Pratique de l'entretien motivationnel

De
Publié par

Cet ouvrage s'adressent aux professionnels de santé qui souhaitent développer une méthode de communication efficace pour inciter ou accompagner leurs patients dans un changement de comportement bénéfique pour leur santé : perte de poids, arrêt du tabac, adhésion thérapeutique, pratiques sexuelles à moindre risque, etc.
Publié le : mercredi 30 septembre 2009
Lecture(s) : 57
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782729610777
Nombre de pages : 256
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Avant-propos des auteurs
CETOUVRAGEESTDESTINÉÀTOUSLESINTERVENANTSde santé qui consacrent du temps à encourager les patients à envisager un changement de comportement. La liste en est longue : infir-miers(ières), médecins, diététicien(ne)s, psychologues, conseillers en éducation pour la santé, dentistes, hygiénistes dentaires, travailleurs sociaux, kinésithérapeutes, ergothérapeutes, podolo-gues, et parfois même les personnes chargées de répondre au téléphone. La liste des comportements qui pourraient avoir besoin d’être modifiés est elle aussi assez longue: tabagisme, activité physique, changements dans les traitements, consommation d’alcool, apports hydriques, apprentissage de nouvelles procé-dures, utilisation de nouveaux moyens d’aide, recours aux services, etc. Ce sont les intervenants de soin eux-mêmes qui ont porté à notre attention le potentiel de l’entretien motivationnel dans le champ de la santé. Ils voient chaque jour des patients dont la santé pourrait être grandement influencée par un changement de comportement. Habituellement, leurs patients ne demandent pas d’aide à ce propos. Les praticiens font de leur mieux pour les encourager, les persuader, les cajoler, les conseiller ou les informer afin qu’ils opèrent ces changements. Ils n’ont reçu que rarement de la formation ou une préparation pour promouvoir les changements de comportement et n’ont souvent pour ce faire que quelques minutes par patient parmi de multiples impératifs cliniques concur-
2
PRATIQUEDELENTRETIENMOTIVATIONNEL
rents. Nous avons entendus les problèmes, les frustrations et les contraintes pratiques des soignants de première ligne : • « Je leur dis et leur redis quoi faire mais ils ne le font pas. » • « Mon rôle consiste seulement à leur donner des faits, c’est tout ce que je peux faire. » • « Il y a des gens qui mènent vraiment des vies difficiles et je comprends pourquoi ils fument. » • « Je ne suis pas un conseiller. Je fais des diagnostics et je gère des problèmes médicaux. » • « Certains de mes patients sont complètement dans le déni. » Nous avons constaté qu’il pouvait y avoir de forts niveaux de passion (et de compassion) autour des situations difficiles des patients et de la manière d’y répondre au mieux. Lorsque nous avons commencé à écrire sur l’entretien motiva-tionnel, nous avions en tête les intervenants en addictologie et nous nous sommes centrés sur les patients avec des problèmes de drogue ou d’alcool. Ces patients avaient de sérieux problèmes de changement de comportement et il arrivait fréquemment que leur vie tombe en ruine. Malgré les effets dévastateurs de leur consom-mation de drogues ou de leur alcoolisation, leur ambivalence vis-à-vis du changement était frappante. Nous avons rapidement appris que faire la leçon, argumenter et mettre en garde ne fonc-tionnait pas bien avec les gens ambivalents et, au cours du temps, nous avons développé une méthode plus douce qui a pris le nom d’entretien motivationnel. Il s’agissait d’aider les personnes à parler de leur ambivalence à propos du changement de comporte-ment et à la résoudre, en s’appuyant sur leur propre motivation, leur énergie et leur engagement. Peu de temps après la publication de la première édition de Motivational Interviewingil nous est(Miller et Rollnick 1991), apparu ainsi qu’à d’autres que cette méthode pouvait être utile en dehors du champ des addictions. En effet, la lutte avec l’ambiva-lence face au changement n’est pas le seul apanage des addictions mais est une caractéristique du fonctionnement psychique humain.Actuellement, dans de nombreux domaines du soin, on aide les patients à prendre en charge une maladie chronique et les résultats peuvent être grandement influencés par un changement
Avant-propos des auteurs
3
de comportement de santé. Mais les patients résistent souvent aux efforts de persuasion bien intentionnés. Il y a très certainement des limites à ce que peut faire un intervenant, mais il y a aussi un très fort potentiel de changement. On tire la motivation au chan-gement de quelqu’un plus sûrement qu’on ne lui impose. De véritables et respectueux échanges concernant le changement de comportement ont clairement leur place dans un grand nombre de secteurs de la santé. Depuis quelques années, on a vu apparaître des publications sur l’utilisation de l’entretien motivationnel dans la prise en charge de l’hypertension artérielle, du diabète, de l’obésité, du risque cardio-vasculaire, de l’observance thérapeutique et d’un certain nombre de problèmes psychiatriques ou psychologiques. Il y a maintenant à disposition plus de 160 essais cliniques randomisés sur l’entretien motivationnel et des publications sur la méthode dont le nombre double tous les 3 ans (voir sur le site www.motivationalinterviewing.org). Nous avons formé à l’entretien motivationnel des praticiens qui l’utilisent dans des champs très divers : la médecine de famille, la rééducation cardiaque ou cognitive, la néphrologie, l’éducation diabétique, la kinésithérapie, l’entraînement et la rééducation physique, les soins dentaires, la santé mentale, la rééducation orthophonique et l’éducation thérapeutique. Le défi pour nous a été de trouver le moyen pour les soignants d’utiliser les éléments de l’entretien motivationnel dans le tohu-bohu de leur pratique clinique quotidienne. Les premiers pas dans cette direction ont pris la forme d’un 1 ouvrage intituléHealth Behavior Change(Rollnick, Mason et Butler, 1999). Soucieux de ne pas édulcorer et simplifier l’entretien motiva-tionnel jusqu’à le rendre méconnaissable, nous évitons le plus souvent d’y faire référence. Cet ouvrage décrit simplement certaines stratégies pratiques utiles, dont la plupart développées dans le champ du soin adhèrent à l’esprit même de l’entretien motivationnel en utilisant la qualité de la relation pour aider le patient à explorer, puis à résoudre son ambivalence à propos d’un changement.
1. Non traduit en français (NDT). © InterEditions. La photocopie non autorisée est un délit.
4
PRATIQUEDELENTRETIENMOTIVATIONNEL
Les équipes de chercheurs ont suivi une voie identique, en développant et en testant différentes adaptations de l’entretien motivationnel recouvrant de nombreux champs. Au moment où 1 la seconde édition deMotivational Interviewing(Miller et Rollnick, 2002) a été publiée, des adaptations faisaient leur apparition avec des appellations comme négociations brèves, conseils en change-mentdecomportement,c«heck-u»pcomportemental et entretien motivationnel bref. Derrière tous ces termes, demeurait l’idée qu’il fallait susciter les propres motivations au changement du patient. Cet ouvrage est une nouvelle synthèse sur la façon de mettre le cœur de l’entretien motivationnel au sein de la pratique soignante quotidienne. Peu de praticiens ont le temps, le besoin ou l’envie de devenir des conseillers. Notre objectif ici est de transmettre juste ce qu’il faut des caractéristiques essentielles de l’entretien motivationnel pour rendre cette méthode accessible, apprenable, utile et efficace dans la pratique de soin. Nous avons tenté de saisir l’essence même de l’approche sans avoir recours à un jargon technique incompréhensible. Nous avons utilisé dans cet ouvrage la métaphore duguide. Nous suggé-rons qu’un style quiguides’utilise de façon naturelle dans la vie de tous les jours pour aider les autres, particulièrement lorsqu’il s’agit qu’ils changent leur comportement ou qu’ils apprennent de nouveaux savoir-faire. Nous faisons ressortir le contraste qui existe entre cette façon de faire et deux autres styles de communication habituels :dirigeretsuivre.Dirigera été la manière prédominante de faire dans le soin, et ce précisément dans le traitement des addic-tions dans les années 70, 80 et avec les mêmes problèmes prévisibles et les mêmes limites. L’art deguideravec talent se perd trop souvent dans l’extrême rapidité du soin moderne. Mais nous pensons que lorsque le temps est compté et que le changement de comportement est vital, un style quiguideproduit probablement de meilleurs résultats pour les patients comme pour les soignants. De ce simple point de départ découlent de nombreuses impli-cations pour la formation et pour la pratique.L’entretien
1.L’entretien motivationnel – Aider la personne à engager le changement 2006.
, InterEditions
Avant-propos des auteurs
5
motivationnel est une forme raffinée du processus familier qu’est guider.Le praticien compétent est celui qui peut passer souplement entre les différents styles que sontdiriger,guideretsuivreen réponse aux besoins du patient. En d’autres mots, l’entretien motivationnel ne supplante pas mais complète les compétences relationnelles que vous avez déjà développées. Vous pouvez continuer à apprendre et à affiner votre pratique de cette méthode tout au long d’une vie de pratique. Et ceci précisément parce que vous pouvez l’apprendre de vos patients. Une fois que vous savez quoi écouter, chaque consultation devient une source d’apprentissage et vous pouvez y trouver le retour de ce que vous avez fait. Lorsque vous aurez fini de lire cet ouvrage, vous ne serez pas devenu compétent pourguidersur un mode motivationnel. En revanche, si nous avons su écrire, vous saurez comment apprendre de vos propres patients. Dans la première partie, nous commençons par un aperçu général de l’entretien motivationnel, ses preuves scientifiques et sa façon de s’intégrer dans le contexte large du soin. Puis nous décri-vons les trois styles de communication :diriger, guideretsuivreet trois compétences centrales : interroger, informer et écouter. Dans la deuxième partie, nous montrons comment ces compétences peuvent être affinées et utilisées pourguiderdans un style motiva-tionnel. Enfin, la troisième partie propose quelques exemples pratiques et recommandations pour améliorer votre confort et vos compétences dans la pratique de l’entretien motivationnel. Un dernier chapitre s’aventure au-delà de la consultation pour réflé-chir à la façon dont le contexte peut favoriser le changement de comportement de santé.
Références
Stephen Rollnick, PhD William R. Miller, PhD Christopher C. Butler, MD
Miller W.R., Rollnick S. (1991).Motivational interviewing : Preparing people to change addictive behavior. New York, Guilford Press.
6
PRATIQUEDELENTRETIENMOTIVATIONNEL
Miller W.R., Rollnick S. (2002).Motivational interviewing : Preparing nd people for changeNew York, Guilford Press. Traduit en(2 ed.). français sous le titreL’entretien motivationnel – Aider la personne à engager le changement, InterEditions, 2006. Rollnick S., Mason P., Butler C. (1999).Health Behavior Change : A guide for practitioners. Edinburgh, UK, Churchill Livingstone.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.