Les cinq dimensions du stress

De
Publié par

La prévention du stress et du burn-out est un enjeu majeur dans la société actuelle. L’auteur, Gestalt praticien et expert en prévention du burn-out a développé, avec son équipe de coach, de psy et d’ancien DRH, un modèle qui permet  de mettre en évidence l'ensemble des facteurs générateurs et/ou transmetteurs de stress. Ce modèle, rodé par l’expérience, se fonde sur le pentagramme de la gestalt thérapie, une figure à cinq côtés. Il fait prendre conscience de toutes les dimensions du stress et offre des stratégies, individuelles et collectives,efficaces.
Préface de Serge Ginger.
Publié le : mercredi 18 mai 2011
Lecture(s) : 41
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782729611729
Nombre de pages : 176
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Couv_9782729611729

Copyright InterEdition, 2011

9782729611729

Visitez notre site Web : www.dunod.com

Consultez le site Web de cet ouvrage

Le code de la propriété intellectuelle n'autorisant, aux termes des paragraphes 2 et 3 de l'article L122-5, d'une part, que les « copies ou reproductions strictement réservées à l'usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective » et, d'autre part, sous réserve du nom de l'auteur et de la source, que « les analyses et les courtes citations justifiées par le caractère critique, polémique, pédagogique, scientifique ou d'information », toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle, faite sans consentement de l'auteur ou de ses ayants droit, est illicite (art; L122-4). Toute représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, notamment par téléchargement ou sortie imprimante, constituera donc une contrefaçon sanctionnée par les articles L 335-2 et suivants du code de la propriété intellectuelle.

Remerciements

Les outils et démarches que je vous propose dans ce livre résultent d'une réflexion personnelle et d'apports précieux de plusieurs personnes. Le livre a aussi bénéficié des contributions de collaborateurs ou de consœurs.

Je tiens ainsi à remercier particulièrement Françoise Koch et Marie-Pascale Martorell pour leur vigilance, leur concours pour l'écriture de certains passages et la lecture affinée de leur expérience.

Son nom figure en bonne place dès le début de cet ouvrage, un merci teinté d'un profond respect pour le travail de Serge Ginger qui m'a non seulement inspiré, mais qui vient de me faire l'honneur et l'amitié de signer la préface.

Même s'ils n'apparaissent pas officiellement, nombre de clients ont rendu possible la mise en œuvre de ces interventions. Je leur sais gré de leur confiance renouvelée.

Je complète en mentionnant Émilie Devienne pour son accompagnement tout au long de ce voyage, ses conseils et son soutien. Sans elle, je n'aurais jamais « osé » cette entreprise : mettre en forme mes réflexions et ma pratique jusqu'à les publier.

Enfin, je salue l'intérêt d'Hélène de Castilla, mon éditrice, pour mes travaux et la manière de les transmettre ici.

Préface

Laurent Oddoux disposait d'une triple compétence pour rédiger cet ouvrage : cadre supérieur dirigeant dans une grande entreprise multinationale, coach intervenant auprès de plusieurs entreprises du CAC 40, et psychothérapeute formé à la Gestalt-thérapie, à l'École Parisienne de Gestalt (EPG) – où j'ai eu le plaisir de l'avoir comme étudiant.

Il a su intégrer ces trois expériences complémentaires au profit du développement d'une entreprise à visage humain – où la qualité des personnes et l'exploitation maximale de leur potentiel retentissent sur la qualité technique du produit.

Dans un livre concret et accessible, mais non dépourvu d'une idéologie humaniste, il nous livre ses réflexions, sous-tendues par une « vision » optimiste des rapports humains.

Conformément aux études contemporaines des neurosciences et à la tradition orientale des arts martiaux (qui suggère d'utiliser l'énergie de l'adversaire), il souligne les aspects positifs du stress – voire du burn-out – qui peuvent représenter une mobilisation exceptionnelle des ressources, et ne sont donc pas obligatoirement une catastrophe.

Il s'appuie successivement sur trois approches, faciles à mémoriser : le Pentagramme et les approches MENTOR et AILES.

Le Pentagramme est une représentation symbolique, inspirée de la tradition pythagoricienne – et que j'ai adaptée pour rendre compte de la Gestalt-thérapie, en soulignant les cinq dimensions principales de l'être humain : physique, affective, cognitive, sociale et spirituelle, autrement dit : le corps, le cœur, la tête, l'environnement social et cosmique, toutes en interdépendance systémique étroite.

Laurent Oddoux a transposé ces thèmes dans un langage d'entreprise en baptisant ces cinq aspects centraux : Moyens, Reconnaissance, Demande, Rôle, Valeurs et en plaçant au centre de l'étoile la Vision globale qui les anime :

  • Les Moyens symbolisent le cadre physique, matériel et financier de l'entreprise ;
  • La Reconnaissance concerne l'atmosphère affective et relationnelle du travail ;
  • La Demande implique la compétence technique, la qualité du travail fourni ;
  • Le Rôle est la place sociale de l'employé dans son entreprise, sa mission ;
  • Les Valeurs sont la traduction de la culture d'entreprise, le sens même du travail.

Le Pentagramme permet ainsi, à travers une représentation graphique simple, de parler directement au cerveau droit intuitif et de donner un premier aperçu du niveau de stress et de la « santé » de l'entreprise – dont les différents pôles doivent être équilibrés.

Laurent Oddoux distingue ensuite sept champs d'intervention possibles :

  • l'ajustement, (qui évoque « l'ajustement créatif » valorisé par la Gestalt) ;
  • l'appartenance au groupe ;
  • ledéveloppement du potentiel personnel et professionnel ;
  • l'efficacité dans la coproduction d'une œuvre collective ;
  • l'engagement, en conformité avec les valeurs et la mission de l'entreprise ;
  • lamotivation, implication raisonnable vers le but à obtenir ;
  • leleadership, soulignant la nécessaire prise de responsabilité.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.