Adolescents en Algérie

De
Publié par

L'auteur tente de peindre de façon impressionniste une fresque tragi-comique composée de chroniques, de nouvelles, d'anecdotes, de tableaux autour de la ville de Djidjelli, dans laquelle la Guerre d'Algérie enferma des adolescents d'origine européenne et algérienne derrière des barbelés. La prétention de l'ouvrage n'est pas la datation historique, mais l'évocation de drames, d'ambiances, de mentalités, de coutumes...en affinant les analyses des rapports entre les communautés musulmane et chrétienne.
Publié le : mercredi 6 avril 2016
Lecture(s) : 2
EAN13 : 9782140006241
Nombre de pages : 282
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Graveurs de Mémoire
G
Pierre Eyrignoux
Adolescents en Algérie Djidjelli, une terre dans la peau
Petite Kabylie 1954  1962
Graveurs de Mémoire Série : Récits / Maghreb
Adolescents en Algérie
Graveurs de mémoire Cette collection, consacrée à l’édition de récits de vie et de textes autobiographiques, s’ouvre également aux études historiques. Depuis 2012, elle est organisée par séries en fonction essentiellement de critères géographiques mais présente aussi des collections thématiques.Déjà parus Bousquet (Bertrand),Prêtre de Paris, Une vie en Église,2016. Wamba (Philippe),Parenté, L’Odyssée d’une famille en Afrique et en Amérique,2016.
Guibourg (Catherine), Vayssettes-Vergès (Marie-Antoinette), Hier ne finira jamais, Résister hier et aujourd’hui,2016. Schmitz (Alain),Le temps d’une vie, Pilote de brousse, tome2,2016. Schmitz (Alain),Le temps d’une vie, Les ailes, tome1,2016.
Jacquemart (Anne),Quand le clairon sonne, Mémoires de guerre d’une petite fille sage de paris (1939 – 1945),2016.
Ozwald (Michel),Parcours d’un combattant, La revanche d’un pupille de l’Assistance publique,2016. Sigalas-Royer (Raymonde),Sauve qui peut ! 1940, Mémoires d’une jeune fille sous l’occupation,2016. Taïeb (Yves),L’enfant et la boutargue, Souvenirs,2015. Bessard (Xavier),Un directeur export au travers des continents, Pérégrinations d’un expert,2015. Chebrou (Jacqueline),Une jeune fille raconte…, Carnet de guerre, 1939-1945,2015. Flepp (Monique),Dans la courbe de la vague, 2015.
Pierre EYRIGNOUX Adolescents en Algérie Djidjelli, une terre dans la peau Petite Kabylie 1954 - 1962
© L'HARM ATTAN, 2016 5-7, rue de l'École-Polytechnique, 75005 Parishttp://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-08861-7 EAN : 9782343088617
DÉDICACE
Aux deux femmes de mes vies et aux deux magnifiques filles qu’elles m’ont données, à toute ma famille et à tous les Djidjelliens réunis.
PRÉFACE
Ce livre n’est pas un roman au sens classique du terme, ni même une collection de nouvelles, bien que certains chapitres puissent être considérés comme tels, encore moins un récit historique détaillé et chronologiquement précis de cette période bouleversante de la France et de l’Algérie, non plus que l’exposé de polémiques assassines et ressassées ayant déchiré les uns et les autres au cœur de ce conflit souvent fratricide, encore moins l’expression d’une revanche qui aurait muri pendant des années pour se déverser par l’écriture de mémoires à l’âge prétendu être celui de la sagesse. Les pages que je vous propose de parcourir, se voudraient être une fresque tragi-comique composée d’un ensemble de tableaux impression-nistes, voire pointillistes, d’une suite de chroniques illustrées d’anecdotes dramatiques ou cocasses, de ‘’gueules’’ pittoresques portraiturées, de visions plus nuancées des relations franco arabes à travers le prisme des mentalités existant dans deux types de sociétés bien différentes culturel-lement, mais unies dans le même amour de notre Terroir. Un lecteur qui commencerait le livre au hasard des pages, ne serait pas désorienté car il n’y a pas véritablement de fil narratif, les sujets abordés étant le plus souvent indépendants les uns de autres tant en ce qui con-cerne les acteurs impliqués que la datation des évènements, respectée dans les grandes lignes, sans prétendre à l’exactitude historienne. Aux personnages que je mets en scène dans certaines histoires, j’ai souvent donné des noms fictifs, à la demande des familles consultées, pour préserver leur anonymat. J’ai aussi conservé de vrais patronymes avec l’accord des parents et des enfants que cette exposition ne déran-geait pas. En revanche, les lieux, les situations, les évènements, les péri-péties, les portraits sont rigoureusement authentiques. J’espère que mes amis algériens et plus particulièrement ceux de Djidjelli ne prendront pas en mauvaise part la franchise, l’ironie, l’humour avec lesquels j’aborde certains sujets touchant à leurs coutumes et à la religion ; c’est ma manière de leur témoigner une amitié, un attachement, une complicité qui nous lient par- dessus les cultes, les origines ethniques et la politique, dans l’appartenance à une même famille de Djidjelliens malmenés par les vicissitudes de l’Histoire.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.