Comment supprimer les virus de notre bio-ordinateur

De
Publié par

Le but premier de ce livre est d’inviter les lecteurs à faire attention au danger que représentent les deux grandes maladies mentales causées par des virus psychiques, ceux de notre ordinateur biologique (cerveau), à savoir :

- Le manque de confiance en soi

- Le manque d’espoir

Cet ouvrage vous offre des méthodes et des techniques importantes.

Mustapha Mezzine est né en 1961, diplômé d’une Maîtrise de technologie de génie de procédé. Il est déjà l’auteur de Comment obtenir ce qu'on veut quand on veut.


Publié le : vendredi 17 janvier 2014
Lecture(s) : 3
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782332675668
Nombre de pages : 70
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

Couverture

Cover

Copyright

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cet ouvrage a été composé par Edilivre

175, boulevard Anatole France – 93200 Saint-Denis

Tél. : 01 41 62 14 40 – Fax : 01 41 62 14 50

Mail : client@edilivre.com

www.edilivre.com

 

Tous droits de reproduction, d’adaptation et de traduction,

intégrale ou partielle réservés pour tous pays.

 

ISBN numérique : 978-2-332-67564-4

 

© Edilivre, 2014

Avant-propos

L’une des métaphores les plus utilisées pour expliquer le fonctionnement du cerveau est de la comparer à un ordinateur.

Vue, ce cher bio-ordinateur que nous possédons et qui nous gère en permanence, je trouve que, c’est à notre devoir de le protéger des virus psychologiques pour lui permettre de fonctionner correctement.

Donc, il est préférable d’investir un peu de notre temps pour savoir ce qui se passe dans notre tète, avant que notre chaine de croyances se complique de plus en plus.

Le but premier de ce livre est d’inviter mes lecteurs à faire attention du danger que représentent les deux grandes maladies mentales causées par des virus psychiques, de notre ordinateur biologique (notre cerveau), à savoir :

– Le manque de confiance en soi

– Le manque d’espoir

Le premier chapitre consiste à donner quelques perceptions sur la croyance, la confiance en soi et l’espoir.

Le deuxième chapitre traite la croyance en général, et surtout les croyances limitatives (les virus psychiques)

Le troisième chapitre consiste à étudier le manque de confiance en soi.

Le quatrième chapitre est consacré à l’étude du manque d’espoir, c’est-à-dire le désespoir qui méne au suicide.

Cet ouvrage offre des informations essentielles et accessibles, il vous explique ce qui est un manque, de « confiance et d’espoir » et décrit les techniques, d’identification de ce manque et les remèdes pour déraciner ces dangers.

Ce livre vous donnera surement envie de savoir plus, sur les deux maladies mentales graves mentionnées en haut pour les supprimer une fois pour toute.

Introduction

Vue ma formation à base scientifique, ayant des connaissances dans le domaine mathématique, une métaphore a attiré mon attention :

On sait très bien que dans le monde mathématique, tout nombre réel négatif, multiplié par (-1) devient un nombre réel positif, ou l’inverse, tout nombre réel positif multiplié par (-1) devient un nombre réel négatif et comme l’ensemble (R) des nombres réels est composé de deux sous ensembles (R-) des nombres réels négatifs et l’ensemble (R+ ) des nombres réels positifs.

Le nombre (-1) est un réel très puissant dans cette oppération de multiplication, il est capable de transférer n’importe quel élément de l’ensemble des réels positifs (R+) vers l’ensemble des réels négatifs (R-).

Ex : 5 est un réel positif si on le multiplie par (-1) il devient (-5) : 5x (-1)= -5

Même en physique le (-1) inverse le sens des forces et peut faire fausser tout le système et inverser tous les résultats.

Le (-1) a une grande capacité de transformer les réels en changeant leur signe du positif en négatif.

Le « ne » de la négation dans le langage a aussi une grande capacité de transformer le sens des expressions du positif vers le négatif, surtout les expressions qui expriment des « croyances limitatives » que, je peux les considérer comme des virus psychiques pour notre bio-ordinateur (le cerveau).

Ex : « je ne peux pas faire ce travail », si on supprime le « ne, pas » de la négation, l’expression devient « je peux faire ce travail », elle est devenue plus positive, plus puissante, capable de donner l’énergie à l’individu.

Il y a une très grande différence entre « je peux » et « je ne peux pas »

Deux expressions opposées génèrent deux forces opposées qui peuvent changer la vie d’un individu.

« Je ne peux pas » veut dire : la passivité, la non action, pas de progrès, pas d’avancement, pas de changement, pas d’évolution, pas d’innovation…… !!! Une vie stérile.

Un être vivant, mais comme un mort, la vie et la mort se combinent et se logent tous les deux dans un même corps (une imagination folle).

L’expression « je peux » qui est transformée à l’opposé de la précédente, veut dire : progression, changement, amélioration, transformation, innovation, création… vie meilleure.

Toute croyance limitative a un impact destructeur sur le potentiel humain, comme un virus qui perturbe le potentiel d’un ordinateur.

Les croyances limitatives forment une chaine avec laquelle l’individu est accablé, le travail sur les croyances limitatives pour la libération de l’individu est une prévention contre un monstre, un serpent du désèrt spirituel, que j’appelle le « désespoir », son poison favorise le « suicide », la fin d’une vie d’une personne.

Le Dr Richard Bandler fondateur de la PNL a considéré le cerveau humain comme un ordinateur biologique, (c’est une métaphore), il a dit que le cerveau est son joué préféré, puisqu’il avait une grande maîtrise de le piloter.

On sait que chaque ordinateur connecté à l’internet est exposé aux virus.

Notre ordinateur biologique « le cerveau » est connecté en permanence avec le milieu extérieur (l’environnement) par notre système sensoriel est exposé à des croyances limitatives qu’on peut les considérer comme des virus, car, elles perturbent notre comportement, notre état interne, nos émotions, notre façon de penser et d’agir, notre système fonctionnel en général.

Donc, nous devons installer des antivirus dans notre ordinateur biologique (le cerveau), notre antivirus le plus puissant est « la conscience » qui peut corriger, orienter, ou supprimer ces croyances limitatives.

Mais c’est très difficile de supprimer un programme virus « une croyance limitative » installé dans notre cerveau depuis l’enfance.

Mais avec la magie du (-1) ou la négation qui nous permet d’inverser le sens de la croyance limitative, on peut obtenir des résultats efficaces dans un temps mini, en supprimant toujours le « ne » de la négation devant n’importe quelle croyance limitative.

« Je ne peux pas » devient « je peux » en supprimant le « ne ».

C’est un outil magique qui nous permet de transformer notre vie vers le meilleur.

Chapitre I
Perceptions générales

Une perception sur la croyance

La croyance que rien ne change provient, soit d’une mauvaise vue, soit d’une mauvaise foi.

La première se corrige, la seconde se combat.

(F. NIETZSCHE)

La croyance est le fait de croire une chose vraie. Elle représente notre conviction, notre certitude, notre opinion. Elle se construit au fil du temps, elle est le fruit de nos apprentissages. Elle peut facilement être un frein à notre épanouissement personnel et à notre quête de performance. Elle est souvent une source de conflit si l’on ne s’efforce pas à la mettre en cause, une croyance est souvent une affirmation considérée comme vraie par celui qui possède cette croyance, or nous confondons souvent notre croyance avec la vérité, alors qu’il ne s’agit que de notre vérité.

« La seule vérité que nous...

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Les 12 portes du Kaama

de editions-edilivre

Le Prix des choses

de editions-edilivre

Le Chant de Marie

de editions-edilivre

suivant