau de la baleine, la tour Bao Thap, le palais blanc ou le palais Bach Dinh, ancienne résidence du gouverneur français, puis des hauts archipels Spratly, archipel Con Dao, Vung Tau, ville d'industrie pétrolière ou ancien Cap Saint Jacques (prov. Ba Ria - Vung Tau) ; le parc ornithologique Tarn Nong, réputé pour les grues à tête rouge (prov. Dong Thap); le mont Sam où se trouve le temple dédié au culte de Thoaï Ngoc Hau, premier homme ayant défriché le delta du Mékong, les vestiges de la civilisation d'Oc Eo, le temple des divinités (prov. An Giang); la voie ferrée Saïgon - My Tho

construite en 1883 et connue comme le 1er chemin de fer de
l'Indochine (prov. Tien Giang) ; l'îlot An Binh et Binh Hoa Phuoc sur la rivière Tien (prov. Vinh Long), l'île Phu Quoc d'une superficie de 568 km2 réputée pour sa saumure de poisson, l'Etang du lotus, la large baie Dong Ho, bordée des deux monts Phao Dai et To Chau (prov. Kien Giang) ; la ville Can Tho considérée comme capitale de la partie sud-ouest du Sud-Vietnam, Phung Hiep, croisement des sept rivières avec deux marchés flottants, l'aéroport Can Tho, le pont Ninh Kieu (prov. Can Tho) ; plusieurs pagodes khmères (prov. Tra Vinh) ; la pagode khmère Kleang bâtie en 1533 (prov. Soc Trang) ; Ca Mau, province de l'extrême Sud du Vietnam avec 300 km de côte et beaucoup d'îlots; les forêts de mangrove d'V Minh abritant des OIseaux.

31