Se libérer de la souffrance

De
Publié par

Ambition professionnelle, course aux gratifications, addictions en tout genre, multiplication des relations amoureuses, accumulation de biens, voyages lointains, antidépresseurs... ce sont là les multiples stratégies que nous propose en vain la culture contemporaine pour nous affranchir de la souffrance inhérente à l'existence. Or, tenter de fuir les émotions qui nous perturbent ne fait qu'accroître leur emprise. La souffrance nous rattrape toujours.


Il existe une alternative à ce chemin et c'est le propos de Mark Epstein de nous y introduire. Il le fait avec d'autant plus de force qu'il combine les avancées les plus récentes de la psychanalyse en matière de traumatisme avec les enseignements ancestraux du bouddhisme. Car « La vie est souffrance - la vie est dukkha », est le premier enseignement du Bouddha.

Christophe Fauré (extrait de la préface)

« Mark Epstein a été l'un des très rares écrivains capables de rendre la relation entre psychanalyse et bouddhisme non seulement intéressante, mais aussi captivante et utile. Un livre inspiré et lumineux qui clarifie nombre de nos a priori sur le trauma et, en fait, sur la vie quotidienne. » Adam Phillips, auteur de Winnicott ou le choix de la solitude

« Dans cette fascinante méditation sur la condition humaine, Mark Epstein propose une lecture psychanalytique de la vie du Bouddha qui éclaire les joies et peines qui font partie de notre vie. » Stephen Batchelor, auteur de Confession of a Buddhist Atheist

Publié le : mercredi 25 février 2015
Lecture(s) : 2
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782226342393
Nombre de pages : 288
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Ambition professionnelle, course aux gratifications, addictions en tout genre, multiplication des relations amoureuses, accumulation de biens, voyages lointains, antidépresseurs... ce sont là les multiples stratégies que nous propose en vain la culture contemporaine pour nous affranchir de la souffrance inhérente à l'existence. Or, tenter de fuir les émotions qui nous perturbent ne fait qu'accroître leur emprise. La souffrance nous rattrape toujours.


Il existe une alternative à ce chemin et c'est le propos de Mark Epstein de nous y introduire. Il le fait avec d'autant plus de force qu'il combine les avancées les plus récentes de la psychanalyse en matière de traumatisme avec les enseignements ancestraux du bouddhisme. Car « La vie est souffrance - la vie est dukkha
», est le premier enseignement du Bouddha.
Christophe Fauré (extrait de la préface)
« Mark Epstein a été l'un des très rares écrivains capables de rendre la relation entre psychanalyse et bouddhisme non seulement intéressante, mais aussi captivante et utile. Un livre inspiré et lumineux qui clarifie nombre de nos a priori sur le trauma et, en fait, sur la vie quotidienne. » Adam Phillips, auteur de Winnicott ou le choix de la solitude
« Dans cette fascinante méditation sur la condition humaine, Mark Epstein propose une lecture psychanalytique de la vie du Bouddha qui éclaire les joies et peines qui font partie de notre vie. » Stephen Batchelor, auteur de Confession of a Buddhist Atheist
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

suivant