Comment s'habiller jolie quand on n'a pas le compte en banque de Paris Hilton

De
Publié par

20 étapes (20 jours) pour remplir une promesse, 4 pages par étape.

Publié le : mercredi 20 mars 2013
Lecture(s) : 65
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782501088381
Nombre de pages : 92
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

© Hachette Livre (Marabout) 2013 pour la présente édition.

Tous droits réservés. Toute reproduction ou utilisation de l’ouvrage sous quelque forme, et par quelque moyen électronique, photocopie, enregistrement ou autre, est strictement interdite sans l’autorisation écrite de l’éditeur.

ISBN : 978-2-501-08838-1

sommaire

1Il y a une vie après le col roulé

introduction

Un matin, on se lève, on ouvre les volets et on s’aperçoit que le ciel est bleu, que les oiseaux gazouillent, que les bourgeons bourgeonnent : mais oui, c’est l’hiver qui s’en va à petits pas !
Et le printemps qui pointe le bout de son nez, nous, ça nous donne illico des envies d’été. Mais pas si facile de renoncer d’un claquement de doigts à tout ce à quoi on s’est habituées pendant les mois froids : des piles de vêtements qui dissimulent les excès de chocolat, des collants opaques qui masquent la flemme de se dépoiler, du noir qui évite d’avoir à se demander ce qui va avec quoi…
Tandis que les feuilles des arbres repoussent, nous, on est censées se défeuiller. Hum…
Penser chapeau de paille et non plus bonnet de laine. Sortir les imprimés ananas et ranger le pull tête de renne. En même temps, n’est- ce pas un peu risqué de passer sans transition de la doudoune à la robe à bretelles, lorsque les giboulées de mars peuvent sévir jusqu’en mai, qu’un collègue zélé a eu l’idée de pousser la climatisation à fond, ou tout simplement que les températures ont décidé de n’en faire qu’à leur tête et de ne pas se hisser jusqu’aux normales saisonnières ?
Heureusement, ce petit livre est là pour vous aider à sortir du tunnel du col roulé sans vous laisser à court de munitions en cas de coup de vent…
Bonne lecture !

1

IL Y A UNE VIE APRÈS LE COL ROULÉ

J’ai pris l’habitude de couvrir mes bras et mon décolleté par des manches longues et des cols jusqu’au cou. Aujourd’hui, la laine me fait transpirer comme une bête. Je n’ai qu’une seule envie : donner mes pulls à manger aux mites !
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.