Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 22,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

Santé mondiale

De
486 pages
La santé est devenue, au fi l de la mondialisation, un sujet de
politique étrangère, de sécurité internationale, de gouvernance
mondiale. Elle n’est qu’un terrain parmi ceux que les puissances
utilisent pour gagner en infl uence, en prestige, en pouvoir.
Cet ouvrage révèle le contenu, masqué par un discours s’adressant
à l’émotion, d’interventions en matière de santé de plus en plus
déterminées par les intérêts des États occidentaux et de leurs
groupes de pression ainsi que par les logiques des industries
multinationales. Ainsi se dessine, par exemple, une géopolitique
du médicament qui prend en otage non seulement les populations
et les malades, mais aussi les décideurs nationaux et les dirigeants
des institutions internationales.
Réunissant des chercheurs d’Afrique, d’Amérique latine, du
Proche-Orient et d’Europe ainsi que des diplomates et acteurs de
terrain, cet ouvrage examine des situations nationales variées,
sous l’angle de la santé publique, des relations internationales, de
la sociologie, de la science politique, du droit et de l’éthique.
Il montre notamment en quoi l’intervention discriminante des
bailleurs dans le domaine de la santé se révèle un véritable
obstacle au développement des pays bénéfi ciaires et accroît, en
dépit des discours, l’iniquité entre populations au sein d’un même
pays, et entre Nord et Sud.
Voir plus Voir moins
Santé mondiale
Enjeu stratégique et jeux diplomatiques
Sous la direction de Dominique Kerouedan Joseph Brunet-Jailly
Catalogage Électre-Bibliographie (avec le concours de la Bibliothèque de Sciences Po) Santé mondiale : enjeu stratégique et jeux diplomatiques/ sous la direction de Dominique Kerouedan, Joseph Brunet-Jailly. – Paris : Presses de Sciences Po, 2016. ISBN papier 978-2-7246-1870-9 ISBN pdf web 978-2-7246-1871-6 ISBN epub 978-2-7246-1872-3 ISBN xml 978-2-7246-1873-0
RAMEAU : – Politique sanitaire – Coopération internationale – Santé publique et mondialisation – Santé publique : Pays en voie de développement – Politique sanitaire : Pays en voie de développement – Aide sanitaire : Pays en voie de développement
DEWEY : – 327 : Relations internationales – 362.1 : Maladies physiques (santé publique)
La loi de 1957 sur la propriété individuelle interdit expressément la photocopie à usage collectif sans autorisation des ayants droit (seule la photocopie à usage privé du copiste est autorisée). Nous rappelons donc que toute reproduction, partielle ou totale, du présent ouvrage est interdite sans autorisation de l’éditeur ou du Centre français d’exploitation du droit de copie (CFC, 3, rue Hautefeuille, 75006 Paris).
© Presses de la Fondation nationale des sciences politiques, 2016.
SOMMAIRE
REMERCIEMENTS ONT CONTRIBUÉ À CET OUVRAGE LISTE DES SIGLES ET DES ACRONYMES INTRODUCTION Dominique Kerouedan et Joseph Brunet-Jailly I - UN CONTEXTE DE DOMINATION ET DE CONFLITS Chapitre 1 /L’AFRIQUE FACE AU DÉFI DE LA CAPITALISATION DE L’HUMAIN DANS UN MONDE GLOBALISÉ Francis Akindès La monpialisation comme une arène Les Politiques pu caPital humain en Promesse p’émergence Monpialisation subie et ProsPérité pe l’inpustrie pes faux mépicaments Des Politiques pe croissance à haut risque sanitaire Chapitre 2 /NÉGOCIER LA RÉPONSE AUX ÉPIDÉMIES L’EXÉRIENCE DE MÉDECINS SANS FRONTIÈRES AU NIGERIA Claire Magone Le Norp pu Nigeria, une Pouprière à éPipémies Des intérêts pivergents Des Priorités à géométrie variable La Poliomyélite au norp pu Nigeria, ou le granp écart pes Priorités Chapitre 3 /GOUVERNANCE ET MODALITÉS DE L’AIDE DANS LA LUTTE CONTRE LA MORTALITÉ MATERNELLE ET NÉONATALE AU MALI Hubert Balique Des résultats bien réels, mais très insuffisants Une granpe exPérience Des pifficultés à tirer les leçons pe sa ProPre exPérience Une aipe internationale qui imPose ses vues Revenir au artenariat international Pour la santé (IH) La nécessité p’une Planification issue pes pistricts sanitaires Ce que Pourrait être la stratégie pu Mali en matière pe lutte contre la mortalité maternelle et néonatale our une nouvelle gouvernance Chapitre 4 /FACE AU MAL ABSOLU, LA RESPONSABILITÉ DE PROTÉGER Mukesh Kapila Génocipe Facteurs pe risque pu génocipe La Pathogenèse pu génocipe
13
15
21
27
73 73 78 80
83
93 94 97 98 100
107 108 109 112 115 117 118 120
123
127 130 132 133
eut-on faire quelque chose contre l’esPrit génocipaire ? Où en sommes-nous ? Chapitre 5 /SYRIE : LA SOCIÉTÉ S’ORGANISE EN DEHORS DE L’ÉTAT Bassma Kodmani L’humanitaire sans volonté Politique S’organiser Pour résister L’échec et ses conséquences Chapitre 6 /LE NOUVEAU DILEMME HUMANITAIRE DANS LES CONFLITS RADICALISÉS ANCIENS ARADIGMES, NOUVELLES RÉONSES ? Philippe Ryfman Remises en cause Obsolescence p’un quapruPle Parapigme RéPonses aléatoires et pilemmes inquiétants PROPOS D’ÉTAPE II - LA SANTÉ COMME SUJET DE POLITIQUE ÉTRANGÈRE Chapitre 7 /LA SANTÉ AU CŒUR DE LA POLITIQUE ÉTRANGÈRE FRANÇAISE Laurent Fabius L’objectif p’un accès universel à la santé À court terme, la gestion pes crises, notamment pes crises sanitaires À moyen et long termes, pes péfis majeurs L’engagement pe la France Chapitre 8 /STRATÉGIE SANITAIRE DE LA CÔTE D’IVOIRE APRÈS LA CRISE POST-ÉLECTORALE DE 2011 Thérèse N’Dri-Yoman remier péfi : relance et restauration Deuxième péfi : le financement Troisième péfi : les ressources humaines et matérielles Chapitre 9 /LA DIPLOMATIE DE LA SANTÉ AU BRÉSIL LES ENJEUX DE LA SOLIDARITÉ Deisy Ventura La cooPération structurante en santé our une nouvelle gouvernance pe la santé monpiale rinciPaux enseignements pe la stratégie brésilienne Chapitre 10 /PETITE HISTOIRE DE L’INGÉRENCE SANTÉ Bernard Kouchner La Pauvreté Une Phase pe rePli... ... aPrès peux pécennies pe Présence au Premier rang sur le front pu sipa La Priorité accorpée au sipa et les autres pomaines p’intervention mépicale
136 140
143 143 151 156
161 162 163 165
171
177 178 180
182 183
185 187 188 190
193 199 211 220
229 230 231 232
236
Demain La mémoire et l’histoire Chapitre 11 /LE MALI EN GUERRE ACTION HUMANITAIRE ET DÉVELOEMENT DANS LE DOMAINE DE LA SANTÉ Hubert Balique La situation humanitaire aPrès le couP p’État Une assistance humanitaire internationale effective Un Problème majeur pe leapershiP Le Mali Pouvait rePrenpre son leapershiP avec l’aPPui pes ONG et pe ses autres Partenaires Les humanitaires et autres acteurs étrangers poivent s’interroger sur leurs mopalités p’intervention our une aipe piscrète PROPOS D’ÉTAPE III - LA SANTÉ MONDIALE ET SES ACTEURS INTERNATIONAUX Chapitre 12 /LE GROUPE DIPLOMATIE ET SANTÉ Gustavo Gonzales-Canali Santé et Politique étrangère La Déclaration ministérielle p’Oslo Le rôle pe l’Initiative piPlomatie et santé Chapitre 13 /SOINS DE SANTÉ EN DANGER OURQUOI NOUS AVONS BESOIN D’UNE MOBILISATION GLOBALE Pierre Gentile et Irene Raciti La violence contre les soins pe santé Le Projet « Soins pe santé en panger » Les résultats au niveau global Les résultats au niveau national et sur le terrain : quelques exemPles Chapitre 14 /LA COOPÉRATION ACP-UE ET LA SANTÉ PUBLIQUE UN ARTENARIAT OUR LE DÉVELOEMENT HUMAIN ? Achille Bassilekin Éléments structurants pe la cooPération AC-UE en matière pe santé Le réajustement pes ressorts pe la cooPération AC-UE en matière pe santé Le Partenariat Pour l’accès aux mépicaments : vers une consécration pu PrinciPe pe l’accès universel ? Chapitre 15 /L’ACCÈS AUX MÉDICAMENTS ET LES DROITS DE PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE, VUS DU SUD Kappoori Madhavan Gopakumar Accès au mépicament : contexte international légal et Politique La réPonse pes Pays péveloPPés roPriété intellectuelle et accès aux mépicaments
238 242
247 247 249 252 255
257
259
261
269 269 271 273
277 277 279 281 284
287 288
291
299
307 309 313 319
Limites pe l’utilisation pes flexibilités pe l’accorp sur les ADIC Les pisPositions pe TRIS lus Initiatives pe mise en vigueur pe la Protection pe la ProPriété intellectuelle Mainmise pe l’inpustrie Conpitions p’une Politique p’accès au mépicament Chapitre 16 /UNE INTRODUCTION À LA GÉOPOLITIQUE DU MÉDICAMENT Joseph Brunet-Jailly Le coût pe l’innovation rix et coûts Stratégie pes malapies rares Stratégie pe Protection pes brevets Stratégie pes États et pu corPs mépical PROPOS D’ÉTAPE IV - LA SANTÉ MONDIALE PRISONNIÈRE DE REPRÉSENTATIONS Chapitre 17 /LA CONSTRUCTION SOCIALE DE LA CATASTROPHE ÉPIDÉMIOLOGIQUE Michel Pletschette Une construction sociale ? Des éPipémies pe choléra ÉPipémies ignorées, éPipémies à la une ÉPipémies et sécurité nationale ÉPipémies, mopes, intérêts Construction sociale et efficacité pe la recherche De l’éPipémie comme construction sociale à sa gestion Purement Politique Chapitre 18 /Y A-T-IL UNE PLACE POUR LA JUSTICE DANS L’ÉTHIQUE MÉDICALE ? Joseph Brunet-Jailly Quelle Place Pour la justice pans le serment p’HiPPocrate ? Quelle Place Pour la justice pans les reformulations norp-américaines récentes pe l’éthique mépicale ? Quelle Place Pour la justice en matière pe santé p’aPrès laThéorie de la justice? Y a-t-il une Place Pour la justice pans une éthique pe la santé Publique ? Y a-t-il une Place Pour la justice pans la Proclamation pe proits humains ? Y a-t-il une Place Pour la justice à l’horizon pu regarp mépical ? 430 CONCLUSION LA MOITIÉ DU CHEMIN... Joseph Brunet-Jailly et Dominique Kerouedan449
321
326 327
329 333
335 338 344 350 352 357
365
375 375 376 378 381 384 386 387
391 394 400
410
417
423
430
449
Ont contribué à cet ouvrage
– Francis AKINDÈS est sociologue et professeur à l’Université Alassane Ouattara à Bouaké, en Côte d’Ivoire, où il assure également la coordination des programmes de la chaire Unesco de bioéthique. Il a été professeur invité de plusieurs universités étrangères, notamment celles d’Oxford (Royaume-Uni) et d’Uppsala (Suède). Il est l’auteur de plusieurs ouvrages et articles de revues portant sur les aspects géopolitiques de la crise ivoirienne, sur les transitions démocratiques en Afrique, sur les formes de violence politique engendrées par les processus de démocratisation et sur les politiques publiques face à la pauvreté.
– Hubert BALIQUE est un artisan de la santé publique, formé en médecine, en économie et en socio-anthropologie. Après deux ans d’exercice dans l’action humanitaire en Afrique et en Asie et trente-sept ans de travail au Mali et dans une quinzaine d’autres pays d’Afrique subsaharienne, il a rejoint son poste de maître de conférences à l’Université d’Aix-Marseille. Auparavant, il avait enseigné la santé publique à Bamako, avant d’être nommé conseiller régional Santé pour la coopération française en Afrique de l’Ouest, puis conseiller technique au ministère de la Santé du Mali, et ensuite du Niger. Le docteur Hubert Balique a par ailleurs été l’un des initiateurs des centres de santé communautaires, de la médecine de campagne et de la mutualité au Mali.
– Achille BASSILEKIN est docteur en relations internationales de l’Institut des relations internationales du Cameroun (IRIC) et titulaire d’un master de l’Institut d’études internationales de l’Université Complutense de Madrid. Après avoir commencé sa carrière au ministère des Relations extérieures du Cameroun, il a rejoint, en 2001, le secrétariat du groupe des États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) au sein de la délégation permanente auprès de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) à Genève, où il a été successivement conseiller, puis adjoint au chef de délégation. De 2010 à juin 2015, il a exercé les fonctions de secrétaire général adjoint chargé du développement économique durable et du commerce. Auteur de plusieurs articles et publications relatifs à la coopération au développement de l’Union européenne, il s’est particulièrement intéressé, depuis e 2001 et la 4 Conférence ministérielle de l’OMC à Doha, aux amendements successifs à l’accord de l’OMC sur les Aspects des droits de propriété intellectuelle qui touchent au commerce (ADPIC) portant sur l’accès aux médicaments.
– Joseph BRUNET-JAILLY est économiste ; sa spécialité est l’économie de la santé. Il a été professeur à la Faculté des sciences économiques d’Aix-en-Provence (1975-1986) et son doyen de 1979 à 1983, puis directeur de recherche à l’Orstom (devenu l’Institut de recherches pour le développement, IRD), et son représentant au Mali (2000-2004). Il a travaillé pendant dix-huit ans en Afrique de l’Ouest à la formation de jeunes chercheurs et à l’animation de travaux de recherche. Il est chargé d’enseignement à Sciences Po depuis 2010.
– Éric CHEVALLIER, docteur en médecine et diplômé de Sciences Po, est actuellement ambassadeur de France au Qatar. Il a été ambassadeur de France en Syrie de septembre 2009 à mars 2012, puis « ambassadeur pour la Syrie » après la fermeture de l’ambassade en 2012. Il a également travaillé pour des ONG,
Médecins du monde (MDM) notamment en tant que directeur des missions internationales, pour les Nations unies au Kosovo et pour l’Onusida à Genève, et pour l’administration française (ministère de la Santé, ministère des Affaires étrangères, services du Premier ministre). Il a enseigné les questions internationales à Sciences Po, à l’École nationale d’administration et à l’Université Paris 1-Panthéon-Sorbonne.
– Laurent FABIUS a été ministre des Affaires étrangères et du Développement international de 2012 à 2016, avant d’être nommé président du Conseil constitutionnel. Ancien élève de l’École normale supérieure et de l’École nationale d’administration, il est également agrégé de lettres. Entré au Conseil d’État, il y est devenu maître des requêtes. Élu député de Seine-Maritime pour la première fois en 1978 et constamment réélu depuis, il a été président de l’Assemblée nationale à deux reprises, de 1988 à 1992 et de 1997 à 2000. Laurent Fabius a occupé de nombreuses fonctions ministérielles durant sa carrière, notamment celle de Premier ministre de 1984 à 1986. Il a également été ministre chargé du Budget de 1981 à 1983 ; de l’Industrie et de la Recherche de 1983 à 1984 ; de l’Économie, des Finances et de l’Industrie de 2000 à 2002.
– Pierre GENTILE travaille depuis 1996 pour le Comité international de la Croix-Rouge (CICR). Il a passé plus de dix ans sur le terrain entre les Balkans, l’Afghanistan, l’Amérique latine, l’Afrique et le Moyen-Orient. De 2007 à 2012, il a dirigé l’Unité sur la protection de la population civile au sein de la division de la Protection au siège du CICR à Genève. De 2012 à 2014, il a dirigé le projet « Soins de la santé en danger » à la direction des opérations. Il a été nommé depuis chef de la division de l’Agence centrale de recherche et des activités de protection du CICR.
– Gustavo GONZALES-CANALI, docteur en médecine, est conseiller principal à la division de la coordination de l’ONU Femmes à New York. Il a été sous-directeur de la santé et du développement humain ainsi que conseiller Santé spécial au ministère des Affaires étrangères et européennes. Il a également été conseiller du ministre délégué à la Coopération, au Développement et à la Francophonie. Il a travaillé en tant que médecin et chercheur clinique sur les essais de vaccins contre le sida à l’Hôpital européen Georges Pompidou à Paris, ainsi qu’avec l’Agence nationale de recherche sur le sida et les hépatites. Il a été directeur médical du Centre Luc Montagnier à Paris et responsable de la consultation à l’Institut Pasteur. Membre des conseils d’administration de Gavi, du Partenariat mondial pour la santé des mères des nouveau-nés et des enfants (PMNCHP), de l’Alliance mondiale pour les personnels de santé (GHWA), du Partenariat mondial pour l’éducation et d’AERAS, il a été aussi membre suppléant du conseil du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme (FMSTP), et membre actif de Médecins du monde pendant plus de quinze ans.
– Kappoori Madhavan GOPAKUMAR est conseiller juridique et chercheur sénior au Third World Network (TWN) (http://twnside.org.sg/). TWN est une organisation indépendante à but non lucratif, qui conduit des recherches politiques et des analyses juridiques sur les questions de commerce et de développement, concernant notamment les pays du Tiers Monde. Kappori Madhavan Gopakumar est docteur en droit de l’Université Jawaharlal Nehru (JNU) à New Delhi ; il est aussi titulaire d’un Master of Laws (LL.M) sur les droits humains et les droits de propriété intellectuelle de l’Institut Raoul Wallenberg (Lund, Suède). Depuis 1997, il