La formation des médecins

De
Publié par

Comment devient-on médecin ? Des solutions pour réussir les partiels de fin d'année, aux stratégies de formation à la pratique, en passant par l'affiliation aux deux institutions qui chapeautent la formation et la construction de leur identité professionnelle, l'auteur propose une analyse fine des mécanismes qui mènent un étudiant à devenir peu à peu médecin.
Publié le : samedi 1 octobre 2011
Lecture(s) : 14
Tags :
EAN13 : 9782296469068
Nombre de pages : 266
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
L A F O R M AT I O N D E S M É D E C I N S Sociologie des études médicales
Travail du Social Collection dirigée par Alain Vilbrod  La collection s’adresse aux différents professionnels de l’action sociale mais aussi aux chercheurs, aux enseignants et aux étudiants souhaitant disposer d’analyses pluralistes approfondies à l’heure où les interventions se démultiplient, où les pratiques se diversifient en écho aux recompositions du travail social.  Qu’ils émanent de chercheurs ou de travailleurs sociaux relevant le défi de l’écriture, les ouvrages retenus sont rigoureux sans être abscons et bien informés sur les pratiques sans être jargonnants.  Tous prennent clairement appui sur les sciences sociales et, dépassant les clivages entre les disciplines, se veulent être de précieux outils de réflexion pour une approche renouvelée de la question sociale et, corrélativement, pour des pratiques mieux adaptées aux enjeux contemporains. Dernières parutions Dominique ALUNNI,Témoignages de pionniers visionnaires de la formation tout au long de la vie, 2011. Jean-Frédéric DUMONT,Les moniteurs éducateurs en formation, Le partage professionnel des émotions, 2011. Catherine DEROUTTE,Aux côtés des personnes polyhandicapées. Guide pratique, 2011 Christian MAUREL,Education populaire et puissance d'agir, 2010, Alain VILBROD,Le métier d'éducateur spécialisé à la croisée des chemins, 2010. Josette MAGNE,Quelle place pour les filles en prévention spécialisée ? Etude auprès de deux équipes de prévention spécialisée en Seine-Saint-Denis, 2010. Michel CHAUVIERE,Enfance inadaptée : l’héritage de Vichy, 2009. Alain ROQUEJOFFRE,Une « communauté » asiatique en France. Le rôle des travailleurs sociaux dans l’acculturation, 2008. Jacques QUEUDET,Educateur spécialisé : un métier entre ambition et repli, 2008. Fathi Ben MRAD, Hervé MARCHAL et Jean-Marc STEBE (sous la dir.) Penser la médiation, 2008 Francisco MANANGA,Les conditions de travail dans le secteur social. Approches juridiques d’un exercice professionnel bien particulier, 2008. Geneviève BESSON,Le développement social local, Significations, complexité et exigences, 2008.
DavidSaint-Marc
L A F O R M AT I O N D E S M É D E C I N S Sociologie des études médicales
Préface de Georges Felouzis
© L’Harmattan, 2011 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-296-56330-8 EAN : 9782296563308
À Ethan
Remerciements  Cet ouvrage est issu de ma thèse de sociologie que j’ai soutenue en décembre 2006 à l’université Victor Segalen de Bordeaux. Je souhaiterais avant tout remercier Georges Felouzis pour avoir suivi et encadré mes travaux et pour ses précieux conseils dans l’élaboration de cet ouvrage. Je remercie également mon épouse, pour son soutien, ses relectures et nos échanges d’idées.  Je remercie tout particulièrement les étudiants qui ont accepté d’être suivis au cours de leurs stages hospitaliers, qui ont partagé leurs expériences, leurs gardes et temps de repos avec moi et qui ont en force répondu à mon questionnaire. Merci aussi aux médecins, chefs de clinique, praticiens hospitaliers, professeurs, enseignants, qui m’ont reçu au sein de leurs services ou qui m’ont accordé de leur temps pour parler de la formation des futures générations de professionnels.  Pour finir, je remercie mon entourage pour son soutien, pour sa relecture et son écoute.
Préface
L’ouvrage de David Saint-Marc est le fruit de plus de cinq ans de travail au sein d’une université médicale et de différents services hospitaliers dévolus à la formation des médecins. Il est construit sur une masse considérable d’informations qui relèvent autant de sources bibliographiques, d’analyses documentaires, d’entretiens approfondis, d’observations directes de situations de formation et de travail, ainsi que de questionnaires. Autant d’outils à la disposition de ceux qui veulent comprendre comment de jeunes étudiants de première année, si prompts à animer les amphithéâtres par un chahut que 1 le sociologue Jacques Testanière appelait « traditionnel » , deviennent quelques années après seulement des professionnels compétents capables de faire un diagnostic, de prescrire un traitement adéquat, d’annoncer de bonnes et de mauvaises nouvelles à leurs patients, voire de prendre des décisions de fin 2 de vie … C’est le récit de cette transformation que nous offre La formation des médecins, montrant toutes les composantes de cette alchimie qui relève d’abord de la sélection proprement scolaire : peu d’élus continueront après le concours en fin de première année. Mais cela relève aussi de l’organisation des études médicales et de leur caractère dual (université et hôpital) ainsi que de l’action des étudiants eux-mêmes qui interprètent les situations et s’approprient de façon active les savoirs médicaux au plan théorique comme pratique. La thèse de l’ouvrage, à la fois forte et convaincante, est que la longue fréquentation des cours de médecine et des lieux de stage par les étudiants produit bien plus qu’un simple apprentissage, aussi complexe soit-il, ou une simple acquisition de compétences.
1  Jacques Testanière, « Chahut traditionnel et chahut anomique dans l’enseignement du second degré »,Revue française de Sociologie,VIII, n° sp., 1967b, p. 17-33l’enseignement du second degré »,Revue française de Sociologie,VIII, n° sp., 1967b, p. 17-33.2  Comme le montre admirablement l’ouvrage de Nancy Kentish-Barnes, Mourir à l’hôpital, Éditions du Seuil, 2008.
9
Elle transforme en profondeur leur individualité, leur manière de voir le monde et d’y participer. Mais l’auteur ne se contente pas de l’affirmer. Son apport est aussi de montrer comment cette transformation s’opère par le jeu des contraintes et des 3 épreuves institutionnelles auxquelles sont soumis les étudiants , et par leur façon de les surmonter à l’aide de ressources individuelles et collectives. La formation des médecins est la seule formation professionnelle duale que propose l’université. Cela est vrai en France, mais aussi dans la plupart des autres pays : on forme les étudiants aux savoirs théoriques de la médecine tout en les confrontant de façon régulière à la pratique médicale concrète par une alternance entre l’université et l’hôpital. À la fois socialisation universitaire et professionnelle, les études médicales sont donc un terrain privilégié pour comprendre les mécanismes de socialisation et la part respective qu’y occupent les processus institutionnels d’une part et l’action des individus de l’autre. Alors que la sociologie française des années 1960 questionnait de façon privilégiée l’université sous l’angle de la 4 reproduction sociale et des inégalités , la sociologie américaine s’est plus volontiers intéressée à la façon dont l’université parvenait – avec plus ou moins de succès - à transformer les étudiants en professionnels, notamment dans le cas des études de médecine. C’est la question centrale que traitent Robert K Merton et ses collègues à la fin des années 1950 dansThe 5 Student-Physician. Dans un cadre que l’on pourrait qualifier de post-fonctionnaliste, les auteurs raisonnent sur la façon dont l’université suscite des formes d’adaptation qui sont autant de modes de socialisation au monde proprement universitaire et professionnel. Dans cette perspective, l’adaptation des étudiants au contexte concret de leurs études est le moteur principal de la socialisation professionnelle. Mais cette conception 3 Danilo Martuccelli,Forgé par l’épreuve, Arman Colin, 2006.4 Pierre Bourdieu & Jean-Claude Passeron,Les héritiers, Éditions de Minuit, 1964.5  R. Merton, P. kendall et G. Reader,The Student-Physician. Introductory Studies in the Sociology of Medical Education, Cambridge : Harvard University Press, 1957.
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.