Tomber malade : un cri de l'âme ?

De
Publié par

Est-ce que la maladie peut être encore de nos jours considérée comme une simple fatalité, un accident, une malchance personnelle, un problème purement physique ? Au fil des pages, Hélène Sayen tente d’aller à la source de cette interrogation dans ses aspects les plus énigmatiques qui l’entourent encore. Elle vous transmet par des réflexions simples et concrètes comment retrouver un équilibre de vie en agissant plus consciemment. Son objectif est que la maladie vous permette de renaître à une autre réalité, celle qui vous relie à votre essence véritable.

Cet ouvrage a un intérêt pour la vie intérieure de chacun et s’adresse à tous. Il n’a pas la prétention d’être un livre de médecine, ni de psychologie, ni de religion, mais un livre pratique, sensible et rationnel, d’observations, de réflexions et d’expériences humaines.


Hélène Sayen, riche de nombreux enseignements, accompagnatrice de vie, conférencière, formatrice, auteur, consacre son existence depuis son plus jeune âge à comprendre en profondeur la nature humaine et le sens de la vie sur terre. La complexité de l’homme va pour elle bien au-delà de tous les concepts purement scientifiques, philosophiques ou religieux. La souffrance, qu’elle soit physique ou morale, l’a toujours interpellée de par l’initiation qu’elle pouvait apporter à chacun. Ce sujet bien précis est devenu l’essentiel de ses observations et recherches. Pour elle, là est la clé pour guérir nos vies de toute forme de « mal être », car derrière nos résistances et nos douleurs, se cache le mystère de l’Humanité.


Publié le : jeudi 1 janvier 2009
Lecture(s) : 32
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782746610299
Nombre de pages : non-communiqué
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Introduction L’être humain s’est très longtemps comparé à une simple mécanique sans se douter qu’il pouvait y avoir en lui d’autres forces très actives. Pendant des milliers d’années, il a pensé que son corps, son âme et son esprit étaient des entités séparées, sans considérer que son équilibre énergétique et sa santé ne se limitaient pas uniquement à sa seule constitution physique. Or, r comme le signale le D Paul Tournier dans son ouvrage La médecine de la personne, ces trois réalités, le corps, l’âme et l’esprit, ne sont point trois éléments qui, juxta-posés, constitueraient l’homme. Ce sont trois aspects d’une même unité : l’homme. L’être humain est en conséquence un élément à considérer dans son en-semble et en tant que personne reliée à l’Univers. De la même façon que vous êtes concerné par la santé de votre corps, vous êtes aussi concerné par la santé de votre âme et en conséquence de votre esprit. La mala-die et toutes ses douleurs dépendent de multiples fac-teurs, qu’ils soient purement physiologiques, psychiques, spirituels ou environnementaux, et se mettent en place souvent avant le diagnostic officiel. La maladie est le pro-cessus naturel d’un dysfonctionnement, d’un « conflit »,
15
d’une désorganisation, d’une séparation avec un Tout. Elle ne peut être transcendée que par l’effort d’une compréhension personnelle et globale incluant l’aspect psychologique et spirituel. C’est pourquoi vous devez aujourd’hui accepter l’idée, de façon réaliste et surtout dénuée de toute culpabilité, que votre âme et son fidèle serviteur l’esprit, peuvent eux aussi contribuer aux différents malaises de votre corps. En fait, âme, corps et esprit ont chacun un rôle bien particulier et complémentaire. On ne peut pas soi-gner le corps sans soigner l’âme et l’esprit. L’âme in-suffle la vie et vibre, elle est notre essence. Le corps la matérialise. L’esprit, par la pensée, sert de lien entre les deux et de moyen d’expression et de communion avec le monde extérieur. Il est nécessaire d’avoir un esprit sain et équilibré pour pouvoir mener à bien l’éducation de votre pensée qui va réunir l’aspect matériel et spi-rituel de votre être. Ces réflexions peuvent vous sembler bien abstraites, surtout si vous vivez toujours dans la dichotomie carté-sienne qui réduit le corps à une machine périssable en excluant le principe humain essentiel d’origine divine. Cependant, relier spiritualité et médecine est un sujet qui doit être abordé aujourd’hui avec le sérieux et la même considération qu’une recherche purement scien-tifique. Corps, âme et esprit doivent donc avoir leur juste place, ne plus être ni négligés, ni occultés, ni vécus dans l’excès au détriment de l’un des deux autres. C’est ce que je vais tenter de vous retranscrire. Nous verrons aussi comment vous pouvez opter pour une meilleure santé physique, psychique et spirituelle, et trouver en vous la voie de l’harmonie.
16
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi