La femme initiatrice dans la relation amoureuse

De
Publié par

Catherine Delorme est née en 1960. Elle partage sa vie entre la Suisse et la France. Elle est psychothérapeute et pratique l’approche centrée sur la personne de Carl Rogers, le Focusing (Eugène Gendlin). Elle a été initiée au rêve éveillé et expansion de conscience, au travail énergétique, au tantra et au yoga par plusieurs enseignants. Depuis l’année 2000, elle anime des stages de tantra et s’est spécialisée dans le travail avec les couples. Aujourd’hui, elle est aussi professeure de Kundalini-yoga tel qu’enseigné par yogi Bajhan.

Ce livre est le fruit de son expérience personnelle, de ce qu’elle a partagé au sein des stages qu’elle anime et de ses consultations thérapeutiques. La femme initiatrice incarne la puissance du féminin sacré qui la réconcilie avec l’homme pour développer avec lui des relations d’amour plus intenses et plus justes.


Publié le : mardi 1 janvier 2008
Lecture(s) : 75
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782953188509
Nombre de pages : non-communiqué
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Introduction
out au long de cet ouvrage, je vais aborder le thème T de la féminité à la lumière de concepts abstraits, tels que lénergie et la conscience, ainsi que sous un angle plus concret relatif aux comportements et aux émotions. Lénergie et la conscience sont des termes flous pour celles et ceux qui nen ont pas fait lexpérience, car pour les appréhender dune manière juste, il ne suffit pas de les comprendre intellectuellement, il faut les avoir métabolisées, c'est-à-dire les avoir fait passer par les mailles de nos ressentis corporels et de nos émotions. Il est donc difficile den parler, car elles nous font goûter à quelque chose dimpalpable, mais de pourtant bien réel. Je vais pourtant tenter de vous faire part de mon expérience et de mes observations afin de vous donner lenvie, je lespère, daller voir un peu plus loin. Mon cheminement personnel ma conduit à expérimenter toujours plus profondément le monde de lénergie et de la conscience, ce qui ma permis de sortir de laspect psychologique de mes blessures pour en trouver le sens spirituel et ainsi élargir ma perception de la réalité. Notre souffrance vient du fait que notre mental ra-tionnel fige notre manière de voir les choses dans le but
7
La femme initiatrice dans la relation amoureuse –––––––––––––––––––––
de nous éviter de souffrir, tout en nous faisant croire que ce quil nous amène à percevoir est la réalité. La vie, par contre, nous met sans arrêt face aux changements et nous teste dans notre capacité à nous remettre en question. Ceci engendre un combat intérieur entre notre mental qui veut fixer la manière de voir la vie, et la vie elle-même qui est un mouvement perpétuel, ce qui épuise nos ressources, provoque des maladies, des souffrances interminables, des peurs, des frustrations et un sentiment tenace, au fond de nous, dinsatis-faction Nous vivons en permanence dans une dualité qui nous fait osciller entre le pour et le contre, le noir ou le blanc, le oui ou le non, le bien ou le mal, le positif et le négatif, ceci ou cela
Pour éviter que la dualité ne se transforme en cercle vicieux, il ne faut pas chercher à la résoudre, il faut la transcender.
Transcender signifie aller au-delà et fait partie dun cheminement que je nomme « trans-personnel », c'est-à-dire qui détermine, comme son nom lindique, ce qui est au-delà de notre petite personne et de sa vision ré-ductrice. Le « trans-personnel » utilise comme vecteurs lénergie et la conscience. Celles-ci nous offrent loppor-tunité de dépasser ce qui nous est personnel pour transformer nos limites, nos peurs, nos croyances et nos conditionnements en quelque chose de plus vivant et de plus épanouissant. Chez moi, ce « trans-personnel » a été comme un pont me permettant de passer à autre chose, daller au-delà
8
––––––––––––––––––––– La femme initiatrice dans la relation amoureuse
de mes schémas ou comportements insatisfaisants et même douloureux, mais connus et donc sécurisants. Nous sommes très complaisants avec nous-mêmes, ce qui fait que nous restons coincés dans nos vieilles habitudes et dans des rôles qui nous éloignent de notre centre ou de qui nous sommes vraiment. Le culte de limage et de lapparence, véhiculé par notre société, ne facilite pas le passage vers la transcendance. La femme, tout comme lhomme, sont tellement condi-tionnés par ce culte, quils sidentifient totalement à des rôles et des valeurs extérieures pour se sentir exister. Au fil du temps, cela ne résonne plus très bien dans leur for intérieur, ce qui crée un décalage et de la confusion entre ce quils ressentent et ce à quoi ils pensent devoir se conformer. Dans notre société occi-dentale, le mental rationnel prend de plus en plus de place au détriment de lintuition et du ressenti, et lindividu séloigne de sa source. Les repères et les valeurs concernant la relation affective, le couple, la
sexualité, sont actuellement en totale transformation. Dans cet ouvrage, je vous parlerai de certaines de ces valeurs auxquelles nous avons à redonner du sens afin que lhomme et la femme puissent se rencontrer sur des bases plus solides et grandir ensemble sur le chemin de la réconciliation. Ce terme de réconciliation peut paraître surprenant. Pourtant, je constate que les femmes et les hommes qui viennent me consulter ont énormément de difficultés à saccepter dans leurs différences ce qui crée de nombreux conflits. Dans certaines cultures, la question ne se pose
9
La femme initiatrice dans la relation amoureuse –––––––––––––––––––––
pas, car la femme nest pas respectée ni considérée en tant que personne. Dans dautres, les dogmes sont tellement ancrés que les femmes les appliquent sans discuter, même au péril de leur vie. Mes propos concernent plus particulièrement celles et ceux qui ont la possibilité de remettre en question leur personnalité ainsi que lenvironnement dans lequel ils vivent. Jespère dailleurs que ce petit nombre de femmes et dhommes en quête de changements puisse, petit à petit, amener ces changements au sein de la conscience collective. Dans le monde du développement personnel que je côtoie, je constate que les relations sont une formidable
occasion dapprendre à sajuster avec soi et avec lautre, à grandir en conscience dans le respect. Personnel-lement, jai constaté que lorsque je tourne uniquement autour de mon nombril, je ne vais pas bien loin, car cest quand même à travers la confrontation à lautre et à ses limites que je vais réellement prendre conscience des miennes et mettre en uvre mes possibles afin de les dépasser, sortir de létroitesse de la vision que jai du monde, de mes emprisonnements, de mes peurs et ainsi mouvrir encore plus à lacceptation, la tolérance, lamour. Cela sapprend, non pas dans les livres, même sils donnent des informations, mais à travers lenga-gement à suivre un chemin, à chercher la voie, à expé-rimenter. Lidéal serait que cela fasse partie de léducation donnée aux enfants, cest pourquoi il me paraît urgent que les adultes daujourdhui soient « rééduqués » afin dinfluencer leur entourage dune manière plus positive.
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Réflexions

de Mon-Petit-Editeur

Vers la maturité spirituelle

de presses-de-la-renaissance

Accéder à son espace intérieur

de jouvence-maxi-pratiques