//img.uscri.be/pth/813cedc35b916adc0db9ba8607ec7651807eb621
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 14,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : PDF

avec DRM

Métro, psycho, dodo

De
512 pages
Vivre, aimer, travailler, acheter : tous nos comportements quotidiens font l'objet d'analyse et de décryptage par le psychologue Nicolas Gueguen. Une compilation ludique et relaxante des cinq précédents ouvrages de petites expériences de psychologie du même auteur, unanimement salués par les lecteurs.
Voir plus Voir moins
Métro,Psycho,Dodo Tous nos comportements quotidiens décryptés
Nicolas Guéguen
Maquette de couverture :Mister Atomik Illustration de couverture :© Freepik.com Dessins:© Rachid Maraï
© Dunod, Paris, 2016
11, rue Paul Bert, 92240 Malakoff www.dunod.com
ISBN 9782100755127
Table des matières
Avantpropos
Chapitre 1 L’influence de la musique et des sons 1. Pourquoi écouter de a musique forte pousse‑t‑i à boire pus ?2. La musique adoucit‑ee es mœurs ?3. Pourquoi diffuser de a musique cassique ou de a pop dans un magasin fait‑i décoer es ventes ?4. Pourquoi avez‑vous envie de déguster un Château Lafite putôt qu’un vin de pays quand vous écoutez une sonate de Mozart ?5. Pourquoi achetez‑vous des produits français quand vous entendez de ’accordéon ?6. Pourquoi es différents styes de musique ont‑is un effet sur es actes d’achat ?7. Pourquoi diffuse‑t‑on de a musique sur es marchés en pein air ?8. Pourquoi a musique a‑t‑ee un rée impact sur e déai d’attente tééphonique ?9. Savez‑vous qu’une musique rapide diffusée dans votre hypermarché vous incitera à faire votre shopping au pas de course ?10. Comment vous faire rester pus ongtemps et consommer davantage dansun restaurant ?11. Pourquoi buvez‑vous pus et pus vite orsque vous écoutez une musique rapide ?12. Savez‑vous que votre rythme cardiaque est votre rythme musica préféré ?13. Pourquoi a musique rapide favorise‑t‑ee a mémorisation ?14. Décibes et comportement15. Maman, j’ai besoin de came !16. Cui‑cui, gou‑gou et piou‑piou…17. Les sons antidoueur18. Pourquoi une voix nous ensorcee‑t‑ee ?19. Le physique est‑i dans a voix ?
1
3
8 11
13
16
20
24
27
29
32
34
36
38 40 43 46 48 51 52 57
V
I
Métro, Psycho, Dodo
Chapitre 2 L’influence des couleurs, de la lumière et de la chaleur20. Pourquoi, orsque vous avez chaud, décidez‑vous de porter des coueurs froides ?21. Ça va chauffer !22. Pourquoi préférez‑vous boire une imonade bien fraîche dans un verre beu putôt que rouge ?23. Pourquoi un même fromage sera‑t‑i banc en France et jaune en Espagne ?24. Pourquoi cette pubicité en noir et banc est‑ee invisibe ?25. Savez‑vous que a umière d’un magasin infuence vos achats ?26. Tu es e soei de ma vie !27. Après a puie, e beau temps !28. Comportements obscurs !29. Avoir a tête dans es nuages !
61
64 65
69
72 74 75 79 83 85 89
Chapitre 3 L’influence des odeurs91 30. Pourquoi cette odeur vous rappee‑t‑ee votre enfance ?94 31. Pourquoi cette odeur dans votre restaurant favori vous pousse‑tee à consommer davantage ?96 32. Pourquoi se dégage‑t‑i une odeur de pain chaud devant a bouangerie et une odeur de pouet rôti devant a boucherie ?99 33. L’amour est‑i dans ’air ?103 34. Y a‑t‑i certains parfums d’amour ?106 35. La bonne compatibiité génétique peut‑ee passer par ’odeur ?112 36. Peut‑on sentir a dominance ?113 37. Peut‑on sentir a symétrie ?114 38. Comment vous sentez‑vous ?116 39. Je sens qu’i progresse120 40. On sent ces choses‑à !122
Chapitre 4 L’influence du langage et des mots41. Pourquoi Grand‑Mère fait‑ee toujours du bon café ?42. Êtes‑vous sûr d’avoir fait une bonne affaire ?
127
129 131
Tabe des matières
43. Pourquoi acceptez‑vous certaines choses, aors que vous avez e sentiment que vous pouvez es refuser ?44. Pourquoi ce qui est rare est‑i si cher ?45. Les petits ruisseaux font‑is toujours es grandes rivières ?46. Pourquoi faut‑i demander à quequ’un qu’on rencontre : « Comment ça va aujourd’hui ? » ?47. Préférez‑vous une femme bee, briante ou sensuee ?48. Peut‑on dire tout haut ce que ’on pense tout bas ?49. N’est‑ce pas ce que nous faisons que nous aimons ?50. Faut‑i savoir faire de ’humour à une femme ?51. Les hommes recherchent‑is ’humour d’une femme ?52. Est‑ce que Jonathan a pus de chances de paire à Joanne ?53. Aimez‑vous es compiments ?54. Quee est a bonne tactique ?55. I se souvient de moi !
Chapitre 5 L’influence de la vue et des images56. Pourquoi, après avoir vu dix fois a photo d’une personne que vous ne connaissez pas, commencez‑vous à ’apprécier ?57. Est‑ce meieur quand vous avez beaucoup attendu ?58. Pourquoi es pubicitaires inondent‑is votre boîte aux ettres de dépiants ?59. Pourquoi vaut‑i mieux passer de a pubicité aprèsLove Story qu’aprèsShining?60. Pourquoi a photographie d’une carte de crédit vous donne‑t‑ee ’iusion d’être pus riche ?61. Les pantes hospitaières62. Se faire a bee des champs63. Au ieu de regarder par a fenêtre, Nicoas ferait mieux de travaier !
VII
134 138 144
146 150 152 156 160 164 167 170 172 174
179
182 184
186
188
189 193 197
198
Chapitre 6L’influence du physique et de l’apparence201 64. Pourquoi quequ’un d’attirant physiquement a‑t‑i pus de chances de voir sa demande aboutir qu’une personne moins joie ?206 65. Pourquoi pensez‑vous que ce qui est beau est bien ?210
VIII
Métro, Psycho, Dodo
66. Pourquoi ’habit fait‑i toujours e moine ?67. Ques sont es critères de beauté d’un homme ?68. Ques sont es critères de a beauté d’une femme ?69. La nuit, tous es chats sont‑is gris ?70. Nous sentons‑nous pus proches des bees personnes ?71. La beauté permet‑ee ’activité ?72. La beauté féminine agirait‑ee comme un aimant ?73. Un beau prénom!74. Êtes‑vous parei(e) à droite qu’à gauche ?75. Que trouve‑t‑on derrière a beauté mascuine ?76. Est‑ce que ça paye d’être grand ?77. Les barbus sont‑is pus séduisants ?78. Les femmes sans pois sont‑ees pus séduisantes ?79. Vaut‑i mieux avoir es cheveux courts que ongs ?80. Les brunes comptent‑ees vraiment pour des prunes ?81. Qu’est‑ce que e bond signifie ?82. Les hommes préfèrent es bondes83. Mesdames, avez‑vous un bon ratio tour de taie/tour de hanches ?84. Pourquoi Berthe devrait‑ee avoir de petits pieds ?85. À ques seins se vouer ?86. Faut‑i rendre visibe votre poitrine ?87. Cea vaut‑i a peine de passer des heures devant sa gace ?88. Aimez‑vous es femmes tatouées ?89. L’uniforme vous rend‑i pus attrayant ?90. Faut‑i prendre de a hauteur ?91. Vous arrive‑t‑i de voir rouge ?92. Lii est si joie
Chapitre 7 L’influence non verbale
211 214 216 217 219 220 223 225 228 231 233 236 239 240 243 248 249
251 254 256 261 265 269 273 276 279 282
287
93. Savez‑vous que si vous êtes resté pus ongtemps dans ce magasin, c’est parce que e vendeur vous a effeuré e bras ?290 94. Le fait que e vendeur vous a touché e bras vous a‑t‑i poussé à acheter ce nouveau fromage ?292
Tabe des matières
95. Savez‑vous que vous aisserez un pus gros pourboire au serveur s’i vous a touché e bras pendant votre repas ?96. Savez‑vous que vous choisirez sûrement e pat du jour que e serveur vous a recommandé, s’i vous a en même temps touché e bras ?97. Comment avoir un bon contact ?98. Un toucheur ne serait‑i pas un dominant ?99. Pourquoi une serveuse a‑t‑ee pus de gros pourboires si ee sourit que si ee a ’air renfrogné ?100. Faut‑i sourire si ’on n’est pas beau ?101. Le sourire nous infuence‑t‑i ?102. Comment donner e feu vert aux hommes ?103. Pourquoi êtes‑vous pus réceptif à une demande orsqu’on vous regarde dans es yeux ?104. Pourquoi es gens ont‑is une image positive de vous si vous es regardez dans es yeux ?105. Que regard faut‑i porter ?106. Le regard est‑i incitatif ?107. Savez‑vous pratiquer ’œi de veours ?108. Pourquoi un serveur doit‑i se pencher égèrement vers ses cients ?109. Faut‑i attendre eur signa ?110. Faut‑i toujours tout faire comprendre aux hommes ?111. L’homme sait‑i se signaer ?
Chapitre 8: quand les objets, L’autoinfluence les circonstances et nousmêmes nous manipulent
112. Pourquoi donner une image positive de soi a‑t‑i un coût ?
113. Pourquoi un serveur, qui a répété après vous tous es détais de votre commande, aura‑t‑i droit à un pus gros pourboire ?
114. Pus je e vois, pus je ’aime
115. Circonférence = Py × diamètre
116. Pourquoi es hommes fortunés de race banche sont‑is es cients auxques on fait e pus confiance ?
117. Pourquoi a photo de ce restaurant combe vous a‑t‑ee donné envie d’y dîner ?
I
X
295 298 299 303 306 308 311 314 315 319 321 324 328 331 332 336 338
343
345
347 351 353
356
358
X
Métro, Psycho, Dodo
118. Pourquoi préférez‑vous un inconnu dont vous savez qu’i partage des simiarités avec vous ?119. I me rappee quequ’un !120. Ça gaze Médor ?121. Le ièvre et a tortue…122. Dites‑e avec des feurs ou avec… un chien ?123. Faut‑i trouver un prétexte ?124. Dites‑e avec des feurs !125. Redites‑e avec des feurs !126. La botanique au bac127. Ne pas se panter de travai128. La résistance verte129. Les émotions fortes prédisposent‑ees à ’amour ?
Chapitre 9 L’influence par étapes130. Qui peut un peu peut beaucoup131. Savez‑vous que pus vous naviguez sur e site Internet d’une organisation caritative, pus vous avez de chances de ui faire un don ?132. Comment entrer en matière ?133. Qui ne peut e pus peut e moins !134. Pourquoi un vendeur commence‑t‑i par vous présenter e contrat SAV e pus cher ?135. Pourquoi est‑i si difficie de dire « non », une fois qu’on a déjà dit oui ?136. Pourquoi avez‑vous acheté ces chaussures rouges, aors que vous aviez besoin de beues ?137. Pourquoi avez‑vous promis à Pau de ui offrir ce camion de pompiers pour Noë ?
Pour en savoir plus
361 368 373 380 382 390 393 397 400 402 406 409
415
418
422 424 427
430
434
438
442
447
Avantpropos
La psychologie sociale situationnelle a pour objectif d’étudier comment les multiples informations, objets, personnes et évènements qui nous entourent dans notre vie quotidienne changent notre perception, notre juge-ment et notre comportement. Dans cet ouvrage, nous reprendrons de nombreux exemples de la vie de tous les jours qui montrent qu’en se levant le matin, tout n’est pas déterminé à l’avance et que au gré de nos ren-contres, des informations que nous allons recevoir, des images que nous verrons ou des odeurs que nous respi-rerons, nos comportements vont changer. Il semble que de nombreuses sphères de notre vie soient influencées par ces éléments du contexte. Ainsi le consommateur est influencé par des odeurs, des lumières, des musiques dif-fusées dans un magasin. Cependant même lorsque nous cherchons l’âme sœur, nous constatons également que ces éléments visuels et olfactifs interviennent. Au travail, comme à l’école, la vue que nous avons de la fenêtre aura une influence sur notre humeur et sur nos perfor-mances. Nos interactions sociales n’échappent pas non plus à l’influence d’une foule de facteurs auxquels, sans le savoir, nous sommes sensibles. Ainsi, des éléments de l’apparence vestimentaire de notre interlocuteur(trice) peuvent influencer notre comportement à son égard et nous conduire à accepter ou à refuser plus favorable-ment une demande que cette personne nous soumet. Le comportement non-verbal des personnes exerce égale-ment une influence sur la façon dont les percevons, les jugeons et interagissons avec elle. Ainsi, le toucher, le sourire, le regard sont tellement anodins dans la vie quo-tidienne que l’on ne pense pas que cela a une influence. Or, un vendeur qui vous touche pourra mieux réussir une vente ou le sourire d’un autostoppeur lui permet-tra de rester moins longtemps sur le bord de la route à
2
Métro, Psycho, Dodo
attendre. Enfin, on verra également que de simples objets présents dans notre environnement au moment où nous devons prendre une décision sont susceptibles d’interve-nir dans nos choix. C’est dire que l’influence est partout autour de nous sans que nous en soyons conscients. Ce livre, à l’aide de petites fiches abordant chacune un de ces nombreux éléments de l’influence, vous montrera qu’une foule de petites choses nous influence et que la rationalité et le caractère très interne et personnel de nos décisions et de nos comportements est loin d’être la règle.