Voyage au coeur du temps

De
Publié par

De la chambre d'hôpital où Alicia se retrouve un matin à ce lieu magique où se côtoient êtres de lumière, fées, papillons ou licornes, il n'y a qu'un battement de cils, qu'une respiration. Ismaë accompagne Alicia tout au long de ce parcours initiatique dans un monde où chacun fait partie du Tout, où les enfants en étendant les bras deviennent oiseaux, où les hommes en plongeant dans l'océan deviennent dauphins, où les mots n'ont pas besoin d'être formulés pour être entendus. Alors Alicia accomplit ce voyage au coeur du temps qui est aussi un voyage au coeur de soi et qui lui permettra de retrouver l'origine de la sagesse. Athée jusqu'à l'âge de 40 ans, Paule Hébrard a vécu 2 N.D.E. (mort clinique) qui lui ont donné la compréhension de la vie et de la mort.
Publié le : dimanche 19 juin 2011
Lecture(s) : 311
EAN13 : 9782748178609
Nombre de pages : 145
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Voyage au cœur du temps
Paule Hébrard Voyage au cœur du temps
CONTE INITIATIQUE
Roman
ÉDITIONSLEMANUSCRIT
© Éditions Le Manuscrit, 2006 www.manuscrit.com ISBN : 2-7481-7861-0 (livre numérique) ISBN 13 : 9782748178616 (livre numérique) ISBN : 2-7481-7860-2 (livre imprimé) ISBN 13 : 9782748178609 (livre imprimé)
11
12
Lentement j’ouvre les yeux… ! Le soleil, qui pénètre largement à travers la fenêtre ouverte, me force à les refermer… Pourtant, éclatant comme pour une belle jour-née d’été, je le ressens chaud et rassurant. Une odeur âcre frappe mes narines… C’est une odeur connue, de celle que l’on n’oublie pas et qui parfois ramène en vous de mauvais souve-nirs. Je la connais sans pouvoir lui donner un nom… Des cliquetis (voix et bourdonnements divers assourdis) parviennent aussi à mes oreilles… «Où suis-je… ? ». Derrière mes paupières baissées,je tente encore de situer cet en-droit… ! Je veux savoir et tourne la tête pour découvrir la raison deces bruits… Ma nuque raide déclenche aussitôt dans tout mon corps
13
une douleur forte et irradiante. Un gémissement sort de mes lèvres. A l’écoute de ce qui m’avait paru être une plainte discrète, apparaît une jeune femme souriante et fraîche dans une blouse blanche. Je réalise. Toutes les infirmières se ressemblent, mêmes blouses empesées et mêmes vilaines chaus-sures aux pieds… Celle-ci a des cheveux blonds mousseux à souhait qui entourent son visage, je tente un sourire : «Bonjour ! comment allez-vous ce matin… ? Ne bougez pas, je vais vous aider…» Une mine enjouée accom-pagne ces mots. Elle continue : «Le docteur Frane passera dans la matinée, vous êtes mieux… Vous pourrez vous lever…» Je la regarde et des questions me viennent. J’ouvre la bouche pour l’interroger : «Pourquoi suis-je ici ? Depuisquand ? Que m’est-il arrivé?… » Je veux lui dire tout cela et aussi qu’elle est jolie, que le soleil est chaud et que j’ai soif… Mais aucun son ne sort de ma bouche… Etonnée, l’idée me vient alors de crier pour me faire entendre mais sans plus derésultat… En moi monte la panique. «Ma voix… ? Où est ma voix… ?Pourtant il y a peu, je m’entendais chanter la vie à…, à qui… ? Je devais être folle, j’avais rêvé… » Des pas dans le couloir… «Voilà le professeur Frane… » La petite infirmière devient soudain fébrile, une roseur subite se diffuse sur ses joues, son regard
14
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.