Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 11,00 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Mathilde raconte

De
124 pages
« Il est fascinant d’accompagner un enfant dans son développement au jour le jour. Toutefois en tant qu’adulte on ne comprend pas toujours ses réactions ses réflexions et sa façon de percevoir les événements du quotidien. Mathilde nous donne ici accès à l’univers de l’enfant d’âge préscolaire donc de 3 à 5 ans grâce au journal qu’elle tient dans sa tête. Cette enfant de 4 ans particu­lièrement éveillée nous fait connaître tour à tour sa famille sa meilleure amie son amie imaginaire ses grands-parents son quotidien à la maison et à la garderie…
« Pour mieux comprendre Mathilde et sa perception de la vie on trouve au fil de son journal des commentaires sur sa façon de parler et de percevoir le temps sur ses cauchemars ses difficultés à saisir l’origine des bébés et le fonctionnement du corps… Cela nous permet ainsi d’accéder au monde de l’enfant d’âge préscolaire.
« Bienvenue dans l’univers de Mathilde ! »
Francine Ferland
Francine Ferland est ergothérapeute et professeur émérite de la Faculté de médecine de l’Université de Montréal. Elle est l’auteur de nombreux ouvrages portant notamment sur le développement de l’enfant.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Francine Ferland Mathilde raconte L’univers de l’enfant d’âge préscolaire
Mathilde raconte L’univers de l’enfant d’âge préscolaire
Francine Ferland
Mathilde raconte L’univers de l’enfant d’âge préscolaire
Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Bibliothèque et Archives Canada Ferland, Francine Mathilde raconte. L’univers de l’enfant d’âge préscolaire (Collection Univers parents) Comprend des réf. bibliogr. ISBN 978-2-89619-199-4 1. Enfants d’âge préscolaire - Psychologie. 2. Enfants - Développement.3. Parents et enfants. I. Titre. II. Titre : Moi, Mathilde, quatre ans. III. Collection : Collection Univers parents. HQ771.F47 2010 155.42’3 C2010-940389-
Conception graphique et infographie : Nicole Tétreault Photographies intérieures : Jean-Philippe Ferland Photographie de la couverture : Dainis (123RF)
Diffusion-Distribution :  au Québec : Prologue inc.  en France : CEDIF (diffusion) – Daudin (distribution)  en Belgique et au Luxembourg : SDL Caravelle  en Suisse : Servidis S.A.
Éditions du CHU Sainte-Justine 3175, chemin de la Côte-Sainte-Catherine Montréal (Québec) H3T 1C5 Téléphone : 514 345-4671 Télécopieur : 514 345-4631 www.editions-chu-sainte-justine.org
© Éditions du CHU Sainte-Justine, 2010 Tous droits réservés ISBN 978-2-89619-199-4 (imprimé) ISBN 978-2-89619-206-9 (pdf)
Dépôt légal : Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2010  Bibliothèque et Archives Canada, 2010
À tous les enfants, merci d’être parmi nous. Vous mettez du soleil dans nos journées et vous donnez du sens à nos vies.
Remerciements
Merci à mes fils, Sébastien et Jean-Philippe, qui ont fourni, grâce à leurs mots d’enfant, la matière première pour donner vie à Mathilde.
Merci à mes petits-enfants, Gabriel, Maude, Florence et Camélia qui ont pris la relève et ont poursuivi le travail de leurs pères.
Merci à Camélia qui a prêté ses traits à Mathilde.
Merci au docteur Jean-François Chicoine, pédiatre au CHU Sainte-Justine, qui a donné une première vie auJournal de Mathildedans sa forme initiale, en publiant quelques extraits du texte sur Internet.
Merci à Nicole Tétreault, graphiste, qui dans l’ombre fait toujours un travail irréprochable, mais combien essentiel.
Merci à Marise Labrecque, éditrice, qui est toujours dispo-nible pour répondre à mes questions et qui me dispense ses précieux conseils.
Merci à Luc Bégin, directeur des éditions, pour ses commen-taires et suggestions : travailler avec une personne aussi profes-sionnelle et compétente est un plaisir constamment renouvelé.
Enfin, merci à Maurice, mon mari, pour sa patience et ses encouragements. Il entend parler deMathildedepuis quelques années déjà et il pourra enfin lire son histoire.
« Je m’ai dit que ce serait amusant de tenir mon journal. »