Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 10,00 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : PDF

avec DRM

Partagez cette publication

Vous aimerez aussi

Enpratique
Nousdévelopponsiciuneréflexionpratiquesurlamédecinequinousestproposéeactuellement,cellecines’intéressantlaplupartdutempsqu’auxconséquencesdesaffectionsobservéesetfaisantl’impassesurlacorrectiondescausesdecellesci,selonleschémasuivant:Cause(s)AdaptationbiologiqueetpsychologiqueManifestationsOr,lasuppressionsymptomatiqueestsouventunpisaller,l’absencedesymptômenesignifiantpaslabonnesanté!Lacorrectiondeséquilibresbiologiquesquisoustendentleterraindupatientpermetd’agirsurlescausesouaméliorel’adaptation,réalisantainsiuneextinctionprogressiveetphysiologiquedessymptômes.Ilestdenombreuxcaslamédecineallopathiqueestimpuissante,nepouvantagirsurlescausesdutroubleetsecontentantdetraitementssymptomatiquessuccessifs.UnbonexempledelacomplexitédesphénomènesnousestfourniparlaDrépanocytose[39]:ils’agitd’unemutationd’ungènecodantl’hémoglobinequimodifiel’affinitédel’hémoglobinepourl’oxygène,cequidanscertainesconditionsdéformeleglobulerougeetluidonnelaformeenfaucillecaractéristiquedelamaladie.Or,cedéfautgénétiquen’expliquepaslesformesvariéesdel’évolutiondecetteaffection:certainspatientsprésententdescrisesdouloureuses,d’autresdeshémolyses,desinfarctus,ousimplementuneanémiechronique…d’autresfacteursinfluencentdoncl’expressionclinique?!Onpeutconstruireunmodèlemathématiquequirendcomptedel’influencedecesdifférentsfacteurslesunssurlesautres,larésultanteétantl’expressionpathologiquepersonnelle.
99
Fig.1:G=Gènecaractéristiquedelamaladie(peutêtremultiple:G1+G2+G3…:desantécédentsfamiliauxparfoisrévélateurs?);D=Autresgènesquiinfluencentlamaladie(voiesmétaboliques);E=Facteursenvironnementauximpliquésdanslamaladie(stressoxydatif);Int=Phénotypeintermédiaire:étatd’équilibredumilieuintérieur(inflammation,sclérose,thromboseouhémorragie,suppurationounécrose…);P=Phénotypepathologique:lessymptômescliniquesdecepatient.
Fig.2:BNSd’uncasdedrépanocytosequiconsultepourasthénieetictère:l’ensembledestestsduprofilbiologiqueesttrèsperturbé:l’inflammationchronique(hyperBêta+Gamma)estpatente,demêmequel’anémie
100
(hypoAlpha1)etlevided’énergie(hypoAlpha2).Lestressoxydatif(Euglobulines)estimportant.Lesrégulationsmétaboliquessontégalementperturbées.Cetexempled’unemaladieinvalidanteàl’évolutioncapricieuse,nouspermetdecomprendrequesil’onnepeutchangerlegènedéfectueux,onpeutévaluerprécisémentlesdifférentscofacteursdelamaladieet,enlescorrigeant,améliorerconsidérablementetdurablementl’étatcliniquedupatient.Mêmedansdesaffectionsnonspécifiés(certainesnelesontjamais!),ilpossibled’agiravecbénéfice,enoptimisantlesrégulationsduterrainquisoustendentlestroublesobservés.Notresantéestlerésultatdemillionsd’interactionscomplexes,tantauniveaudesstructuresquedesfonctions.Comprendrelesmécanismesderésiliencedesystèmesaussivariésquecomplexesestlaplupartdutempshorsdeportéed’uneapprochestrictementanalytique.L’utilisationdetestsbiologiques«larges»,dontlesdonnéesserecoupent,apporteuneperspectivenouvelledanslacompréhensiondestableauxcliniquesobservés,souventdénommé«terrain»ou«diathèse»,c’estàdirefragilitéparticulièreettendanceàreproduiretoujourslemêmetypedemaladie(ex.:terrainallergique,diabétique,rhumatismal...).Lechangementdeperspective,dudiagnosticponctuelàlacompréhensiondesfragilitésduterrainetàleurévolutiondanse letemps,constitueral’avancéemédicaleduXXsiècle.Enoutre,dansson«parcoursdesoins»,lepatientasouventl’impressiond’être«saucissonné»entrelesdifférentesspécialitésmédicales,quipeuvents’ignorerousecontredire!Lepositionnementdupatientfaceàsamaladieestessentiel:celuicisequestionnesurlanatureetlagravitédesesmanifestations,unemaladiequis’inscritcertainementdansunelogiqueévolutive,iln’estpasquecettemaladie!Seuleladistanciationprisedereculpermetd’intégrercetépisodepathologiqueàsonhistoire
101
etdeluidonnerunsens.Cepositionnementdupatientfaceàsestroublesestessentiel(unsoutienpsychologiquepeutêtrenécessaire),ilpermettrauneacceptationetunedynamiquedetraitementbienmeilleure,car«guérirunpatient,c’estl’aguerrir!».Ainsi,ilpourrafairequecetaccidentdeparcourslamaladienesignepasl’arrêtdesonhistoiredevie,maisqu’ilpuissel’intégreretladépasser.Lesdifférentesméthodesdetraitementsediscutentensuite.Labiologiedeterrain,parsonapprochesynthétiquedelasituationduterrain,proposeunealternativepersonnaliséeautraitementstandard(allopathique)delamaladiediagnostiquée.Nousallonsvousdécriredansleschapitresquisuiventquelquesaffectionstypiques,avecleurstraitementsclassiques,enmettantenavantlestroublesduterrainquenousavonspuobserver,ainsiquelestraitementsnaturelslesplussouventproposésparlecalcul,quisesontrévélésmajoritairementefficaces.Celivren’estpasunrecueilde«recettes»thérapeutiques:unemêmeaffectionpeutavoirdesmodalitésdifférentes,descausesetdesadaptationsvariables!D’oùl’intérêtd’uneévaluationduterrainquivamettrecesdysfonctionsenévidence,lesquantifier(cequelacliniquenepeutpasfaire)etchoisirlescorrectionsoptimalessusceptiblesd’améliorerlecas.Silabiologiedeterrainauncoût,ilestviteamortiparlaprécisiondiagnostiqueetlarapiditéd’actiondessolutionsproposées.Discoursdumédecinàsonpatient,enfindeconsultation:«Lepremiermédicamentestpourvotrearthrite,maiscetraitementpeutvouscauseruninfarctus.Lasecondeprescriptionestpourprévenircerisque,maiscemédicamentpeutendommagervotrefoie.Letroisièmeremèdeestdoncpourprévenircerisquehépatique,maisilpeutattaquervotrerate.Lequatrièmemédicamentprotègevotrerate,maisilrisquedefairedégénérerlaprostate.Lecinquième…!»