Si on changeait !

De
Publié par

Qui d’entre nous n’a pas rêvé un jour de rompre avec son train-train  et de changer sa façon de vivre ? Qui d’entre nous a osé le faire ?
Qui a renoncé et pourquoi ? Qui le regrette aujourd’hui ?
Qui l’espère encore secrètement ?

Quand, parfois, l’inconfort, le mal-être, l’ennui ou la lassitude pointent dans notre vie, alors nous rêvons de changement.

Consciemment ou non, chacun de nous s’interroge. Comment faire pour à la fois continuer à vivre dans une certaine sécurité, et, en même temps, oser l’aventure du changement dans ce monde si instable ?  Quel que soit notre âge, nous aimons tellement croire que tout est encore possible. Parfois même, nous voudrions tout changer, recommencer notre vie.
Mais face à l’ampleur de la tâche, à l’inconnu, à l’idée de l’effort à fournir, nous renonçons le plus souvent, et finalement nous acceptons notre routine. Avec fatalisme.

Que nous les jugions bonnes ou mauvaises, avec nos habitudes, nous sommes en terrain connu. Les maintenir, c’est maintenir une certaine sécurité.
Pour nous consoler de notre impuissance à agir, nous continuons à espérer secrètement que le changement viendra de l’extérieur. On se dit « demain, peut-être… ou l’année prochaine… ou quand les enfants seront grands… si je gagne au loto… enfin, plus tard… » pour ne pas s’avouer qu’on renonce.
Nous préférons penser que le temps du changement n’est pas encore venu et nous reprenons le même train qui nous mène sur le même quai, où nous éprouvons le même sentiment d’insatisfaction que la veille.

Ceux qui ont osé le changement le savent : la liberté ne se conquiert pas sans effort. Il faut être imaginatif, persévérant, suffisamment motivé pour affronter l’inconnu et le regard des autres et avoir une bonne dose de confiance en soi.

Chacun se reconnaîtra dans sa façon de gérer le changement.  Nous choisissons la méthode en fonction de facteurs qui nous sont personnels : degré de lassitude, sentiment d’urgence, capacité d’adaptation, opportunités, etc. Et aussi en fonction du contexte ou d’événements qui nous poussent parfois dans une direction que nous n’aurions pas, a priori, privilégiée : divorce, perte d’emploi, maladie, rencontre, déménagement, etc.
Lorsque ce changement nous est imposé par les circonstances, nous n’avons pas de véritable choix. Nous devons alors trouver en nous les ressources pour nous adapter (par exemple un handicap, le décès d’un proche, un licenciement…).
Lorsque nous sommes volontairement à l’origine d’un changement d’habitudes, cela devrait être beaucoup plus simple. Puisqu’il s’agit d’un choix que nous fai-sons librement, nous ne devrions rencontrer en nous, aucun obstacle majeur. Hélas ! L’expérience nous prouve qu’il n’en est rien. Entre notre volonté de changement et la force de nos habitudes, un combat, parfois terrible, va se livrer en nous et nous allons, dès lors, devoir jouer simultanément le rôle de l’attaquant, celui du défenseur et celui de l’arbitre.
Comprendre les ressorts de ce combat va vous permettre d’aborder avec confiance tous les changements que la vie vous propose et ceux qu’elle vous impose.

Un livre publié par Ixelles éditions
Visitez notre site : http://www.ixelles-editions.com
Contactez-nous à l'adresse contact@ixelles-editions.com

 

Publié le : mercredi 16 octobre 2013
Lecture(s) : 7
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782875154736
Nombre de pages : 304
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Qui d’entre nous n’a pas rêvé un jour de rompre avec son train-train  et de changer sa façon de vivre ? Qui d’entre nous a osé le faire ?
Qui a renoncé et pourquoi ? Qui le regrette aujourd’hui ?
Qui l’espère encore secrètement ?

Quand, parfois, l’inconfort, le mal-être, l’ennui ou la lassitude pointent dans notre vie, alors nous rêvons de changement.
Consciemment ou non, chacun de nous s’interroge. Comment faire pour à la fois continuer à vivre dans une certaine sécurité, et, en même temps, oser l’aventure du changement dans ce monde si instable ?  Quel que soit notre âge, nous aimons tellement croire que tout est encore possible. Parfois même, nous voudrions tout changer, recommencer notre vie.
Mais face à l’ampleur de la tâche, à l’inconnu, à l’idée de l’effort à fournir, nous renonçons le plus souvent, et finalement nous acceptons notre routine. Avec fatalisme.
Que nous les jugions bonnes ou mauvaises, avec nos habitudes, nous sommes en terrain connu. Les maintenir, c’est maintenir une certaine sécurité.
Pour nous consoler de notre impuissance à agir, nous continuons à espérer secrètement que le changement viendra de l’extérieur. On se dit « demain, peut-être… ou l’année prochaine… ou quand les enfants seront grands… si je gagne au loto… enfin, plus tard… » pour ne pas s’avouer qu’on renonce.
Nous préférons penser que le temps du changement n’est pas encore venu et nous reprenons le même train qui nous mène sur le même quai, où nous éprouvons le même sentiment d’insatisfaction que la veille.
Ceux qui ont osé le changement le savent : la liberté ne se conquiert pas sans effort. Il faut être imaginatif, persévérant, suffisamment motivé pour affronter l’inconnu et le regard des autres et avoir une bonne dose de confiance en soi.
Chacun se reconnaîtra dans sa façon de gérer le changement.  Nous choisissons la méthode en fonction de facteurs qui nous sont personnels : degré de lassitude, sentiment d’urgence, capacité d’adaptation, opportunités, etc. Et aussi en fonction du contexte ou d’événements qui nous poussent parfois dans une direction que nous n’aurions pas, a priori, privilégiée : divorce, perte d’emploi, maladie, rencontre, déménagement, etc.
Lorsque ce changement nous est imposé par les circonstances, nous n’avons pas de véritable choix. Nous devons alors trouver en nous les ressources pour nous adapter (par exemple un handicap, le décès d’un proche, un licenciement…).
Lorsque nous sommes volontairement à l’origine d’un changement d’habitudes, cela devrait être beaucoup plus simple. Puisqu’il s’agit d’un choix que nous fai-sons librement, nous ne devrions rencontrer en nous, aucun obstacle majeur. Hélas ! L’expérience nous prouve qu’il n’en est rien. Entre notre volonté de changement et la force de nos habitudes, un combat, parfois terrible, va se livrer en nous et nous allons, dès lors, devoir jouer simultanément le rôle de l’attaquant, celui du défenseur et celui de l’arbitre.
Comprendre les ressorts de ce combat va vous permettre d’aborder avec confiance tous les changements que la vie vous propose et ceux qu’elle vous impose.
Un livre publié par Ixelles éditions
Visitez notre site : http://www.ixelles-editions.com
Contactez-nous à l'adresse contact@ixelles-editions.com
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi