À propos de Sartre et de l'amour

De
Publié par

Poursuivant son plaidoyer pour une resacralisation de l'amour, c'est au plus redoutable de ses adversaires que s'en prend aujourd'hui l'auteur du Couple.

Pourquoi Sartre s'est-il attaché à démontrer la duperie de la passion amoureuse ? Pourquoi a-t-il porté sur le corps, la chair, le " féminin ", tout ce royaume ténébreux du louche et du visqueux, une condamnation radicale ? Nouvel avatar du grand courant universel de révolte contre la condition humaine, contre son impureté, courant qui s'exprime depuis le début des âges à travers les gnostiques et les puritains, l'attaque de Sartre, procédant d'une nostalgie d'absolu qu'elle laisse souvent transparaître, ne serait que défense et refuge contre sa propre tentation. En s'appuyant sur cette contradiction, en suivant l'évolution de l'écrivain à travers ses personnages, Suzanne Lilar en vient à découvrir un Sartre inconnu, secret, hanté par cela même qu'il s'est longtemps ingénié à bafouer. Ce n'est pas la moindre originalité de cet ouvrage de nous montrer un Sartre tenté par l'érotique toujours ici opposée à l'érotisme. Et ce n'est pas son moindre mérite, à l'encontre des philosophes du non et du désespoir, de plaider en faveur d'une philosophie du oui et du salut. Plaidoyer où le lecteur, en même temps qu'il admirera la rigueur et la subtilité de l'analyse critique, retrouvera la générosité et la ferveur qui animaient les pages du Couple.
Publié le : samedi 1 avril 1967
Lecture(s) : 38
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782246139096
Nombre de pages : 274
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Poursuivant son plaidoyer pour une resacralisation de l'amour, c'est au plus redoutable de ses adversaires que s'en prend aujourd'hui l'auteur du Couple.

Pourquoi Sartre s'est-il attaché à démontrer la duperie de la passion amoureuse ? Pourquoi a-t-il porté sur le corps, la chair, le " féminin ", tout ce royaume ténébreux du louche et du visqueux, une condamnation radicale ? Nouvel avatar du grand courant universel de révolte contre la condition humaine, contre son impureté, courant qui s'exprime depuis le début des âges à travers les gnostiques et les puritains, l'attaque de Sartre, procédant d'une nostalgie d'absolu qu'elle laisse souvent transparaître, ne serait que défense et refuge contre sa propre tentation. En s'appuyant sur cette contradiction, en suivant l'évolution de l'écrivain à travers ses personnages, Suzanne Lilar en vient à découvrir un Sartre inconnu, secret, hanté par cela même qu'il s'est longtemps ingénié à bafouer. Ce n'est pas la moindre originalité de cet ouvrage de nous montrer un Sartre tenté par l'érotique toujours ici opposée à l'érotisme. Et ce n'est pas son moindre mérite, à l'encontre des philosophes du non et du désespoir, de plaider en faveur d'une philosophie du oui et du salut. Plaidoyer où le lecteur, en même temps qu'il admirera la rigueur et la subtilité de l'analyse critique, retrouvera la générosité et la ferveur qui animaient les pages du Couple.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.