//img.uscri.be/pth/b775414fa6b0ab129ba345d12de6eb34c7bb4cb2
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 45,00 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Echocardiographie bidimensionnelle triplan

De
255 pages
Passionné d’échocardiographie tridimensionnelle (essais de méthodologie originale publié chez le même éditeur), l’auteur de cet ouvrage a adapté l’essentiel de sa vision à la spécificité de l’échocardiographie bidimensionnelle (orientation de coupes limitée par les fenêtres acoustiques disponibles).


La technique échotomographique triplan qui en résulte réalise le balayage standardisé du cœur par des coupes cartésiennes ajustées aux repères anatomiques, le but étant de rationaliser la pratique de l’examen, tout en augmentant sa précision, sa reproductibilité et sa rapidité.


Les principes généraux et les détails pratiques de cette méthode systématisée de l’échocardiographie bidimensionnelle sont exposés dans ce livre d’une façon inédite - guidé par modélisation virtuelle sur station de travail 3D.


Par rapport à chaque région cardiaque, un tableau normal et les situations pathologiques typiques sont décrits, illustrés par 872 images et 463 vidéos.

Voir plus Voir moins

ECHOCARDIOGRAPHIE
BIDIMENSIONNELLE
TRIPLAN
Nicolas MIROCHNIKCe logo a pour objet d’alerter le lecteur sur la menace que représente pour
l’avenir de l’écrit, tout particulièrement dans le domaine universitaire, le
développement massif du « Photocopillage ».
Cette pratique qui s’est généralisée, notamment dans les établissements
d’enseignement, provoque une baisse brutale des achats de livres, au point
que la possibilité même pour les auteurs de créer des œuvres nouvelles et de
les faire éditer correctement est aujourd’hui menacée.
Nous rappelons donc que la reproduction et la vente sans autorisation, ainsi
que le recel, sont passibles de poursuites.
Les demandes d’autorisation de photocopier doivent être adressées à l’éditeur
ou au Centre français d’exploitation du droit de copie, 3, rue Hautefeuille,
75006 Paris.
Téléphone : 01 43 26 95 35
Tous droits de traduction, d’adaptation et de reproduction par tous procédés réservés pour tous pays.
Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, des pages
publiées dans le présent ouvrage, faite sans autorisation de l’éditeur est illicite et constitue une contrefaçon.
Seules sont autorisées, d’une part, les reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et
non destinées à une utilisation collective, et d’autre part, les courtes citations justifées par le caractère
scientifque ou d’information de l’œuvre dans laquelle elles sont incorporées (art. L. 122-4, L. 122-5 et L.
335-2 du Code de la propriété intellectuelle).
© SAURAMPS MEDICAL, 2014
Dépôt légal : novembre 2014
I.S.B.N. : 978-2-84023-984-0
EAN : 9782840239840
Imprimé en FranceECHOCARDIOGRAPHIE
BIDIMENSIONNELLE
TRIPLAN
Méthodologie élaborée par modélisation tridimensionnelle
Coupes standardisées classiques et originales
Technique rationalisée de l’examen
Nicolas MIROCHNIK
11, BOULEVARD HENRI IV - 34000 MONTPELLIER
E-mail : sauramps.medical@wanadoo.fr, Du même auteur
éCHOCARDIOGRAPHIE TRIDIMENSIONNELLE
N. Mirochnik
Isbn : 978 284023 827 0
200 pages, nombreuses illustrations
Format 17 x 24,8 cm
éCHOCARDIOGRAPHIE DE SUIVI DES MARQUEURS
ACOUSTIQUES
N. Mirochnik
Isbn : 978 284023 763 1
102 pages, nombreuses illustrations
Format 17 x 24,8 cm
Dans la même collection
éCHODOPPLER
TRANSCRÂNIEN
C. Gautier, G. Deklunder
Isbn : 978 284023 612 2
130 pages, nombreuses
illustrations
Format 17 x 24,6 cm
ATLAS ARTéRIOGRAPHIE
DE CAS CLINIQUES ULTRASONIQUE
D’éCHODOPPLER C. Stefanidis,
A. Colignon, M. BertrumeNEUROVASCULAIRE
Isbn : 978 284023 748 8K. Hachem
98 pages, nombreuses Isbn : 978 284023 687 0
illustrations170 pages, nombreuses
Format 17 x 24,6 cmillustrations
Format 17 x 24,6 cmIntroduction
La forme géométrique du cœur est complexe, ses structures sont animées de déformations et de
mouvements cycliques permanents. L’échocardiographie tridimensionnelle, avec ses possibilités de
découpage illimité d’une copie virtuelle d’un cœur exploré, approche la réalité avec une précision
maximale.
En attendant la généralisation de cette modalité la plus récente, c’est l’échocardiographie
bidimensionnelle qui assure le diagnostic de routine.
S’appuyant sur 17 ans d’expérience personnelle de l’échocardiographie tridimensionnelle, l’auteur
de cet ouvrage a développé une technique originale standardisée d’exploration du cœur en
échocardiographie bidimensionnelle.
Dans un but de précision, de reproductibilité et de rapidité de l’examen, elle est basée sur un système
cartésien de trois coupes orthogonales positionnées par rapport aux repères anatomiques spécifques.
Animées de déplacements parallèles, angulaires et par inclinaisons, en fonction de la région
cardiaque explorée et de la pathologie analysée, chaque coupe apporte des éléments décisionnels précis,
pouvant être virtuellement intégrés dans un cœur imaginé par l’opérateur.
L’analyse synthétique de ces informations est le principe fondamental de l’échocardiographie
bidimensionnelle triplan.
La standardisation de coupes réalisées dans des incidences différentes simplife la démarche déci -
sionnelle en cas de fenêtres acoustiques médiocres.
Les principes généraux et les détails pratiques de cette méthode systématisée de
l’échocardiographie bidimensionnelle sont exposés dans ce livre d’une façon inédite - guidé par modélisation virtuelle
sur station de travail 3D.
Les chapitres dédiés développent les modalités de balayage des cavités gauches et droites, en se
focalisant sur les valves mitrale et tricuspide, la racine de l’aorte et le septum inter-auriculaire.
Les images commentées provenant de nombreux cas cliniques, toutes accompagnées de vidéos
dont elles sont issues, illustrent les particularités d’application de l’échocardiographie bidimensionnelle
triplan dans les situations diagnostiques courantes.AuTEuR
Nicolas Mirochnik, cardiologue
Pôle Technique Non Invasif (PTNI) - Hôpital Européen Georges Pompidou, Paris
nmirochnik@gmail.com
Possibilité de
fORMATION PRATIquE INDIvIDuELLE
s’adresser à nmirochnik@gmail.com
Les séquences dynamiques qui illustrent cet ouvrage
sont disponibles en ligne à l’adresse suivante :
http://www.livres-medicaux.com/echocardiographie-bidimensionnelle-triplan.htmlTable de matières
1 - MéTHODOLOGIE GéNéRALE
Modélisation des incidences et des coupes bidimensionnelles avec les outils de l’échocardiographie
tridimensionnelle .............................................................................................................................................................................................................................13
Système de coordonnées cartésiennes tridimensionnelles ajusté aux repères anatomiques .............................................17
Coupes frontale, sagittale et transversale : positionnement et déplacements .................................................................................20
2 - COuPES STANDARDISéES DES CA vITéS GAuCHES
Sélection de repères anatomiques pour les coupes longitudinales ..........................................................................................................29
Coupes longitudinales et leurs images ; orientation de l’image en fonction de fenêtre acoustique .................................32
Coupe transversale : repères anatomiques et orientation des images ..................................................................................................42
3 - ExPLORATION Du vENTRICuLE ET DE L ’OREILLETTE GAuCHES
Repérage des 3 niveaux et des 17 segments conventionnels des parois du VG ..........................................................................51
Position des coupes transversales et longitudinales standardisées par rapport aux segments ventriculaires ........53
Modalités pratiques de l’examen systématisé de la cinétique segmentaire du VG ......................................................................57
Cas Cliniques :
- akinésie inférieure ......................................................................................................................................................................................................................61
- akinésie antérieure, antéro-septale et apicale limitée......................................................................................................................................63
- altération étendue (antérieure, latérale, inférieure) au niveau basal et médian ...........................................................................65
- akinésie antérieure, septale et apicale large ..........................................................................................................................................................67
- akinésie septale et apicale large, présence d’un thrombus apical inférieur ....................................................................................68
Volumes et FE du VG ..................................................................................................................................................................................................................69
Volume de l’OG ................................................................................................................................................................................................................................71
4 - ANALySE DE L’APPAREIL MITRAL
Orientation des 3 coupes standardisées par rapport aux éléments valvulaires ..............................................................................75
Coupe transversale : positions essentielles ; balayage de l’entonnoir mitral et de l’OG...........................................................76
Cas Cliniques :
- rétrécissement mitral avec fusion bi-commissurale ...........................................................................................................................................80
- ouverture par ballonnet de la commissure antérieure .....................................................................................................................................81
- prolapsus de la commissure postérieure ...................................................................................................................................................................82
- prolapsus du feston P2 ...........................................................................................................................................................................................................83
- fente du feuillet antérieur .......................................................................................................................................................................................................83
- atteinte rhumatismale diffuse : 2 jets de régurgitation 84
- IM fonctionnelle large ...............................................................................................................................................................................................................84
- SAM .......................................................................................................................................................................................................................................................85
- régurgitation de l’extension centrale .............................................................................................................................................................................86
- régurgitation orientée en avant (prolapsus du feston P2) .............................................................................................................................87
- régurgitation orientée en arrière (rétraction du feston P2) ...........................................................................................................................88
- fuite intra-prothétique centrale (bioprothèse) .........................................................................................................................................................89
- fuite intra-prothétique périphérique (annuloplastie mitrale) .........................................................................................................................89
- fuite para-prothétique (prothèse mécanique) 90
Coupe sagittale et ses images 2D standardisées ..................................................................................................................................................90Cas Cliniques :
- prise de mesure de l’anneau et des feuillets A2 et P2 ....................................................................................................................................93
- alignement avec le fux de remplissage du VG .....................................................................................................................................................94
- rétrécissement mitral (ouverture des feuillets et diamètre du jet) ...........................................................................................................95
- régurgitation centrale minime .............................................................................................................................................................................................95
- régurgitation centrale importante par remaniement de feuillets ...............................................................................................................96
- évaluation de la rétraction valvulaire (“surface sous la tente”) ..................................................................................................................96
- régurgitation centrale importante par dilatation de l’anneau .......................................................................................................................97
- rétraction du feston P2 ............................................................................................................................................................................................................98
- prolapsus du feston P2 ........................................................................................................................................................................................................100
- prolapsus du feston A2 102
- perforation du feston A2 (endocardite) .....................................................................................................................................................................103
- IM intra-prothétique minime (bioprothèse) ............................................................................................................................................................104
- IM intra-prothétique importante (annuloplastie) .................................................................................................................................................104
- IM para-prothétique (prothèse mécanique) ..........................................................................................................................................................105
- CMO : prise de mesure des feuillets mitraux ......................................................................................................................................................105
- CMO : SAM, obstruction sous-aortique et IM .....................................................................................................................................................106
Coupe sagittale inclinée à gauche et à droite, vers les commissures .................................................................................................107
Cas Cliniques :
- prolapsus du feston A3 ........................................................................................................................................................................................................108
- fuite para-prothétique antéro-droite ............................................................................................................................................................................108
Coupe frontale avec ses images 2D standardisées ..........................................................................................................................................109
Cas Cliniques :
- prise de mesure de l’anneau et des feuillets P1 et P3 ..................................................................................................................................111
- prise de mesure des cordages ........................................................................................................................................................................................111
- rétrécissement mitral (mesure de l’écartement des feuillets et du diamètre du jet) ...............................................................112
- ouverture commissurale par ballonnet .....................................................................................................................................................................112
- fuite commissurale suite à une dilatation ...............................................................................................................................................................113
- régurgitation centrale modérée (2 jets) ....................................................................................................................................................................113
- régurgitation centrale importante ..................................................................................................................................................................................114
- évaluation de la rétraction valvulaire (“surface sous la tente”) et d’une régurgitation fonctionnelle ...........................114
- prolapsus du feston P2 ........................................................................................................................................................................................................115
- prolapsus du feston A2 116
- prolapsus du feston P3 117A3 118
- IM intra-prothétique (bioprothèse) ...............................................................................................................................................................................118
- IM para-prothétique (prothèse mécanique) de localisation droite........................................................................................................119
Coupe frontale inclinée en avant et en arrière .......................................................................................................................................................120
Cas Cliniques :
- exploration d’une fuite fonctionnelle ...........................................................................................................................................................................122
- SAM et obstruction dynamique sous-aortique ....................................................................................................................................................124
Technique de l’analyse systématisée triplan ...........................................................................................................................................................124
5 - ExAMEN DE LA RACINE DE L’AORTE
Système de coordonnées cartésiennes adapté à l’exploration de la racine de l’aorte ...........................................................133
Coupe transversale : position et orientation des images en fonction de l’incidence .................................................................135
Cas Cliniques :
- bicuspidie .......................................................................................................................................................................................................................................137
- fbroelastome ...............................................................................................................................................................................................................................138
- végétation ......................................................................................................................................................................................................................................138- rétrécissement aortique .......................................................................................................................................................................................................139
- régurgitation centrale minime ..........................................................................................................................................................................................139
- régurgitation centrale importante rhumatismale ................................................................................................................................................140
- régurgitation centrale importante fonctionnelle (avant et après l’intervention réparatrice) ...............................................140
- fuite commissurale postérieure ......................................................................................................................................................................................141
- fuite commissurale droite ...................................................................................................................................................................................................142
- fuite commissurale gauche ...............................................................................................................................................................................................142
- fuite centrale sur bioprothèse 143
- endocardite sur bioprothèse ............................................................................................................................................................................................143
Balayage de la racine de l’aorte par la coupe transversale .........................................................................................................................144
Cas Cliniques :
- prise de mesure au niveau des sinus de Valsalva ..........................................................................................................................................145
- calcifcation de la commissure droite .........................................................................................................................................................................145
- fbrose des sigmoïdes ...........................................................................................................................................................................................................146
- perforation para-commissurale ......................................................................................................................................................................................147
- régurgitation para-prothétique (bioprothèse) .......................................................................................................................................................148
- régurgitations para-prothétiques multiples (TAVI) ............................................................................................................................................149
- abcès para-prothétique et végétation au niveau du chenal sous-aortique (endocardite) ..................................................149
- abcès para-prothétique et végétation intra-prothétique (bioprothèse) .............................................................................................150
- abcès antérieur communicant avec la chambre de chasse (bioprothèse) ....................................................................................150
- perforation d’une cuspide (bicuspidie) et abcès du feuillet mitral antérieur ..................................................................................151
- prise de mesure du chenal sous-aortique..............................................................................................................................................................152
Coupe sagittale aortique avec ses particularités et ses images 2D ......................................................................................................152
Prise de mesure de la racine de l’aorte, évaluation de la coaptation des sigmoïdes ...............................................................160
Cas Cliniques :
- sigmoïde coronaire droite immobile ...........................................................................................................................................................................161
- fusion des sigmoïdes coronaire gauches et non-coronaire ......................................................................................................................161
- IA importante par remaniement des sigmoïdes .................................................................................................................................................162
- IA importante par dilatation de la racine de l’aorte ..........................................................................................................................................163
- IA importante par prolapsus de la cuspide antérieure (bicuspidie) .....................................................................................................164
- déchirure traumatique de la sigmoïde coronaire droite ...............................................................................................................................165
- IA commissurale postérieure ...........................................................................................................................................................................................165
- régurgitation intra-prothétique minime (bioprothèse) ....................................................................................................................................166
- régurgitation intra-prothétique importante (TAVI) .............................................................................................................................................167
- régurgitation para-prothétique (TAVI) ........................................................................................................................................................................168
- végétation au niveau du chenal (endocardite sur bioprothèse) .............................................................................................................169
- abcès para-prothétique postérieur ..............................................................................................................................................................................170
- abcès para-prothétique postérieur et IA para-prothétique antérieure ...............................................................................................171
- CIV sous-aortique et IA........................................................................................................................................................................................................172
Balayage par déplacement parallèle de la coupe sagittale..........................................................................................................................173
Cas Clinique :
- régurgitation para-prothétique gauche .....................................................................................................................................................................176
Coupe frontale aortique et ses images 2D ...............................................................................................................................................................177
Cas Clinique :
- prise de mesure du chenal sous-aortique..............................................................................................................................................................178
Balayage par déplacement parallèle de la coupe frontale ............................................................................................................................179
Cas Cliniques :
- rétrécissement aortique modéré ...................................................................................................................................................................................181
- rétrécissement aortique calcifé serré .......................................................................................................................................................................181
- lésion rhumatismale ...............................................................................................................................................................................................................182- bicuspidie .......................................................................................................................................................................................................................................182
- désinsertion d’une prothèse mécanique .................................................................................................................................................................183
- CIV membraneuse ..................................................................................................................................................................................................................183
- régurgitation para-prothétique postérieure (TAVI) ...........................................................................................................................................184
- régurgitation centrale et commissurale postérieure .......................................................................................................................................185
6 - ETuDE Du CœuR DROIT
Repère cartésien et repères anatomiques du cœur droit ..............................................................................................................................187
Coupes standardisées des cavités droites et leurs images .........................................................................................................................190
appliCations Cliniques :
- évaluation des dimensions du VD et de l’OD, de la fraction de raccourcissement de surface du VD .....................197
- calcul du volume de l’OD ....................................................................................................................................................................................................198
Exploration méthodique des parois du VD ...............................................................................................................................................................199
Cas Cliniques :
- akinésie de la paroi inférieure du VD ........................................................................................................................................................................204
- repérage de la sonde d’un stimulateur .....................................................................................................................................................................204
- végétation sur la sonde d’un stimulateur ................................................................................................................................................................205
Prise de mesure de l’anneau tricuspidien .................................................................................................................................................................205
Echotomographie triplan de la valve tricuspide ....................................................................................................................................................207
Cas Cliniques :
- IT par dilatation de l’anneau associée à la rétraction des feuillets valvulaires ...........................................................................219
- déplacement d’une sonde de stimulateur ..............................................................................................................................................................220
- abcès du feuillet postérieur de la valve tricuspide (endocardite) ..........................................................................................................221
- végétations au niveau du feuillet postérieur et de ses cordages 222
- endocardite sur bioprothèse tricuspidienne (végétation) ............................................................................................................................222
Etude de l’infundibulum du VD en coupe transversale ...................................................................................................................................223
Cas Clinique :
- masse tumorale au niveau infundibulaire 224
Coupe frontale du septum inter-auriculaire 224
Cas Cliniques :
- CIA petite type ostium secundum au sein d’un septum anévrysmal..................................................................................................229
- CIA résiduelle type ostium secundum.......................................................................................................................................................................230
- CIA importante type ostium secundum centrale ...............................................................................................................................................231
- CIA importante type ostium secundum à l’extension antérieure ...........................................................................................................231
- CIA de taille moyenne type ostium secundum rétro-aortique .................................................................................................................232
- CIA importante type ostium secundum rétro-aortique ..................................................................................................................................233
- CIA importante type ostium secundum à l’extension postérieure (2 orifces) .............................................................................234
- FOP (épreuve de contraste).............................................................................................................................................................................................235
Coupe sagittale du septum inter-auriculaire ; balayage de l’OD ..............................................................................................................236
Cas Cliniques :
- anévrysme du septum inter-auriculaire....................................................................................................................................................................238
- CIA petite type ostium secundum au sein d’un septum anévrysmal..................................................................................................238
- CIA petite type ostium secundum rétro-aortique...............................................................................................................................................239
- CIA de taille moyenne type sinus venosus inférieur ......................................................................................................................................239
Coupe transversale du septum inter-auriculaire ..................................................................................................................................................240Cas Cliniques :
- CIA résiduelle type ostium secundum.......................................................................................................................................................................241
- CIA de taille moyenne type ostium secundum centrale ...............................................................................................................................241
- CIA importante type ostium secundum centrale ...............................................................................................................................................242
- CIA importante type ostium secundum à l’extension supérieure ..........................................................................................................242
- CIA importante type ostium secundum à l’extension supérieure (3 orifces) ...............................................................................243
- FOP fermé en percutané : balayage par les coupes standardisées ..................................................................................................244
Analyse des parois de l’OD..................................................................................................................................................................................................246
Cas Cliniques :
- thrombose importante de l’OD .......................................................................................................................................................................................247
- thrombus pariétal inféro-latéral : localisation triplan .......................................................................................................................................247Méthodologie générale
L’échocardiographie tridimensionnelle (écho 3D) offre des possibilités uniques de l’exploration de
l’anatomie fonctionnelle du cœur. Une méthodologie standardisée de cette technique a été exposée dans
le livre ECHOCARDIOGRAPHIE TRIDIMENSIONNELLE (N. Mirochnik ; éditions Sauramps Médical).
Sa précision inégalée résulte, notamment, de l’orientation spatiale libre des coupes par rapport aux
structures cardiaques.
En échocardiographie bidimensionnelle (écho 2D), la coupe est physiquement liée à la sonde et
les positions de la sonde par rapport au cœur sont défnies par les fenêtres acoustiques disponibles
(incidences).
Le but de cet ouvrage est de systématiser les coupes disponibles en écho 2D, afn de rationa -
liser la pratique de l’examen, tout en augmentant sa précision, sa reproductibilité et sa rapidité.
MODéLISATION DES INCIDENCES ET DES COuPES BIDIMENSIONNELLES AvEC
LES OuTILS DE L’éCHOCARDIOGRAPHIE TRIDIMENSIONNELLE
Dans l’ouvrage actuel, nous allons utiliser l’écho 3D comme un outil de modélisation des coupes de
l’écho 2D.
Plaçons une sonde transthoracique matricielle (échographe IE33, Philips) permettant un balayage
volumétrique en temps réel en position apicale. Enregistrons un volume durant un cycle cardiaque. Le
volume acquis possède une forme géométrique tridimensionnelle pyramidale (fg. 1.1).
Dans ce volume, on retrouve tous les éléments anatomiques du cœur, enregistrés dans leur
cinétique cyclique. Il s’agit de fait d’une copie numérique d’un cœur battant.
L’exploration de tels volumes est réalisée avec des logiciels dédiés permettant notamment le
découpage virtuel, la prise de mesures et des simulations spatiales. Nous allons travailler avec les logiciels
“QLab” (Philips) et “4D Cardio View 2.1” (TomTec) installés dans une station de travail.
Avec leurs outils de post-traitement, il est possible de couper un volume acquis dans n’importe quel
plan de l’espace et à tout moment du cycle cardiaque. Chaque coupe représente une section du cœur
numérique virtuel. Les contours des structures anatomiques au niveau d’une telle section composent
une image bidimensionnelle (image 2D), l’objet d’interprétation de chaque échographiste.
13MéTHODOLOGIE GéNéRALE ECHOCARDIOGRAPHIE BIDIMENSIONNELLE TRIPLAN
Fig. 1.1 : Exemple d’un volume virtuel pyramidal balayé en temps réel par une sonde volumétrique.
La fèche indique la position de la sonde.
Sectionnons alors notre volume pyramidal acquis en incidence apicale. En pratique, nous allons
utiliser la technique de navigation spatiale probablement la plus simple à maîtriser : basée sur 3 coupes
orthogonales. Posons une de ces coupes de la manière transversale par rapport à l’axe du ventricule
gauche (VG) (fg. 1.2c). Les deux autres coupes se retrouvent alors orientées de la façon longitudinale
(fg. 1.2 a, b).
Notre logiciel d’exploration 3D offre quelques fonctionnalités de prise de mesures et de signalisation
spatiale dont nous allons profter, souvent d’une manière “détournée” par rapport à leur destination
initiale.
Commençons par l’outil de calcul de volume ventriculaire gauche. Nous allons l’utiliser pour extraire
virtuellement la totalité du cœur, en le “séparant” des tissus environnants.
Sur l’image 2D de chaque coupe longitudinale, nous allons tracer les contours externes du cœur –
en tournant successivement ces coupes en angulaire autour de l’axe du VG. Une fois le traçage
terminé, le logiciel affche le volume cardiaque virtuel (en couleur bleue semi-transparente, avec l’effet
3D) (fg. 1.2 d).
14MéTHODOLOGIE GéNéRALE ECHOCARDIOGRAPHIE BIDIMENSIONNELLE TRIPLAN
Fig. 1.2 : Réalisation d’un volume virtuel du cœur. Le moment du cycle (choisi d’une manière arbitraire) est méso- A B
systole. C D
A, B) Images 2D des coupes orthogonales (longitudinales par rapport à l’axe du VG). Le contour externe du cœur
(fèches rouges) est tracé sur chacune de ces images.
C) Image 2D de la coupe transversale contenant le contour externe du cœur (fèches rouges) - extrapolé à
partir des coupes longitudinales, dont les positions (équidistantes, espacées de 12.5°) sont indiquées par
des traits blancs de l’orientation radiale.
D) Volume cardiaque virtuel (fèches rouges) affchant la position de la coupe transversale (c).
La localisation des structures anatomiques essentielles est indiquée d’une manière schématique : OG -
oreillette gauche ; VD - ventricule droit ; AO - aorte ; AP - artère pulmonaire.
La fgure 1.3 montre l’emplacement de ce cœur virtuel au sein du volume pyramidal balayé par les
ultrasons en temps réel.
Le cœur virtuel réalisé de telle manière nous servira de support dans les modélisations diverses
illustrant cet ouvrage.
15MéTHODOLOGIE GéNéRALE ECHOCARDIOGRAPHIE BIDIMENSIONNELLE TRIPLAN
Fig. 1.3 : Emplacement du volume cardiaque virtuel à l’intérieur du volume pyramidal fourni par la sonde A B
matricielle 3D. Une partie du volume pyramidal est virtuellement enlevée. Le découpage est réalisé :
A) Dans un plan transversal,
B) Dans un plan longitudinal.
La fèche indique la position de la sonde.
OD - oreillette droite.
L’outil suivant du logiciel de l’exploration 3D qui va nous servir est la fèche. Sur le fond d’une image
2D représentant une coupe connue comme “3 cavités”, traçons une fèche : à l’extérieur du contour
cardiaque, en face de l’apex du VG, avec l’extrémité orientée vers le cœur (fg. 1.4 a). Avec cette fè -
che, nous allons imiter une sonde échocardiographique posée sur le thorax en position apicale.
Automatiquement, notre fèche apparaît dans le secteur de l’écran de la station de travail réservé
aux représentations 3D (fg. 1.4 b). Elle est située en regard de la portion du cœur virtuel qui corres -
pond à la pointe du VG.
Nous avons donc simulé la position et l’orientation (direction spatiale de l’axe) d’une sonde en
incidence apicale. L’intérêt de telle modélisation 3D, comme nous allons le voir plus loin, est de pouvoir
facilement imaginer et de comprendre les relations spatiales entre les éléments qui nous intéressent.
Le sujet de notre livre étant l’écho 2D, le fait de pouvoir simuler la position est l’orientation de l’axe
de la sonde est insuffsant (il le serait s’il s’agissait de la mode TM). En effet, par défnition, l’écho 2D
fonctionne avec des coupes.
Afn de représenter l’orientation spatiale d’une coupe, nous allons utiliser un outil du logiciel de l’ex -
ploration 3D conçu pour mesurer des surfaces. Sur la même image 2D (fg. 1.4 a), dessinons une
forme géométrique libre (proche de triangulaire), de manière à inclure la fèche symbolisant la sonde.
Cette forme s’affche à son tour dans la fenêtre de visualisation 3D (fg. 1.4 b) – en permettant
d’imaginer la position de la coupe dont elle appartient. Puisque notre fgure a été tracée sur l’image de la
coupe “3 cavités”, elle représente l’orientation du plan de coupe d’une sonde échocardiographique
bidimensionnelle placée par l’opérateur en incidence apicale, de manière à obtenir l’image “3 cavités”.
Nous avons appris à simuler la position, par rapport à un cœur virtuel, d’une sonde de l’écho
2D, ainsi que la direction de sa coupe.
16MéTHODOLOGIE GéNéRALE ECHOCARDIOGRAPHIE BIDIMENSIONNELLE TRIPLAN
Fig. 1.4 : Simulation de la position d’une sonde de l’échocardiographie 2D (fèche) et d’une coupe 2D réali - A B
sée par cette sonde (forme géométrique triangulaire) par rapport aux structures anatomiques.
A) La fèche et la forme sont tracées en face de la pointe du cœur, sur le fond de l’image 2D,
B) Ces fgures sont automatiquement affchées, exactement à l’emplacement de la sonde lors de l’acquisi -
tion du volume pyramidal exploré.
SySTèME DE COORDONNéES CARTéSIENNES TRIDIMENSIONNELLES
AjuSTé Aux REPèRES ANATOMIquES
Toujours avec des outils de mesure de surfaces, nous allons reproduire dans l’espace les structures
anatomiques : celles qui possèdent une forme géométrique plane (anneau aortique) – ou estimée en
tant que telle dans le cadre pédagogique (anneau mitral). En naviguant dans notre volume pyramidal,
ajustons un plan aux contours de l’anneau mitral et traçons ses contours ; ils vont apparaître au sein
du cœur virtuel (fg. 1.5).
Notre logiciel de l’exploration 3D offre également une possibilité de poser des points de couleurs
sur le fond d’une image 2D – avec l’affchage de leur emplacement volumétrique. Ces points, bien vi -
sibles au sein du cœur virtuel, vont nous servir, par exemple, afn de pouvoir indiquer des éléments
structurels de taille relativement petite. Plaçons alors un point, de manière à signaler l’apex du VG
(fg. 1.5) .
Installons un autre point exactement au milieu de l’anneau mitral (défni par le croisement de ses
deux diamètres). Traçons une fèche ayant pour départ le point indiquant l’apex du VG et passant par
le point central de l’anneau mitral, se prolongeant ensuite jusqu’à la paroi supérieure de l’OG
(fg. 1.6) .
Représenté par cette fèche, nous avons établi l’ axe du vG.
Nous allons ensuite construire un repère cartésien sur lequel sera basée toute la conception de la
méthodologie de l’exploration standardisée en écho 2D.
Le point d’origine 0 de ce repère est placé au centre de l’anneau mitral (fg. 1.7). L’axe Z
correspond à l’axe du VG ; il est de fait déjà représenté par la fèche que nous venons de tracer .
17MéTHODOLOGIE GéNéRALE ECHOCARDIOGRAPHIE BIDIMENSIONNELLE TRIPLAN
Fig. 1.5 : Technique de traçage des éléments anatomiques de taille importante (avec un outil “surface”) et A B
petite (à l’aide d’un outil “point”). L’anneau mitral (fèches vertes), supposé plan, est affché au sein du volume
cardiaque virtuel. Il a été tracé au préalable sur l’image 2D d’une coupe ajustée à ses contours. Le point
rouge (fèche rouge) (posé également sur l’image 2D) indique l’apex du VG.
A) La moitié (droite) du volume pyramidal est conservée, permettant le repérage des cavités cardiaques. La
portion droite du contour de l’anneau mitral est cachée par les contours des tissus avoisinants.
B) Le cœur virtuel étant entièrement dégagé, l’anneau mitral devient visible dans sa totalité.
Fig. 1.6 : Suite au repérage du centre de l’anneau mitral (point rouge au milieu), l’axe du VG est tracé en tant A B
qu’une fèche s’étendant de l’apex du VG jusqu’à la paroi supérieure de l’OG. Le point d’origine 0 du système
de coordonnées cartésiennes en construction est situé au centre de l’anneau mitral. Son axe Z est aligné
avec l’axe du VG, orienté dans la direction de l’OG. Les éléments géométriques établis sont visibles grâce à
l’effet de transparence du cœur virtuel.
A) La moitié (droite) du volume pyramidal est conservée,
B) Le cœur virtuel est entièrement dégagé.
18