Aphasie, histoire d'un combat

De
Publié par

Il y a vingt ans, à l'âge de 29 ans, Jacqueline Souder subit une intervention qui entraîne un Accident Vasculaire Cérébral. Elle devient hémiplégique avec une aphasie de type Broca, caractérisé par des troubles du langage ainsi que de la compréhension. D'abord incapable de parler, elle retrouve peu à peu l'usage de la parole au cours d'un long combat. Ecrit en collaboration avec son orthophoniste, ce témoignage retrace avec humour et dignité l'itinéraire d'une bataille contre les mots.
Publié le : vendredi 17 juin 2011
Lecture(s) : 280
EAN13 : 9782304033922
Nombre de pages : 214
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
2
Titre
Aphasie, histoire d’un combat
3
Titre Jacqueline Bano-Souder
Aphasie, histoire d’un combat
Essais et documents
5 Éditions Le Manuscrit Paris
© Éditions Le Manuscrit, 2010 www.manuscrit.com ISBN : 978-2-304-03392-2 (livre imprimé) ISBN 13 : 9782304033922 (livre imprimé) ISBN : 978-2-304-03393-9 (livre numérique) ISBN 13 : 9782304033939 (livre numérique)
6
Episode 20 – L’esprit de noël
à Colette, ma sœur, qui nous a quittés le 13 Décembre 2001, suite à une méningite foudroyante et à qui je dédie ce Livre… à Bruno, pour l’Amour qu’il a toujours eu envers moi, pour son soutien et sa présence au quotidien, pour son rôle de père auquel il n’a jamais failli, et pour la croyance qu’il a eue en moi. à ma fille, Titounette, qui a su grandir vite et qui m’a fait confiance, à l’Amour que nous avons toujours éprouvé l’une pour l’autre et qui a nourri notre espoir. à mes parents, Papou et Mamette, pour leur compréhension et leur disponibilité, pour la protection qu’ils m’ont toujours apportée, pour leur Amour qui m’a poussé en avant. à Colette, ma sœur, « Coco », pour sa tendresse infinie,
7
Aphasie, histoire d’un combat
pour la complicité que nous avions su retrouver comme dans notre petite enfance. à la Kinésithérapeute de Garches qui a toujours été à l’écoute et avec qui j’ai pu avoir mes premiers échanges. à l’Orthophoniste, Jocelyne avec qui j’ai écrit Mon Histoire, et qui a su mettre en mots ce que j’avais gardé au plus profond de moi. Pour l’Amie qu’elle est devenue et la complicité qui nous unit. à Pierre et à Chantal, à Marraine et Tonton, à Jean, mon oncle, à Hervé et Brigitte, à Philippe et Rosemonde, à Maman Thérèse, au Docteur H., Chef de service O.R.L., et à son infirmièreau Docteur J.-A., Anesthésiste à l’équipe médicale de Garches, aux Médecins, aux infirmières, aux aides soignantes, aux orthophonistes, aux kinésithérapeutes, et plus particulièrement à Brigitte, toujours à l’écoute, avec qui j’ai pu avoir mes premiers échanges,
8
Jacqueline Souder
à Claudine, la première orthophoniste qui est venue à mon domicile, qui s’est montrée très présente, très professionnelle tout en étant très chaleureuse, aux Kinésithérapeutes de Rambouillet, à Monsieur B., Ostéopathe, à mes amis, Dominique et Alain, aussi Ostéopathe qui m’a prodigué de bons conseils, à Monika, animatrice de l’atelier Couture, à l’Animatrice de l’activité Scrabble, A monsieur le Professeur des écoles qui a pris le temps de relire cette histoire.
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.