//img.uscri.be/pth/c789c0d74ef1ea4c83f69ea10aee333f3dbe98a4
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 10,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

La vieillesse n'est pas une maladie

De
252 pages

De tout temps, on a parlé de « sénilité ». Mais aujourd'hui, avec l'augmentation de l'espérance de vie, le regard sur les personnes âgées souffrant d'un déficit cognitif lié tout simplement au vieillissement cérébral a changé. Et avec lui, le diagnostic de la maladie d'Alzheimer, qui s'est considérablement étendu.

Poser l'étiquette « Alzheimer » sur une personne ne fait qu'exprimer l'horreur qu'inspire le vieillissement à une société qui se croit éternellement jeune. Et à en exclure une partie de la population, nous dit Alain Jean, médecin généraliste et gériatre hospitalier, dans ce livre dérangeant et bouleversant. En nous faisant partager avec une profonde empathie ce que ressentent des personnes très âgées pour qui présent et passé se mêlent, deviennent de plus en plus flous, il aborde un débat plus que d'actualité : à force de vouloir maîtriser à tout prix la vieillesse et la mort, n'est-ce pas la médecine qui perd la raison ?

Voir plus Voir moins
De tout temps, on a parlé de « sénilité ». Mais aujourd'hui, avec l'augmentation de l'espérance de vie, le regard sur les personnes âgées souffrant d'un déficit cognitif lié tout simplement au vieillissement cérébral a changé. Et avec lui, le diagnostic de la maladie d'Alzheimer, qui s'est considérablement étendu.
Poser l'étiquette « Alzheimer » sur une personne ne fait qu'exprimer l'horreur qu'inspire le vieillissement à une société qui se croit éternellement jeune. Et à en exclure une partie de la population, nous dit Alain Jean, médecin généraliste et gériatre hospitalier, dans ce livre dérangeant et bouleversant. En nous faisant partager avec une profonde empathie ce que ressentent des personnes très âgées pour qui présent et passé se mêlent, deviennent de plus en plus flous, il aborde un débat plus que d'actualité : à force de vouloir maîtriser à tout prix la vieillesse et la mort, n'est-ce pas la médecine qui perd la raison ?