Réussir à tout rater

De
Publié par

De toute part, on nous presse de tout réussir : d'être plus beau, plus mince, plus performant, de manger bio, de communiquer efficace et d’être heureux.   Comme un grand bol d'air, ce livre permet de respirer. Véritable anti-manuel de développement personnel, il cultive le paradoxe et montre comment aller de plus en plus mal !
Rempli de bons conseils, de témoignages d' experts et d'exercices pour vous entraîner, il livre les clés des états d'esprit et des comportements qui ne résolvent rien ou, mieux encore, qui créent ou alimentent le problème.

Il aidera tout un chacun à se compliquer l’existence avec délice. Avec plus de 100 moyens de tout rater, il montre comment échouer à coup sûr.

Nombreux dessins humoristiques.

 

 

Publié le : mercredi 14 octobre 2009
Lecture(s) : 84
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782729610814
Nombre de pages : 256
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Introduction Un manuel praticopratique 100 % perdant
Dans cet ouvrage, nous chercherons à savoir faire ce que, normalement, nous passons notre temps à faire sans le savoir. Les secrets pour tout rater ou presque vous seront révélés. Plutôt que de défier les problèmes de l’existence et de chercher à les résoudre sans y parvenir, vous saurez les créer, les entretenir voire même les aggraver ! Ce manuel comprend deux niveaux : un niveau oùvous pourrez agir seul(e) et un niveau qui nécessitera le concours d’un ou plusieurs compères. Chaque technique sera suivie d’applications pratiques ou de témoignages d’experts. N’hésitez pas à combiner les techniques que nous vous proposons en de petits arrangements parti culiers qui feront de vous un être original. Vous trouverez régulièrement des conseils, bonus et exercices de mises en situation pour vous aider à progresser et parvenir à polluer sérieusement votre existence. Pour ne froisser personne et tout le monde à la fois, les genres masculin et féminin seront employés indifférem ment. À de rares exceptions qu’elles sauront reconnaître, les femmes ne sont pas spécialement avantagées pour réussir l’une ou l’autre des 100 techniques présentées. Enfin, il n’est pas question ici de se moquer de quiconque 9
R É U S S I R …
mais bien de mettre à jour sous un angle différent, incongru et distancié, des problèmes dont nous sommes souvent les artisans et qui pimentent notre vie.
Que fautil mettre dans sa valise pour arriver nulle part ? Petit traité de méthodologie active
Dieu seul sait pourquoi, un jour, Amélie s’est décrétée incapable de se servir d’un ordinateur. Pourtant, elle n’avait jamais vraiment essayé. Cela lui semblait tellement compliqué ! Ensuite, elle a répété à qui voulait l’entendre qu’elle étaitnulleen informatique. Des amis lui ont pro posé de l’aide, ne seraitce que pour effectuer quelques tâches basiques mais elle a refusé, considérant quecela ne servait à rien d’essayer. Elle a réussi à endosser le rôle d’incapable et s’est tenue à distance de tout ce qui res semblait à un ordinateur. Comme vous vous en doutez, elle est devenue parfaitement incompétente en matière d’informatique, ce qui a confirmé son hypothèse initiale. Comment accomplir ce prodige ? Comment mobiliser cette faculté au service de multiples desseins ? C’est tout l’objet de ce livre. Les impatients trouveront ici déjà expo sées les trois clés indispensables. Première clé : construire une « réalité réelle » Prenez l’Univers. Parce qu’on ne peut pas avoir d’idée de ce dont on n’a pas fait l’expérience mais aussi pour des raisons pratiques – il tient difficilement sur une page –, voici la manière dont nous choisirons de représenter l’en semble de ce qui existe, par définition illimité :
10
… À T O U T R A T E R
L’Univers
Retirez tout ce dont vous n’avez pas vousmême fait l’ex périence, il vous reste finalement ceci :
La part d’Univers que je perçois
Prenez votre tamis culturel et passez cette part au travers, vous obtenez ceci :
La part d’Univers dans laquelle je vis
Ce qui est récolté subit une première décantation, celle de votre environnement, puis une deuxième, celle de vos propres filtres personnels. Voici ce qu’il vous reste :
MON univers
Qu’elle soit étroite, bancale ou douloureuse, peu importe. À ce stade, la « réalité réelle » n’est déjà plus contestable. 11
R É U S S I R …
Elle est votre monde, elle est le monde. Vous avez votre première clé. Félicitations ! Deuxième clé : accueillir et nourrir une ou plusieurs pensées limitantes Dans cette réalité, la vôtre, laissez naître une pensée des tructrice, même une petite. Prenezen soin, accrochez vous, elle apportera son lot d’émotions pénibles. Pour guider vos premiers pas, voici quelques exemples utiles : Je n’aurais pas dû C’est impossible Tout le monde me regarde Je ne suis pas assez bien Mon voisin ne m’aime pas Je n’aime pas mon chef C’est trop tard Je dois/il faut que… Rien de tel que des croyances limitantes pour une vie limitée. Ce recueil vous en propose plus de cent. Vous trouverez facilement vos préférées, celles qui feront de vous un être singulier. Rien ne vaut ce délice et il n’existe aucune limite au pouvoir de ces pensées destructrices qui constituent des énergies puissantes ! Elles émergent d’autant plus facilement que la réalité obtenue en clé 1 est étriquée. Une fois qu’une de ces pensées vous effleure l’esprit, l’important est non seule ment de la conserver mais également de la nourrir pour lui faire produire ses fruits. En un mot, il est souhaitable qu’idéalement cette pensée finisse par vous obséder. À cette intention,essayer de ne pas y penserest une tech nique de choix. En outre, ne saisissez dans l’expérience 12
… À T O U T R A T E R
de la vie que ce qui vient confirmer votre croyance, au besoin tordez un peu la réalité pour n’en recueillir que les pièges à conviction. Cette gymnastique est à la portée de tout le monde, avec un peu d’entraînement, de bons conseils et une certaine détermination à vouloir avoir raison. Généralisez cette idée, présupposezla partout où elle n’est pas encore. Endoctrinezvous. Troisième clé : trouver et appliquer LA solution qui entretiendra le problème Si cette idée comporte une conséquence gênante voire constitue un problème, Bingo ! C’est bon signe. Vous êtes sur la voie de la réussite. Persévérez et voyons ensemble comment installer confortablement et durablement ce problème. Le mieux est de trouver une solution de « bon sens », c’estàdire une solution : qui vient naturellement à l’esprit sans trop d’effort ; qui a fonctionné une fois dans des conditions diffé rentes (ne vous demandez pas si les choses ont changé depuis) ; qui permet d’éviter ce que l’on cherche à éviter, pour empêcher toute solution efficace de se manifester. Par exemple, si vous avez peur de prendre le métro, ne le prenez surtout pas, ainsi vous ne saurez jamais si votre peur a disparu ! Une fois la solution identifiée et mise en œuvre, n’en changez plus ! Si elle se révèle inefficace, persistez, répétez, insistez. Plus fort, plus souvent, l’idéal étant qu’à terme, ce problème occupe toute votre existence. Si par hasard elle se révèle efficace, continuez jusqu’à ce qu’elle ne le soit plus. 13
R É U S S I R À T O U T R A T E R
Difficile de bien rater sans les autres : vous pouvez obtenir d’autrui bon nombre de solutions inappropriées. Rassurez vous, ils seront zélés à vous en offrir, en particulier ceux qui vousveulent du bien, qui sont bienveillants à votre endroit. Ne fréquentez que des gens sérieux et réputés compétents, qui posent sur vos situations l’œil grave adéquat. Considérez que tout humour est moquerie et tournez le dos à ceux qui s’en rendent coupables. Maintenant que votre trousseau de clés est complet, pas sons à la pratique ! Et si, malgré nos efforts de pédagogie, cela vous paraissait trop difficile à mettre en œuvre, sou venezvous des mots de Jacques Prévert :
« Il suivait son idée. C’était une idée fixe, et il était surpris de ne pas avancer. »
Vous voyez ? Pour arriver nulle part, il suffit d’une idée fixe.
14
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.