Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 1,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

Le Petit Livre de la Balance

De
77 pages


Découvrez tout ce qu'il faut savoir sur les Balance !


Découvrez tout ce qu'il faut savoir sur les Balance !



Vous êtes Balance ou quelqu'un que vous connaissez l'est ? Vous voulez savoir quelle est la symbolique de ce signe, sa planète ? Vous souhaitez en apprendre davantage sur les caractéristiques de la Balance ?
Ne cherchez plus, ce Petit Livre est fait pour vous !
Vous y trouverez des explications sur le signe de la Balance (notamment dans la mythologie), sur le caractère, l'enfance et les années clefs à retenir. Saviez-vous que Ray Charles ou encore Francis Scott Fitzgerald étaient Balance ? Votre ascendant n'aura plus de secrets pour vous, et l'auteur vous donnera des conseils pour vous aider à mieux vivre au quotidien. L'influence de votre signe chinois sera également analysée.



Voir plus Voir moins
couverture

Le Petit Livre de la Balance

Marie Lombard

EGF-Calques-NB.tif

© Éditions First, un département d’Édi8, 2014

Le signe de la Balance

L

Septième signeu du zodiaque1, le signe de la Balance symbolise l’ouverture du « moi » sur le monde extérieur, l’élan primordial vers les autres. D’où son ambivalence (ses deux plateaux), à la fois yin et yang, sensible et indifférent, doux et sévère, chaleureux et froid, frivole et sérieux… Et son besoin de séduction, sa recherche d’équilibre et d’harmonie des formes (la Balance est le signe qui a le plus le sens de l’esthétique). Signe d’Airu, l’air des vents vifs et vivifiants, c’est aussi celui des relations entre les choses (son sens de la décoration) et les personnes (son sens de la justice). Gouvernée par Vénusu, la planèteu de l‘amour, la Balance a un seul credo : le plaisir sous toutes ses formes.

U

Ses basiques

Graphisme : U12189.pngPériode : 23 septembre – 22 octobre

Saisonu : automne Genre : masculinu

Élément : Air Comportement : cardinalu

Planète + : Vénus (attraction, entente, plaisir). Fascination pour le mariage, la mode, l’art (musique, bijoux), les loisirs, les distractions, goût du beau, du sophistiqué, du raffiné, du suave, du policé…

Planète - : Marsu (conquête, conflit, effort). Méfiance à l’égard du masculin (sport, politique, travail), des machines (motos, autos), aversion pour l’agressivité, la brutalité, les disputes, la violence, la grossièreté…

Qualités : séducteur, sensible, sociable, artiste, diplomate, subtil.

Défauts : geignard, indécis, infidèle, complaisant, manipulateur, froid, sans pitié, mythomane.

Psychopathologie2 : personnalité dépendante.

Déviances : vol, détournement de fonds, faux témoignages, diffamation, dopage, consommation de drogues, érotomanie…

Maladies3 : maladie cérébrale, cancer des poumons, cancer du sein, grippe, maladie des reins/vessie, embolie pulmonaire…

Figures du mal

Maléfique, la Balance sombre dans la mélancolie morbide (Louis xiii et ses « accès de tristesse longs à surmonter »), alterne crise de mysticisme et de débauche (Henri iii, Charles x), vire au serial killer, par exemple Mohammed Merah ou Guy Georges, dit le « Tueur de la Bastille ». Voire à l’ogre pédophile, par exemple le Maréchal de France, Gilles de Rais (mille cinq cents garçons de huit à douze ans violés et décapités entre 1432 et 1440), Pedro Alonso López dit « le Monstre des Andes », responsable du viol et du meurtre de trois cent dix enfants, Andreï Tchikatilo (cinquante-six assassinats), dit « L’Ogre de Rostov », car il mangeait les organes sexuels de ses victimes, ou à l’exterminateur de masse (Himmler).

U

Sa symbolique

À l’origine, la Balance faisait partie de la constellationu du Scorpionu dont elle représentait les pinces. Mais l’idée de la Balance est en réalité suggérée par l’égalité en durée du jour et de la nuit au moment de l’équinoxe d’automne. Le signe de la Balance représente donc avant toute chose la mesure, la justice : un délicat équilibre entre la sensualité et la gravité. Il avait ainsi la réputation de produire à la fois des artistes et des législateurs.

Le signe de la Balance dépend naturellement d’un univers très particulier : celui des sensations. Sensations qui seront aussi bien les impressions diverses reçues du monde extérieur, provoquées par son environnement et son entourage que les effets qu’il produira en retour sur le monde. Il oscille ainsi toujours entre ses sentiments et ses jugements : il éprouve des impressions, il fait sensation.

Le natif de la Balance aujourd’hui, c’est comme la hi-fi, un problème de répartition des énergies, d’équilibre délicat de la sensibilité et de la raison, du jugement et de la décision. Sensible avec Vénus, il marche à la sympathie, à la séduction ; il est une promesse d’harmonies et de plaisirs raffinés. Grave avec Saturneu, il apprécie les rigueurs et les finesses de style ; il est promesse d’objectivité et de justice. Mais c’est, hélas, souvent tout l’un ou tout l’autre. Il a toujours un problème de choix. Hésitant, il s’en veut de son indécision ; décidé, il est un peu velléitaire. Ne vous étonnez donc pas s’il fait plus de promesses qu’il n’en peut tenir. Il n’a pas le choix.

La Balance dans la mythologie

Psyché, dans sa jeunesse, était si belle qu’on la préférait à Aphrodite (Vénus), déesse d’amour et de beauté. Pour la punir, Aphrodite demanda à son fils, Eros-Cupidon, d’inspirer à la jeune femme une passion monstrueuse. Rien ne se passa comme prévu. Éros, dieu de l’amour et du désir, tomba amoureux de Psyché et s’unit à elle en prenant une forme humaine. Mariage heureux, même s’il était interdit à Psyché de contempler le vrai visage du dieu. Psyché céda un jour à sa curiosité et le dieu l’abandonna. Toute l’histoire de Psyché devient dès ce moment une interminable suite d’épreuves pour reconquérir l’amour d’Eros. Plus tard, la retrouvant endormie d’un sommeil mortel, Eros la ramena à la vie et à l’amour.

En chaque Balance, une Psyché maintenant sommeille, partagée entre la curiosité et la crainte, la découverte de l’amour ou sa perte.

U

Sa planète : Vénus

Le signe de la Balance est sous la double tutelle de Vénus et de Saturne. Mais la Vénus de la Balance n’est pas celle du Taureauu ou du Canceru ; et son Saturne n’est pas celui du Capricorneu. Avec Vénus, il est extraordinairement sensible, avec Saturne remarquablement grave.

Vénus se manifeste dans ses élans de sympathie, ses effusions tendres, son charme rêveur, sa séduction en demi-teinte, ses nuances.

Saturne se révèle en revanche dans la logique de ses jugements, son impartialité, son indifférence un peu froide, un peu distante.

Avec Vénus, il s’émeut d’une harmonie de couleurs ou d’une mélodie, d’une affinité de goûts ou de sentiments.

Avec Saturne, il apprécie la symétrie des formes et la cohésion des parties, les affinités d’intérêts et les accords d’intelligence.

Avec Vénus et Saturne, tout n’est qu’affaire d’esthétique : équilibre des proportions, grâce des mouvements.

Subtilité de la pensée, raffinement des gestes, éloquence des discours, il représente ainsi un idéal classique : recherche du naturel et du vraisemblable, de la juste mesure et du juste milieu, rigueur et clarté du style, finesse psychologique.

U

La Maison de la Balance

Le signe de la Balance est associé à la Maisonuvii, la Maison de l’autre par excellence. Opposé ou complémentaire, rival ou associé, adversaire ou partenaire, l’autre est aussi bien l’allié que l’ennemi.

La Maison vii révèle la Balance comme un signe de relations ou l’autre est tout le monde mais jamais n’importe qui. Les relations de la Balance sont toujours privilégiées, contractuelles. Ses affinités inspirent ses unions : mariages d’amour ou d’intérêt, collaborations et associations. Ses inimitiés provoquent la brouille : rupture des engagements ou des négociations, divorces et procès se comptent aussi en Maison vii.

L’élasticité de ses comportements quotidiens s’accommode heureusement fort bien des difficultés rencontrées dans ses rapports. Très diplomate, il se dérobe avant l’obstacle ; esquivant, non sans dédain, ses éventuels agresseurs, il évite ainsi la plupart des conflits. Car il est loin d’être aveugle. Son assurance, son aisance en toutes circonstances masquent une certaine défiance. Il craint d’être trompé, il a peur d’être déçu. Sa confiance est toujours limitée, mitigée, conditionnelle, très rarement absolue mais il l’accorde volontiers.

1 Les termes suivis de ce symbole sont définis dans « Le petit dico de l’astro ».

2 Société américaine de psychiatrie, « Troubles de la personnalité » dans Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux, DSM-IV, Masson, 1994.

3 Statistiques IMWA/Université de Munich dans Gunter Sachs, Le Dossier astrologie. La preuve scientifique qu’il existe un lien mesurable entre les signes du zodiaque et le comportement humain, Michel Lafon, 2000.

Le Moi Balance

L

Le signe de la Balance est le plus séducteur du zodiaque. Chez lui, la sensibilité à l’autre joue un rôle central. Il a une approche subjective, intuitive des gens et des situations. Il est capable de se mettre à la place des autres et de vibrer en phase avec leurs sentiments. Il est rarement indifférent à leurs problèmes. Revers de la médaille : il est très mal à l’aise dans les situations conflictuelles. Il fait tout pour les éviter, quitte à se défiler ou passer pour un faible. C’est aussi un grand indécis : poire ou fromage, jeans ou smoking, Mac ou PC, Pierre ou Paul, Sophie ou Caroline, il a presque toujours un mal fou à se décider. Et il n’est jamais sûr d’avoir fait le bon choix.

U

Son caractère

Vivre avec une Balance est toujours très agréable. Le seul reproche que l’on peut lui faire tient sans doute à son inexactitude. Il lui est presque impossible d’être à l’heure. Retards, annulations, délais supplémentaires, il est rarement ponctuel. Il prend ses dispositions, se prépare longtemps à l’avance : un événement de dernière minute vient toujours comme par hasard bousculer son planning, bouleverser ses programmes. Ses activités souffrent parfois de ce manque d’assiduité, ses relations d’un manque de suivi. Mais son efficacité et son adresse démentent ses apparences dilettantes. Sa disponibilité n’exclut pas le professionnalisme. Ses centres d’intérêt se diversifient avec l’expérience, varient selon ses préoccupations : son existence professionnelle est en général très électrique et très enrichissante. Les circonstances, les rencontres jouent un rôle très important dans sa vie. Elles influencent ses choix, ou ses non choix, même si elles n’entament pas sa détermination. Ses activités professionnelles et ses loisirs dépendent toujours de ses relations. Il peut souvent tout reconsidérer sur un coup de cœur, envisager, et éventuellement entreprendre, de changer de place ou d’emploi, de recommencer une carrière différente de la précédente. Réaliste heureusement, il se calme aussi rapidement qu’il s’est emballé.

U

Son enfance

Enfant, la Balance dit toujours oui, même s’il n’en pense pas moins ou n’en fait qu’à sa tête. Il déteste avoir des problèmes ou faire de la peine. Il est très électrique dans ses goûts, très raffiné dans ses plaisirs. Il peut se concentrer avec facilité mais ça ne dure jamais très longtemps. Son style, c’est plutôt trois petits tours et puis s’en va. Un rien le distrait de ses idées, le détourne de ses projets. C’est un rapide. Il n’aime pas les efforts soutenus. Il se décourage vite en cas d’obstruction. Il a sans cesse besoin d’être approuvé ; il fuit devant les reproches. Il a horreur des injustices : il se sent impuissant et ça le bouleverse. Il ne supporte pas non plus les disputes : il fait toujours tout son possible pour que tout se passe bien, au risque parfois de se faire avoir par ses petits copains. Il n’aime pas devoir choisir entre la poire et le fromage, il est très embarrassé. Il voudrait les deux. Beaucoup de choses lui paraissent égales, il ne se sent aucune raison d’en préférer l’une ou l’autre.

U

À quoi carbure-t-il ?

Sa valeur dominante : le plaisir

C’est quelqu’un qui manque de suite dans les idées. Il agit sur un coup de tête (de cœur…), mais très vite, si ses premières tentatives ne sont pas couronnées de succès, il abandonne. Et même quand elles le sont, il se lasse. Résultat : il commence mille choses différentes mais il ne les finit pas. Il est assez négligent, paresseux et très peu ponctuel.

Sa force

Il est toujours très disponible, même si il fait souvent les choses en traînant des pieds et parfois le contraire de ce qu’on lui demande, conciliant (pour ne pas se créer de problèmes), tolérant (souvent par indifférence).

Sa faiblesse

Le manque de persévérance : il est incapable d’effort, pas plus motivé par le succès que par l’échec. Il n’y a que la nouveauté pour le stimuler (passagèrement). Il a besoin de changer tout le temps. Ce qu’il ne connaît pas l’intéresse beaucoup plus que ce qu’il connaît. Ce qu’il n’a pas l’attire toujours plus que ce qu’il a.

Comment le prendre

Joie de vivre et bonne humeur, le signe de la Balance est sans doute l’un des plus conviviaux, sinon le plus convivial. Il a le goût des plaisirs, de l’harmonie, du partage ; il sait enrober, concilier, réconcilier. Problèmes, crises, conflits, rien ne semble l’affecter profondément. Mais sous cette suavité toute vénusienne se cache le méchant Saturne qui le mine de l’intérieur quand il se sent coupable. Résultat : coups de blues, plaintes incessantes ou crise de mélancolie noire. Comment s’épargner les mines tristes et les pleurnicheries ? En évitant autant que possible de le mettre en accusation. De toute façon, ça ne sert à rien : il peut céder en apparence, dire oui à tout (ce qui vous fait croire que vous avez marqué des points), mais quand l’orage est passé, il est revenu à la case départ et vous en êtes au même point. Seule possibilité avec lui : jouer sans cesse la carte de l’aventure nouvelle, il n’y a que ça pour l’intéresser quelques heures ou quelques jours.

U

Quelle chance a-t-il ?

Le signe de la Balance a de la chance comme tout le monde et même souvent un peu plus. Qu’est-ce qui lui manque pour être un peu plus aimé par les dieux et avoir un meilleur taux de succès dans la vie en général ? Sans doute un peu plus d’assurance et de résolution. Il laisse souvent passer la chance parce qu’il hésite trop en pesant le pour et le contre, en pensant aux conséquences. Il doit apprendre à se décider plus vite.

La chance de la Balance est particulièrement tangible pour tout ce qui est vie à deux, mariage, relations partenariales. Les alliances apportent la plupart du temps du succès. Les unions et les associations sont souvent aussi des sources de prestige social et d’enrichissement personnel.

U

Ses années clefs

Dans la vie, il y a des hauts et des bas, des moments charnières, des périodes clefs à ne pas rater. Quel avenir pour la Balance ? Voilà un aperçu (non exhaustif) de ses possibilités.

2014

C’est le bon moment pour couper le cordon (si ce n’est déjà fait). En général, il est souvent du genre à jouer les Tanguy dans le nid familial. Alors s’il squatte encore chez ses parents, c’est le moment où jamais, avec la Tête du Dragonu dans son signe (à partir du 23 mars), de devenir un grand avec un loyer et un lave-linge rien que pour lui.

2015

Gros problème (psychologique, relationnel…) pendant le passage de la Lune Noireu (26 août 2015 – 20 mai 2016) dans le signe. Des risques de ruptures (sentimentales, professionnelles). Deux solutions : soit s’enfermer dans le non-dit (et même le non pensé). Bref, se taire et ruminer, culpabiliser, en vouloir (à lui, à elle, aux autres), reculer devant l’obstacle, adopter une conduite d’échec… Soit remettre tout à plat et affronter les problèmes : « qu’est-ce qui ne va pas, qu’est ce qui me bloque, qu’est-ce que je peux faire pour me décoincer ? ».

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin