Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 7,90 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Ils Grandiront Sans Elle

De
269 pages
Abandonné par sa compagne, un père apprend à vivre seul avec ses deux fils. Après un an et demi de silence, ELLE, c'est comme ça que ses enfants appellent leur mère car ils ne veulent plus prononcer son nom, saisit la justice pour lui enlever ses enfants. S'ensuit une bataille juridique de 4 ans et demi durant laquelle il sera condamné à 3 mois de prison, à des amendes, devra avec ses enfants subir diverses expertises face à des psychologues et des psychiatres... Mais il gagnera ses enfants après bien des péripéties...
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Ils grandiront sans Elle
Jacky A. Reed
Ils grandiront sans Elle
à la mémoire de “super mémé”
TÉMOIGNAGE
© Éditions Le Manuscrit, 2006 www.manuscrit.com communication@manuscrit.com ISBN : 2-7481-7591-3 (fichier numérique) ISBN 13 : 9782748175912 (fichier numérique) ISBN : 2-7481-7590-5 (livre imprimé) ISBN 13 : 9782748175905 (livre imprimé)
INTRODUCTION
Écouter un enfant c’est être révolutionnaire ! Françoise Dolto
Je me décide enfin à prendre un stylo et des feuilles d’écolier pour conter notre histoire. Nous sommes en avril 2005. Voilà dix-huit ans que je reporte à plus tard le récit de notre aventure, de nos mésaventures. Pourquoi ais-je tEllement tardé ? Peut-être par peur de faire ressurgir de mauvais souvenirs. Par crainte de représailles ? Non, j’en ai vu d’autres. Mettre notre passé à nu, notre vécu, les jeter en pâture me gêne. Il me semble pourtant nécessaire, que notre expérience soit utile à ceux qui ne manqueront pas, malgré eux de suivre notre sillage. Mes enfants sont aujourd’hui âgés de 26 et 23 ans. Je ne crains plus rien, personne ne peut plus me les enlever sous la contrainte. J’étais loin, à cette époque, d’imaginer que nous allions vivre un calvaire long de quatre ans et demi. Les péripéties que nous avons vécues, tous les trois, paraîtront sans doute incroyables. Il s’agit pourtant de
9
faits réels nullement exagérés. Bien au contraire, je tairai des faits que je veux oublier, que je ne veux pas que l’on connaisse. Cette tranche de notre vie ne fait pas partie d’un cas isolé. De trop nombreux autres pères ont été et seront comme moi maltraités par la " justice". Beaucoup trop se résigneront encore et souffriront en silence. D’autres, trop peu nombreux, feront comme moi. Ils résisteront, lutteront en s’engageant dans une guerre où l’ennemi surentraîné, supérieur en nombre, se nomme Avocats, Juges. Procureurs, Huissiers, Gendarmes… Bataille perdue d’avance ? Pas toujours. Quelques pères font figure de héros auprès de leurs enfants qu’ils ont gagnés, mérités. Les vainqueurs ne sont pas les pères. Ce sont ces enfants qui ont vu la justice s’incliner devant leur choix. Leur détermination, à vouloir vivre avec celui qu’ils aiment, a fait se révolter quelques pères, pas assez ! Combien de pères ont-ils été contraints de s’exiler dans un pays étranger pour éviter la prison ? Toi Charles André avec ta fille Hérald, après avoir trouvé refuge dans le bureau d’un parlementaire à l’assemblée nationale pour échapper à la poursuite des policiers. Toi, Jean-Pierre qui a été sous la protection du Royaume de Belgique. Toi, Hervé, plus connu comme le "père d’Amandine". Tu avais obtenu, en 1987, dans un pays voisin, le statut de réfugié politique. La raison était la discrimination exercée, en France, contre les pères séparés.
10