Anatomie du contenu du thorax

De
Publié par

L’Anatomie du Contenu du Thorax est riche et complexe. Elle est présentée selon une approche didactique pour faciliter l’intégration progressive des connaissances anatomiques.


Les nombreuses illustrations : dessins originaux et coupes anatomiques facilitent la tâche aux étudiants et leur permettent de rendre l’étude de l'Anatomie moins aride, plus compréhensible et plus agréable.
Cet ouvrage est complété par 650 questions d’entraînement pour l’examen. Ces questions, classées par chapitre, sont conçues selon une nouvelle approche, permettant de transmettre plus d’informations et de réduire au maximum les ambiguïtés.
Publié le : dimanche 1 juin 2014
Lecture(s) : 10
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9789973979346
Nombre de pages : 229
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
PREFACE
La diversité des Traités modernes d’Anatomie, inspire aux médecins que cette science est parvenue au plus haut degré de perfection et qu’il n’y plus rien à dire sur cette discipline et qu’il serait désormais dificile ou malaisé de trouver « du nouveau » en Anatomie ; mais la Science est un champ dont les limites reculent au fur et à mesure qu’on avance. « La Science est un monument toujours inachevé ».
L’Anatomie reste toujours une discipline difficile à retenir du fait qu’elle s’oublie très vite. Elle nécessite des révisions périodiques, une mémoire prodigieuse et une grande intelligence d’interprétation.
L’exposé théorique des différents chapitres attire l’attention par sa qualité et sa finess descriptives et topographiques, débarrassant l’Anatomie de toutes ambiguïtés ; il est enrichi par des schémas anatomiques d’une qualité remarquable, accompagnés par des légendes fort explicites, confirmant le talent, le savoir faire et la rigueur de l’auteu .
Les questions d’entraînement pour l’examen (QCM ; QROC et Questions de synthèse) présentées à lain des ouvrages, facilitent la tâche aux étudiants et leur permettent de rendre l’étude de l’Anatomie moins aride, plus compréhensible, plus agréable et aussi plus utile.
Le langage anatomique, utilisé dans ces ouvrages, est basé exclusivement sur la nomenclature latine officielle, adaptée à la langue française
Pour apprendre l’Anatomie, nous proposons aux étudiants de reproduire plusieurs fois les schémas sans accorder beaucoup d’importance aux effets tridimensionnels mais en respectant la convention des couleurs.
Nous espérons que ces ouvrages enrichissent les connaissances acquises de l’Anatomie et contribuent
à éduquer et à stimuler l’enthousiasme des étudiants pour une discipline qui constitue la science de base des
études médicales et paramédicales et le fondement des techniques opératoires.
Nous souhaitons à ces ouvrages le plein succès qu’ils méritent, et nous présentons à l’auteur le professeur Habib TRIAA nos félicitations et nos encouragements pour la confection des autres volumes de l’Anatomie avec autant de brio.
ProfesseurDaniel LE GARS Professeur d’Anatomie  Doyen de la Faculté de Médecine  d’Amiens – FRANCE
4
CŒUR
Le cœur est l’organe central moteur de la circulation sanguine. C’est un muscle creux strié, à contraction rapide et involontaire. Il est formé de quatre cavités : deux ventricules et deux atriums. Le cœur est divisé physiologiquement et anatomiquement en deux parties :le cœur droitoù circule le sang veineux, etle cœur gaucheoù circule le sang artériel.
1- Situation.
Le cœur est situé dans le médiastin moyen, débordant largement sur l’hémi- thorax gauche.
2- Forme.
Le cœur a la forme d’une pyramide triangulaire à base postérieure et à sommet antérieur gauche. Son grand axe est dirigé obliquement en avant, en bas et à gauche, pratiquement horizontal chez le bréviligne, presque vertical chez le longiligne.
3- Couleur - consistance.
Le cœur est rougeâtre et parsemé d’amas graisseux. Il a une consistance molle au niveau des atriums, et ferme au niveau des ventricules.
4- Poids et volume.
Le poids du cœur augmente graduellement avec l’âge ; à la naissance, il pèse en moyenne 25 gr. Chez l’adulte, il est un peu plus élevé chez l’homme que chez la femme ; il atteint en moyenne 300 gr chez l’homme et 250 gr chez la femme.
5- Dimensions.
Le cœur mesure en moyenne : 10 cm de longueur, 11 cm de largeur, 8 cm de hauteur et 9 cm de diamètre.
Indice cardio-thoracique.
L’indice cardio-thoraciqueest le rapport entre le plus grand diamètre transversal du cœur et celui de la cage thoracique. Ce rapport est de 0,53 chez l’adulte et de 0,55 chez le nouveau-né (Diamètre transversal du cœur/Diamètre transversal du thorax)
6
I- CONFIGURATION EXTERNE DU CŒUR.
Le cœur présente en raison de sa forme pyramidale, trois faces, trois bords, une base, et un apex. Il est en plus marqué par trois sillons. (Fig.01 ; 02)
A- SILLONS DU CŒUR.
La surface du cœur est marquée par trois sillons : le sillon interventriculaire, le sillon interatrial et le sillon coronaire.
1- Sillon coronaire.
Le sillon coronaire est un sillon circulaire, situé à l’union du tiers supérieur - deux tiers inférieurs de la pyramide cardiaque. Il est situé dans un plan presque perpendiculaire au grand axe du cœur et sépare les atriums des ventricules. Il est interrompu sur la face antérieure du cœur par l’origine des gros troncs artériels, aorteettronc pulmonaire.
2- Sillon interventriculaire.
Le sillon interventriculaire est parallèle au grand axe du cœur et sépare les deux ventriculaires. Il est subdivisé en deux segments, l’un antérieur qui longe le bord antérieur gauche du cœur et constituele sillon interventriculaire antérieur; l’autre postérieur qui constituele sillon interventriculaire postérieur.
3- Sillon interatrial.
Le sillon interatrial est visible seulement sur la face postérieure du cœur où il sépare l’atrium droit de l’atrium gauche. Il est convexe à droite en regard de l’abouchement des veines pulmonaires droites ; concave à droite au voisinage de l’abouchement de la veine cave inférieure.
4- Croix des sillons.
La jonction des sillons : interatrial, interventriculaire et coronaire forme sur la face diaphragmatique du cœur un dispositif crucial en forme de croix,la croix des sillons.
B- FACES DU CŒUR.
Les faces du cœur se distinguent en :face sterno-costale,face diaphragmatique, etface pulmonaire.
1- Face sterno-costale.
La face sterno-costale est assez fortement convexe ; elle regarde, en avant, à droite et un peu en haut. Elle présente à décrire deux segments : l’un antérieur ventriculaire, l’autre postérieur atrial, séparés par le sillon coronaire.
7
a- Segment ventriculaire.
Le segment ventriculaire est divisé par le sillon interventriculaire antérieur, en deux champs inégaux : l’un gauche, étroit, qui répond au bord antérieur du ventricule gauche ; l’autre droit, plus large qui répond à la face antérieure du ventricule droit.
8
b- Segment atrial.
Le segment atrial est représenté par la face antérieure de l’atrium droit, et par deux diverticules creux à bord irrégulier,lesauricules.
L’auricule droita la forme d’une pyramide triangulaire, de 4 cm de longueur et 2 cm de hauteur en moyenne. Il présente une face antérieure, convexe et lisse ; une face postérieure fortement excavée, qui s’enroule sur la face latérale droite de l’aorte ascendante ; un bord inférieur, qui déborde sur le sillon coronaire ; et un sommet, plus ou moins effilé, qui s’étend jusqu’au sillon interaortico-pulmonaire
gauche L’auricule plus allongé et plus étroit que le précédent. Son extrémité antérieure est seule appartient à la face sterno-costale du cœur et s’avance jusqu’à la face latérale gauche du tronc pulmonaire. Dans le reste de son étendue, il appartient à la face pulmonaire du cœur. Il présente une face externe, convexe ; et une face interne excavée, qui s’enroule autour du tronc pulmonaire.
2- Face diaphragmatique.
La face diaphragmatique repose sur la partie antérieure du centre tendineux du diaphragme ; légèrement convexe et de forme ovalaire, elle est subdivisée en deux champs inégaux par le sillon interventriculaire postérieur. Le champ droit répond au ventricule droit ; le champ gauche, beaucoup plus étendu, appartient au ventricule gauche.
3- Face pulmonaire.
La face pulmonaire, ou gauche, est convexe ; elle regarde à gauche et en arrière ; elle est représentée en bas par le ventricule gauche et en haut par l’atrium gauche, séparé par le sillon coronaire.
C- BORDS DU CŒUR.
Les bords du cœur se distinguent en bord droit, bord gauche et bord postérieur.
Le bord droitest arciforme ; il présente deux segments : l’un vertical atrial qui s’étend de la veine cave supérieure à la veine cave inférieure ; l’autre horizontal ventriculaire qui s’étend de la veine cave inférieure à l’apex du cœur. Il sépare la face sterno-costale de la face diaphragmatique du cœur.
Le bord gaucheest arrondi et mousse ; il sépare les faces sterno-costale et pulmonaire.
Le bord postérieurest arrondi et mousse ; il sépare les faces diaphragmatique et pulmonaire.
D- APEX DU CŒUR.
L’apex du cœur est arrondi ; il répond au sommet de la pyramide cardiaque et appartient entièrement au ventricule gauche ; il est bordé en dedans par une incisure curviligne qui correspond au sillon interventriculaire.
9
E- BASE DU CŒUR.
La base du cœur est uniquement constituée par la face postérieure des atriums. Elle regarde en arrière et légèrement à droite. Elle est subdivisée par le sillon interatrial en deux parties : l’une droite, représentée par latrium droit, lautre gauche, représentée par latrium gauche.
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.