//img.uscri.be/pth/8c98c3bcb5ed0de482ddd971d7e990905bc1b70a
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 6,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

DEUIL ET RACINES

De
100 pages
Ce livre plein de poésie est le récit d'une mère explorant les lieux de sa propre enfance (Les Corbières) pour entamer un long travail de deuil. Son fils unique s'est donné la mort. Entourée d'une nature biblique elle parvient à panser sa plaire profonde.
Voir plus Voir moins

Deuil et racines
Retour aux Corbières

Collection Au-delà du témoignage
dirigée par Dominique Davous

Quand le meilleur devient le pire! Quand soudain, sur le chemin surgit l'événement, celui-là même qui peut vous terrasser et vous laisser au bord, celui-là même aussi qui peut faire de vous un autre... Des hommes, des femmes racontent et se racontent. Ils utilisent l'écriture comme un filet pour empêcher la chute. Ils refusent la violence du silence qui enferme. Ces hommes, ces femmes qui écrivent ne s'arrêtent pas au pourquoi mais s'engagent sur le chemin du pour quoi, en vue de quoi... Ils retraversent leur vécu et en dégagent les lignes de force. Ils introduisent la pensée dans l'expérience, rejoignent l'universel dans le singulier et risquent une parole critique pour suggérer d'autres possibles. Ils jettent un pont vers le lecteur et l'incitent à les rejoindre. Dominique Davous, que la mort d'un de ses enfants a conduite à l'écriture, dirige la collection A u-delà du témoignage, dont elle propose qu'elle devienne pour ceux qui la fréquenteront, auteur ou lecteur, un jardin où l'on se promène avec envie... contre le pire et pour le meilleur

Déjà parus
Aline BOULETREAU, Un enfant né très prématurément, 1999. Jeanne JORAT, Une enfant face au sida, Daphné ou l'art de vivre, 1999. Marie DELL' ANIELLO, Gilles DESLAURIERS, Rencontre entre un thérapeute et une famille en deuil, 2000. Jeannine DEUNFF, Dis maîtresse, c'est quoi la mort?, 2001. Annick ERNOULT, Dominique DAVOUS, Animer un groupe d'entraide pour personnes en deuil, 2001. J. LA VILLONNIERE, E. CLEMENTZ, Naître tout simplement, 2001. Michèle BROMET-CAMOU, Milie, enfant à naître... -Un certain regard sur l' autisme-, 2002.

Christiane CAMURAC

Deuil et racines
Retour aux Corbières

L'Harmattan 5-7, me de l'École-Polyteclmique 75005 Paris

L'Harmattan Hongrie Hargita u. 3 1026 Budapest HONGRIE

L'Harmattan Italia Via Bava, 37 10214 Torino IT ALlE

FRANCE

@L'Hannattan,2002 ISBN: 2-7475-2892-8

A YAN mon fils, mon étoilefilante. A toutes les étoilesfilantes.

Adieu

mes frères, qui pleurent.

Adieu primevère~, consolez mes parents leur fils est mort comme un guerner. Dites leur que tout à l'heure,

1: C.

RETOUR

AU PAYS

Par le pouvoir des mots
Je recommence ma me.

.

.

I Contemplant le territoire de mon enfance, puis de mon adolescence, devenu celui d'une femme sur la cinquantaine, je remarque la même pelisse ondoyante des vignes qui prend avec les saisons les couleurs de leurs feuilles. Depuis les primes d'arrachage, naissent par petites touches des friches. Une terre éventrée, parsemée de racines tentaculaires, témoigne d'une certaine négligence à replanter des cépages nobles. Ce sont les cicatrices d'un abandon de la culture au profit de l'argent. Mon cœur pareil à ces terres est en jachère. Alors je me rappelle, comme lorsqu'on se retourne en arrivant en haut d'une colline pour voir le chemin parcouru. Du temps de la joie profonde des jours d'été dans les eaux fraîches de la Berre aujourd'hui asséchée, laissant voir ses os de galets. Des soirs d'automne tremblants de pluie à

la recherche des champignons. Des après-midi d'hiver près de la cheminée à faire griller des châtaignes. Une émotion extraordinaire m'enveloppe. Les palpitations qui accompagnent ces souvenirs relèvent de l'angoisse. Sur les traces du passé je marche avec la volonté de faire le chemin en sens inverse. Comme si au bout j'allais retrouver mes dix huit ans. Revenir chez moi c'est reprendre un peu de ce que j'ai été. Remonter le temps. Ce temps fluide qui glisse sur mon corps, et mon cœur, sur mes douleurs aussi. Tandis que je marche, soudain à ma gauche, j'entends un mouvement d'eau sur des pierres. Je devine que je m'approche de la cascade au faible débit. Je revois, adossées à même la roche, les ruines du moulin à grains, témoins d'un savoir faire. Le vent souffle. Je l'entends passer dans les hautes tiges et froisser l'eau. En levant les yeux, je vois la lune prendre possession du ciel. Le chant du grillon perce le silence. Plus loin tU1 chien assis sur son derrière, les oreilles dressées, semble figé. Il m'ignore.
12