Les bons plans anti-cellulite des paresseuses

De
Publié par

De vrais bons plans pour terrasser la cellulite et faire capituler à jamais les capitons!

Un guide pour tout savoir sur l'ennemi avant de le combattre : comment ne pas la laisser s'installer, comment en venir à bout.
Des bons plans testés parmi plein d'autres pas trop prise de tête et sans trop d'efforts à fournir. Un plan infaillible spécial paresseuses!
Publié le : mercredi 20 juin 2007
Lecture(s) : 333
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782501060530
Nombre de pages : 352
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Illustration de couverture : Soledad Bravi
© Marabout 2007
ISBN : 978-2-501-06053-0
À toutes les femmes. Et à toutes les paresseuses, bien sûr, qui assument tant
de choses dans leur vie, y compris le désir de se plaire.
Avant-propos
Pourquoi ce guide va vous aider
Tout d’abord parce que le mot cellulite (de même que son redoutable acolyte : la peau d’orange) non seulement chagrine toute paresseuse qui se respecte, mais encore lui fait horreur. C’est même son ennemi juré, sa bête noire, sa hantise, son cauchemar ! Et cela se comprend.
Donc, à supposer que nous ne voulions pas employer d’emblée un mot qui fâche et à supposer que nous voulions être politiquement (sinon médicalement) correctes, nous pourrions parfaitement employer des synonymes, voire utiliser des métaphores. On pourrait dire « adipocytes », « graisse », « rondeurs » ou encore « capitons ». Après tout, la paresseuse est habituée à dealer avec sa balance et elle ne s’en sort généralement pas trop mal. Quelques kilos en trop, ça va, ça vient et ce n’est pas bien méchant, mais la cellulite, quelle calamité ! On a beau dire, on a beau faire, impossible de s’en débarrasser. Normal : paresseuse ou non, la gente féminine est programmée pour la stocker !
Que la paresseuse se rassure : il existe des moyens de conjurer le sort et c’est bien le propos de ce livre. Tout d’abord, comme il faut bien appeler un chat « un chat », on va parler ouvertement de... cellulite – sous toutes ses formes, sous tous ses aspects et dans tous ses états. En un mot : infiltrer les lignes ennemies pour mieux lui déclarer la guerre. Il faut que vous sachiez à qui vous avez affaire et que vous puissiez identifier la manière dont elle a fait son nid. Car, si vous payez aujourd’hui le prix de vos erreurs passées et avez les cuisses quelque peu enrobées, vous serez aussi récompensée par vos futurs – petits – efforts !
Vous êtes paresseuse, certes, mais vaillante ! C’est pour cela que vous voulez dire « adieu » aux capitons. Cela tombe bien : ce petit guide est fait pour vous. Ce livre va vous apprendre à ne pas baisser les bras, à prendre le problème à bras le corps et à combattre la cellulite sur tous les fronts pour mériter la silhouette de vos rêves. Il va vous montrer comment être patiente et rusée face à des cellules graisseuses intelligentes, habiles et fourbes. Elle ne vous passe rien, la cellulite ? Œil pour œil, dent pour dent : vous n’allez lui faire aucun cadeau !
Car dites-vous que, si ladite cellulite a diverses causes, elle a presque autant de remèdes. De votre assiette à la gym (vous ignoriez que cela puisse exister ?) en passant par des gestes de tous les jours faciles à faire, il y a mille façons de la combattre efficacement, tout en douceur et en paresse – cela va sans dire !
chapitre 1
Comment tout savoir sur la cellulite
 pour mieux la terrasser
Mais pourquoi est-elle aussi méchante ?
Pester, pleurer, se lamenter, gémir, récriminer, déprimer, fulminer ou maudire la terre entière peut s’avérer fort décevant et parfaitement inutile dans la lutte anti-cellulite d’une paresseuse. Car il existe désormais des solutions de plus en plus efficaces, mais qui toutes exigent patience, persévérance et un certain investissement (il paraît qu’un peu d’activité ne nuit pas). Hérédité, hormones, nutrition, sédentarité, stress, système veineux... pour gagner la guerre, il ne faut pas seulement se contenter de gagner une bataille, il faut avant tout agir sur tous les fronts.
Est-ce beaucoup demander ? Pas du tout, car une paresseuse digne de ce nom ne se laisse pas intimider si facilement !
À n’en pas douter, vous allez, dans l’ordre :
1. arrêter de rêver à un corps qui ne correspond pas du tout à votre morphologie ;
2. ne pas vous laisser décourager par l’ampleur de la tâche ;
3. faire vaillamment un état des lieux ;
4. vous activer un peu ;
5. changer le contenu de votre assiette sans faire de régime ;
6. vous cocooner pour prendre soin de votre petite personne – parce que vous le valez bien.
Mais avant cela et puisqu’une paresseuse avertie en vaut deux, vous avez tout intérêt à lire ce qui suit pour bien connaître l’anatomie et les ruses de votre ennemie.
Les origines du mal
Comment et pourquoi une paresseuse normalement constituée en vient-elle à avoir de la cellulite ? Il faut reconnaître que le problème de la cellulite est d’abord...
Une question de peau
La peau est l’habitat naturel des cellules adipeuses et le lieu où interviennent les échanges et la mise en réserve d’énergie. Pour résumer la situation, disons que la peau comporte trois couches : l’épiderme, le derme et l’hypoderme. Dans l’hypoderme, on retrouve, entre autres, un tissu adipeux qui a trois fonctions primordiales :
1. Envelopper le corps et assurer sa protection. Les cellules adipeuses se trouvent partout, réparties dans le corps, sous la peau. Leur rôle consiste à protéger du froid et de la chaleur et à soutenir les organes.
2. Faciliter les échanges. L’approvisionnement en substances nutritives et la désintoxication des cellules se font grâce à un tissu très riche en vaisseaux sanguins et lymphatiques.
3. Mettre l’énergie en réserve. Les cellules graisseuses emmagasinent des vitamines et des réserves d’énergie pour les périodes de pénurie. Or, c’est surtout à cause de cette troisième fonction que le bât blesse ! En effet, un système nerveux complexe dirigé par l’hypothalamus pilote le stockage des graisses (les triglycérides) pour les libérer en cas de besoin ; un stockage qui s’effectue sous la peau, dans des lobules graisseux. La fabrication (et le stockage), de ces graisses – ou plus précisément la transformation « lipides + calories + eau » en graisse – est appelée « lipogenèse ».
De cause à effet
Vos cellules graisseuses se développent à des périodes précises :
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.