La Santé pour la vie par la vie

De
Publié par

La Santé pour la vie par la vie : un hommage à la vie.


La vie est un processus puissant et magique qui a connu ses débuts sur Terre il y a près de trois milliards d’années. À ce jour, la vie est le seul processus ayant trouvé le moyen de défier le temps et de surmonter la mort. Les forces divines de la vie se retrouvent en chacun de nous. Ces forces extraordinaires sont capables d’auto régénération ou d’auto destruction selon l’utilisation que nous en faisons. Par nos comportements, nous optons inconsciemment à chaque instant pour la joie ou la tristesse, le bien-être ou le stress chronique et à plus long terme, la santé ou la maladie. La Santé pour la vie par la vie identifie les principales forces de la vie, de l’âme, de l’esprit et du corps devant être respectées.


Publié le : vendredi 11 septembre 2015
Lecture(s) : 0
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782332955272
Nombre de pages : 148
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

Couverture

Image couverture

Copyright

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cet ouvrage a été composér Edilivre

175, boulevard Anatole France – 93200 Saint-Denis

Tél. : 01 41 62 14 40 – Fax : 01 41 62 14 50

Mail : client@edilivre.com

www.edilivre.com

 

Tous droits de reproduction, d'adaptation et de traduction,

intégrale ou partielle réservés pour tous pays.

 

ISBN numérique : 978-2-332-95525-8

 

© Edilivre, 2015

Du même auteur

Du même auteur

Les dimensions cachées du management ©2011

Management of the Future ©2009

ANTI-AGING INNER SECRETS ©2009

LA GESTION DU FUTUR ©2008

Les SECRETS d’une saine GOUVERNANCE ©2007

Bibliothèques et Archives nationales du Québec, CIP Program

2275, rue Holt

Montréal (Québec)

H2G 3H1

1800 363-9028

www.banq.qc.ca

Correction de texte : Louise Dupont et Françoise Chapados

LA SANTÉ POUR LA VIE PAR LA VIE
Droits d’auteur © 2014 Roland Carrière

AVERTISSEMENT

Cette publication a été réalisée dans le seul but de fournir une information pertinente et de qualité sur le sujet couvert. Sa vente exclut toute intention de l’auteur ou de l’éditeur de s’engager dans la fourniture de services professionnels. Dans tous les cas où une assistance médicale, psychologique ou de toute autre science humaine est requise, les services d’un professionnel compétent en la matière se doivent d’être envisagés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite, mémorisée dans un système d’archive ou retransmise par quelque moyen que ce soit, électronique, photocopie, scanneur ou autrement, à l’exception de ce qui est permis par la loi sur les droits d’auteur canadiens, sans la permission expresse de l’auteur. L’auteur et l’éditeur de ce document ont investi tous les efforts jugés raisonnables afin d’assurer l’exactitude de l’information ci-incluse. Par ailleurs, l’auteur et l’éditeur n’ont aucune prétention quant à l’exactitude et à la complétude du contenu de ce travail et déclinent toutes possibilités de garantie à cet égard. Il est donc de la responsabilité du lecteur de s’assurer que le produit répond à ses besoins spécifiques.

Publié au Canada

ISBN 978-2-9809793-7-8

Illustration de la page couverture

Les cercles représentent la nature continue et cyclique de chacune des forces de la vie.

L’interaction entre les forces de la vie est symbolisée par le passage obligé de chacun des cercles

par un point commun.

Globalement, l’illustration nous rappelle qu’un système vivant est un TOUT plus grand que

la somme de ses parties.

Enfin, les 3 couleurs qu’on y retrouve ont pour objet de souligner les forces dominantes que sont celles de :

L’ÂME,

DE L’ESPRIT

ET DU

CORPS

Remerciements

Je désire remercier les grands de ce monde qui m’ont permis de voir un peu plus loin et de contribuer, je l’espère, à un comportement humain digne de ce 21e siècle. Je reconnais que mon travail a été rendu possible uniquement grâce à leurs efforts. Mes remerciements vont à tous ces penseurs qui ont orienté nos pensées et changé notre vision du monde. Il s’agit de gens extraordinaires qui ont influencé notre compréhension des organismes vivants et de la vie humaine au cours des dernières décennies. Ils sont issus de plusieurs disciplines : la physique quantique, la théorie du chaos, la science du Tout, la biochimie, la biologie, la microbiologie, la neurologie, la philosophie, la théologie, la médecine, la psychologie, la gestion, l’économie, etc… Sans eux, ce travail n’aurait tout simplement pas été possible. Dans l’ordre alphabétique, les personnes qui m’ont le plus influencé dans l’écriture de ce livre sont :

David Albert – William Arntz – Edward de Bono – Richard Boyatzis – John Briggs – Candice Pert – Fritjof Capra – Jean Charon – Betsy Chasse – Boris Cyrulnik – De Rosney – Floyd H. Chilton – Deepak Chopra – Joe Dispenza – Koch Christof – Antonio Damasio – Paul Davies – Peat F. David – Albert Einstein – Masaru Emoto – Crick Francis – James Gleick – Daniel Goleman – Amit Goswami – John Gribbin – John Hagelin – Stuart Hameroff – Stephen Hawking – Albert Jacquard – Erich Jantsch – Werner Heisenberg – Humberto – Steven Johnson – Dorling Kindersley – Henri Laborit – Ervin Laszlo – Miceal Ledwith – Abraham H. Maslow – Maturana – Annie McKee – Lynne McTaggart – Daniel Monti – Andrew B. Newberg – David O’Hare – Ilya Prigogine – Dean Radin – Ramtha – Steven Rose – T. Irene Sanders – Jeffrey Satinover – David Servan-Schreiber – Isabelle Stengers – William A. Tiller – Francisco Valera – Mark Vincente – Karl Weick – Margaret J. Wheatley – Fred Alan Wolf – Gary Zukav

Je remercie aussi mes parents et amis de m’avoir encouragé dans cette aventure qui a duré plus d’une vingtaine d’année et qui a exigé la lecture de nombreux ouvrages scientifiques et philosophiques.

images1

 

Introduction

L’Homme reconnaissait depuis longtemps être constitué d’une âme, d’un esprit et d’un corps. Cependant, dans la réalité de tous les jours, il se comportait comme si son corps, son esprit et son âme étaient des entités distinctes et isolées. Plus encore, il ignorait la plupart des besoins de son esprit et de son âme pour se concentrer presque uniquement sur ceux de son corps. Pourquoi donc, l’Homme se comportait-il ainsi ? Sans doute parce que les activités humaines des siècles derniers avaient été dominées voire même obnubilées par les sciences économiques et médicales. D’une part, les scientifiques ne s’intéressaient qu’aux forces qu’il leur était possible de mesurer, c’est-à-dire, les forces physiques. Entièrement délaissées par la science, les forces de l’esprit et de l’âme étaient devenues l’affaire des religions depuis plusieurs siècles déjà. Et, les religions occupant un espace de moins en moins grand dans la vie des Hommes, les forces de l’esprit et de l’âme avaient fini par être laissées pour compte. D’autre part, l’Homme semblait avoir complètement oublié que l’économie était le résultat des activités humaines, et non l’inverse. L’homme avait donc laissé sa vie et sa santé entre les mains des sciences économiques plutôt qu’entre celles des sciences humaines. En résumé, les activités humaines gravitaient désormais autour d’un monde hautement matérialiste et individualiste guidé par l’appât du gain. Il en est résulté que la médecine moderne portait principalement sur le traitement des maladies et très peu sur la santé. De plus, les causes réelles de la maladie qui se situaient au niveau de l’âme et de l’esprit n’étaient que rarement identifiées et traitées. Bref, l’Homme avait fini par croire que la santé pouvait se limiter presque exclusivement à la composante physique de sa personne. Tout cela avait eu pour effet de favoriser une augmentation galopante du stress chronique, des maladies chroniques, de la dépression, de la détresse psychologique, de l’itinérance, de la maladie mentale et de la criminalité.

Ironiquement, ces mêmes professionnels qui font abstraction, encore aujourd’hui, des forces extraordinaires de l’âme et de l’esprit et de leurs impacts sur le monde physique, ne pourraient exister ni même pratiquer leur profession sans elles.

Plus de cent ans après l’une des premières découvertes pratiques de la physique quantique à l’effet que tout ce qui existe dans l’univers, est à la fois ¨onde et particule¨, il devient de plus en plus gênant pour la communauté scientifique, de faire abstraction du fait que ¨les forces visibles et invisibles de l’être¨ sont les deux côtés d’une seule et même médaille. En effet, depuis cette découverte, les forces visibles et invisibles de notre monde apparaissent indissociables. Les forces de l’âme et de l’esprit sont les ingrédients essentiels de la vie des personnes au même titre que le sont les forces physiques. L’Homme doit se rendre à l’évidence. Le pouvoir extraordinaire que représentent les forces de l’âme et de l’esprit appartient au monde du vivant et non à un quelconque au-delà comme plusieurs semblent le croire encore aujourd’hui.

L’Homme savait depuis longtemps que le bien-être et la santé ne pouvaient être atteints autrement que par le respect des forces de la vie (visibles et invisibles) qui sont en lui, mais il n’en tenait pas toujours compte.

images2

images3

 

Chapitre 1
La santé pour la vie par la vie

En réalité, l’Homme est fait de beaucoup plus grand que lui. Il n’est pas immortel mais l’immortalité est en lui. En effet, les centaines de milliards de milliards de particules élémentaires qui composent son être (corps, esprit et âme) sont à toute fin utile, immortelles. Elles existent depuis le début de l’univers (plus de 14 milliards d’années) et elles continueront d’exister jusqu’à la fin des temps. Ce sont ces mêmes particules élémentaires qui ont participé à l’éclosion et au maintien de la vie sur Terre. De plus, la physique quantique nous apprend maintenant qu’au niveau de l’infiniment petit, telles les particules élémentaires, la notion d’espace-temps est remplacée par l’idée que tout se touche tout le temps et que les échanges d’information peuvent se faire de façon instantanée. De fait, la vie a depuis très longtemps trouvé le moyen de défier le temps. La vie se perpétue depuis près de 3,5 milliards d’années sur Terre et fort probablement depuis plus longtemps encore, ailleurs dans l’Univers. Alors, comment expliquer que l’Homme vive encore aujourd’hui si peu longtemps et surtout, qu’une si forte proportion de sa vie soit envahie par le mal-être, le malheur et la maladie ?

Paradoxalement, tout se passe comme si l’Homme était peu ou pas conscient de la perte incommensurable d’énergie et d’information pouvant découler d’une utilisation inadéquate ou incomplète des forces vives de l’âme, de l’esprit et du corps.

Cette perte d’énergie et d’information a pour résultat de réduire le cycle de vie des cellules, des organes et de l’être tout entier. Il est impératif pour l’Homme de changer ses comportements et de faire un usage positif et approprié de toutes les forces de la vie mises à sa disposition. Un changement de comportement ne le rendrait peut-être pas immortel mais lui permettrait, sans l’ombre d’un doute, d’élever son niveau de bien-être, santé, performance, succès et longévité d’une façon inimaginable.

Bref, une véritable révolution attend l’Homme respectueux des forces de la vie, pour la vie !

1.1.- Les forces de la vie

Le présent essai vise donc à identifier une solution cohérente et permanente à une perte prématurée de la santé de l’Homme tel que cela se produit dans la plupart des pays d’aujourd’hui. Mais, il est bien connu qu’une telle solution ne puisse se baser sur des études scientifiques, les forces invisibles de la vie (celles de l’âme et de l’esprit) ne pouvant pas être mesurées, encore à ce jour. La seule avenue scientifique possible à ce dilemme est donc l’élaboration et l’adoption d’une théorie assortie d’hypothèses de travail, visant à cibler les forces de la vie les plus probantes et à les tester, jour après jour. La théorie présentée dans cet essai pourrait s’appeler ¨La santé pour la vie, par la vie¨ à l’intérieur de laquelle les hypothèses concernant les principales forces de la vie seraient celles de l’âme, de l’esprit et du corps :

1) la croyance, l’amour et l’espoir ;

2) l’information, la participation et les possibilités ;

3) l’énergie, la cohérence cardiaque et l’action.

L’être humain

La survie

Le bonheur

Le dépassement de soi

Les forces de l’âme

Croyance

Amour

Espoir

Les forces de l’esprit

Information

Participation

Possibilités

Les forces du corps

Énergie

Cohérence cardiaque

Action

La présente théorie sur ¨La santé pour la vie, par la vie¨ repose sur le postulat suivant : Exception faite des tares de naissance et des cas d’accidents graves, il est tout à fait possible pour l’Homme qui naît en santé de demeurer en santé toute sa vie, et ce, le plus facilement du monde, c’est-à-dire, tout simplement en respectant les forces de la vie, jour après jour, de la conception jusqu’à la mort.

Tel qu’on peut l’observer, les forces de la vie sont beaucoup plus performantes que tous les substituts médicinaux inventés par l’Homme à ce jour. Il appartient donc à l’Homme et à lui seul, qui détient déjà toutes les forces de la vie en lui, de n’en négliger aucune et de les utiliser adéquatement, en tout temps, pour accéder à une longue vie de bien-être, de santé et de succès. Si cette théorie s’avérait exacte, une formation adéquate et continue de la population dès le plus jeune âge, pourrait permettre à cette dernière de se maintenir en santé, d’être heureuse et performante la majorité du temps et, de ce fait, épargner à la Société des centaines de milliards de dollars à chaque année en frais de traitement de la maladie, en manque à gagner dû aux absences au travail, en pertes d’efficacité et d’efficience au travail et en frais de services liés à la criminalité. À défaut de pouvoir mesurer les forces invisibles de l’âme et de l’esprit d’une façon directe, les effets de ces dernières pourraient être mesurés facilement suite à l’application d’une telle théorie.

La santé

La santé de l’Homme dépend de l’utilisation qu’il fait, minute après minute, jour après jour et année après année, de l’ensemble des forces vives qui sont en lui, c’est-à-dire de toutes les forces de son être : celles de l’âme, de l’esprit et du corps.

L’Homme se doit donc de bien les connaître et de les apprécier à leurs justes valeurs en toutes circonstances.

L’âme

La vie de l’Homme est animée d’abord et avant tout par les forces de l’âme lesquelles se manifestent principalement par la croyance, l’amour et l’espoir. L’âme est aussi le gardien de la conscience et de la moralité de l’Homme.

L’esprit

La pensée de l’Homme, qui contribue à assurer une saine gestion de l’être, se nourrit des forces de l’esprit, lesquelles se fondent sur l’information, la participation, les possibilités et toutes autres forces dérivées de celles-ci.

Le corps

Le corps est le lieu physique où résident l’âme et l’esprit de l’Homme. Les principales forces et processus physiques à la base de la santé du corps sont : l’énergie, la cohérence cardiaque, respiratoire, émotionnelle et alimentaire et l’action.

Avant d’aller plus loin, il convient de nous rappeler que toutes les forces tangibles et invisibles de l’être humain sont des forces indissociables tout comme le sont les forces de chacune des particules (matière et onde) qui le compose.

images4

1.2.- Des interactions en boucle

Nous appartenons à un monde de processus, des processus de connexions où les choses prennent temporairement existence à cause des relations entre les particules, les atomes, les molécules et les cellules. Ces connexions invisibles entre ce que nous croyions être des entités séparées s’avèrent maintenant être les éléments fondamentaux de la création. Nous vivons dans un monde où les relations sont primordiales.

Capra, (1996, p. 35) nous dit ceci : « La toile de la vie est tissée de réseaux à l’intérieur d’autres réseaux. À chaque échelle de grandeur que l’on observe attentivement, les nœuds d’un réseau se révèlent eux-mêmes être de petits réseaux. Dans la nature, il n’existe pas de dessus ou de dessous, et il n’y a pas de hiérarchie ». Jusqu’à récemment, le cerveau était perçu comme le réseau le plus complexe du corps humain : une centaine de milliards de neurones interreliés par un vaste réseau de plus d’un million de milliards de synapses. On reconnaît maintenant que les systèmes nerveux, immunitaire et endocrinien composent ensemble un réseau encore plus vaste et complexe connu sous le nom de réseau psychosomatique. C’est ce qui a fait dire à Candace Pert : « Je ne peux plus faire de distinction importante entre le cerveau et le corps. » (Capra, 1996, p. 283)

« La première et la plus évidente propriété d’un réseau est sa non-linéarité – ça va dans toutes les directions. Par conséquent, les relations d’une formation en réseau sont des relations non linéaires. Plus particulièrement, un message et une influence peuvent voyager selon une trajectoire cyclique, pouvant se transformer en une boucle de rétroaction. Le concept de rétroaction est intimement lié avec la formation en réseau. » (Capra, 1996, p. 82)

Le concept de rétroaction constitue l’une des forces essentielles à l’auto organisation et à l’émergence de systèmes de plus en plus complexes. Les interactions entre les particules, les atomes, les molécules, les cellules et les organes sont essentielles à la vie des organismes. Chez l’Homme, la vie est faite d’interactions ininterrompues à l’intérieur de chacune de ses cellules et chacun de ses organes de même qu’entre le corps, l’âme, l’esprit.

images5

1.3.-

...

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Les 12 portes du Kaama

de editions-edilivre

Le Prix des choses

de editions-edilivre

Le Chant de Marie

de editions-edilivre

suivant