Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 50,00 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Anesthésie sur terrains pédiatriques à risques

De
848 pages
Les situations à risque dans la prise en charge anesthésique d'un enfant sont nombreuses. Certaines sont circonstancielles comme l'anesthésie en urgence d'un enfant à l'estomac plein ou en état de choc, d'autres sont liées à des particularités entravant la réalisation de certains gestes techniques indispensables (intubation difficile), d'autres encore sont liées aux conséquences de certaines techniques chirurgicales (laparoscopie) ou à l'éloignement du bloc opératoire (anesthésie pour IRM, cathétérisme cardiaque, radiothérapie, etc...).



Une partie importante et croissante de la population pédiatrique souffre de pathologies chroniques et de comorbidités de plus en plus sévères à mesure des progrès de la médecine. Certaines d'entre elles prédisposent à des difficultés techniques prévisibles qu'un équipement adapté et des précautions particulières permettront de pallier plus ou moins facilement. D'autres exposent à des dangers moins immédiatement perceptibles mais potentiellement redoutables comme le terrain asthmatique, l'existence d'une IVRS en cours ou récente, l'obésité majeure, l'apnée du sommeil, le diabète sévère, les polyhandicaps, l'insuffisance rénale, les endocrinopathies. Une proportion de plus en plus importante de la population pédiatrique survit à des pathologies autrefois presque toujours létales : cardiopathies congénitales, syndromes génétiques et maladies métaboliques constitutionnelles, hémopathies malignes et transplantations d'organes. Tous ces enfants présentent des risques accrus qui demandent une évaluation précise du dossier et des traitements antérieurs ainsi que, souvent, des décisions collégiales multidisciplinaires. Cet ouvrage s'attache à explorer ces situations à risques, même les plus rares, et à fournir les éléments permettant d'adopter une conduite rationnelle, aux moindres risques pour l'enfant.



La dernière partie du livre établit une liste alphabétique des principaux syndromes pédiatriques que l'on peut être amené à rencontrer en résumant succinctement dans chaque cas la problématique posée, les données connues sur les risques encourus et en recommandant une prise en charge et/ou des précautions particulières.



Préface : Pr. Saint-Maurice
Voir plus Voir moins
Sommaire
T0ME III Anesthésie sur terrains pédiatriques à risques
PREFACE(Claude SAINTMAURICE)...........................................................................................................................XI
AVANTPROPOS(Bernard DALENS)...... ...................XIII ................................................................................................
AVANTPROPOS(Francis VEYCKEMANS)XV ............................................................................................................
PARTIE1  ANESTHÉSIEENSITUATIONSPARTICULIÈRES
Chapitre 1  PATIENT À L’ESTOMAC PLEIN (Francis VEYCKEMANS)..........................................................................................................................3
Chapitre 2  PRISE EN CHARGE D’UN PATIENT À RISQUE D’INTUBATION DIFFICILE (Francis VEYCKEMANS).......................................................................................................................19
Chapitre 3  CHIRURGIE LAPAROSCOPIQUE (Francis VEYCKEMANS)63 .......................................................................................................................
Chapitre 4  GESTION DES ÉTATS DE CHOC (Bernard DALENS)............................................................................. ........................89 ................................
Chapitre 5  ANESTHÉSIE HORS BLOC OPÉRATOIRE (Francis VEYCKEMANS)137 ....................................................................................................................
PARTIE2  ANESTHÉSIEENTERRAINSPARTICULIERS
Chapitre 6 ET INFECTION DES VOIES AÉRIENNES RESPIRATOIRES ANESTHÉSIE (Walid HABRE)...........................................................................................................................................155 Chapitre 7 ANESTHESIE DE L’ENFANT ASTHMATIQUE (Walid HABRE)167 ........................................................................................................................................... Chapitre 8 ANESTHÉSIE DE L’ENFANT ÉPILEPTIQUE (Francis VEYCKEMANS)....................................................................................................................185 Chapitre 9 ANESTHÉSIE DE L’ENFANT DIABÉTIQUE (Francis VEYCKEMANS)....................................................................................................................203 Chapitre 10 ANESTHÉSIE DE L’ENFANT OBÈSE (Francis VEYCKEMANS)215 ....................................................................................................................
Chapitre 11 ANESTHÉSIE DE L’ENFANT PRÉSENTANT UN SYNDROME D’APNÉE DU SOMMEIL (Gilles ORLIAGET, Nathalie BOURDAUD)...........................................................................237
Chapitre 12 ANESTHÉSIE D’UN ENFANT ATTEINT DE MALADIE NEUROMUSCULAIRE (Francis VEYCKEMANS)257 ....................................................................................................................
Chapitre 13 ANESTHÉSIE ET RISQUE D’HYPERTHERMIE MALIGNE (Francis VEYCKEMANS)309 .................................................................................................................... Chapitre 14 ANESTHÉSIE DE L’ENFANT POLYHANDICAPÉ (Francis VEYCKEMANS)....................................................................................................................319 Chapitre 15 ANESTHÉSIE DE L’ENFANT TRANSPLANTÉ (Francis VEYCKEMANS).....................................................325 ...............................................................
Chapitre 16 ANESTHÉSIE DE L’ENFANT ATTEINT DE CARDIOPATHIE (Francis VEYCKEMANS)355 .................................................................................................................... Chapitre 17 ANESTHÉSIE DE L’ENFANT PRÉSENTANT UN RISQUE D’ALLERGIE AU LATEX (Francis VEYCKEMANS)407 .................................................................................................................... Chapitre 18 ANESTHÉSIE DE L’ENFANT ATTEINT DE MUCOVISCIDOSE (MALADIE FIBROKYSTIQUE) (Francis VEYCKEMANS)421 .................................................................................................................... Chapitre 19 ANESTHÉSIE ET TROUBLES DE L’HÉMOSTASE (Bernard DALENS).......... ................................................................437 ................................ ........................ Chapitre 20 ANESTHÉSIE DE L’ENFANT INSUFFISANT RÉNAL (Francis VEYCKEMANS)467 .................................................................................................................... Chapitre 21 ANESTHÉSIE DE L’ENFANT INSUFFISANT HÉPATIQUE (Francis VEYCKEMANS)479 .................................................................................................................... Chapitre 22 ANESTHÉSIE DE L’ENFANT ATTEINT DE TROUBLES ENDOCRINIENS OU DE PHÉOCHROMOCYTOME (Bernard DALENS)511 ..................................................................................................................................
Chapitre 23 ANESTHÉSIE ET DÉFICIT EN PSEUDOCHOLINESTÉRASE PLASMATIQUE (Bernard DALENS)551 .................................................................................................................................. Chapitre 24 ANESTHÉSIE DE L’ENFANT ATTEINT D’ANÉMIE HÉMOLYTIQUE OU D’HÉMOPATHIE (Bernard DALENS)561 .................................................................................................................................. Chapitre 25 ANESTHÉSIE DE L’ENFANT ATTEINT DE PORPHYRIE (Bernard DALENS)595 ..................................................................................................................................
PARTIE3  SYNDROMESPÉDIATRIQUESRARES
Chapitre 26 SYNDROMES ET MALADIES PÉDIATRIQUES RARES (Francis VEYCKEMANS, Bernard DALENS)609 ......................................................................
INDEX 809 ...............................................................................................................................................................
Préface
Le premier livre sur l’anesthésie pédiatrique fut publié en 1948 puis (seconde édition) en 1960 aux ÉtatsUnis par Morton Digby Leigh et Key Belton. En Europe, Harold T Davenport fait éditer, à Londres, en 1967, un ouvrage sur le même sujet(Paediatric Anaesthesia)et il faudra attendre 1990 pour que paraisse le premier ouvrage en français sur le sujet (Manuel d’anesthésie pédia trique par Claude SaintMaurice, Isabelle Murat et Claude Ecoffey).
Ce n’est qu’à partir de la deuxième partie des années 50 que des articles d’anesthésie pédia trique apparaissent dans les revues d’anesthésie. Leur nombre va s’accroître considérablement au cours de la décennie suivante à mesure que les études de la physiologie du nouveauné, du nourrisson et du jeune enfant vont mettre en évidence les grandes différences qui existent avec l’adulte. Le livre de CA Smith,Anesthesia for Infants and Children, a joué dans ce domaine un rôle primordial et a permis à l’anesthésie pédiatrique de s’imposer comme une spécialité reconnue par la communauté anesthésique dont la majorité des membres redoutait d’avoir à anesthésier des nouveaunés, des nourrissons ou même de jeunes enfants.
La spécialité va se développer d’autant plus vite que la même évolution est observée chez les chirurgiens qui cherchent à s’attacher les services de ceux qui ont été formés par les quelques pionniers qui se consacrent exclusivement à l’anesthésie pédiatrique comme Gordon Jackson Rees et Gordon Bush au RoyaumeUni, Morton Digby Leigh et W. Glover aux EtatsUnis.
Dans les années 80, en Angleterre, un conflit oppose un anesthésiste qui refuse de faire l’anes thésie d’un nouveauné pour la réparation d’une malformation congénitale et un chirurgien qui tient à faire luimême l’intervention. Le motif du refus avancé par l’anesthésiste était qu’il n’était pas capable de faire l’anesthésie, n’ayant pas l’expérience suffisante et que, de surcroît, il en était de même pour le chirurgien. La réponse conjointe des Sociétés Royales anglaises de chirurgie et d’anesthésie donna raison à notre collègue anesthésiste britannique qui avait dirigé le nouveauné dans un service de chirurgie néonatale.
L’écriture d’un ouvrage de la qualité de celui de Bernard Dalens et de Francis Veyckemans nécessite des connaissances théoriques approfondiesdu comportement de l’enfant, allant du nouveauné à l’adolescent, associées à une pratique prolongée de l’anesthésie pédiatrique et des suites opératoires ainsi qu’une expérience éditoriale. Ces acquisitions, Bernard Dalens et Francis Veyckemans les ont avec, de surcroît, des capacités de travail exceptionnelles. Des ouvrages de Bernard Dalens sur l’anesthésie régionale, édités aux ÉtatsUnis en 1989(Pediatric Regional Anesthesia) puis en 1995(Regional Anesthesia In Infants, Children, And Adolescents), et en France en 1993 (Anesthésie locorégionale de la naissance à l’âge adulte) ainsi que l’encyclopédie
XI
XII
d’anesthésie (Traité d’anesthésie à mises à jours périodiques), sont là pour en témoigner comme le sont ceux sur les médicaments en anesthésie.
L’expérience éditoriale se retrouve dans la façon dont est construit ce manuel d’anesthésie pédia trique divisé en 10 parties, les deux premières étant consacrées à la physiologie dans son sens le plus large et à la pharmacologie, connaissances primordiales ; les deux suivantes au matériel anesthésique et au monitorage puis à la réalisation d’une anesthésie générale chez l’enfant. Quatre parties sont ensuite consacrées successivement au nouveauné et ses principales patho logies chirurgicales, aux anesthésies en situations particulières, aux terrains particuliers et, enfin, aux spécificités des spécialités chirurgicales qui sont abordées en fonction de leurs implications anesthésiques. Les deux dernières parties sont consacrées aux complications opératoires et aux syndromes pédiatriques rares, les plus courants ayant été abordés dans la partie consacrée aux terrains particuliers.
Moderne dans sa conception, ce manuel est aussi adapté tant à la pratique du spécialiste qu’à la formation du futur anesthésiste. C’est un livre de référence que l’on aimera consulter.
Claude SAINTMAURICE Professeur Honoraire à la Faculté Cochin (Paris) FRSA
Avantpropos
La première édition d’Anesthésie Pédiatrique a répondu, sembletil, à des attentes de la commu nauté anesthésique francophone dont Francis Veyckemans et moimême n’avions pas mesuré l’importance lors de sa préparation. Le succès de cet ouvrage nous a confirmé l’évolution ma gnifique de notre spécialité qui, en quelques décennies, est passée du stade de sousspécialité mineure à celui d’une spécialité avantgardiste, à la fois du point de vue technologique en étant le moteur du développement de techniques de monitoring toujours plus sophistiquées et moins invasives, mais aussi du point de vue éthique et neurophysiologique en conduisant les anesthé sistes à s’interroger sur les conséquences à moyen et long termes des actes qu’ils réalisent, en particulier concernant les phénomènes encore très obscurs de neuroapoptose.
Les mêmes principes de rigueur scientifique et d’objectivité dans la description des prises en charge ont présidé à la rédaction de cette nouvelle édition. Les bases physiologiques sont large ment développées mais toujours avec un objectif direct et concret : elles ne sont jamais “gratui tes” mais, au contraire, présentées pour leur intérêt pratique, permettant, selon le cas, de mieux comprendre la physiopathologie de certaines affections, les raisons du choix d’une stratégie thérapeutique, les avantages ou les risques de techniques particulières, ou encore l’importance de certaines précautions anesthésiques.
Depuis la publication de la précédente édition, le niveau des connaissances en anesthésie pé diatrique a beaucoup augmenté et la prise en charge de prématurés de plus en plus petits a fait naître de nouveaux défis et conduit à développer de nouvelles techniques. Les progrès chirurgi caux n’ont pas été moindres avec le développement de techniques, elles aussi, moins invasives, en particulier l’explosion quasiexponentielle de la chirurgie laparoscopique qui a une grande incidence sur le contrôle de la ventilation ainsi que de l’hémodynamique et prolonge souvent de manière importante la durée des interventions sur des patients toujours plus fragiles.
L’anesthésie pédiatrique est l’anesthésie des situations extrêmes. Elle concerne, schématique ment, deux populations opposées sur le plan de la morbimortalité : d’une part, celle des enfants en excellente santé, aux organes “sains” et aux possibilités de récupération exceptionnellement élevées ; d’autre part, celles des patients en situation précaire, soit du fait d’une immaturité extrême (grande prématurité) soit du fait de pathologies acquises ou constitutionnelles sévères, souvent génétiquement transmises et qu’une prise en charge insuffisamment précautionneuse peut décompenser brutalement, parfois de manière irréversible.
XIII
XIV
Pour faciliter la lecture et la manipulation de l’ouvrage, cette nouvelle édition d’Anesthésie Pé diatrique a été scindée en 4 tomes formant chacun un ensemble logique et autonome. Le pre mier tome présente les bases physiologiques et pharmacologiques ainsi que l’équipement et les moyens de monitorage indispensables à la prise en charge anesthésique appropriée de l’enfant, quel que soit son âge. Le second tome est dévolu à la description des techniques et stratégies anesthésiques, d’une part chez le nourrisson et l’enfant, d’autre part chez le nouveauné et le grand prématuré. Le tome 3 expose les problèmes soulevés par le terrain et il comporte une section importante consacrée à l’étude des principaux syndromes pédiatriques, génétiques ou non, et aux précautions particulières que nécessite leur prise en charge. Le quatrième tome enfin, se concentre sur la pathologie chirurgicale pédiatrique et sur les particularités qui en découlent ainsi que sur les contraintes imposées par la technique chirurgicale.
La réalisation de cette édition n’aurait pas été possible sans l’assistance éditoriale sans faille et le travail admirable de Madame Myriam Malvaut. Qu’elle trouve dans ces lignes l’expression de notre reconnaissance et de l’admiration que Francis Veyckemans et moimême lui portons tous deux. Le succès de la précédente édition lui est en grande partie redevable avec, bien sûr, l’as sistance de l’équipe Sauramps et nous espérons que cette seconde édition connaîtra le même succès.
r D Bernard DALENS
Avantpropos
L’objectif initial de cette deuxième édition était une mise à jour des connaissances et des équi pements nouvellement disponibles en anesthésie pédiatrique depuis la parution de la première édition. Il nous est rapidement apparu qu’il fallait, en fait, réécrire des chapitres entiers et même en créer de nouveaux consacrés, par exemple, à l’enfant obèse, à l’anesthésie périnatale (y compris celle du fœtus) ou aux nouveaux équipements comme les laryngoscopes indirects.
Il est rapidement apparu également qu’il n’était plus possible de réaliser cet ouvrage à “quatre mains” : c’est pourquoi, nous avons fait appel à différents experts (Fannie Clément, Francine le Houiller, André SaintPierre, Gilles Orliaguet, Nathalie Bourdaud et Walid Habre) pour rédiger les chapitres dans les domaines où leur expertise est largement reconnue et nous les remercions d’avoir accepté de nous aider.
Pour ma part, cette deuxième édition fut aussi l’occasion d’analyser à nouveau en profondeur les bases scientifiques de certains concepts qui sont répétés, d’exposé en exposé ou de livre en livre et, selon les cas, de les mettre en question ou de les confirmer. C’est pour moi une façon de respecter et poursuivre le travail de nos maîtres. La devise de la Société Canadienne d’Anesthé sie convient, me sembletil, particulièrement au domaine de l’anesthésie des enfants : science, vigilance et compassion. Le premier thème est, bien sûr, prépondérant dans cet ouvrage mais j’espère que le lecteur y retrouvera les deux autres en filigrane.
Ce fut un réel défi de parvenir à rédiger cet ouvrage en respectant les délais que nous nous étions fixés tout en poursuivant nos activités cliniques, académiques et administratives. La ténacité et l’amitié de Bernard Dalens ont été un aiguillon efficace, et je l’en remercie. De même, je remercie mon épouse Françoise et nos enfants, MarieAnge, Corentine et Bruno pour leur soutien et leur tendresse. Je dédie tout ce travail à mes petitsenfants, Alice et Alexis, sources inépuisables de joies et d’émerveillement, ainsi qu’à tous les enfants qui m’ont accordé leur confiance.
Francis VEYCKEMANS
XV