Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 3,49 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

sans DRM

Au cœur de l’Antarctique

De
141 pages
Le récit suit le parcours du Nimrod et de son équipage lors de l’expédition conduite par Ernest Henry Shackleton (1874-1922) et visant à atteindre le Pôle Sud magnétique.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Extrait
Les explorateurs s’élancent à la conquête des terres vierges, poussés soit par le goût des aventures, soit par le souci des recherches scientifiques, soit encore par le mystérieux attrait de l’inconnu. Dans la décision que je pris de partir pour l’Antarctique, je subis l’influence de ces trois mobiles des actions humaines.

Rapatrié pour cause de maladie avant la fin de l’expédition de la Discovery, j’avais gardé un ardent désir de revoir cet immense continent de glace et de neige. Les régions polaires laissent, en effet, sur ceux qui y ont combattu une empreinte dont les hommes qui ne sont jamais sortis du monde civilisé peuvent difficilement s’expliquer la puissance. J’étais, d’autre part, convaincu qu’une expédition organisée suivant les principes que j’avais arrêtés dans mon esprit serait fructueuse et permettrait de compléter et d’élargir l’œuvre déjà si considérable de la
Discovery.

Cette mission avait découvert la grande chaîne de montagnes qui court dans la direction nord-sud, du cap Adare au 82°17’ de latitude sud ; mais on ignorait si au-delà de ce point cette chaîne se prolongeait loin dans le sud-est ou dans l’est. Par suite, l’extension de la Grande Barrière vers le sud demeurait mystérieuse. Pareillement dans la direction de l’est, l’étendue de cet immense glacier était complètement inconnue, l’expédition de la Discovery n’ayant pu reconnaître les dimensions de la Terre du Roi Édouard VII. Enfin il était important d’étudier le mouvement d’écoulement de la Barrière. En outre de ces trois questions, une quatrième me préoccupait particulièrement. Au sud du 82°17’ de latitude, n’existait-il pas un haut plateau semblable à celui découvert par le capitaine Scott à l’ouest des montagnes de l’Ouest ?