Cet ouvrage et des milliers d'autres font partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour les lire en ligne
On lit avec un ordinateur, une tablette ou son smartphone (streaming)
En savoir plus
ou
Achetez pour : 51,00 €

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF - EPUB

sans DRM

Partagez cette publication

Du même publieur

Collection « Rapports de l’Académie nationale de médecine » dirigée par Jacques-Louis Binet, secrétaire perpétuel
La vie à son début Comptes rendus de deux colloques tenus à l’Académie Nationale de Médecine les 24 juin et 2 décembre 2009 pendant la Présidence de Géraud Lasfargues
coordonné par André Chancholle et Claude Sureau
http://www.medecine.lavoisier.fr
Dans la même collection
La gestation pour autrui sous la direction de G. David, R. Henrion et C. Bergoignan-Espert, 2011
Les maladies infectieuses exotiques. Risques d'importation et d'implantation en Europe sous la direction de Jeanne Brugère-Picoux et Michel Rey, 2010
Les vaccins des papillomavirus humains. Leur place dans la prévention du cancer du col utérin sous la direction de Pierre Bégué, 2009
Rapports, communiqués et recommandations de l’Académie nationale de médecine en 2007 Pierre Ambroise-Thomas, 2007
L’enfant à naître sa santé, son avenir sous la direction de Claude Dreux et Claude Sureau, 2007
Harmonisation de la réparation des préjudices corporels dans l’Union européenne sous la direction de Jacques Hureau, 2007
De la sanction à la prévention de l’erreur médicale – Propositions pour une réduction des événements indésirables liés aux soins sous la direction de Georges David et Claude Sureau, 2006
Désamorcer le cannabis dès l’école sous la direction de Roger Nordmann, 2006
Soleil et santé sous la direction de Louis Dubertret, 2006
© LAVOISIER, 2011 ISBN : 978-2-257-20431-8 ISSN : 1954-0019
Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, des pages publiées dans le présent ouvrage, faite sans l’autorisation de l’éditeur ou du Centre français d’exploitation du droit de copie (20, rue des Grands-Augustins, 75006 Paris), est illicite et constitue une contrefaçon. Seules sont autorisées, d’une part, les reproductions réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective, d’autre part, les analyses et courtes citations justifiées dans le caractère scientifique ou d’information de l’œuvre dans laquelle er elles sont incorporées (loi du 1 juillet 1992 – art. L. 122-4 et L. 122-5 et Code pénal art. 425).
Table des matières
Première partie
Colloque tenu à l’Académie Nationale de Médecine le 24 juin 2009 pendant la Présidence de Géraud Lasfargues
Avant-propos La vie avant la vie. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
1.
2.
3.
1 L’accompagnement à la naissance. À la recherche d’un équilibre L’évolution de la société . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1.1. La société s’est transformée . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1.2. L’offre des soins en périnatalité s’est modifiée . . . . . . . . . . . . 1.3. L’âge de la première grossesse est retardé . . . . . . . . . . . . . . . . 1.4. Les apports de l’obstétrique et de la néonatologie modernes sont parfois oubliés, voire niés . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Ainsi a-t-on vu apparaître . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2.1. Une nouvelle profession : les doulas . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2.2. De nouvelles structures : les maisons de naissance . . . . . . . . . 2.3. Les projets de naissance . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2.4. Les espaces de naissance physiologique . . . . . . . . . . . . . . . . . L’Académie nationale de médecine a pris position . . . . . . . . . . . . .
2 Le concept de filiation 1. Les deux niveaux de la filiation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2. Darwin : la mortalité des individus, condition de la pérennité de l’espèce . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3. Les substituts d’immortalité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4. Les espoirs de la médecine régénératrice par le clonage thérapeutique ou ses dérivés . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5. Une autre voie, comprendre et empêcher l’usure : la lutte contre le vieillissement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 6. Conséquences pour la filiation : vivre sans limite ou se reproduire . © Lavoisier – La photocopie non autorisée est un délit
XI
1 1 2 2
3 3 3 3 4 4 4
7
8 9
9
11 11
IV
1.
2.
3.
1. 2.
3.
1. 2. 3.
1.
La vie à son début
3 Le futur de la procréation médicalisée Améliorer l’efficacité et l’innocuité de l’assistance médicale à la procréation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1.1. Simplifier les traitements . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1.2. Diminuer le nombre d’embryons transférés . . . . . . . . . . . . . . 1.3. Mieux choisir les gamètes et les embryons . . . . . . . . . . . . . . . S’ouvrir à de nouvelles indications ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2.1. Modifier les limites d’âge . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2.2. Procréer après la mort . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2.3. Des indications non médicales . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2.4. La gestation pour autrui . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2.5. Choisir le sexe de son enfant . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Aller vers de nouveaux développements . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3.1. Cryoconserver des ovocytes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3.2. Cryoconservation des tissus germinaux . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3.3. Production artificielle de gamètes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
4 La société face à la vie prénatale Le fœtus : un patient . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . De la médecine du fœtus à celle du Zygote . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2.1. Le diagnostic sur l’embryon . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2.2. Le dépistage sur tous les embryons . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Vers l’enfant parfait : mythe et contradictions . . . . . . . . . . . . . . . . .
5 L’avenir du diagnostic anténatal
. . . . . . . . . . .
6 Le diagnostic prénatal Le dépistage prénatal . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Le diagnostic prénatal . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . La chirurgie fœtale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
7 L’avenir de la chirurgie gynécologique
. . . . . . . . .
8 Subspécialités en gynécologie-obstétrique : la chirurgie Qu’est-ce qui se fait dans le monde ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1.1. Europe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1.2. Angleterre . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
14 14 15 16 17 17 18 18 19 19 19 20 20 22
29 30 30 31 31
33
37 38 39
43
50 50 50
© Lavoisier – La photocopie non autorisée est un délit
Table des matières
2.
3.
4.
1.
2.
1. 2. 3.
4.
1.3. Canada . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1.4. États-Unis . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Quelle est la situation en France actuellement ? . . . . . . . . . . . . . . . . 2.1. Internat ou post graduation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2.2. Clinicat . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2.3. Post clinicat . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Quelles réformes souhaitons-nous en France ? . . . . . . . . . . . . . . . . . 3.1. Trois niveaux de qualification paraissent souhaitables : . . . . . 3.2. Difficultés rencontrées . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Qui décide en France ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4.1. Commission Pr Branchereau, Marseille. Pr Benchimol, Doyen, Nice . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4.2. Académie de médecine . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
9 L’architecture des services de gynécologie obstétrique Le cahier des charges . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1.1. Les principes fondateurs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1.2. Les tendances nouvelles . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Les secteurs d’activité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2.1. L’accueil . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2.2. L’hébergement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2.3. L’hôpital de jour . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2.4. Le plateau technique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
10 En obstétrique, bref rappel d’un séisme jurisprudentiel Un arrêt d’assemblée de la Cour de cassation du 17 novembre 2000 L’intervention du législateur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Des jurisprudences tendant à restreindre la portée de la loi du 4 mars 2002 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Conclusion . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
11 Les choix difficiles en gynécologie obstétrique. Signification et valeur de la vie prénatale. . . . . . . . .
© Lavoisier – La photocopie non autorisée est un délit
V
50 51 51 51 52 52 52 52 54 55
55 55
58 58 59 61 62 62 62 62
65 66
67 67
69
VI
Deuxième partie
La vie à son début
Colloque tenu à l’Académie Nationale de Médecine le 2 décembre 2009 pendant la Présidence de Géraud Lasfargues
12 Du « tri sélectif » à l’accompagnement éthique. (Cri d’alarme d’un obstétricien mal formé…). . . . . .
13 « Handicapé, vous avez dit : handicapé ? ». . . . . . . .
75
79
14 Apport du diagnostic prénatal pour l’étude et le traitement des agénésies de la main et des fentes labio-palatines 1. Introduction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 87 1.1. L’acceptation de l’enfant et de la malformation . . . . . . . . . . . 88 1.2. Les agénésies de la main . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 89 1.3. Les fentes labio-palatines . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 90 2. Conclusion . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 91
1. 2. 3. 4.
1. 2. 3. 4. 5. 6. 7.
15 Problèmes posés par le diagnostic prénatal d’une malformation cardiaque congénitale Les incertitudes médicales . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Les incertitudes juridiques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Les incertitudes éthiques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . La décision médicale relative à l’éventuelle interruption médicale de grossesse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
16 Le diagnostic préimplantatoire (DPI) : outil idéal pour un nouvel eugénisme Désirs d’eugénisme . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Nouvelle donne . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . La révolution eugénique est à venir . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Quelles conséquences . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Le DPI relève-t-il de l’eugénisme ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Illusions et limites . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . En conclusion . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
96 96 97
98
103 104 106 107 109 110 111
© Lavoisier – La photocopie non autorisée est un délit
Table des matières
1. 2. 3. 4.
1. 2. 3. 4.
1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8.
17 Savoir : utilité ou vérité ? À qui sert de savoir ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Faut-il savoir ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Que savons-nous, lorsque nous avons recours à un DPN ? . . . . . . . Conclusion . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
18 Naître homme : quel programme !. . . . . . . . . . . .
19 La vie et rien d’autre ? ou assumer la transgression Les affaires Perruche et Quarez . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . La tragique aventure de Maria Pirès . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . La souffrance de Natallie Evans . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Réflexion terminale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
20 Doit-on imiter la nature ? Science et éthique Problématique actuelle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Le paradigme de l’évolution . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . L’art et la nature . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Modèles de participation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . La nature . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . La décision . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Quelles valeurs ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Conclusion . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
21 Prédire la vie : le diagnostic prénatal. Réflexion politique 1. Les avis des différents rapports sur le DPI et DPN : Une nécessaire vigilance contre l’eugénisme . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2. Les choix qui s’offrent au législateur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2.1. Faut-il maintenir la législation actuelle ? . . . . . . . . . . . . . . . . . 2.2. Faut-il définir un cadre précis des affections et anomalies à détecter ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2.3. Quelle garantie du consentement libre et éclairé des parents ? 2.4. Revenir sur l’autorisation du DPI-HLA ? . . . . . . . . . . . . . . . . 3. Questions anthropologiques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4. Conclusion . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . © Lavoisier – La photocopie non autorisée est un délit
VII
114 117 119 121
125
132 133 134 135
137 138 139 141 142 144 145 147
150 152 152
152 153 154 154 155
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin