Passage d'âmes vers l'au delà

De
Publié par

Vous n'avez pas choisi ce livre par hasard...

Vous vous posez peut être des questions sur :

C'est quoi la vie ? C'est quoi la mort ? Il y a-t-il un au-delà ? Quand nous partons, allons nous tous au paradis ? Il y a-t-il un enfer ? Il y a-t-il des anges, des guides spirituels pour nous aider ?

Ce livre rassemble des histoires vraies vécues en consultations ou au quotidien sur des expériences de passages d'âmes vers la lumière.

Vous pourrez comprendre comment un passeur d'âmes travaille, ce qu'il ressent, ce qu'il se passe dans le monde invisible, par le récit détaillé de certaines de ses interventions.

Des communications avec les défunts, avec les guides spirituels et une ouverture vers la lumière vécue par le regard d'une médium/passeur d'âmes.


Publié le : mardi 28 octobre 2014
Lecture(s) : 13
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782332837936
Nombre de pages : 304
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

Couverture

Cover

Copyright

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cet ouvrage a été composé par Edilivre

175, boulevard Anatole France – 93200 Saint-Denis

Tél. : 01 41 62 14 40 – Fax : 01 41 62 14 50

Mail : client@edilivre.com

www.edilivre.com

 

Tous droits de reproduction, d’adaptation et de traduction,

intégrale ou partielle réservés pour tous pays.

 

ISBN numérique : 978-2-332-83791-2

 

© Edilivre, 2014

Avant-propos de Francis Bourcher écrivain et spiritualiste

Lequel de nous deux est allé, pour la première fois, cet été 2013, vers l’autre ?… Je ne sais plus.

Karine était prête à grandir encore et encore. Nous avons commencé à « travailler » ensemble par Skype… d’abord en écriture et en dessins, pour ensuite continuer en télépathie.

Pour moi, il a tout de suite été évident que je croisais le chemin d’une âme plus très jeune, le savait-elle ? Elle même… je ne pense pas. Je « croisais » est juste une expression humaine, car ON l’a déposée sur ma route comme un cadeau des Dieux.

Une belle âme n’est pas toujours une grande âme…. une vieille âme est toujours une belle âme… Bonjour Karine, tu es Belle et Grande, sois la bienvenue dans ma vie.

Elle est très vite passée de « médium-voyante » à son vrai niveau de conscience, c’est-à-dire « médium-clairvoyante »… En réalité ce n’est pas une âme qui s’éveille, c’est une Ame qui se réveille… ce qui lui a permis de retrouver très vite toutes ses « possibilités » déjà acquises dans un passé lointain.

En dehors d’une seule fois, juste quelques mois après mon ouverture à la Lumière, il n’avait jamais été remis sur ma route d’âmes perdues du bas astral. Mon Ami, le Gardien du plan, m’avait expliqué qu’élever ce type d’âmes était quasiment impossible… Mais avec Karine nous l’avons fait, nous sommes même descendus dans des plans vibratoires encore plus bas, des plans non humain, nous y avons rencontré une Naïade (esprit de la Nature) Karine en garde un souvenir pénible pour son corps.

Elle est un grand récepteur, je suis un bon émetteur… plus rien nous est impossible… le Yin et le Yang.

Elle a très vite séduit mon Maître-enseignant discret qui la voit toujours arriver, avec grand plaisir lors de ses montées vers Lui, accompagnant des âmes désincarnées prêtes à franchir le seuil de Lumière dont Il est un des Gardiens.

Progressivement elle a retrouvé, en dehors d’être une « passeuse » d’âmes, d’autres possibilités correspondantes à son niveau spirituel actuel… je vais la laisser vous les faire découvrir à travers la narration de toutes ses expériences qui jalonnent quotidiennement sa vie d’aujourd’hui.

Nous travaillons beaucoup moins ensemble… j’en suis ravi… Karine vole maintenant de ses propres « ailes »… et ce n’est pas qu’une belle image.

Merci ma Grande, je t’aime ! Francis

Introduction de Karine Fleur

Ce livre est un recueil d’histoires que j’ai vécues en consultation avec de belles personnes. Certaines sont d’ailleurs restées des amis. Il vous permettra de mieux comprendre la mort et la vie, par delà le voile qui nous sépare.

Le passeur d’âmes est souvent en proie à tant de difficultés pour se maintenir dans un état vibratoire élevé (surtout lorsqu’il rencontre des défunts « coincés », en colère ou tristes), qu’il a du mal à vivre une vie stable. Il se sent souvent fatigué, vidé sans trop savoir pourquoi. Il a souvent des douleurs au corps sans en connaitre les raisons. Des douleurs bénignes que les médecins ne comprennent pas. Il peut parfois même sans aucune raison médical subir un malaise vagal tant il y a d’entités autour de lui voulant rejoindre les plans de lumière et essayant tant bien que mal d’y puiser dans son énergie vitale

Depuis ma plus tendre enfance et d’aussi loin que je me souvienne, j’ai vécu des événements douloureux ou je ne voulais ni voir, ni entendre, ni ressentir. Je me rappelle notamment une de ces fameuses nuits ou je n’arrivais pas à dormir j’avais 12 ans, à cause d’un homme défunt (je l’appelais l’ombre noire), qui essayait de m’étrangler. Je suffoquais et hurlait chaque nuit, je courais me blottir dans le lit de mes parents qui ne savaient pas ce que je vivais. D’ailleurs même moi je ne le savais pas non plus.

En grandissant, d’autres « choses » mystiques se sont succédées par la suite, je me renfermais de plus en plus, sur moi-même, angoissée sans vraiment savoir pourquoi.

Et puis, par la force de la vie, j’ai été guidé sur un chemin d’éveil spirituel, de développement personnel, comme si je pressentais que maintenant il fallait y aller et accepter, que c’était ça ma vie.

J’ai passé de longs moments à faire de la psychanalyse pour comprendre l’esprit humain, mon esprit en quelques sortes ! Puis des thérapies brèves et comportementales et cognitives, puis du Reiki, puis… etc. Jusqu’au jour où voyant que malgré toutes ces formations, je ressentais toujours un manque d’identité profonde. Mais qui suis-je au final ? Suis-je psy ? Suis-je psychothérapeute ? Impossible de me coller une étiquette et de trouver mon chemin pour en faire un métier.

J’ai reçu un jour (pas de hasard !), un mail commercial, disant que certains sites internet étaient à la recherche de Medium. Le mot a résonné en moi et tout s’est éclairé. Je me suis dit que j’avais enfin trouvé le mot qui me correspondait. Emplie de doutes malgré tout, je me suis lancée dans la plus belle aventure de ma vie.

Bien vite, je me suis rendue compte que lors des consultations, lorsqu’une personne se disait bloquée, il y avait un défunt qui n’était pas en paix. Je me suis retrouvée plus d’une fois à devoir faire le lien entre le défunt et le consultant par téléphone, afin de régler les différends qu’ils y avaient entre eux ou bien je sentais que je devais soulager la peine du défunt.

Sans trop savoir ce que je faisais, à la fin de la conversation je disais au défunt de rejoindre la lumière en paix.

Puis, un jour j’ai rencontré Francis Bourcher sur les réseaux sociaux. Nous avons discuté et de fil en aiguille, j’ai compris que j’étais aussi PASSEUR D’AMES.

Les jours suivant ont été révélateurs. Tellement révélateurs que chaque jour passé et chaque anecdote et histoires ont été notés soigneusement. Voici aujourd’hui ce que je vous offre dans ce livre. Vous pourrez mieux comprendre la vie après la mort, l’au-delà, le fonctionnement de la lumière, du tunnel. J’espère que vous vibrerez aussi fort que j’ai vibré tout au long de ces interventions. J’espère également que vous comprendrez l’importance de se libérer de ses schémas ou programmes mentaux limitant avant de quitter la Terre. Puisse ce livre vous apportez un peu d’excitation et de joie au cœur, sur l’endroit où nous allons tous une fois notre vie finie ici bas. Je vous offre un peu de moi au quotidien.

Je remercie mon guide spirituel JB et mon guide accompagnante Eloha, je remercie les gardiens du plan et l’archange Michaël.

Je voudrais aussi faire un clin d’œil à Francis Bourcherqui m’a accompagnéesur mon chemin d’éveil spirituel, d’accès au Divin.

Je remercie toutes les personnes qui me suivent sur ma page réseau social (facebook) ainsi que ma famille d’âmes qui chaque jour m’encouragent.

Brigitte ou la femme abusée 21/08/2013

Je reçois ce jour un appel de Jean-François qui me dit ressentir beaucoup d’angoisse, être souvent fatigué et ne pas arriver à aller jusqu’au bout des choses. Il me dit également devoir être toujours dans l’action pour pouvoir avancer.

Il me parle de sa sœur décédée brutalement à 48 ans depuis 3 ans et demi.

Je demande à Jean-François, son prénom et sa date de naissance. Elle se prénomme Brigitte. Avec beaucoup de mal, j’entre en contact. Je la ressens proche d’un monsieur et de plusieurs enfants ils sont dans une maison. Jean-François me confirme que c’est son mari et ses 3 enfants. Elle nous entend et arrive vers nous. Je ressens beaucoup d’émotion en elle.

Une « joie-triste » que je connais bien. Elle me dit qu’elle ne veut pas quitter ses enfants ni son mari. Qu’elle restera ici près d’eux. Je lui explique que ce n’est pas comme cela qu’elle peut les protéger. Elle ne veut pas entendre parler de la lumière.

Je ressens une peur immense dans mon ventre, une angoisse logée dans mon estomac qui me donne presque l’envie d’aller aux toilettes tellement cela est intense, puis d’un coup je ressens une douleur dans mon épaule gauche (qui pour moi, ou dans les signaux que j’envoi via mon aura correspond à une problématique avec le masculin, père ou grand-père). Je l’affirme à Jean-François qui me confirme qu’elle a subi un abus de la part de son oncle.

Je comprends tout, je reçois des flashes de cela, c’est dur mais avec des paroles rassurantes je l’invite à rejoindre la lumière mais elle ne veut rien entendre et reste collée à ses enfants de peur qu’ils leur arrivent la même chose. Je lui fais comprendre que ce n’est pas comme cela qu’elle pourra les aider ou les protéger. Elle commence à comprendre qu’il n’y a pas d’autre option que de monter à la lumière, elle me dit se sentir si seule, je la rassure et lui dis que c’est normal car elle est entre deux mondes. Mais elle n’arrive pas à les quitter. Elle demande à son frère de l’aider à reprendre confiance en elle, comme lorsqu’ils étaient petits. Elle me dit « c’est mon petit frère quand même ». Jean-François et moi-même pleurons d’émotions.

Je la ressens comme en train d’étouffer, ma gorge se resserre si fort. J’ai du mal à respirer. Elle suffoque et pleure, enfin elle se libère en me disant qu’elle a peur de retrouver son oncle là-bas, je le dis à Jean-François qui me confirme que son oncle est bien décédé. Je vois sa peur, je la récupère avec empathie et j’envoi sa peur de façon rapide vers la terre.

Je lui explique avec amour que si elle accepte d’aller vers la lumière, il n’y aura plus de haine, ni de peur, ni de jugement, ni de maltraitance. Que la lumière ce n’est qu’amour et paix. Elle décide de se diriger vers la lumière. Elle est obligée de passer par différents stades et avant de l’atteindre elle doit lâcher les émotions, lâcher le vécu. Se détacher de sa famille a été la chose la plus difficile à faire pour elle. Avec son frère nous l’avons guidée et aidée, nous l’avons tenue par la main, elle a rejoint la lumière dans un sentiment de grande joie !

Je la vois être prise dans les bras par une dame et Jean-François me confirme que c’est sa grand-mère Suzanne. Je demande confirmation mais j’entends le prénom Adelaïde ou Azéma (peut être un membre de sa famille ? mais Jean-François ne voit pas). Je vois un homme s’approcher d’elle, peut être son oncle ? Réconciliation faite, la dame lui tient la main et ils repartent tous dans la lumière, un moment très intense de joie et de paix. Le paysage est merveilleux. Des derniers messages aux êtres chers sont faits. Des mots de réconforts et d’amour.

Jean-François et sa femme Katy ont vécu tout ceci via leur téléphone et ont ressenti toutes les émotions que j’ai partagées avec eux.

Je demande confirmation au Gardien du plan qui me dit que Brigitte est bien arrivée. Que d’amour !

Je comprends que la peur ne doit plus exister lorsque l’on quitte la terre et son corps physique. Il faut savoir se détacher pour mieux aimer et être en paix. Quand nous quittons notre corps de façon brutale, celui-ci n’a pas le temps de se préparer à l’inversion énergétique de coupure de la corde d’argent qui reliait corps/âme. Alors s’en suit de grosses difficultés pour l’âme à monter à la lumière. L’âme reste collée aux personnes qu’elle aime sans pouvoir arriver à s’en défaire. De plus, cette élévation me confirme l’importance de se libérer de ses peurs par la parole ! Par le simple fait d’en parler, cela libère l’âme et lui enlève un poids pour l’éternité !

Je vous invite donc, à ne pas garder en vous tout traumatisme mais à vous en libérer. Parlez-en sans honte, sans peur et faites en une force ! Chaque chose difficile vécue ne doit pas l’être pour rien, elle doit servir à d’autres personnes ayant vécu le même traumatisme afin de leur montrer le chemin celui de la liberté émotionnelle.

Forte émotion avec Ludovic
26 juin 2013

Aujourd’hui et comme tous les autres jours, je décroche mon téléphone et fait un peu de voyance en audiotel. Je rencontre Jeanne par téléphone, une voix charmante, rayonnante même ! Elle me dit avoir des difficultés au travail et me demande si je vois une issue positive à son problème.

Je l’écoute sans l’écouter vraiment. Je me sens interpellée, piquée, je ressens que « quelqu’un » essaye d’entrer en contact avec moi. Pendant que j’entendais vaguement Jeanne dans un débit de paroles impressionnantes et floues. Je reste attentive à mes ressentis du moment puis je coupe la parole à Jeanne et dis d’un coup « je suis désolée mais il y a une âme qui veut communiquer. Jeanne reste étonnée ! Me répond que personne n’est décédé dans sa famille ! Je lui dis que je ressens un jeune homme et un accident brutal. Je ressens des douleurs sur ma tête.

Elle cherche mais ne voit pas. Je lui dis que tant pis, cela ne doit rien à voir avec elle. Et là, je ressens comme un coup sur l’épaule. Je dis à Jeanne, je suis désolée mais je suis obligée d’établir le contact ! Je commence à lui décrire la personne comme je la ressens. Jeanne me dit que c’est son cousin de 30 ans Ludovic, décédé brutalement d’un accident de voiture. Et qu’à l’époque, il y à de cela 10 ans, elle avait été la seule à s’occuper du corps de Ludovic pour le rapatriement en France.

Ludovic voulait la remercier et ne savait pas comment le faire ! Il était assez énervé et tendu de ne pas y parvenir (depuis 10 ans ????? me dis-je ! et j’entends : « le temps n’existe pas ».

Je transmets donc le message tranquillement à Jeanne et invite Ludovic à rejoindre la lumière ! Je ressens son élévation, sa joie et sa libération merveilleuse ! Jeanne pleure d’émotion aussi elle était loin d’imaginer vivre cela en appelant une « voyante « sur audiotel.

A ce moment, nous avons zappé son travail et ses soucis et sommes restées perchées dans cette joie !

Merci Ludovic !

Dialogue avec Mon maître intérieur 
29 juin 2013

Dialogue en écriture automatique, mes pensées sont entre parenthèses.

Moi

– Bonjour j’aimerai connaitre ce qu’est la kundalini ?

Réponse en écriture automatique

La kundalini est un état d’être, ce n’est pas l’atteinte d’un objectif ! (j’étais commerciale avant et les objectifs je connais !). Tu es toujours dans l’ego comme s’il fallait que tu atteignes cet objectif ! Ce n’est pas une fin en soi. D’ailleurs ce n’est jamais la fin… c’est l’éternité bien au contraire !

Moi

– Pourquoi ais-je peur ?

Réponse en écriture automatique

Tu as peur car tu veux maîtriser. Or (… illisible) c’est en ne maitrisant plus, en lâchant prise que tout arrive. Sois patiente !

Moi

– Pourquoi je vis ses sensations bizarres dans mon corps ?

Réponse en écriture automatique

(J’ai volontairement coupé des sujets perso…)

Ton être intérieur connait tout ça, ton corps non. Tu as choisi ce corps pour libérer les cellules de leur mémoire traumatique ! (tiens la je pense à une certaine conversation rien n’est hasard). Sache que ce traumatisme a été vécu et choisi par ton arrièregrand-mère,grand-mèreet père danscette vie. Et si je te disais que tu as été une de tes arrières grands-mères cela tu ne dois pas le rechercher. Tu dois simplement comprendre que le nettoyage de ton corps c’est ton être intérieur qui le fait. Tu as parfois ce sentiment d’être en confrontation avec toi-même, tu l’as (?), mais le temps arrive à l’unification. Ecoute ce que l’on te dit. (Pourquoi je n’en fais qu’à ma tête ? euh oui…). (Perso).

Moi

– Ok. Que dois-je faire pour ne pas brûler de l’intérieur ?

Réponse en écriture automatique

(Un sentiment de rire intérieur à ce moment la… ma question est peut être bête ?) Rire.

Tu manques d’énergie dans le bas de ton corps et tu le sais. L’énergie se concentre dans ta tête et rien dans le bas. Trouve ton équilibre, L’équilibre ou la voie du milieu est le Tout. C’est l’accès à l’univers et ce à quoi tu aspires. Tu n’aimes pas le mot Aspires… et pourtant quand tu respires, tu aspires l’air. Regarde l’air (? hein ? rire) car il est aussi important pour trouver ton équilibre.

Moi

– Que va-t-il se passer si la kundalini monte ?

Réponse en écriture automatique

Cette question je ne t’y répondrais pas car c’est inutile de savoir ! (ok…. pff…) Sache une chose, tu l’as déjà vécu.

Moi

– ah bon ?

Réponse en écriture automatique

Oui.

Moi

– Je ne pense pas !

Réponse en écriture automatique

Tu t’attends toujours trop à quelque chose defantastique ! Tout le monde ne le vit pas de la même façon. Ferme tes yeux. Je vais te le faire rappeler.

Moi

– J’ai encore peur.

Réponse en écriture automatique

Tant mieux !

Moi

– Dois-je travailler quelque chose en particulier ?

Réponse en écriture automatique

Travaille avec l’énergie de la Terre, tes jambes, tes pieds, ton bassin. Tu trouveras quoi faire.

Moi

– ok, merci.

Réponse en écriture automatique

J’ai toujours été là, en toi.

Ce contact avec mon Maître intérieur a été un moment intense en émotions. J’ai ressenti beaucoup de joie et d’amour.

Albert était une Âme perdue
02 juillet 2013

Je vais essayer d’expliquer ce qu’il s’est passé ce matin de début juillet.

Une demande de la part d’Audrey qui dit ceci : Bonjour, j’aurais besoin de votre aide. Mon grand-père ne trouverait apparemment pas la paix là haut (2 médiums m’ont dit cela sans se connaitre et sans que je leur en parle). Avez-vous des prières à me conseiller pour l’aider à trouver la paix et rejoindre la lumière s’il vous plait ?

MERCI

Je demande à Francis que pouvons nous faire avec cette âme. Francis me propose de travailler à élever cette âme avec moi. Ma confiance en Francis est tellement grande, que j’arrive à dépasser ma peur de petite fille (sensation difficile au contact de ces âmes perdues).

Nous travaillons avec Francis par Skype.

La communication s’est donc faite à l’intérieur de moi par vision et dialogue : la seule phrase que j’ai écrite sur papier est ALBERT il est perdu.

Puis Albert nous explique qu’il a fait tant de mal à sa fille qu’il ne veut pas rejoindre la lumière, il aimerait bien mais il se sacrifie, et refuse ! Il avait une telle peur de retrouver à la lumière toutes les personnes à qui il avait fait du mal et que ces personnes se vengent sur lui ! Je le ressens très dur et autoritaire. Je le vois en uniforme. Il était en panique ! Je tremblais, j’avais froid, je n’étais plus là, j’ai pleuré à grosses larmes, les sensations et émotions étaient si lourdes, j’avais l’impression que tout m’aspirait vers le bas… ces sensations je les ai toujours rejetées par peur.

Francis a parlé à Albert et j’avoue, je n’ai plus du tout en mémoire les mots de Francis, j’étais ailleurs. Tout ce dont je me rappelle c’est qu’Albert a pris connaissance des mots, il a écouté Francis, mais rien n’y faisait. Il m’a agrippé violement. D’un coup j’ai vu une femme descendre vers Albert en lui tendant la main mais avec difficulté et beaucoup d’amour, Albert a eu la joie de retrouver sa femme et de voir qu’elle ne lui en voulait pas. Ce fût un moment intense. Tous les deux se sont arrêtés en chemin, Albert a commencé à « peler », une sorte de peau blanche, avec des tâches. Il a été étonné. Et ensuite il s’arrachait sa peau, je ressentais plusieurs émotions et état d’âmes partirent, comme toute sa souffrance qui lui collait à la peau. Sa femme lui a donné une boule de lumière blanche presque bleu/violet, Albert l’a prise et a remplacer son cœur (??) il brillait de l’intérieur (incroyable émotion de libération et je respirais à nouveau) il a été ensuite accueilli par le gardien du plan et a rejoint la lumière. Le gardien du plan ressemblait à Jésus (surement les croyances de Albert et sa Femme), il avait les bras ouverts, il rayonnait ! (je re pleure, c’était si intense) il dit que Albert nous avait entendu (vu ?) travailler hier soir et a été attiré par notre lumière. Il m’a redonné un peu d’énergie et m’a fait redescendre assez durement en me repoussant par la tête. J’ai réintégré cette dimension au bout d’un petit moment.

Cela donne l’impression de retrouver les limites du corps et de réintégré une sorte de combinaison terrestre. Le plus long a été de réintégrer mes extrémités (pieds et mains)

J’ai donc fait un compte rendu à Audrey qui m’a confirmé que son grand-père faisait parti de la résistance pendant la guerre. Je repense d’un coup à mon arrière grand-père qui faisait aussi parti de la résistance comme Albert. Il s’appelait Raymond. Peut-être étaient-ils amis ? Qui sait…

Image 1

Jean Paul qui colle…
il ne buvait pas que de l’eau !
03 juillet 2013

Allez hop ! je me dis ce matin, je reprends l’audiotel pour faire un peu de voyance !

Go ! 9h00 ça sonne, c’est parti ! Des histoires qui s’enchaînent ce matin tranquillement, jusqu’à cet appel de Viviane qui me demande si avec Roland elle va pouvoir refaire sa vie… Elle ne comprend pas pourquoi rien ne va avec Roland alors qu’elle le connait en ami depuis 3 ans et que depuis qu’ils ont flirté ensemble, Roland entre dans des colères folles, lui fait des scènes de jalousie terrible.

Viviane me raconte l’histoire de son couple, les disputes, les contretemps, la malchance flagrante dans son évolution matérielle avec Roland.

Et voilà qu’à nouveau je ressens un vide aspirant sous mes pieds, un froid intense, une douleur vive dans mon corps et une envie soudaine de taper sur mon bureau. Je me dis allons bon, voilà encore une âme perdue ou environnante.

J’en parle à Viviane qui me dit avoir perdu son mari Jean-Paul, il y a 2 ans d’un cancer car il était alcoolique. Et d’ailleurs cela lui fait penser que depuis 2 jours elle fait des cauchemars de son mari défunt. Elle continue à me dire que Roland voulait acheter une maison pour elle et rien ne se fait. Dans ses cauchemars elle voit Jean-Paul lui dire que si elle vit avec Roland il brûlera sa maison.

Pendant que Viviane me parle, j’ai l’impression de me battre avec Jean-Paul, je le sens tourner autour de moi, je ressens sa colère, sa jalousie et des piques sur mon dos. J’ai l’impression de vivre dans l’enfer, un tourbillon froid et angoissant, je vous assure c’est pas évident, on a envie de hurler CA SUFFIT !!!! STOP.

Je calme Viviane, car elle était dans un état de nervosité intense. J’utilise mes compétences de psy à ce moment là. On finit notre conversation et on raccroche. La matinée se passe, les sensations s’atténuent mais je me sens vidée et envie de manger comme 4.

À 14 h 00 j’ai toujours mal, je me dis « allez hop », j’appelle Francis pour qu’il m’aide à envoyer Jean Paul à la lumière et à ce moment précis, je ressens quelque chose qui se décolle de moi (Impossible à décrire désolée…). Donc je ne demande rien à Francis, puisque je vais mieux.

A 15 h 00. A nouveau, ces sensations désagréables me reviennent… plus fortes… avec une impression au fond de moi de dépression, de grand vide, j’ai envie de crier AU SECOURS AIDEZ MOI…. je saute sur mon skype et appelle Francis. OUF il est là. Je suis vidée, à plat, je n’arrive même plus à parler convenablement.

Francis me demande de visualiser une bulle protectrice, ce que je fais. Je me retrouve dedans en position de lotus. De suite je me dis QUEL SOULAGEMENT ! En une fraction de seconde, je me retrouve bien mieux ! Je sens mes chakras s’ouvrirent et récupérer de l’énergie.

Francis parle avec Jean Paul et le monte à la lumière. J’ai des images, mais je ne ressens absolument rien (ouf !). Francis demande au gardien du plan et EDL de me signifier que Jean-Paul est bien arrivé. A ce moment précis, je reçois une chaleur, une énergie qui me donne un frisson incroyable, comme une petite décharge douce électrique. Ce qui s’en suit fut magique. Je ne peux le décrire avec des mots… chaleur, joie, amour du tout, retrouvaille. Des larmes de bonheur intense me coulent sur les joues.

Je ressors de ma bulle et Francis vérifie que tout va bien. RAS. Plus personne…

Je comprends ce que je suis, je comprends pourquoi je vivais cela depuis toujours sans savoir que cela ne m’appartenait pas. Je comprends tant de choses…

Je ne suis plus tout à fait la même, et pourtant je ne me suis jamais sentie autant moi.

Marie-Anita ne savait pas…
06 juillet 2013

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Les 12 portes du Kaama

de editions-edilivre

Le Prix des choses

de editions-edilivre

Le Chant de Marie

de editions-edilivre

suivant