Vous êtes viré, vous êtes engagé

De
Publié par

Douglas F. Schofield a longtemps collaboré avec le fondateur (en Suisse) de la méthode de conseil en gestion de carrière, connue sous le nom d’outplacement.


L’auteur a non seulement conseillé des cadres dirigeants et des managers expérimentés en se basant sur ladite méthode, mais il a également présenté et vendu ses services à de grandes sociétés, nombreuses à pratiquer des procédures de licenciements.


Ce guide présente cette méthode de conseil en gestion de carrière avec tant de précision que le lecteur sera en mesure de se coacher lui-même avec succès. Cet ouvrage est très intéressant et écrit dans un style simple et facile d’accès.


Publié le : mercredi 12 novembre 2014
Lecture(s) : 0
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782332811851
Nombre de pages : 134
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

Couverture

Image couverture

Copyright

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cet ouvrage a été composé par Edilivre

175, boulevard Anatole France – 93200 Saint-Denis

Tél. : 01 41 62 14 40 – Fax : 01 41 62 14 50

Mail : client@edilivre.com

www.edilivre.com

 

Tous droits de reproduction, d’adaptation et de traduction,

intégrale ou partielle réservés pour tous pays.

 

ISBN numérique : 978-2-332-81183-7

 

© Edilivre, 2015

 

 

***Comment éviter le Chômage***

***Votre emploi idéal de A à Z***

***Devenez votre propre coach***

***Une carrière qui vous ressemble***

***Une approche facilitée de votre recherche d’emploi***

***Réussir, une motivation personnelle***

***Devenir son propre patron, mode d’emploi***

***La franchise à la loupe***

 

 

A la mémoire de John Robertson, créateur de la Méthode d’Outplacement de gestion de carrière (“Career Counselling Outplacement Method”), en Europe, et de Peter Wilson (“Group Captain” à la Royal Air Force à la retraite) qui était mon adjoint au Forum de Genève pendant de nombreuses années.

Synopsis

Concerne :

Auto-Coaching en gestion de Carrière

Comment éviter le chômage

Réussir à (re)trouver du travail

Devenir Indépendant

Opérations de Franchises

Vous êtes viré ! Vous êtes engagé !
Votre carrière, votre réussite

Voici les raisons pour lesquelles ce livre est différent :

1) L’auteur a longtemps collaboré avec le fondateur (en Suisse) de la méthode de conseil en gestion de carrière, connue sous le nom d’« outplacement ».

2) L’auteur a non seulement conseillé des cadres dirigeants et des managers expérimentés en se basant sur ladite méthode, mais il a également présenté et vendu ses services à de grandes sociétés, nombreuses en processus de licenciements.

3) Ce guide présente cette méthode de conseil en gestion de carrière avec tant de précision que le lecteur sera en mesure de se coacher lui-même avec succès afin d’obtenir de nouvelles opportunités professionnelles. Le guide est très intéressant et écrit dans un style simple et facile d’accès. Il y a également une partie consacrée aux bénéfices et pièges du travail à son compte, de même qu’une introduction aux opérations de franchise.

4) Le taux de chômage élevé en Europe aujourd’hui et, dans de nombreux cas, l’incapacité des personnes concernées à se confronter à la tâche compliquée de recherche d’emploi ou de réorientation de carrière sont les raisons pour lesquelles l’auteur insiste sur sa formule d’auto-coaching, grâce à la méthode d’outplacement. Une grande aide pour tous et à tous les niveaux.

5) L’auteur a lui-même été confronté à certaines difficultés au cours de sa carrière et occupe par conséquent une position idéale de conseiller en gestion de carrière et de coach. Le contenu du livre « Vous êtes viré ! » reflète un grand nombre de ses expériences personnelles. De même, la jeune co-auteur possède une véritable expérience en matière de recherche d’emploi dans un environnement actuel difficile.

Concernant les auteurs

Douglas Schofield a eu une carrière aussi variée qu’extraordinaire, éléments indispensables au travail efficace d’un bon conseiller en gestion de carrière. Son parcours professionnel a débuté en tant que membre d’équipage au commandement de bombardiers dans la Royal Air Force (pendant la Seconde guerre mondiale – sa survie est une autre histoire), avant d’occuper différentes fonctions de directeur commercial dans le domaine de l’aviation auprès de sociétés américaines et européennes (Lockheed, TAG Aviation, etc.). Il a fait des stratégies internationales, l’une de ses spécialités.

Il est ensuite devenu directeur exécutif de sa propre entreprise (Lassint Ltd), entreprise spécialisée dans la vente d’avions d’affaires et autres équipements, avec des bureaux en Suisse, en Arabie Saoudite et aux Etats-Unis. Douglas a par la suite choisi la voie de consultant international en charge de six projets différents, tels que, par exemple, des cours donnés auprès de plusieurs institutions académiques, la tenue de séminaires, l’organisation de conférences ainsi que du conseil en gestion de carrière sur la base de la méthode dite d’« outplacement » ou de transition professionnelle.

Après sa rencontre avec John Robertson (John était l’un des fondateurs de la méthode OP en Suisse, également connu pour sa société de recrutement zurichoise), Douglas s’est familiarisé avec la méthode d’outplacement aux côtés de John ; tout d’abord, en proposant les services de la société de ce dernier, puis en conseillant avec succès des candidats en recherche d’emploi. John a ensuite vendu son entreprise et Douglas a poursuivi son activité de conseiller indépendant.

Douglas a créé, dirigé et géré de nombreux événements en relation avec le développement et financement aéronautique. Cette conférence est aujourd’hui connue dans le monde entier sous le nom de Forum de Genève, numéro une des conférences sur les financements aéronautiques, encore active aujourd’hui grâce au groupe INFORMA plc.

Bien qu’à la retraite aujourd’hui, Douglas continue de conseiller des personnes et de participer occasionnellement à différentes conférences.

Concernant le co-auteur

Jennifer Delétra a grandement contribué à l’écriture de « Votre carrière, votre réussite » en sa qualité de jeune courtière en immobilier, ayant elle-même terminé ses études et recherché du travail dans un environnement professionnel en crise. Jennifer et ses collègues ont réellement connu et fait l’expérience de la période « Jeune et sans emploi ».

Jennifer a obtenu son diplôme auprès de l’Ecole hôtelière de Lausanne en Suisse1, avant d’entrer sur le marché du travail à une période difficile, alors que les taux de chômage européens atteignaient des sommets. Au cours de ses études universitaires, elle a suivi de nombreux stages et occupé des emplois temporaires, ce qui lui a permis d’avoir une vraie vision en profondeur des relations employeur-employés et une véritable compréhension du fonctionnement du marché du travail. Son parcours professionnel l’a amenée dans des domaines tels que les opérations hôtelières, le contrôle des coûts et l’immobilier. Jennifer occupe aujourd’hui un poste de courtière en immobilier, spécialisée dans les transactions hôtelières, au sein d’une entreprise immobilière suisse.

Dans le cadre de sa carrière et de sa recherche de stages, Jennifer a fait preuve d’une véritable détermination dans sa volonté d’obtenir des postes correspondant à ses intérêts. Elle s’est rendue à de nombreux entretiens et a répondu à un grand nombre d’offres. Grâce à son expérience, Jennifer a été en mesure d’assister d’autres personnes dans leur recherche d’emploi, particulièrement dans la préparation des entretiens.

Jennifer est de langue maternelle anglaise, parle couramment le français et l’espagnol, et a quelques connaissances d’allemand. Ses difficultés à trouver des stages et des postes intéressants lui ont permis d’acquérir une véritable connaissance du marché de l’emploi actuel dans différents secteurs et une conscience des difficultés associées à la recherche d’un emploi satisfaisant et enrichissant.


1.  Considérée comme l’institution de formation hôtelière la plus renommée dans le monde, elle enseigne à ses étudiants la gestion, qu’elle concerne des hôtels ou des multinationales.

Introduction

Introduction

« Vous avez fait du très bon travail mais vous êtes licencié ». Combien d’entre vous ne vous êtes pas déjà retrouvé dans cette position ? La première fois que cela arrive, ce peut être un véritable choc. Un homme peut ainsi être poussé à boire. Même si votre entreprise décide de vous offrir les services d’un conseiller en gestion carrière pour une transition professionnelle, le choc reste important. Vous pouvez facilement entrer dans une profonde dépression. Lorsque cela se produit une seconde fois, le choc est moindre, mais les conséquences peuvent encore être sérieuses. Après d’autres licenciements, vous suivez votre chemin, rechercher et obtenir de nouveaux emplois devient un processus routinier. Les sociétés finançant des services de transition professionnelle est relativement récent, en Europe tout du moins. A l’origine, le conseil en gestion de carrière financé par l’employeur était dit de « transition professionnelle » ou « d’outplacement ». Ceci se réfère à la méthode utilisée lorsque tous les outils de recherche d’un nouvel emploi sont fournis par le conseiller au candidat. Ce dernier reste toutefois responsable de la recherche de ce nouvel emploi idéal, équivalent à la précédente fonction occupée, voire meilleure.

Etre votre propre conseiller

J’ai eu la chance de rencontrer John Robertson2, l’un des fondateurs de la méthode d’outplacement en Europe ; John avait été le directeur de sa propre agence de recrutement (chasseur de têtes spécialisé dans le recrutement de cadres dirigeants seniors) en Europe, avant d’offrir des services d’outplacement. John avait compris que la plupart des personnes en quête d’emploi manquaient de jugement en matière de processus de recherche professionnelle, autrement dit, ignoraient ce qu’elles devaient faire exactement. John avait pour habitude de dire que les « entreprises prennent d’importantes mesures pour permettre à des cadres licenciés d’atterrir doucement afin, non seulement, de maintenir un moral élevé parmi les cadres restants, mais également de préserver l’image et la réputation de la société, en faisant des services d’outplacement une solution efficace, valide et désirable. Les sociétés dont la réussite est évidente traitent toujours leurs employés comme des éléments vitaux et leurs atouts les plus chers. »

En travaillant aux côtés de John, j’ai pu l’observer appliquer sa méthode à différents candidats jusqu’à ce que je sois en mesure de reprendre la main. Cette technique m’a fasciné. J’ai constaté avec quelle rapidité les personnes ont pu retrouver du travail grâce à elle. Je disais même en rigolant que si j’avais connu ce système au début de ma carrière, je serais aujourd’hui le « président d’une grande multinationale ».

Devenir son propre coach est simplement une question de persévérance dans l’accomplissement des tâches qu’il s’agit de maîtriser. Ce guide décrit le système d’outplacement en détails, spécialement conçu pour vous aider à devenir votre propre coach.

Choisir un coach extérieur

Utiliser un coach professionnel extérieur qui se sert du système d’outplacement est une autre solution possible. Je recommanderais toutefois de bien examiner le parcours de la personne choisie. Autrement dit, il vous faut une personne ayant véritablement une riche expérience professionnelle notamment en matière de transitions et de difficultés. Souvenez-vous également qu’un coach devrait être en mesure de parfaitement comprendre la façon dont fonctionne le marché du travail et de gérer tant des biens que des personnes, contrairement à quelqu’un qui n’aurait occupé qu’un poste toute sa vie. Lorsque je vendais des services d’outplacement à de grandes sociétés, la question de l’expérience et du parcours de nos consultants était régulièrement soulevée.

John disait toujours qu’un « bon coach devrait être un maître de la résurrection » et avoir un parcours typique pour le prouver. Il employait toujours une fameuse maxime : « le job que vous avez aujourd’hui arrive à sa fin. » L’emploi traverse les cycles suivants :

Augmentation du plaisir au travail

Opportunité, promotion

Rétrogradation, licenciement

Cessation d’activité, démission, retraite

Combien de candidats ai-je coaché ?

Il devenait assez normal, pour John comme pour moi après avoir repris l’activité en qualité d’indépendant, de vendre des services, puis de reprendre le coaching des candidats. John a fini par vendre son agence et j’ai poursuivi l’activité avec une nouvelle entité avant de travailler en tant qu’indépendant. J’ai conseillé de nombreux candidats, mais je ne pense pas qu’un seul d’entre eux n’ait su au départ en quoi consistait véritablement la recherche d’un nouvel emploi et à quel point cela pouvait être difficile. A l’époque, proposer de tels services était loin d’être une tâche facile, puisqu’ils étaient encore relativement inconnus. Il était alors nécessaire d’expliquer le processus en détails au chef du personnel (Directeur des ressources humaines), qui souhaitait comprendre ce dans quoi la société investissait. Je me souviens d’un mandat d’outplacement avec une entreprise d’aviation qui avait pris la décision de déménager à Londres, en me soumettant le coaching de six candidats. Le travail fut accompli en un temps record et les candidats trouvèrent rapidement de nouveaux emplois satisfaisants. Je m’en souviens, car j’essayais de concrétiser trois autres projets pendant le coaching desdits candidats.

Au total, j’ai conseillé une quarantaine de candidats, tous de niveaux différents.

Quelles sont les personnes au bénéfice de conseils en gestion de carrière sur la base de la méthode d’outplacement ?

A l’origine, le conseil en outplacement avait été créé pour des cadres supérieurs alors qu’aujourd’hui le processus est applicable aux personnes de tous « rangs ». L’auteur est pleinement convaincu que la méthode d’outplacement de John Robertson est le moyen le plus efficace pour retrouver un travail, souvent plus satisfaisant que l’ancien. Même s’agissant des personnes qui se trouvent dans une position professionnelle confortable mais qui souhaitent s’améliorer et avancer, des échelons peuvent être gravis ailleurs. Il faut savoir qu’un licenciement peut subvenir sans crier gare.

Important : l’un des éléments essentiels de la méthode d’outplacement consiste en une proche collaboration entre le conseiller et l’employeur du candidat, surtout au moment où les conditions de licenciement sont communiquées à l’employé. La présence du conseiller aide à adoucir et cadrer les discussions entre l’employeur et l’employé autour du licenciement. La présence du conseiller en gestion de carrière à ces réunions est importante car le candidat/employé se rend soudainement compte qu’il va recevoir un véritable soutien dans sa recherche d’emploi. En outre, cela confirme l’engagement de l’ancien employeur à couvrir les frais de conseils.

Maintenir l’image de l’entreprise et préserver le moral des « troupes » (survivants)

Aujourd’hui, la plupart des multinationales et autres entreprises ont pleinement connaissance du système d’outplacement et de ses nombreux avantages. Le mauvais traitement des employés licenciés peut avoir un effet boomerang sur le statut et la réussite d’une société.

Entrepreneurs autodidactes

Un grand nombre de personnes entrent dans cette catégorie. Avant de penser que vous souhaiteriez en devenir un également, il est essentiel que vous examiniez...

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Les 12 portes du Kaama

de editions-edilivre

Le Prix des choses

de editions-edilivre

Le Chant de Marie

de editions-edilivre

suivant