Son nom est personne

De
Publié par

« Sans remettre en cause la loi Veil, loi bénéfique pour la Santé publique, j'affirme que notre société est en droit de réclamer, pour les embryons et les foetus humains vivants, l'attention et le statut juridique dont on a déploré l'absence pour les 351 corps de l'hôpital Saint-Vincent-de-Paul (et dont on envisage de faire bénéficier nos animaux de compagnie). »
Publié le : mardi 21 mai 2013
Lecture(s) : 31
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782226216953
Nombre de pages : 126
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.