//img.uscri.be/pth/43313a159fa8b46aad2c89922cd15a8149c52290
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 5,95 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Vivre avec le diabète quand on a sept ans

De
92 pages
Pourquoi lui ? Pourquoi est-il le premier de notre famille à être atteint de diabète ? Telles sont les premières questions que se pose Véronique Mercier quand le diagnostic tombe: Benjamin, sept ans, est insulinodépendant. Bouleversée, la famille du petit garçon s’organise pour le soutenir avec l’aide de l’école. Piqûres d’insuline, collations régulières, fréquents séjours à l’hôpital sont le lot quotidien d’un enfant qui accepte peu à peu cette maladie qui se soigne mais ne se guérit jamais.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi


Vivre avec le diabète
quand on a sept ans

Véronique Mercier
Vivre avec le diabète
quand on a sept ans
Témoignage d’une mère
Témoignage



Éditions Le Manuscrit
Paris





© Éditions Le Manuscrit -www.manuscrit.com-
2010
ISBN : 978-2-304-03396-0 (livre imprimé)
ISBN 13 : 9782304033960 (livre imprimé)
ISBN : 978-2-304-03397-7 (livre numérique)
ISBN 13 : 9782304033977 (livre numérique)




A Benjamin,
Contre vents et marées, gardons à l’esprit cette chance
qu’est la vie et relevons ce défi.
7 PRÉFACE
Accomplir une tâche d’existentialiste sans
aucune préoccupation. Seulement des choix
faits d’instant en instant. Rien avant et rien
après. Comme par exemple l’escalade. Vers le
commencement. Et la fin.
Soif d’apprendre cette maladie à deux visages
où les écarts ne sont pas permis sous peine de
conséquences activées beaucoup trop tôt.
Imaginez un long couloir si étroit qu’il n’est
pas question de s’appuyer sur le mur pour s’y
reposer car relâcher la surveillance c’est
s’endormir et mourir. Toujours droit devant
sans écarts de conduite sous peine de se cogner
et de se faire mal.
Imaginons ensemble un slalom sur l’échelle
du temps où chaque porte représente l’hypo ou
l’hyper et qu’il faut maintenir l’équilibre sans
tomber. Les virages, c’est rétablir la bonne dose
d’insuline.
Eh oui, c’est cela le diabète. Envers du décor
qu’on peut saisir en le vivant ou en
accompagnant la personne au jour le jour.
9