Outil d'évaluation des structures du temps (OUEST)

De
L’OUEST EST UN OUTIL D’ÉVALUATION permettant d’identifier les caractéristiques de la structure du temps dont ont besoin les personnes présentant un trouble du spectre de l’autisme (TSA) ou certaines personnes présentant une déficience intellectuelle (DI), puisque l’efficacité d’une telle structure repose sur l’individualisation.
Le but de l’OUEST est donc d’aider les intervenants et les professionnels travaillant auprès de ces personnes à déterminer le type d’horaire le plus adapté à leurs besoins et à leurs capacités et de l’implanter dans leur milieu de vie, favorisant ainsi leur autonomie et, conséquemment, leur qualité de vie.
Le matériel complémentaire nécessaire à l'utilisation du guide peut être obtenu en écrivant à sac@puq.ca.
Publié le : mercredi 23 septembre 2015
Lecture(s) : 50
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782760530478
Nombre de pages : 146
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
JOHANNE MAINVILLESONIA DI LILLO NATHALIEPOIRIERNATHALIE PLANTE
R OUtil PRÉFACED GUY SABOURIN, PSYCHOLOGUE d Evaluation des Structures du Temps
POUR LES PERSONNES PRÉSENTANT UN TROUBLE DU SPECTRE DE L’AUTISME
OUtil d Evaluation des Structures du Temps
Membre de
Presses de l’Université du Québec Le Delta I, 2875, boulevard Laurier, bureau 450, Québec (Québec) G1V 2M2Téléphone :418 657-4399Télécopieur :418 657-2096Courriel :puq@puq.caInternet :www.puq.ca
Difusion / Distribution : CàNààinc., Prologue 1650, boulevard Lionel-Bertrand, Boisbriand (Québec) J7H 1N7Tél. : 450 434-0306 / 1 800 363-2864 FRàNçE AFPU-D – Association française des Presses d’université Sodis,128, avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny, 77 403 Lagny, France – Tél. : 01 60 07 82 99
BELGIqûE SûIŝŝE
Patrimoine SPRL, avenue Milcamps 119, 1030 Bruxelles, Belgique – Tél. : 02 7366847 Servidis SA, Chemin des Chalets 7, 1279 Chavannes-de-Bogis, Suisse – Tél. : 022 960.95.32
La Loi sur le droit d’auteur interdit la reproduction des œuvres sans autorisation des titulaires de droits. Or, la photocopie non autorisée – le « photocopillage » – s’est généralisée, provoquant une baisse des ventes de livres et compromettant la rédaction et la production de nouveaux ouvrages par des profes-sionnels. L’objet du logo apparaissant ci-contre est d’alerter le lecteur sur la menace que représente pour l’avenir de l’écrit le développement massif du « photocopillage ».
JOHANNE MAINVILLE • SONIA DI LILLO NATHALIEPOIRIERNATHALIEPLANTE
R PRÉFACESABOURIN, PSYCHOLOGUED GUY OUtil d Evaluation des Structures du Temps
POUR LES PERSONNES PRÉSENTANT UN TROUBLE DU SPECTRE DE L’AUTISME
Presses de l’Université du Québec
Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Bibliothèque et Archives Canada
Mainville, Johanne, 1973-
Outils d’évaluation des structures du temps (OUEST) : pour les personnes présentant un trouble du spectre de l’autisme
Comprend des références bibliographiques. ISBN 978-2-7605-3046-1 1. Autistes – Habiletés de base – Guides, manuels, etc. 2. Autistes – Budgets temps – Guides, manuels, etc. I. Di Lillo, Sonia. II. Poirier, Nathalie, 1969- . III. Plante, Nathalie, 1967- . IV. Titre. RC553.A88M34 2015 616.85’882 C2014-942432-9
Le Service québécois d’expertise en troubles graves du comportement (SQETGC)a participé à une part importante de ces travaux ainsi qu’à leur financement.
Conception graphique › Couverture:Richard Hodgson › Intérieur :Michèle Blondeau
Image de couverture iStock
Mise en pagesPresses de l’Université du Québec
e Dépôt légal : 3 trimestre 2015 Bibliothèque et Archives nationales du Québec Bibliothèque et Archives Canada
©2015 – Presses de l’Université du QuébecTous droits de reproduction, de traduction et d’adaptation réservés
Imprimé au Canada
PRÉFACE
LORSQUE LES AUTEURES m’ont demandé d’écrire la préface de l’OUEST, j’ai tout d’abord pensé raconter la petite histoire de cet outil d’évaluation, qui se veut assez révélatrice. Ayant émergé à la suite d’un nombre considérable de constats cliniques faits au début des années , ce projet a été développé à Montréal par le Programme régional d’expertise multidisciplinaire en troubles graves du comportement (PREM-TGC). Nos spécialistes d’alors des troubles du spectre de l’autisme (TSA) étaient mesdames Johanne Mainville et Sonia Di Lillo.
À ce moment, la majorité des personnes qui nous étaient référées présentaient un syndrome dans le spectre autistique associé à divers troubles du comportement plus ou moins graves. Lors de nos discussions cliniques, très rapidement, nous consta-tions que la plupart de ces personnes manquaient, de façon évidente, d’adaptation environnementale pour mieux pallier leurs divers déficits associés à leur syndrome particulier. Nous postulions qu’une bonne partie de leurs troubles du comportement découlait de l’absence de structures visuelles et de leur grand besoin de prévisibilité dans leur environnement. En effet, à cette époque, dans plusieurs centres de réadaptation, les programmes disponibles et bien adaptés à la clientèle TSA étaient peu connus, et surtout peu implantés auprès des personnes présentant ce syndrome. Nous observions aussi que, même si le diagnostic de TSA n’apparaissait pas au dossier de certaines personnes, bon nombre d’entre elles présentaient des déficits cognitifs et comportementaux qui s’apparentaient à des traits autistiques. Celles-ci ont d’ailleurs très bien répondu à un encadrement et à des moyens de communication réceptive axés sur des structures du temps associées à des stimuli visuels. Voilà donc le contexte clinique très particulier ayant mené à l’élaboration de cet outil d’évaluation des structures du temps qui est apparu comme une nécessité absolue pour soutenir les intervenants directs dans l’évaluation des besoins de la clientèle et ® dans l’implantation de telles structures inspirées, bien sûr, de l’approcheTEACCH. Pour réaliser l’OUEST, deux autres spécialistes en TSA, soit mesdames Nathalie Poirier et Nathalie Plante, ont collaboré avec le PREM-TGC. ® Selon Siegel (), l’approcheTEACCHmet l’accent sur les préférences et les forces des personnes présentant un TSA, en particulier sur leur facilité à utiliser et à traiter les informations d’ordre visuel sous forme d’horaire pour s’adapter à leur envi-ronnement. En effet, celles-ci ont besoin de beaucoup de règles explicites pour se régu-ler et d’un environnement hautement prévisible pour fonctionner de façon adéquate. Ceci s’expliquerait en bonne partie par le fait que ces personnes ont un fonc-tionnement neurologique et cognitif différent des autres individus et un profil de déficits associés très particulier. Ainsi, si elles ne bénéficient pas d’un environne-ment adapté pour pallier leurs déficits spécifiques, entre autres, leurs difficultés de planification et de flexibilité comportementale, elles auront tendance à émettre des comportements inadaptés, plutôt rigides et inefficaces. En outre, plus l’atteinte neuro-logique de la personne est importante, plus ce fonctionnement particulier est présent
(Charbonneau, Clark, Gagnon, Hurtubise et Larose, ). Une recherche récente a même démontré que plus la symptomatologie autistique est importante, plus les comportements problématiques sont importants (Matson, Wilkins et Macquen, ).
Depuis que le mandat d’organisation et de dispensation des services à la clien-tèle de personnes présentant un TSA a été confié aux Centres de réadaptation en déficience intellectuelle et en troubles envahissants du développement (CRDITED), des travaux importants de développement de l’expertise ont eu lieu au Québec sous l’égide de la Fédération québécoise des CRDITED. Tous ces efforts ont permis de mieux outiller les intervenants directs et de les aider à développer des programmes mieux adaptés à la clientèle TSA.
Les auteures de l’OUESTdoivent être félicitées et remerciées pour leur détermina-tion et leur dévouement par rapport à cette clientèle. Le résultat de leurs travaux des dernières années a permis d’élaborer un outil des plus utile. Je désire également souli-gner leurs efforts remarquables pour partager leur expertise dans ce domaine, laquelle s’avère si précieuse pour les intervenants directs, mais surtout pour les personnes présentant un syndrome dans le spectre autistique.
r D Guy Sabourin, psychologue Directeur du Service québécois d’expertise en troubles graves du comportement
VIIIOUtil d’Évaluation des Srucures du Temps | | Guide d’adminisration
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.