Mon enfant est-il précoce ? - 3e éd.

De
Publié par

Nouvelle édition actualisée, plus pédagogique encore et enrichie d'illustrations d'un ouvrage qui fait le tour des questions que se posent parents, enseignants, éducateurs et proches face à un enfant précoce.

Publié le : mercredi 26 mai 2010
Lecture(s) : 67
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782729611217
Nombre de pages : 208
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
I N T R O D U C T I O N
Lenfant précoce, un enfant dont lintelligence ne peut être ignorée Lenfant précoce QUEPARENTS,ENSEIGNANTS,ÉDUCATEURSSERASSURENT. Lenfant précoce est semblable aux autres enfants. Il nest en rien un enfant « extraordinaire, enrobé de mystère, relevant dune quelconque mythologie, demidieu ou petit génie. Il ne relève daucune déficience, daucune pathologie mentale ou psychiatrique. Daucun trouble de la personnalité. Il nest pas davantage un adulte « en miniature ». Il est un enfant à part entière. Il présente simplement une particularité : son intelligence fonctionne de manière spécifique. Ce qui le conduit à développer plus vite ses capacités intellectuelles. Ce nest pas sans incidences sur sa vie sociale et affective si les besoins éducatifs particuliers que génère cette forme de fonctionnement de lintelligence ne sont pas pris en compte. Et si des difficultés peuvent apparaître chez lenfant intellectuellement pré coce, cest précisément et seulement parce que son entourage familial ou scolaire na pas repéré et identifié suffisamment tôt sa particularité, ce qui a généré une éducation inadaptée. Ainsi linhibition, les compor tements obsessionnels, lanxiété, les tendances dépressives, les troubles du comportement qui peuvent accompagner la précocité intellectuelle ne sont que des signes de malaise et de souffrance et non des aspects inhérents à sa nature même. Disons tout de suite que léducation de lenfant précoce ne relève en rien dune technique ou dune professionnalité particulières mais
1
2
M O N E N F A N T E S T  I L P R É C O C E ?
repose tout simplement sur la connaissance et la compréhension de cette réalité. Et cela reste à la portée de tout un chacun. Dépassons une question de langage : fautil parler denfant pré coce, denfant intellectuellement précoce, à haut potentiel, surdoué ? Lessentiel à mon sens nest pas là si tant est que des confusions ne sopèrent pas dans le regard porté sur cet enfant et que les mots, au delà de leurs différences ciblent tous ce même enfant qui nous préoc cupe ici. Lenfant précoce nest pas un produit de mode. Il a toujours existé. Mais il a rarement été identifié, reconnu. Les avancées des tra vaux sur lintelligence, les progrès de la neuropsychologie ont porté un éclairage récent sur la précocité intellectuelle. Auparavant les mar ques de la précocité ont le plus souvent conduit à placer lenfant pré coce, selon les cas, dans les rangs des petits surdoués ou bien dans celui des enfants difficiles, dits « à problèmes ». Lenfant précoce, celui qui nous préoccupe, nest pas le produit dune éducation. Il est, répétonsle, un enfant à part entière, qui simpose à ladulte dans sa particularité longtemps ignorée. Celleci saffiche de plus en plus, portée par les connaissances des sciences humaines et médicales et la détermination dassociations de parents qui ont mesuré combien léducation, que ce soit celle donnée dans les familles ou celle à dominante scolaire, est fondamentale pour que la précocité nentraîne pas lenfant dans une souffrance psychique telle quelle compromette non seulement son avenir scolaire puis social mais également la structuration de sa personnalité.
Précocité et réalité scolaire
Si la vie de lenfant intellectuellement précoce nest pas toujours rose au sein du milieu familial (et ce nest facile pour personne), cest lécole qui est très souvent son pensum, son chemin de croix. En effet, si beaucoup denfants intellectuellement précoces ne rencon
L  e n f a n t p r é c o c e
trent pas de problèmes dans leur scolarité, il nen demeure pas moins que la réussite scolaire nest pas au rendezvous pour tous. Près de la moitié dentre eux redoublent au moins une classe dans leur scola rité, 33 % sont en situation déchec clairement identifié en fin de troi sième et 17 % font des études difficiles. Une étude publiée par le 1 Quotidien du Médecin menée sur une population denfants et dado lescents précoces, montre que 40 % dentre eux seulement ont atteint ou dépassé le niveau Bac + 2 et que 43 % ont arrêté leurs étu 2 des après lobtention dune qualification professionnelle de niveau V La précocité nest donc pas a priori un privilège mais peut poser problème. La scolarisation révèle un réel paradoxe : si on peut reconnaître aux élèves précoces un potentiel intellectuel hors norme, ce sont aussi des enfants fragiles qui nont rien de la toute puissance quon leur prête car si sur le plan de lintelligence théorique ils montrent des compétences surprenantes, sur le plan de leur affectivité et de leurs capacités relationnelles ils peuvent marquer une différence, un « retard » de développement ou tout au moins un décalage par rap port à leurs pairs. La première conséquence de cette contradiction en fait plus ou moins des exclus, notamment du système scolaire où tout ce qui sort de la norme est encore par trop suspect. Dautant plus que lécole, peu habituée dans sa culture à gérer le complexe, ne manque pas de souligner, pour nier la réalité de la précocité intellectuelle ou sen dédouaner, cette contradiction quelle peut générer : la concomi tance dun haut potentiel intellectuel et de difficultés scolaires, un raisonnement souvent proche de celui de ladulte et des régressions propres à lenfance. Reste que ces enfants, assimilés à lextraordinaire ou laissés pour compte, ont des besoins spécifiques quau nom de léquité et de la
1. 22 Février 1999. 2. Niveau de qualification du C.A.P.
3
4
M O N E N F A N T E S T  I L P R É C O C E ?
prise en compte des différences lécole se doit dintégrer. Sa respon sabilité dans la problématique nest certes pas totale mais elle est réelle. Sur cent enfants précoces jugés excellents ou bons élèves en 1 maternelle, révèle une enquête citée par lA.F.E.P. , 75 à 85 le sont encore à lécole élémentaire, 6O en cinquième de collège, 4O en qua trième. Comme tout élève, lélève intellectuellement précoce doit être identifié et aidé quand il est en difficulté et ce le plus tôt possi ble avant que celleci ne se mue en échec avec les troubles psycholo giques graves qui peuvent lui être inhérents. Un repérage trop tardif peut en effet hypothéquer la réactivation de la motivation pour les apprentissages. Désormais, lécole ne peut plus ignorer la précocité intellectuelle. 2 Elle a de par la Loi lobligation dapporter des réponses aux besoins sco laires des élèves intellectuellement précoces en même temps que de nombreux textes lui donnent des orientations et des outils pour ce faire.
Précocité et réalité sociale
Mais lenfant précoce ninterroge pas seulement linstitution scolaire. Il secoue les fondements de la vie familiale, perturbe la dynamique relationnelle que ce soit celle qui sinstaure entre les parents et lenfant mais aussi celle qui tisse les liens dans la fratrie. Dabord émerveillés par les capacités de leur enfant, par les données psycho métriques, les parents sont rapidement désemparés dès lors quémer gent les difficultés liées à sa socialisation, à sa scolarité qui semble nier les constats premiers. Devant les problèmes, ils ne comprennent plus : le paradoxe de la précocité simpose à eux et ils se sentent démunis. Ils naspirent quà léquilibre de leur enfant, à ce quon apporte réponse à ses attentes. Ils posent des exigences, des conflits
1. Association Française Pour les Enfants Précoces. 2. Voir en annexes.
L  e n f a n t p r é c o c e
naissent avec les structures daccueil notamment lécole mais aussi au sein du couple parental où langoisse sinsinue et fissure souvent la cohérence des réponses éducatives. La précocité révèle la diversité des enfants. Même en son sein car il ny a pas de profil donné de lenfant intellectuellement précoce, cette précocité se greffant sur la personnalité, le tempérament, lhistoire individuelle. Il ny a que de grands traits partagés. Elle pose également à la sphère familiale, à la société la question de la nécessaire réalisation de soi que tout un chacun doit trouver en leur sein, audelà de ce qui peut être une différence. En cela, lenfant précoce se veut en quelque sorte un éveilleur. La précocité intellectuelle souligne enfin la nécessité de prendre en compte lintelligence non pas comme capacité dadaptation seule mais comme un élément parmi tant dautres, aux formes variées, qui permet dapprendre et dintégrer le monde. Uniquement considérée en soi, elle peut être facteur dinadaptation. Le but de ce livre est damener parents, enseignants, éducateurs à porter un regard juste sur les enfants précoces et par là à adapter leur démarche éducative et pédagogique à la réalité des besoins générés par la précocité intellectuelle. Et ce avant tout pour éviter les erreurs qui peuvent être dommageables. Lenfant, ladolescent intellectuellement précoce doit voir son enfance, son adolescence reconnue et préservée. Il ne doit pas être réduit à son seul potentiel intellectuel, à sa seule réussite scolaire et devenir ainsi lobjet de fantasmes dadultes qui ne voient la réussite dune vie quau travers du prisme de la réussite sociale, de la performance. Ce qui suscite souvent la pose dexigences scolaires notamment démesurées, une sur stimulation nocive. Indirectement, ce livre entend aussi participer à la mise en place dune prise en compte réelle de la précocité intellectuelle et ce au delà des clivages et des interrogations quelle suscite pour que les 450 000 enfants concernés ne restent pas les oubliés dune société qui par ailleurs, notamment devant le handicap, se veut de plus en plus intégrative et équitable.
5
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.