GUIDE MÉDICAL

De
Publié par

Les problèmes de santé et d'hygiène concernant la majorité des Touaregs nomades ou sédentaires, vivant dans les zones sahéliennes, du Niger et du Mali, sont permanents. Seule, la formation, sur place, de soignants et d'aide-soignants au sein même des petits groupes sociaux que sont les campements, semble être la solution la mieux adaptée aux circonstances. Cette formation médicale de première intention, se doit d'avoir comme support pédagogique, un guide médical accessible au plus grand nombre.
Publié le : dimanche 1 octobre 2000
Lecture(s) : 277
Tags :
EAN13 : 9782296417656
Nombre de pages : 398
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

Guide

médical

français - tamasheq

Conception

et réalisation du texte et des dessins Docteur Jean Secchi

Traduction
avec

et transcription Tamasheq Alhassane Ag Solimane
la partissipation d'Aminane

et Tifinagh

Abdoussamed

Corrections Monique Lherm

Mise

en pages du texte et des illustrations Bénédicte Walravens

Couverture Vincent Secchi

I!;) L'Harmattan, 75005 Paris

2000

5-7, rue de l'Ecole-Polytechnique

-

France
Inc Montréal 1K9 (Qc)

L'Harmattan, 55, rue Saint-Jacques, Canada H2Y

L'Harmattan,

Italia s.r.1.

Via Bava 37 10124 Torino ISBN: 2-7384-9442-0

Docteur Jean SECCHI
Traduction en Tamasheq: Alhassane ag SOLlMANE
Avec la participation d'Aminane Abdoussamed

GUIDE MEDICAL
Français

- Tamasheq

Préface du Professeur Marc Gentilini

+,;,[,;,~~+
TEMEZZIT GUERISON

L'Harmattan

Guide

médical

français

- tamasheq

Quelque

part, dans l'Azawagh...

Dans

l'attente

du médecin.

Guide

médical

français

- tamasheq

Ce Guide Médical est dédié à Maguy Vautier et à ses amis, les T ouaregs. De par le monde, il existe des êtres d'exception qui, tout au long de leur vie, partagent les épreuves des peuples en détresse et qui, par leur dévouement indéfectible et leur générosité sans bornes, donnent une âme à l'Aide Humanitaire. Maguy Vautier est de ceux-là.

Dagh eddanit ellant ayteydan as temeddurt nesan teghrad dagh tilalt i win erkamnin iyan dagh san Maguy Vautier.

E .. .
"".

'tE'tI~+

't1l..1+

..~+ 't~E't1

..0
1't0't1
~ :~I 0't1 ~'tl E't: E't: +~II..II+

+ 't['tE~O+
+'t:O'tE 'to: .'t[I~1

[...r~ ~"+~~)

7

Guide

médical

français

- tamasheq

REMERCIEMENTS

Les remerciements des auteurs vont à : Francine Labrousse, qui, "sur le terrain", et parfois dans des conditions difficiles, a participé avec dévouement à la genèse de ce Guide médical dont l'intérêt s'est fait sentir au fil des pérégrinations dans l'Azaouagh et l'Ayr nigériens. Vaincue par la maladie, Francine nous a quittés récemment, à la fleur de l'âge. Tous ceux qui ont eu la chance de la rencontrer et de faire un bout de chemin avec e/le, se souviendront pour toujours de ce personnage hors du commun dont l'engagement auprès des plus démunis forçait l'admiration. Les Touaregs qU'elle aimait tant, garderont nous en sommes sûrs, gravée à jamais dans leur mémoire infaillible, l'image de cette petite

femme énergique,

«

tantut ta gezoulet»,

au coeur immense

et généreux

comme mille soleils. M. Philippe du Vignaux, qui nous a efficacement aidés dans l'élaboration d'une poUce de caractères tifinagh, ainsi qu'à son frère, Merveilleux, dont la générosité a été appréciée. M. François Aubry, qui a réalisé, à notre convenance, la police de caractères tifinagh employée dans cet ouvrage. Stéphane et Isabelle Pahl, dont les talents ont pu s'exprimer dans la réalisation de la maquette du livre. Annie Secchi, qui a montré beaucoup de mansuétude face aux contraintes

et aux aléas de la

«

logistique».

Tous les membres de l'Association Atlik, qui, de près ou de loin, nous ont apporté leurs encouragements et leur soutien financier. Claire Balavoine, présidente de l'Association Daniel Balavoine, qui nous a accueillis avec enthousiasme et a confié à Bénédicte Walravens la lourde tâche de la mise en pages du texte et des illustrations. Monique Lherm qui assura l'épreuve ingrate de la relecture du manuscrit. Ousmane Ahmed qui facilita la venue en France de Aminane Abdoussamed.

Muriel Pompone

et Christphe

Gibourg,

Tabsit

«

dit »Garance

pour leur

assistance informatique. M. Xavier de la Passe, Président du Comité Languedoc-Roussillon de La Rahla, qui, au nom du Comité, nous a accordé une aide morale et financière. M. Guy du Pelloux, Président du Comité /le-de-France de La Rahla, qui a manifesté son grand intérêt pour le projet.

8

Guide

médical

français

- tamasheq

PREFACE

L'Afrique n'est pas, comme on tente de la réduire par facilité ou méconnaissance, un pays; l'Afrique est un continent. Un continent chargé d'Histoire, traversé de climats variés, d'une diversité démographique étonnante. Elle est un continent, hélas, disputé, déchiré, dilapidé. La mosaïque ethnique des zones désertique et sahélienne a fait apparaître, puis maintenu et développé, en dépit des guerres, razzias ou guérillas, des peuples à la culture ancrée dans le temps, mais fragile dans le monde agressif, effaçant les différences. Les Touaregs font partie de cette mosaïque ethnique. Peuple de la séduction pour les uns, seulement de la mémoirte ou du folklore pour les autres; peuple du mouvement, de l'errance, de la liberté. Leur nomadisme, même en voie de sédentarisation, réfléchit une image forte et fière de l'Afrique. Cette nation partagée entre plusieurs pays possède une culture, encore une écriture et parle une langue transmise de génération en génération à travers l'apprentissage d'une vie difficile dans un climat hostile. Le pragmatisme de cet ouvrage traduit en français et en tamasheq vise à promouvoir une approche de la santé communautaire accessible concrètement par les principaux intéressés: malades, vulnérables, indigents, de cette société touarègue répartie entre la Mauritanie, le Mali, le Niger, l'Algérie. Son contenu sobre, allant à l'essentiel des pathologies, étudiant facteurs de risques et conseils préventifs, sait garder la rigueur médicale nécessaire. La situation sanitaire de l'Afrique est aujourd'hui un peu mieux connue de l'opinion internationale. Elle l'est encore insuffisamment, ignorant en particulier qu'à côté des fléaux traditionnels tels le paludisme, la maladie du sommeil, l'onchocercose, aux risques de survenue épidémique de choléra, ou de fièvre jaune, le sida, les hépatites virales, les maladies diarrhéiques de toutes origines, les troubles pulmonaires dus aux variations climatiques autant qu'à la sous-nutrition, créent un état sanitaire catastrophique par rapport au niveau mondial. L'accès aux soins, aux médicaments est notoirement insuffisant. Les troubles de l'ordre public, les désordres économiques accroissent les difficultés pour les populations pauvres d'accès à une prise en charge sanitaire efficace.

9

Guide

médical

français

- tamasheq

PREFACE

Tout ce qui peut apporter une aide aux hommes, femmes de ce continent est un acte bénéfique, à condition cependant cohérente la démarche entreprise.

et enfants de rendre

Le livre du Dr Jean Secchi, en collaboration avec Alhassane ag Solimane et la participation de Aminane Abdoussamed, constitue un effort remarquable pour le rapprochement d'une médecine intelligente proposée enfin à ceux qui en ont besoin. Ce livre a le mérite de l'originalité et l'on ne peut qu'en féliciter ceux qui en ont pris l'initiative. En écrivant ces quelques lignes de Préface, j'éprouve à nouveau les impressions du jeune médecin qui, de Gao à Tessalit, de Kidal à Menaka, ou de la mare d'In- Tillit à celle d'Andéramboukane, partageait sous la tente la misère et la grandeur de ce peuple dans l'immensité d'un désert, encore libre. Puisse ce guide faciliter la communion du médecin et de son malade. communication, c'est-à-dire la

Président

Professeur Marc Gentilini de la Croix Rouge Française

10

Guide

médical français

- tamasheq

INTRODUCTION

Les problèmes de Santé et d'Hygiène concernant la majorité des Touaregs, nomades ou sédentaires, vivant dans les zones sahéliennes du Niger et du Mali, se posent en des termes de plus en plus critiques. L'insuffisance des structures sanitaires, le manque de personnel compétent, le marché illicite de certains médicaments et leur utilisation le plus souvent 'irrationnelle", en sont les données les plus frappantes. Les actions menées par les Organisations Non Gouvernementales. dans le cadre de l'aide humanitaire, bien qu'appréciables, n'en sont pas moins trop ponctuelles dans le temps et l'espace, et n'arrivent pas à couvrir les besoins en personnel et en médicaments d'une population dispersée sur des territoires immenses. Seule, la formation, sur place, de soignants et d'aides-soignants, au sein même des petits groupes sociaux que sont les campements, semble être la solution la mieux adaptée aux circonstances. Cette formation médicale de première intention dispensée par le personnel de Santé déjà existant doit être basée sur une bonne interprétation des signes cliniques permettant de poser un diagnostic, d'instaurer un traitement adéquat et, surtout, d'éviter de commettre des erreurs graves mettant en jeu la vie du patient. Cette formation médicale se doit d'avoir comme support pédagogique un guide médical d'utilisation aisée, pouvant être consulté à tout moment et en tout lieu. LE GUIDE "TEMEZZIT"

1) SON BUT II a pour objectif de participer à la formation des futurs soignants (infirmiers, aides-soignants, hygiénistes) et de devenir, par la suite, le "compagnon de route" de ceux qui exerceront leur profession dans des conditions précaires, avec un matériel de fortune, loin d'un Centre Hospitalier. Il se veut être plus qu'un simple manuel de secourisme, sans pour autant avoir la prétention d'embrasser le domaine médical dans son ensemble. 2) SA CONCEPTION L'ouvrage est composé de 7 chapitres qui sont les suivants: A) L'examen d'un malade. Il s'agit d'un rappel de séméiologie qui met l'accent sur la démarche clinique à effectuer auprès d'un malade, en passant par l'interrogatoire et l'examen proprement dit. S) Les maladies aiquës et chroniaues affectant les différents appareils. Les signes cliniques les plus patents, suivis des données des examens de laboratoire (quand cela est possible), doivent permettre de faire un diagnostic étiologique ou, du moins, symptomatique. La plupart des schémas thérapeutiques proposés font appel à des spécialités pharmaceutiques mentionnées au choix, avec une posologie donnée à titre indicatif. Les effets secondaires et les principales contre-indications sont mentionnés, quand cela s'avère indispensable, en fin de page.

11

Guide

médical

français

- tamasheq

C) Les atteintes accidentelles. Celles-ci présentent, le plus fréquemment, un caractère d'urgence (piqûres, morsures, brûlures, entorses, fractures, luxations, plaies, hémorragies...). Plusieurs pages sont consacrées à des notions de petite chirurgie. A cela, s'ajoutent des manoeuvres élémentaires de secourisme. D)Notion de petite chirurqie E) La santé de la mère et de l'enfant. F) La prévention des maladies et la lutte anti-vectorielle. G) Les rèales d'hyqiène individuelle et collective. Des planches anatomiques ainsi que de nombreux dessins et schémas explicatifs participent à l'illustration de ce Guide. Pour chacune des affections étudiées, les signes cliniques sont représentés sous une forme imagée, la plus évocatrice possible. H) Mémento thérapeutiaue. 3) SON ECRITURE L'adoption du modèle bilingue français-tamasheq assorti, en plus, d'une transcription en caractères tifinagh, répond aux besoins d'expression du "couple" soignant-patient dont les échanges se font dans la langue maternelle. La transcription de la tamasheq en caractères latins devrait être utile au soignant étranger qui doit s'adresser directement au malade ou à son entourage en l'absence d'interprète. L'écriture en tifinagh, d'autre part, peut être lue par la majorité de la population touarègue malgré quelques variantes d'une région à une autre. L'interprétation et la traduction du texte français ont été l'oeuvre de plusieurs Touaregs et ont fait l'objet de nombreuses discussions. Au-delà d'une traduction littérale, vite abandonnée, il s'est agi d'une confrontation entre deux cultures médicales avec, d'une part, une médecine occidentale connue pour sa démarche cartésienne, très compartimentée, basée sur une connaissance approfondie des processus vitaux jusqu'à l'échelon cellulaire et, d'autre part, une médecine dite "traditionnelle" prenant en compte l'individu dans sa globalité au sein de son environnement, s'appuyant sur des faits d'observation transmis oralement depuis plusieurs générations. Bien des fois, il a été difficile de trouver, en tamasheq, des équivalences à tous les termes français concernant l'anatomie, la physiologie et la pathologie humaines. En se référant à des données recueillies sur place, en brousse, dans des dispensaires ou en milieu hospitalier, les auteurs ont bravé avec enthousiasme ces obstacles linguistiques. Quant au texte français, il a été simplifié au maximum pour faire ressortir les faits cliniques les plus marquants, sans perdre pour autant le sens précis du vocabulaire médical aux racines grecques ou latines et dont les termes sont, à chaque fois, en italique et mis entre parenthèses.

12

Guide

médical

français

- tamasheq

Tezugazt
Dâgh temâsna en Nigér ed Mali dad tella teshkâm en kél temajâq ger za dâgh esuf wala aghrâm mighaterân wellén es meglan. Iyân dâgh ârâtân win zezzewâtnén emâknâw en teghera tan teghessa enemeggag en ghonatân. Immikkân as édâg kul ad t-iha awédân issanân emegal. elkettab wa ifrag ad ilal i awédân es mesnât ârâtân win es wer olégh igi nesân. Elkettab wa ila essayât n âmirân shin essohâtnén n elghederân, shiqqas wer netehig ed shin tilulutnén. edgazân. tezunawén emosnén: en teghessa herwada isalmad

A) ezeggezdi B)Shiwernawén C) Aggadân D) Emili E) Essahât F) Ennekud

ed busân aggén-as

en temarâwt i tewernawén

d ara

G) Eddebaratân H) Asemmegel

en zezdag

Elkettab wa iktab es tefrânsist teferânsist.

ed temajâq

tektabât

es tefinâgh

ed bétân win

13

Guide

médical

français

- tamasheq

+'t~gT,;,~+ E';': +';'[';'01...
: .';'11 +,;,[
:';'II~I ';'0

';'1 I~#~O '.';'0

';'E [","~ ~... E';':
';'0';'+';'1

...#,;,::
[';"11...1)

E...E ,;,0g~

+,;,11... +,;,C: [ :...11... [~:"'+,;,O,;,I
';'[';': ~[~:

';'1

~,;,I E';':

:~I ~';'~:';'+I~I

.1';': .';'1

';'1 +';':';'0...

+"'1

+';':';'0...

';'l';'[';',.

r ';'1

:111...+,;,1)

...0

~E,;,'o : ogll ...E + ~i... "':~E';'I
:... ~~O...,. i,;,O:...E... ...E ~0"'"["'E

~0"'1';'1 ,;,[,;,.r",")
';'0 :~I ';'0 [';'01';'+ :';'0 ';'1 IIII~:

';'11: o,;,+...{I) +';':';'0... ~,.~ 1';'0,;,1)

~II...II ~ "':~E';'I ';'0';'+';'1

';'11: o,;,+...{I) (I))

:... ~II'" ,;,0...~...+
,;,[~O';'I

+,;,~gl...:~1

';'[III~I

...) ,;,~,;,.r,;,~E~ l
C~:';'OI"':~1

';'0I1i';'+I~1

:';'0

I,;,+...i~'.

';'E

C~I

+~lIgllg+I~1) 0) ...,. E';'I l ';'II:';'E';'O';'I C~: :...0
,;,E,. ...~,;,I) E)';'[~II~ ,;,) ';'0...i';'+ ~)
'0)

';'E (l)g0';'1

r~1 ...0

';'1 +';'["'0';':+ ';'1';':.gE ~ +';':,;,01"':~1
';'1 ';'1 ~,;,~E...'.
.......

E ...0...)

';'E';'{I)...O...+

i) ...0';'[';"0';'11
. ';'11: ';' +...{I)

..

~: .+...{I) +';': .+...{I)';'+

';'0

. + ""[
+';'~~I"':

. # "". . ...

';'E

+,;,~,;,0,;,10~0+ :~I +,;,~,;,0';'0~0+)

';'0

';'E (I)~+';'I

14

Guide médical

français.

tamasheq

LES NOTATIONS 1) Pour le texte rédigé en tamasheq, la règle phonétique adoptée se réfère, en grande partie, à l'alphabet phonétique international. C'est la TAWALLEMMET de l'Azaouagh (un des principaux dialectes avec celui de l'Aïr, la TAYERT) qui a été utilisée dans le présent ouvrage. a) LES CONSONNES b, d, f, g, j, k, I, m, n, s, t, z, correspondent aux mêmes sonorités qu'en

français.

.

y et w correspondent au "i" consonne et au "ou" consonne r = r apical (r "roulé") h = fricative spirante ("h" anglais) gh = fricative vélaire sonore ("ghaïn" arabe) kh = fricative vélaire sourde ("jota" espagnol) q = occlusive vélaire sourde ("qaf" arabe) sh = chuintante sourde. B) LES VOYELLES a, é, i, 0, ont les mêmes valeurs qu'en e et a sont les voyelles centrales. 2) Pour le texte rédigé au moyen des sont les caractères en usage dans la été choisis. La police de caractères Secchi et Alhassane ag Solimane sur français,

du français.

é étant très fermé.

caractères alphabétiques "tifinagh", ce région de l'Azaouagh, au Niger, qui ont élaborée par François Aubry, Jean ordinateur est la suivante:

....

. a ,,

z 0 s
n,

. ~" e E d sh

0
r
w
...,

+
t
l'

i,y
=»=

,.
q , ~. w

f

g é

kh

e

I
n

~....
u

j

~11 0 ,, , k
CD

i h
Il [ ,

J

m

gh

b

z emphatique

Abréviations amp. c.à c. c.à s. caps. cpo gel. g 1M IV = ampoule = cuillère à café (5ml) = cuillère à soupe (10ml) = capsule =comprimé =gélule = gramme = intra-musculaire = intra-veineuse j Kg I mg ml mn M.d'U. perf. S.C. Sem =jour = kilogramme = litre = milligramme = millilitre = minute = Million d'Unités = perfusion = sous-cutanée = semaine

15

Guide

médical

français

- tamasheq

16

Guide

médical

français

- tamasheq

A) L'EXAMEN A) EZEGGEZDI ~

D'UN

MALADE

N AMIRAN I -;-[~O¥I

J

¥~¥'.¥E~

17

Guide

médical

français

- tamasheq

A 1) Les circonstances l'examen

de

A1) Shigherwén shin as itaag ezegezd

L'examen a lieu: a) Soit dans un dispensaire qui est, le plus souvent, situé dans un village ou à proximité de celui-ci. Sa structure, son équipement en matériel médico-chirurgical et sa réserve en médicaments permettent au personnel de Santé d'y assurer des examens de routine et de soigner, dans un minimum de temps, un grand nombre de patients venus des environs pour une consultation. b) Soit en brousse. Dans ce cas, l'éloignement des campements disséminés sur un vaste territoire, ainsi que leur mobilité rendent difficiles les examens systématiques. L'agent de Santé (auxiliaire médical, infirmier ou médecin) est obligé d'effectuer des visites avec un matériel d'examen réduit, une trousse d'urgence et quelques médicaments de première nécessité. Il se déplace, soit de façon ponctuelle, à la demande, dans les cas d'urgence, soit pour faire des "tournées" sur un plus grand périmètre. L'appui d'un véhicule tout-terrain (4x4) sera le bienvenu pour accroître ses moyens. En brousse, les conditions d'examen sont précaires, souvent délicates, pour ne pas dire "acrobatiques". Si une urgence ou une maladie impossible à traiter sur place est décelée, il lui faudra tout mettre en oeuvre pour assurer une évacuation rapide vers l'Hôpital le plus proche.

Ellant esshin deggan :
a) lIIey ezeggezdi igan dagh lektero. Aggen-as iha ammas n eghram megh tama-nét. Imutagnét win essheghal imeglan en tewerrnawen ed win busan ed lalan essifragnén imasshaghalan en lekterot ad egin ezeggezdi wa elmadan amagal wa-zz-egin i amiran dagh arat n elwaq

b) Ezeggezdi wa igan dagh esuf. Inasmegelan wer elen tudabat n ezggezdi olaghan kud amiran idgaz ihor ad emmaway s obital wa ihozan.

18

Guide

médical

français

- tamasheq

-;-

V

,..
C~:'tO:~1 C~I -;-0

~+-;-,.

';'~'t'.'t~E~
I~ I HL" ..,".

,;,11-;-1+ ,;,C~I E';'l.';'1

-;-

V

~II';'~

,;,~,;,'.,;,~E~ -;-"~I

~'.-;-I -;-0

E';':
~i-;-

Il';': .+';'O'ii'
-;-[-;-0

l ';':0';'[

+,;,[-;- I~+)
:~I ';'C';':';' Il +,;,:,;,Ol-;-:~I ';'E 11-;-11';'1

~[~+-;-.r
~[';'.I1I-;-1 ';'E :~I

[~: I~+
';'1

<D~0';'1

';'0~~0';"1~1

~[,;,C';':';'II';'I
';'E ';'1.~1

';'1

Il';':.+

,;,O'ii'
:-;-

,;,:=t::,;,.r,;,:=t::E~

';'II[';'E';'I ,;,[,;,r-;-II ~ ,;,[~O,;,I E';':
""

:-;- ~ ,;,.r~1 ';'0';'+ I

..... .) II."".

,;,:=t::';'l.,;,~E~:-;,;,0~~
';'II~I

~1.';'1

E';':.

~

~1,;,0[';'1.';'1I,;,1
+~E-;-<D,;,+ 'ii'1I-;-:';'1

:';'0

,;,~';'l.,;,:=t::E~ ,;,[~O';'I ,;,[-;-:,;,~ ~i'ii'~ ,;,1)

: .~E
-;-E :-;-

~E,.-;-:=t:: ~i'ii'O 0 :<D~+-;-II

19

Guide

médical

français

- tamasheq
A2) Abbaz en selan Fei ad itewessan awa t-iggrewan:

A2) L'interrogatoire Afin de connaître ce dont souffre le patient, il convient de lui poser, ainsi qu'à l'entourage, un certain nombre de questions: - Que t'arrive-t-il? Où as-tu mal? - Depuis quand as-tu mal? - As-tu déjà eu mal à cet endroit? - Cette douleur est-elle continue? - Quelle sorte de douleur? Aiguë ou sourde? - T'empêche-t-elle de dormir? - As-tu pris un médicament ou un remède traditionnel? - Est-ce que tu urines bien? - Vas.tu à la selle de façon régulière? Continuer en posant des questions à l'entourage. Celles-ci prennent de l'importance quand il s'agit d'un enfant en bas âge.

- Ma kay igrawan.? - Men-id tezzura? - emmay ad terina? Idas kay as tegégh i tewerna ta? - Tezzurt teghlalat mégh?
- Tegaddal-ak - T egégh-as étas? amagal

wan esuf?

- Ma der ola igi nak awas? - Tetaggagh eshebekku zun ibda?

A3) L'état

général

A3) Emmek

ikilokeliwin

Avant de procéder à l'examen clinique (ou physique), il convient d'observer le patient quelques instants afin de déceler des signes (symptômes) qui seront d'une aide précieuse pour poser un diagnostic. - Voir si le malade est calme ou agité - Voir la manière dont il respire - Voir sa position dans le lit attitude anti-douleur (antalgique) - Voir son aspect général (apprécier un état de maigreur)

Oat arat kul elmed kud

- amiran
- Ma

idrar mégh ighiraswal

der ola infas-nét

- Ma der tola taghara ta-tu tesannaflayat dagh téssat -Ma der tola teghessa-nét ilbak

20

Guide

médical

français

- tamasheq

,.,2)

-;-Q)-;-~ YI 0"1'11"'1
<. <.

n.. E + ..... 0
W""'

II

""'.""'

""'

1

... +

~'.O';':';'I
[-;- : .';'~ ~"I"O';':';'I

[,;,I~E +,;,~~O-;,;,[-;-~ -;-E +,;,O~I... ~E-;-0 -;-0 + ,;,.r~: ';'[';".';'11 ~ +,;,:,;,01... +-;- +,;,~~O+ +,;,:11...11,;,+[~: +';'"I"...E';'II -;-: ~+';'0 + ';',.~:
""'

.

.0 =n
W
""'
1

-;-0

';'[';" 1111... ~,.~

11 :-;-1 l';': .
Attitude antalgique

[-;-

E';'O

... 0. . + .: + ""' . .""'.
-;-3)
"1'["1':
0

,;,<:,;,(1)';':.~ ~~I
~: 0~1I1I: o"1'IIY:"1'1

E';'+ ';'0';'+ . .-::::. -E

: .~II ';'II[';'E

,;,[~O,;,I
~:~0,;,0:,;,1I

~EO"'O

[~:

[-;- E';'O 1111... ~1~"'0 I~+ [-;- E';'O +1111... +,;,:,;,0... +... +~ +,;,0,;,1,;,:=:1I';'~';'+
~.~.,.j~\ ~Etat général

E';': +~0"'+ [... E';'O +1111...+,;,:,;,0...
I~+ ~1I(1)...:.
21

Guide

médical

français

- tamasheq
- T egrâw-tu tâysâst? - Ma der ola asâwad-nét - Ma der ola âlâm-nét - Idelay eganén élâm ikisafén ârât wén imos sâmâl n esatak n azni

-

Voir si le malade présente tremblements ou des frissons - Voir l'éclat de son regard - Voir l'état de sa peau.

des

Par exemple: Une pâleur du visage et des lèvres dénote une anémie Une peau bleutée et des lèvres violacées sont les signes d'une insuffisance respiratoire. Un teint terreux avec des conjonctives jaunes font penser à une atteinte du foie.

- Elâm

zuzén sâmâl igdan mégh tewerna en tâsa.

n iba n infas

A4) La température La température doit être rapidement appréciée. Ses variations sont à connaître pour l'établissement du diagnostic. Elle se prend avec un en THERMOMETRE gradué degrés centigrades. En pratique: - Nettoyer le thermomètre avec un coton imbibé d'eau savonneuse froide. - Le secouer énergiquement par la partie haute jusqu'à ce que le niveau du mercure descende audessous de 36°C.

A4)Tekkoten

tukesé

Tuksé tâtawakat termad fel eselmed n ehelâmhâlâm en tewerna. Itaag es tesekât en tuksé telât médanân nimagarnin es temédé. - Ashirâd en tesekât en tuksé itaag es teduft telmaaghât dâgh aman sâmmodnén iha assabo. - Seghlughel-tât s efella s essahât har ezzebbât medda daw 36°C.

22

Guide

médical

français

- tamasheq

+';'.1'0';': +~ +,;,~0,;,0+ [.. E';'O 1111.. ';'11';'[ I~+
~E1'II..~
~: .~0..~~1 ~[110 01'[..11 1'1."1~1 1'01'+ 1 1'01'+..:. ~1I1'[ :~I

.
:

0\ , ..r

.\ ,
I

i

l ';'~I~) ~II';'[
1
::t::~::t::~1 01'[1'11 1 ~(I)..

~1~..0

~1.~..1 1 +1'0..)

[~:

. , : ,..:
-

+,;,:,;,01..

I '" ,

.. 4)

+ ';': .11+ ';'1

+~: .'t0~

+~: .1'0~
+1'O[..E
~+"1. 1'0

+1'+":1': ...+
~1'1I1'01'1I[';'E I
+1'01': .1'+ 1'1
.....

1'£';'111'[£1'111'[ +1':1'01") 1'1

+~: .1'0~ +1'111'+ [~E..I1'1 1~[..1.1'01~1 1'0 +1'[~E~)
1'C~01'E ~+..1. 1'1 +1'01': .1'+ 1'1 1'0 +1'E~~+

+1'11[":';'+

E1':

..[..I
-+

01'[1IEI~1 ~£.. 1'0..(1)11) 01':1'1I~:1'1I+1'+

O

'"'

(I) .0 .:.+ :.0 .rh.. +
:'"'

0 1'~1'II"
,",4.J'"'
'"'

:

[1'E.. E..: 36°c
_. . ~ .,. to .'"

" --'

23

Guide

médical

français

- tamasheq
- Egu egenna-nét wân-erés dâgh emi n âmirân mégh dâgh teddâqnét mégh brât-nét.

- Placer

la partie basse (réservoir) dans la bouche du patient, ou dans le creux axillaire ou dans l'anus chez le nourrisson - Il convient d'attendre 3 minutes avant son retrait. - Le retirer, le lire, puis le nettoyer à nouveau. La température normale du corps est de 37°C le matin et de 37,5°C le soir. Elle peut s'élever rapidement jusqu'à 40°C. C'est la fièvre. Au-dessus de 40°C, on parle de très forte fièvre. La fièvre est, le plus souvent, le signe majeur d'une maladie infectieuse, bactérienne, virale ou parasitaire. En l'absence de thermomètre, on peut apprécier, à la main, la chaleur de la peau, du front ou des tempes du malade. Un pouls rapide et des douleurs aux yeux sont aussi des signes de fièvre.

- Teqqelâgh

i kârad

mâzâyân

mégh ekkoz Elbey-tât, eswed dâgh-as, shirâd-tât hârwada - Tuksé n teghessa ta tehât édâg 37°C es tifâwt, 37,5°C es takâst. T énâdé tefrag ad tewân har 3940°C. Ta tessohét tetakey 40°C. - T énâdé aggén-as tewerna n anâfad baktéri mégh virus mégh iyât dâgh tewernâwén shin dutawayân muderân - As wer telégh "tesekât en tuksé", tefragâgh ad telmeda s esénsi n edékâl fel tekennârt tessenâgh awa der togda tuksé n âmirân. - Imigyân s irmâd emetakwénâsân ed tezzurt en shittawén sâmal en tenâdé.

24

Guide

médical

français

- tamasheq
Quelques accompagnées maladies de fièvre

';'1"== ';'1"';'1'" I~+

:..1 ';'0~0

E';':

,;,[~ l ,;,[~O,;,I [~: E,;,: +';'E't:: I~+ [~: E't: (o,;,O't+ I~+)
~

+'t: :';'11';': : .';'O..E [';'~,;,~,;,I [~: ~ ';':.ÎIV ';'II(o';'~ +';'+ 't0:';'E E';': ..0
+'ti,;,+ C~O,;,E +';'+ i'tO:..E..) +.. +==: .,;,0~ 1 +'t:'t0..
~E't1" ';'0

Maladies bactériennes: Béjel, Brucellose, Charbon, Coqueluche, Méningite, Tétanos, Typhoïde, 0..

3loe
+~~'t:+

37,5°C

';'0

.

+..: .0+) +~I,;,E~+,;,~0..1" ..E +';':';'1i..O 39-40°C +.. +,;,0Î1i~+ +';'+..: .'t~ 40°C. +~I,;,E~ ...1"~1..0 +,;,:,;,01.. 1 ';'I,;,~..E (0...:.+~O~ [~: ~~0~0
[~: ~';'+ E,;,: +,;,:,;,01":~1 C~I E== +..:,;,~';'I [==E,;,O,;,I) ..0 :';'0 +'tll~: +';'0';': .';'+ 'tl +==: .';'0~ +'t~0"1"'t: ..E +'tIl[';'E" 0 't0't10~ l 'tE~: .';'11
~'tll +';': .';'1';'0+ E,;,O +ÎI1"E.. I,;,[~O,;,I) ~[,;,.r~..1 0 ~O['tE +';'0';'1';': ..:.. +==: .'t0~ ';'[';'+'t: .:~ ';'1 C~+":~I

t l
..W:f 8

,

. -~ , .~r-"~ ~
.".
.

1IRà""""""'"

I

Maladies virales: Rougeole, Varicelle, Hépatite, Rage, Oreillons, Poliomyélite, .0.

Virus of

. .
Cellule

1';'0';'1 ';'E +,;,~==O+ 0';'["11 ';'1+'tI'tE~)

Maladies Amibiase
Paludisme,

parasitaires: hépatique,

...

,(itf~ ~ <@ :;}. "~

ev @

25

Guide médical français

- tamasheq AS) Ezeggezdi nteghessa

AS) L'examen du corps

Cet examen doit se faire avec la
plus grande douceur tout en mettant le malade en confiance. \I débutera par la partie du corps qui correspond aux troubles décrits par le patient. Quel que soit le résultat, il est impératif d'examiner le reste du corps et d'évaluer les différentes fonctions organiques afin de déceler, éventuellement, l'origine du mal. 1) La poitrine et le dos Leur examen attentif permet d'apprécier les fonctions respiratoire et cardiaque. a) La fonction respiratoire. Les poumons en sont les organes. Le rythme respiratoire varie avec l'âge et certaines affections. On compte le nombre d'inspirations par minute.
15 à 20 = normal chez l'adulte. Sup.à 30 = normal chez le jeune

Ezeggezdi en teghessa itaag es telmedé igi n âmirân dâgh teflâst Inattu fel ezrut n teghessa wa imâl âmirân a tâqqâl teselkâmt, imos esshil ezeggezdi n teghessa kétnét fel mâsnât en tezagâzt en tewerrna.

1) Idmaran d eruru ezeggezdi-nâsân isaalmâd taghâra n infas d ewel.

enfant. Sup. à 40 chez l'adulte et sup. à 60 chez l'enfant = signe de pneumonie. L'auscultation des poumons se fait dans le dos, le malade étant assis, à l'aide d'un appareil, le STETHOSCOPE, ou directement à l'oreille. Elle permet d'écouter le bruit normal du "murmure vésiculaire", bruit provoqué par le rapide déplissement des alvéoles pulmonaires lors de l'inspiration (entrée de l'air). L'auscultation se fait, plage par plage, des deux côtés du thorax, et sous les aisselles, en partant du haut vers le bas. On dira au patient: "Respire fort, la bouche ouverte".

a) Taghara n infas ed turatén Azzal n infas wer ola iqqan dâgh wâtyân ed tewerna. Médân-nét fel menti 15 har 20 iha édâg ghur awédân n efella. Ogeran 30 iha édâg ghur barar. Ogeran 40 ghur awédân n efella. Ogerân 60 ghur barar sâmal en gargar. Âseddergân i turaté n itaagg fel eruru n âmirân iqqiman s"stetskop" mégh temezzuk fel turatén tesenâgh awa temos tewerna ta-tu-tegerwât. Âseddérgen itaagg édâg s edâg dâgh gannatân kul zelget d eghil n edmarân, inaattu s erés ekku efella. Ennu i âmirân "senfâs s essahât". Enn-as harwâda édbâgh infas, senfâs. Etâbtâb n edmarân, isalmâd tatghâra n turatén. Itaagg s esensi n afus fel eruru n âmirân.

26

Guide

médical

français

- tamasheq
~I:=:-;-0

-;-5)

't~1.~E~

'1'1+'1':'1'0-;~+-;-"r E'=': :=:'='11 :-;-;~['='II

¥E<D'=':

0'='1:=:'='0)

'='+'='<D+¥<D l '='E[-;-O'='I ~0-;-1I[-;-E '='~'='T'='~E~ '='0 +'='II['='E~ '='1 +'=':'='0-;H~

+-;-:'='0-;'='0'='10~ '='[~O'='I)

1

+~O-;-+~I)

~+-;-T 0
1

l '='[~O'='I ~I-;-+~

l '=':=:~0

:=:¥II '='O~O~

+'=':=:11'='0+) '='~O~+ '='[~O'='I

1 +'=':'='0-;'='['='0'='1

L'auscultation
+'=': :'='11

+¥0'='1I: "¥[ + ~['il0 '='~'='T'='~E~ I +'=':¥0-;:=:'='11¥01'='+ [ +'=':'='01-;-) V ~E[ -;-0'='1 E '='O~O~ '='~'='T'='~E~
+-;-:'='0-;-

¥C~II

: "~+I~+
'='1

'='1 +~-;-1"'='~+

1'='0'='1

~0-;-1I[-;-E

1 ~1:=:-;-0 E '=':'='11)

~

+-;-:'='0-;-

I

~1:=:-;-0

'='E

+~O-;-+~I -;-~-;-II1 ~1:=:-;-0 :'='0 'il1I-;-~: :-;-1E¥: :¥+~-;-I '='E +'=':'='01-;-) [~E-;-I I~+ :=:¥II[¥I+~ 15 i-;-O 20 ~i-;- ~E'='1" :~O -;-:~E'='I l '=':=:'='11-;-) 'ilT'='O'='1 30 ~i-;- ~E'='1":~O <D¥O-;-O) 'ill"¥O¥1 40 :~O -;-:~E¥I I¥:=:¥II-;'il1"¥0 '='160 :~O <D-;-O-;-O 0'='[-;-11 '='1 1"-;-OT-;-O) ~+-;-1" '='0'='E'='01"¥1 ~ +~O-;-+~I :=:¥II'='O~O~ l '='[~O¥I ~: :~['='I 0 +¥[,=,~~: " 0+¥+¥0: "'iI<D [~: :=:¥II +~O-;-+~I +¥['il0 +¥0¥1'=': +-;-;-:-;+~ +¥:'='Ol-;-

+'='1"0'=':¥+) '='0'='E'='01"'='1~+-;-T ~E¥T 0 '='E'='1"E'=': 1"-;-I-;-+'='1 "~II : ~¥IIT¥+ ~ E '=':~II l '='E[ -;-0'='1) '=':"~ ¥:=:¥II-;-) 0¥1:=:'='0 0 ~I-;-+~ 0 '='0~0 '='I~ '='[~O'='I

'='0-;-i'='+) ¥I -;-0 i'='O:-;-E-;-

poumons

27

Guide

médical

français

- tamasheq

b) La fonction

cardiaque.

b) Essheghal

newel

Son exploration se fait par l'auscultation de la poitrine à l'aide d'un stéthoscope ou bien directement à l'oreille, sur la partie antérieure gauche du thorax. Les battements cardiaques sont normalement réguliers avec un rythme de 60 à 70 chez l'homme, de 70 à 80 chez la femme et de 80 à 100 chez l'enfant. Des variations du rythme cardiaque peuvent se produire dans diverses circonstances - Accélération après un effort, une course ou lors d'une forte fièvre. Diminution au cours d'une syncope - Irrégularités (extra-systoles) dans certaines affections cardiaques. Chaque battement donne lieu à 2 bruits qui correspondent à 2 temps précis du fonctionnement cardiaque. Le premier bruit, qui est 'TOUM", exprime bien la contraction du coeur (systole) accompagnée de la fermeture des valvules tricuspide et mitrale et de la chasse du sang en direction des vaisseaux (artère pulmonaire et aorte). Le deuxième bruit "TA est dû à la fermeture des valvules de l'aorte et de l'artère pulmonaire lors du remplissage du coeur (diastole). Des bruits anormaux comparables à des "souffles" peuvent être ainsi perçus à l'oreille "TOUM.FF..T A";ou "TOUM..TAFF." Ils correspondent à des lésions des valvules qui se ferment incomplètement et laissent passer du sang. C'est le reflux sanguin qui est responsable du bruit de souffle.

Ezeggezdi newel itaagg s eseddergan oghadan es temezzuk mégh s"steteskop" fel eganna wan zelgat en tesega. Amesli newel ihan édag azzal-nét 60 har 70 ghur ales, ghur tantut obaz ghur 70 har 80 ghur barar 80 har 100. Enemigar n azzalan itaagg s
enemazlay n tagharwén

.

Terrub deffar emetekwey issohén: azzal mégh adakal n ezuk mégh ténadé ed teysasat. Ifannaz ghur akarkké. Iba n iduf n edagg (extrasystole).Dagh shiyad tewernawén newel shiyad akk ashekedkâd n ewel ihaakku 2 meslan ogdanén d esshin elwaqan n aregaz n ewe!. Amesli wazzaran igaannu "TOUM" immal amaqqas newel (systole). Itawey-ti-du aghafal n "valvules" ed tesénfert n-ezni s-megyan. Amesli wan esshin "TA" itawey-ti-d eghafal en "valvules" d amig wan.edmaran ed turatén ghur edakar n ewe!. Imeslan win wer neha édag gaannin "TOUM FF TA" mégh "TOUM TAFF. Imos ekaranabazu en"valvules" wer negheffal gherad-nét tetayyu azni itakey. Essahat n azzal n azni ad itawayan amesli wén.

28

Guide

médical

français

- tamasheq

<D) ';'C';':';'III';':';'II

,;,~,;,T,;,~E~
';'0,;,E';'OT';'1

l

';':';'11 ~+... T 'iI:...E';'1

0
';'0

+,;,[,;,~=-:.[~: 0 0+,;,+,;,0: ''iI<D
:=:';'11 +';'0';'T"') ';'T';'I... :...1 "'[,;,011~ ~';'IIT,;,+ ';'1 1';':';'11 ~!...I

~E';'T "'~"'III~+ 60 !...o 70 :=-0 "'11';'0 :=-0 +...I+=-+ 'iI<D,;,~ :=-0 70 !...o 80 :=-0 <D...O"'O 80 !...o 100) ';'I,;,[~T...O 1 "'~"'II';'I ~+...1' 0 ';'I,;,[,;,UI...~ ';'1 +,;,:,;,O:~I) +,;,O=-<D E';':=:';'O ,;,[,;,+,;,: .:';'~ ~0'i1!~1 ...~...II [~:
';'E';': 11l ';'~=-:. [~: +~I,;,E~ ';'E +,;,~0,;,0+) ~:=:...I';'~ :=-0 ...: .,;,0: .~) ~<D'" I E=-:=: l ';'E';'T E,;,: ~: .0+0... 0~0+'il1I) +,;,:,;,01"':~1
';'C';': '';E '';'E

l
l

';':';'11 C~...E
';':';'11 ~!...: .=-

';':.
2

[';'011...1 'il1'E...I~1 E ,;,C~I ';'11:';': :';'1 1 ,;,:,;,11) ...[,;,011~ "'O';'T"'~ :...~...O';'I H...I=- +=-[ ~[...II ';'[';': :';'0 ~+...:,;,~
~

l ';':';'11 ';'E 0~0+'il1I) +~ E=...:...:=:...11 ';'1 l ';'~I~

:=:';'II:=:~II';'E +';'0';'1:=:';'0+ o [n~"'I) "'[,;,011~

:...1 ,;,C~I +...

~+...:,;,~ +=- E ...:...:=:...11 :=:';'II:=:~II ';'1 E ...[~T :...1 ,;,E[ "'0';'1 +=-O"'+~I :=-0 ';'E...: 0 l ,;,:,;,11) ~[,;,011...1
:~I :,;,0 I,;,!... ~E,;,,. ,. I~I +=-[ :=::=:

+... [~: +=-[
~: '01<D=-~... ';'1

+...:=::=:) ~['il0
:=:,;,II:=:~II :';'0
-.

1';':';':=:';'11 :';'O';'E I~+ +';'+...~=...~I~ ~+...: .';'~) ';'0...!,;,+ I ...~...II 1,;,::t::I~ ~+...:';'~';'I ...[,;,011~ :~I) ...E
29

LA PRISE
ARTERIELLE

DE LA TENSION

Guide

médical

français

- tamasheq

r

30

Guide

médical

français

- tamasheq

Les étapes

de la contraction

cardiaque

--.

Contraction des oreillettes

(
SYSTOLE

Contraction

des ventricules

31

Guide médical français

-tamasheq
iddéw d wân

L'examen du coeur sera toujours accompagné de l'examen des vaisseaux sanguins, artères et veines. c) La prise du pouls. Elle se fait en appliquant deux doigts, le médius et l'annulaire, sur la partie externe du poignet, audessus de la base du pouce. Les battements artériels, qui sont en concordance avec ceux du coeur, sont nettement perceptibles. A l'aide d'une montre, il est possible de compter le nombre de battements en une minute. L'amplitude et la force des battements varient. Bien frappés après un effort, ils peuvent être à peine perceptibles lors d'une syncope ou d'un état de choc. d) La prise de la tension artérielle.
La mesure de la tension ou pression artérielle permet de connaître l'état de tonicité du coeur et des vaisseaux artériels. Elle se fait au moyen d'un TENSIOMETRE et d'un STETHOSCOPE, à l'un des deux bras, de préférence à gauche.

Ezeggezdi newel amig "artère".

c) Adâkal n emetâkwey n amig
Itaagg s esshin dâdwan win ogârnén fel eganna wan ammas dâgh tesendârt daw egmâz. Azzal en megyân osaagh ed wân ewel iddobât ad itewalmâd es mantar immikkân eshidân en ekét n metâkwyân-nét es mântitân. Shighurâd n emâqqâs ghur ekârkki.

d) Eddâkud n essahât n azzal n azni Isaalmâd emmâk n essheghâl n ewel ed megyân. Itaa99 s"tensiomètre" d "stetskop"s iyân dâgh fâssân ofa wân zelgât. T esate't n âfus tetawâttâl d âfus s efella n tâghmârt.

32

Guide médical

français

- tamasheq

'l'~'I'1.'I'~E~ l '1':'1'11E~: E ~ :'1'1..[~.r ..O+~O)

LA

MESURE DE LA TENSION ARTERIELLE

.E.. .
...,.

11

1'1'['1' 'l': :'l'~ +
'l'C~I E'I'E..I :~I :..1

.

-;-[~,. ~+..,. 0 ,,1.'I'01~1 ~':'II ,:,.r':'l"

':'[..0 E':': + ':'0IE':'0+ E..: ':'1"[':'~) ..~-;-II ':'1
[':'1.~-;-1 ,,0..: ':'E :-;-1 ':':':'11

~E"ID':'+ ..E [..1+..0 ':'0 ':'C~E':'I [':'+':':
IO<

~+':':':'II[':'E ~[~: .'1'1 ':': .~+ I~+ ':'1 ':'0

l .:~':'I

[':'I+~+':'I) [ O ~<:=. E l ... ...0 :=0
""

"".

.""

.""'

"".

. < ""O ..< )

. ( c

l~ M~"ir;)~ \.:J.
.

..

\~
.
..
.'"

o

.

~. ,..,.

':'E'I': .~E l ':'0-;-1':'+ I -;-~-;-II l'I'~I~ ~0..1I["E ':'[':':. l ':'C':':':'III ~+..,.

':':':'11 ':'E [':'''~..I)

':'0 +':'10~,,[~+':'0 E 0+':'+':'0: ."ID 0 ~..I E'I': ~':'0':'1 ,,~.. :..1 ~':'lI"r,:,+)
+ ':'0-;-+ ':'11+
""1-1""'

+ .+ +
""

""

11

E

""1-1-::::-

.n-0

.n= 0 .

Comportement de ('artère humérale (bras) sous ('effet de la compression, puis de la décompression progressive du brassard.

':'~':'II.. 0 ':'1 +,:,:[,:,0+)

33

Guide médical

français

- tamasheq

Le brassard est enfilé sur le bras, près du pli du coude, puis resserré fortement à l'aide de sangles ou de bandes "Velcro", Le stéthoscope est glissé entre le brassard et le bras, au-dessus du pli du coude. A l'aide de la poire, valve fermée (vis tournée à fond dans le sens des aiguilles d'une montre), on gonfle jusqu'à ce que l'aiguille dépasse les 25 cm de pression sur l'échelle graduée du manomètre. Puis, la valve est légèrement desserrée de façon progressive (dans le sens inverse des aiguilles d'une montre). L'aiguille commence sa descente, se met à battre pour une valeur donnée inscrite sur le manomètre. On retient le chiffre indiqué. C'est la valeur maximale de la pression. On laisse "aiguille continuer sa descente tout en desserrant la valve de la poire. Pour une nouvelle valeur de l'échelle graduée, les battements cessent et l'oreille ne perçoit plus rien. Il s'agit de la valeur minimale. Ces deux valeurs sont de 12 à 13/7 chez "homme et de 11 à 12/7 chez la femme.

Eses-tât wellén es twinâst-nét eswed s steteskop ger âfus ed tesatelt-nét. Tetawâsâkaf es tsadeft-nét tegât dâgh dânku. As ighaffâl emi-nét sekef har akey 25 cm n essus ânazmây issenta ezâbbi.

Emâzé wa dâgh iwelawâl dâgh nesallu i emâsli newel s "stetetskop". Nektâb médan wa iwâr ânazmây imos wa ogarân essahât.

34

Guide

médical

français

- tamasheq

';'0';'0

+';'+

:';'II~I

';'0

+,;,:~1,;,0+ 0+,;,+,;,0:
,;,~~0 ';'E

I~+ ';'0:';'E 0 .11(]) 1.';'0

I~+)
';'0

+ .+ ...0
"" ""

+';'0"'+';'11+
"".

...n
w

+ ,;,0...E,;,~+ +';"1'';'+ E';': E';'I: .~) ~:~,;,II ,;,[~ £...0 ,;,0~0 ~0,;,1+'"
:... E';': ~ 1,;,0"'1I~ 0+,;,+,;,: [~E"'I ~[110
""

I~+ ...0
POULS CAROïDIEN

I~+ ...: .';'~ 25

0';': .';'~ em I

';'I...~["'~ ~0';'1+... ';'~';'(])~) ,;,[,;,~~
E';':
POULS PEDIEUX

~:,;,II...:';'II

,;,[,;,011~ 0 '11(])) l';': .+,;,(]) :... ~:';'o :... ,;,I...~[,;,~ 111.';'0';'1

.0 .:.+)
:""

ARTERE TISIAlE

ANT.

ARTERE TISIAlE POST.

35

Guide

médical

français

- tamasheq

2) Le ventre

(abdomen)

2) Tadist Ennu i âmirân "etkel isâlsa-nâk". Erégh ad enyâgh tadist-nâk". Ezghegh esred idarân-nâk". "Ma kây ikmân? Sekn-i s edad-nâk édâg wa-kây ikmân? Eni emmâk en tadist: kud togda, mégh tekuf, eni ebutu ghur barar. Zerrakukâ.z tadist dâgh ehazi n âmirân es dedwan en fâssân kul, elmed kud tadist shigermemât mégh telemmid. Essheghâl wa itawâgu sollan a obazân ghur mezzayân har tisegwén, ashiwâd nezggezdi itaagg s etebteb, eswed i ekék. emâsli-nét zun téndé mégh zun tikadeyyn. Inihega enay n egânna wân eghil d erés en tedist felas imos edâg n"appendis".

Dire au malade: Ote tes vêtements, je voudrais voir ton ventre. . Allonge-toi sur le dos, les jambes "tendues". Puis, demander: où astu mal? - Montre-moi du doigt où tu as mal? Regarder alors l'état du ventre, s'il est plat, tendu ou gonflé. Noter l'aspect de J'ombilic chez l'enfant. Procéder, ensuite, à la palpation du ventre en se plaçant sur un des côtés du patient. Avec les doigts des deux mains tendus, vérifier, par des pressions successives, que l'abdomen est bien souple et que sa paroi rebondit à la pression et au retrait rapide des doigts. Ces manoeuvres doivent être effectuées lentement et avec douceur, après s'être bien réchauffé les mains(!). De la sorte, seront explorées les différentes parties du ventre, du pubis jusqu'aux côtes. Compléter cet examen par la percussion (une main bien à plat posée sur le ventre, l'autre jouant le rôle d'un marteau avec l'index et le médius accolés en demiflexion), tapoter plusieurs fois de suite, pour déceler un ballonnement (cela sonne creux) ou une zone de matité (cela sonne plein). Il convient de s'attarder sur la partie droite et basse du ventre, car c'est le territoire de l'appendice.

.

A '. IE.

,

Signe de Murphy

36

Guide

médical

français

- tamasheq

2J +...E~0+
';'1-== ~ ~0110...
';'l';'~';':
';'~:';': l';':

,;,[~O';'I ';'+: '';'11 l';': .) ,;,O~: ...E
+...E~0+
';'00';'E

l';': .)
~E...O';'I ~: .[,;,1)

.)

[...
0

: .';'~

0';': .1 ~

,;,E..E

l';': .

~E';'l' :.. : .';'~ ~: '[';'1) ';'I~ ';'[';':. ';'1 + ,;,E~0+ : .-==E +..loE.. [~: +';': .-==~ ,;,I~ ';'<D-==+-== :-==0 <D"O"'O )
~,;,O,;,: .-==:.';'~ E';': ,;,i..~~ +"E~0+ ';'0 l ,;,[~O';'I
LJ"' n8

E 8.8 E
"'

I

8 "' I

0

8 "'

1

. '~ ._

~
"\

,

II

,"

'

';'II[';'E

: .£E
8""

"'>~b,' .

C~l'';'O[,;,[,;, +
+ ';'11';'[~E)

+..E~0+ [~:
",(11"':"'11 8.8
........

-~n
~(~~ ~~~~
. '", .

.8

-'-:.~Percussion
..s>.'-o

~+":';'1"-== 01111..1 .. ..<D,;,~,;,I [';'~.~,;,I i..O ,;,C~:,;,E I +~0';'1":~1 ';'~';'1",;,~E~
';'+ ';'<D+ ';'<D ';': o~: oj

:-==0

-

~+..:,;,'r-==
';'0 :';'E I~+

0
~ ~-==I

~
..~~ .

~~

.

,..

-=:..-~

'"

,;,[,;,011~

+~IE~ [~: ~-==I + ';': .,;,E';'~I) ~I~i';'l'.. ,;,I..~ I ';'1"';'1..:.., ';':~IIE :.., ,;,0~0
';'1 +,;,E~0+ ~';'1I.0 ~[..0 ~E';'lo l ';'<D';'IE~0)
37

~fh~ Jt:}/YJ

Recherche d'un gros foie (hépatomégalie)

Guide

médical

français

- tamasheq Egmi herwada édâg (tenna tan Mak Burney) izzurân

Rechercher un point douloureux à la pression des doigts suivie de leur brusque retrait (Point de Mac Burney). Dans le cas où l'abdomen est contracté et dur comme du "bois" à la palpation, faire replier les jambes. Si la contracture persiste, cela est le signe d'une irritation du péritoine à la suite d'une rupture de l'appendice, d'une perforation intestinale ou bien d'une hémorragie interne. D'autres signes alarmants (chute de la pression artérielle, état de choc, fièvre) s'ajoutent et avertissent qu'il s'agit bien d'une urgence.

Kud tadist tegermâm zun ashek, ennu i âmirân ekrem idarân-nâk. Kud tadist herwada tegermâm ârât wén imos sâmâl n ebâqqi n appéndisit mégh efânjâr n azar ârât iyân edagazân emosân iba n tela n iggi.

L'examen du foie et de la vésicule biliaire se fait à l'aide des doigts de la main repliés et placés sous les côtes, du côté droit, à la recherche du signe de Murphy (douleur aiguë lors d'une profonde inspiration). Avec les doigts de la main repliés en crochets, on peut apprécier les contours d'une grosse rate.

Ezeggezdi n tesa d ézây itaagg es dedwân en fâssân kul ekramnén daw tesega. Fei egânna wân eghil. Idedwân enteg-tân wellén egmi dâgh âmirân ad issânfâs s essahât. Kud isnin tessânâgh-as tegrâw-tu tewerna n tesa.

Recherche

d'une grosse
«

rate
»

doigts en

crochets

Appréciation du degré de la splénomégalie

38

Guide

médical

français

- tamasheq

':'1T~

i,:,O:..E..

~E':'1'

H'ËO':'I +':'1.. +..1 [..:. (J)~01~) : ''ËE +"E~0+
+':'''':'0[':'[
':'l'Ë ~ ':'[~O':'I

~'ËI

':'c':':
':': '0':'[

.

~E..O':'I l':':' : ''ËE

+..E~0+

i,:,O:..E..

+':'1'':'0[':'[ ':'0':'+ :~I ~["0 0':'[..11 l ':'(J)':'::~ I ,:,(J)':'IE~0~+ [~: ':'~':'I#:':'O l ,:,~..O ':'0':'+ ~(J).. I ~"I ':'E"..~':'I ~["0':'1 +':'111 ~,.~) ~~':'~ ~+..T ~':'0':'1 ':'0
8 n8

Foie

rate

':'~':'T':'~E~ I +':'0..

E

E':'E:'" ':'1
W>,;

E

8.

+

>,;

8'

: ''ËII ':': '':'O..[I~I ) 0 II
>,;.

8

>,;. .>,; ...... 8 , 8 , 8

'

:..1

':':~II)

~E':'E:':'I

':'1+':'1'

Hépatomégalie

+ ':'1 ':'[~O':'I

:':'II~I

':',.[~

E':': 0
~01~1

..E ~0':'1~':'0

':'0..i':'+)
+':'0':'1':':
+'Ë +,:,:,:,01..

: ''ËE
..0

+':'1"0':':
':'1 +':'0..)

39

Guide

médical

français

- tamasheq 3) Isebdad Kud âmirân inna: "elégh adâr irkâman, iddihén egmi dagh-as ad ijawankat eglu eqqel-du. Deffar awén enn-as ebded. Eswed dagh udem-nét egmi daghas ad ishemmashmash aru wellén shittawén eqqen-tenat. Kud iyan dagh metekweyan-nét wer iha édag. immikkan ad imos tewerna n akelkel. Deffar awén zeggezdu idaran ed fassan elmed talkit en teghessa s esas ilan médanan ghur tegaltumt. Zeggezdu fel gannatan kul aghil zelgat.

3) Les membres

Si le patient dit: "J'ai une jambe faible, engourdie ou paralysée", il faut lui demander: "Marche devant moi, va et viens". Ensuite, lui dire: "Tiens-toi debout, bien droit". Regarder alors son visage et lui demander: "Souris, ouvre grands les yeux." Puis,"ferme les yeux, ouvre-les." Si un de ces mouvements est anormal, penser à problème cérébral. Ensuite, procéder à l'examen des bras et des jambes. Apprécier une fonte musculaire en mesurant à l'aide d'un mètre à ruban ou d'un simple lacet, le périmètre du membre concerné et de son homologue. Demander au patient "Serre-moi la main bien fort" et on comparera la force des deux bras.

Egmi dagh amiran ad ikabazzat afus-nét es teghurad sennemigar shighurad en fassan-nét.

40

Guide

médical

français

- tamasheq

3) ~0';'<DE...E

: o==-E
"'E':'O

':'[~O':'I ~: 00...[':'1

~I...

':'II~: ~E~i~1

':',"[~
<:-tt"080

E':':
0
1

...0
0
1

<:-+1-0"'

0"'

8

+

8 "'°

11

-c_

..,0
8008

0"'

11

...E _ E-c...0 ...E
:':'II~I

E':'~':'O I~+ ':',"[~

"':~I E':':

':'1 ...0

':'<DE':'E) ':'0:':'E
~C':'[':'C[,:,C C~+"':~I

E':': ==-E':'[

...O==':': :':'1

+':'1':'+ )
8 8 0 8 0<: 8
1

. -E
o o-c-

<-"' <: 8

1

E..,: [ ..,+ ..,0 0..,0<:-8 0

I~+ :':'0
...E ~["0

~i... ~E':'''
E':'~':'O

~[~: 0':'1
1 ...:~I

+,:,:,:,01...

Mesure d'une « fonte musculaire»

0 ':': 0,:,11: ':'11)

~,:,°r':'~E==~':'0':'1 ':'II[':'E

~E..O':'I

':'E
Les « marionnettes»

+...11: O~+ ':'1

+ ':':':'0'" [~E..I':'I

0

':'0"'0

~II..I

+ ,:,,0':'1I+==-[ ) + "..1..+':'1 ~':'II"':'+ ) ':',"[~ ':'0
0':'1':'[~"':'0

:==-0 ~,:,°r':'E::: : o==-Il ..:~II

~':'II

E':':

':'[~O':'I ':'~==-0

...E I~+

~: 0':'<D':'~ ':'+

+,:,:==-O..E
C~:==-O"E ':'1

~':'0':'1 I~+)

~
" 41

gros genou» de rhumatisant

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.