Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 2,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

Partagez cette publication

Publications similaires

Vous aimerez aussi

© Hachette Livre (Marabout) 2013 pour la présente édition.

Tous droits réservés. Toute reproduction ou utilisation de l’ouvrage sous quelque forme, et par quelque moyen électronique, photocopie, enregistrement ou autre, est strictement interdite sans l’autorisation écrite de l’éditeur.

ISBN : 978-2-501-08840-4

sommaire

1L’enjeu est de taille, mais faisable : c’est parti !

introduction

Il n’y a pas de bien à se faire du mal…
Macarons fondants, glaces crémeuses, gâteaux moelleux… au chocolat of course, trop c’est trop ! Plus de 500 kcal pour une malheureuse tablette de chocolat, qui se loge directement sur les cuisses, les hanches, voire ailleurs ! Tant que vous étiez emmitouflée dans votre doudoune, bien à l’abri des regards, camoufler vos bourrelets était un jeu d’enfant. Mais les beaux jours reviennent au galop… Haut les cœurs ! Il n’est pas trop tard pour corriger vos hérésies diététiques hivernales : suivez le programme minceur de ce livre et faites bon usage de votre penchant pour le chocolat !
Il n’y a pas de mal à se faire du bien…
Car si trop de chocolat est fatal pour les formes, en croquer quelques carrés (vous pouvez aller jusqu’à 30 g par jour, soit un petit tiers de tablette) est bon pour la forme ! Le chocolat noir contient plein de bonnes choses (acides gras mono-insaturés, tanins, vitamine E, potassium), il donne un coup de fouet, il déstresse, il diminue l’anxiété et améliore l’humeur. Mais pour bénéficier des bienfaits (et du plaisir !) du chocolat sans saboter votre ligne, privilégiez un chocolat riche en cacao (minimum 70 %). Exigez le meilleur (quitte à vous faire plaisir, autant consommer de bons produits) ! Faites preuve de modération (par exemple en vous fixant une limite à l’avance) et, surtout, appréciez, prenez le temps de la dégustation, sans culpabilité aucune, et réservez vos moments de gourmandise pour la fin des repas (un estomac calé vous évitera de déraper).
Après tout, la sagesse, c’est aussi de savoir négocier intelligemment avec sa gourmandise…

1

L’ENJEU EST DE TAILLE, MAIS FAISABLE : C’EST PARTI !

Vous vous êtes bourrée de chocolat tout l’hiver, vous vous êtes goinfrée de raclette et autres tartiflettes et, en plus, comme si ça ne suffisait pas, vous avez aussi succombé à l’appel de la couette !