Dictionaire des sciences médicales

De
DICTIONAIRE DES SCIENCESMÉDICALES. mw^^Mw^w TOME CINQUANTE-SIXIEJVIE. DICTIONAÎRE DES SCIENCES MÉDICALES, PAR UNE SOCIÉTÉ DE DEMÉDECINS ET CHIRURGIENS : MM. AnELov, Alibert, Barbier, Bayle, Bégin, BÉRARn, Biett Bo\'ER ,B!IESCHKT BrJCHETEAU CaBET DK GassICOURT, , , CltA TBERET , CllAClttETON, CHAUSSIFR Cî-OQUET , CoS 1 E ClîLtERlEn CuviER, , , , De LeNS, DeLPLCH. DtLI-lT , Dr^MOURS, De VlLLlERS, DuBGli,EsQ0ir.OI, Flamant, Foderé , Fournikk, pRiEDi.ANnER , Gall, Gardien GlIERSENï,GuiLI,lÉ,nALLÉ, HÉBRÉARD IIf.URTELOUP, , HusSON,ItARD JOURDAN ReRAUDREN LaRREY LaUREWT, LeGAI.I-OIS , , , , LniiMINIER. LoisELEUR-DesLOSIGCHAT.IPS, LoUYER-WlLLERMAY, MarC,MarJOLIN Marquis,MAYGRiER, Mérat, MoNTFAtroN, Montegrb, Murât INacret , INacquart Orfîla Pariset Pâtissier, , , , Pelletan Percy, Petit, Pinel, Piorry, Rf.nauluin, Reydellet, Ribes Richeranu, Roux, Royer-Collarc, Rulher, Savary, SÉmLLOT^ SpURZUBIM, TuiLLAYK TOLLARDfils, ToURDJES VaICY, , , VlLLF- MEHVE, yiLhEKHSÀ, ViREY. TRIF-VAP PARIS, C. L. F. PANCKOUCRE, ÉDITEUll llUE DES PO^TEVI^S, N°, 1^. 1821. , DICTIONAIRE DES MÉDICALES,SCIENCES «n..m»M»>»>»»Oi'((gCCCCC«W i TRI 4 de tria troisTRIFACIAL adj., trifacialis , , , et âcjaries-, la face.* non» (|ue le piofcs-'eur Chaussirr donne aux iieils avanttrijumeaux, parce qu'ils se divisent, de sortir du crâne, en (rois grosses branches (jui vont se distribuer à la face. 7'^oyez Jeur description à l'article ;«A/2cfl«x, toni. xxvi pag.
Publié le : dimanche 30 septembre 2012
Lecture(s) : 63
Tags :
Source : Archive.org
Licence :
Nombre de pages : 592
Voir plus Voir moins

DICTIONAIRE
DES
SCIENCESMÉDICALES.
mw^^Mw^w
TOME CINQUANTE-SIXIEJVIE.DICTIONAÎRE
DES SCIENCES MÉDICALES,
PAR UNE SOCIÉTÉ
DE DEMÉDECINS ET CHIRURGIENS :
MM. AnELov, Alibert, Barbier, Bayle, Bégin, BÉRARn, Biett
Bo\'ER ,B!IESCHKT BrJCHETEAU CaBET DK GassICOURT,
, , CltA TBERET
,
CllAClttETON, CHAUSSIFR Cî-OQUET , CoS 1 E ClîLtERlEn CuviER,
, , , De
LeNS, DeLPLCH. DtLI-lT , Dr^MOURS, De VlLLlERS, DuBGli,EsQ0ir.OI,
Flamant, Foderé , Fournikk, pRiEDi.ANnER , Gall, Gardien
GlIERSENï,GuiLI,lÉ,nALLÉ, HÉBRÉARD IIf.URTELOUP,
, HusSON,ItARD
JOURDAN ReRAUDREN LaRREY LaUREWT, LeGAI.I-OIS
, , , , LniiMINIER.
LoisELEUR-DesLOSIGCHAT.IPS, LoUYER-WlLLERMAY, MarC,MarJOLIN
Marquis,MAYGRiER, Mérat, MoNTFAtroN, Montegrb, Murât
INacret , INacquart Orfîla Pariset Pâtissier, , , , Pelletan
Percy, Petit, Pinel, Piorry, Rf.nauluin, Reydellet, Ribes
Richeranu, Roux, Royer-Collarc, Rulher, Savary, SÉmLLOT^
SpURZUBIM, TuiLLAYK TOLLARDfils, ToURDJES VaICY, , , VlLLF-
MEHVE, yiLhEKHSÀ, ViREY.
TRIF-VAP
PARIS,
C. L. F. PANCKOUCRE, ÉDITEUll
llUE DES PO^TEVI^S, N°, 1^.
1821.,
DICTIONAIRE
DES
MÉDICALES,SCIENCES
«n..m»M»>»>»»Oi'((gCCCCC«W
i
TRI 4
de tria troisTRIFACIAL adj., trifacialis , , , et âcjaries-,
la face.* non» (|ue le piofcs-'eur Chaussirr donne aux iieils
avanttrijumeaux, parce qu'ils se divisent, de sortir du crâne,
en (rois grosses branches (jui vont se distribuer à la face. 7'^oyez
Jeur description à l'article ;«A/2cfl«x, toni. xxvi pag. 4<)2-
,
(m. p.)
WRisRKRc; (Hcnricns-Angustns), Ohsen'ntinnes analomicœ de quintn pare
nerx'orum encepltaîi ; et de iieruis gui e2 endern durum mntiem ih^rtiH
jfiUb dicunlur. V. Novi counncnlarii societatU regiœ scienltaruni ^uL'
liiigensiSy VII, 4i. (v.)1^7^,1. p.
•TIUFÉMORO-RGTULTEN, s. ra. , trifrmoro-rotul/aïuix
nom du muscle iricejjs de la cuisse, ainsi appelé parce qu'il
,
s'allaclie par st's trois tètes , ou faisceaux , au i'cniur, et par-
son cxtreniile inférieure à la rotule.
Très épais , volumineux , allonge, à faisceau triple supé-
cerieurement, unicjue inférieurement , muscle embrasse de
tous côtes le fémur, excepté à la ligne âpre son faisceau
; ex-
terne, (pie les anciens appelaicDt vraie ejcterne plus considé-
^
plus haut ({u'en fixerable (jue les autres épais en bas , se à \zt
,
base et à la paitie an'érieure du grand trochanter, ainsi qu'a
Ja lèvre cxlernc de la ligne âpre, et, conjointement avec le
qui l'unit grandmuscle grand fessier, h la ciêle au trochanter
par une aponévrose large, épanouie sur.sa face externe jusque
vers le milieu de la cuisse, épaisse et serrée supéritureinent
et (Ibics écartées inférieurement; les libresmince à charnues
du muscle naissent de la ficc interne de celte a| onevrose,
d'une autie lame aponévroti(jue placée entre lui et la courte
portion du muscle biceps crural et de la face externe, du
fémur : elles sont obliques en bas et en avant, plus longues"
(ju'inléiieuremoni elles deviennentsupérieurement où presque"
les dernières même prennent leur oriijinetransversales j sur
5o. t^,
TRI^
les deux licrs supérieurs de la Il2;ne qui descend au condyle
externe du fémur : luules ensemble, eTles fornu-nl une masse
p'us large et plus c'paisse à sa partie moyenne qu'a ses extré-
miiés,qui uneest d'abord séparée du faisceau moyen par
couche mince de tissu celluinirc, mais qui bientôt se confond
tellement avec lui, qu'il est impossible de l'en séparer.
XjH intente, nommé par anciens vaste internefaisceau les
moins gros que le précédent, beaucoup plus volumineux en
qu'en liaut et peu s'attachebas distinct du laisceau moyen à,
la partie anlcrieiireet inférieure de la base du petit Irochanler
la lèvre intornede moinset à la ligne âpre par une aponévrose
large et njoins épaisse que celle de la portion externe, et qui
ai-issidescend jusqu'au milieu de la cuisse; les fibres charnues
proviennent de la face interne bord antcri- ur de cetteet du
aponévrose, ainsi que de la face interne du fémur et des deux
supérieurs de la crête dutiers qui descend au condyle interne
fémur. Elles sont obliques en bas, en avant et en dehors; les
sont plus longues sont;supérieures que les inférieures celles ci;
confondues le long de la ligne les muscles adduc-âpre avec
teurs, et sont unies a eux par une aponévrose que traversent
vaisseaXix.des
L,efaisceaumoyen le plus petit des trois s'insère à la partie,
antérieure de la base du col fémur, le long ladu de crête
oblique qui se porte au grand et au petit irochanler, et aux
trois quarts supérieurs de la face antérieure du corps du fémur ;
libres charnues forment une masse qui descend eu augmen-ses
tant de volume, et qui, d'abord isolée, ne tarde point à se con-
avec les deux portions précédentes.fondre
Ces trois portions sont réunies par des aponévroses fort
l'une commence très-haut sur la face internelarges ; de la
première; l'autre naît à peu près au même niveau sur la face
externe de la seconde, et la dernière païaît vers le milieu de
antérieure de la troisième; elles se rapprochentla face eu
descendant se joignent intimement et forment un tendon,
et mince, ensuite plus étroit et plus épais, quid'abord large
confond avec celui du muscle droit antérieur , avec lequelse
h toute la partie supérieure de lail vient s'implanter rotule,
envoyant latéralement deux expansions fibreuses qui em-en
vont aux tubérosilésbrassent cet os, et se fixer du tibia, con- .
jointement avec des portions de l'aponévrose^rticm lata ; les
libres charnues l'accompagnent eu dedans jusqu'auprès de lu
rotule.
Le muscle trifémoro-rotulieu est recouvert en devant par le
l'iliaque et surtout par le droitpsoas, antérieur ; en dehors par
,
les petit el grand fessiers, par l'aponévrose crurale et par son
tenseur en dedans, lemuscle j par celte mèate aponévrose,

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.