Vacances au Maroc

De
Publié par

Août 83. Histoire autobiographique. San-gio alors âgé de 22ans se rend au Maroc en voiture avec Ahmed, un ami de travail marocain pour visiter le pays et surtout voir de ses propres yeux ce qu'il imagine être la terre promise des fumeurs de kif et de haschich. En France,-passée à gauche depuis deux ans- on attend avec impatience la légalisation des drogues douces, comme l'Espagne vient de le faire depuis peu. A son retour du Maroc, il cache quelques kilos de kif dans sa voiture et se heurte aux douanes espagnoles... L'année suivante, accompagné d'un autre ami, il retourne en «terre promise», et cette année aussi, il trouvera encore beaucoup de plaisirs, mais aura également à surmonter quelques difficultés. Des vacances inoubliables...
Publié le : lundi 20 juin 2011
Lecture(s) : 272
Tags :
EAN13 : 9782304026962
Nombre de pages : 91
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

2 Titre

Vacances au Maroc

3Titre
Phil San-Gió
Vacances au Maroc
Dieu n'existe pas : L'aurais-je
rencontré ?
Roman
5Éditions Le Manuscrit























© Éditions Le Manuscrit 2009
www.manuscrit.com

ISBN : 978-2-304-02696-2 (livre imprimé)
ISBN 13 : 9782304026962 (livre imprimé)
ISBN : 978-2-304-02697-9 (livre numérique)
ISBN 13 : 9782304026979 (livre numérique)

6 8 Chapitre vingt-trois

VACANCES AU MAROC (1983,1984)
OU DIEU N’EXISTE PAS : L’AURAIS-JE
RENCONTRÉ ?
Aujourd’hui je ressors le texte que j’ai rédigé
il y à presque vingt-cinq ans à mon retour du
Maroc, lorsque je me suis fait « intercepter » à
l’arrivage du bateau sur le continent européen à
Algeciras, en Espagne, par les douanes, pour
détention et transport de marchandise illicite et
donc prohibée…
Dans toutes ces pages de la première partie,
j’ai gardé le texte tel que je l’ai écrit lors de mes
deux semaines de détention sans rien y changer;
ce qui m’implique à dire pour la bonne
compréhension de ce texte que celui que
j’appelle « le gardien » au début de cette histoire,
puis « réfé » (chef), par la suite est le même
personnage. Il n’est pas à confondre avec les
autres réels surveillants pénitentiaires. Lui il est
chef de brigade mais également détenu. Ne
sachant pas comment le qualifier au début, et ne
voulant pas changer le texte original, on le
retrouvera sous le nom de gardien.
9

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.