Biographies et récits de vie

Les études réunies dans Biographies et récits de vie se situent au carrefour de questionnements multiples. Questionnements sur les rapports entre sciences sociales qui voudraient que la biographie, portant de façon plutôt totalisante sur des individus ou des élites, relèverait davantage de l'histoire, tandis que les récits de vie, menant en scène plutôt des fragments de personnalités individuelles ou collectives, relèveraient davantage de la sociologie ou de l'anthropologie. Questionnements sur les rapports entre individu et société, entre individualisme et déterminations sociétales. Questionnements sur les rapports de récrit - plutôt impersonnel et achevé - qui serait caractéristique de la biographie, et de l'oral - sollicité et inachevé - qui serait le propre des récits de vie. Questionnements sur les rapports de l'unité personnelle que privilégierait, voire majorerait, le genre biographique et de la fabrication de soi avec ses lignes de force mais aussi ses incertitudes que les récits de vie permettraient de mieux saisir. Questionnements sur la multiplicité des dimensions temporelles et spatiales de l'existence humaine. A l'égard de ces questionnements» Biographies et récits de vie brouille les clivages disciplinaires» introduit du tumulte dans les régularités, des ratés dans les parcours lisses, montre le jeu des projections, voire du romanesque, des mémoires et des reconstructions tant dans la formation des savoirs que chez les acteurs, qu'il s'agisse de personnalités exceptionnelles (Muhammad, Bourguiba), moyennes (notables) ou ordinaires (Juan de Tolède), d'individus (convertis), groupes (militants, employés de banque) ou communautés (émigrés).


Publié le : jeudi 18 décembre 2014
Lecture(s) : 17
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782821850491
Nombre de pages : 242
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Biographies et récits de vie
Kmar Bendana, Katia Boissevain et Delphine Cavallo (dir.)
Éditeur : Institut de recherche sur le Maghreb contemporain Année d'édition : 2005 Date de mise en ligne : 18 décembre 2014 Collection : Maghreb et sciences sociales ISBN électronique : 9782821850491
http://books.openedition.org
Édition imprimée Nombre de pages : 242
Référence électronique BENDANA, Kmar (dir.) ; BOISSEVAIN, Katia (dir.) ; et CAVALLO, Delphine (dir.).Biographies et récits de vie.Nouvelle édition [en ligne]. Rabat : Institut de recherche sur le Maghreb contemporain, 2005 (généré le 16 avril 2015). Disponible sur Internet : . ISBN : 9782821850491.
Ce document a été généré automatiquement le 16 avril 2015.
© Institut de recherche sur le Maghreb contemporain, 2005 Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540
Les études réunies dans Biographies et récits de vie se situent au carrefour de questionnements multiples. Questionnements sur les rapports entre sciences sociales qui voudraient que la biographie, portant de façon plutôt totalisante sur des individus ou des élites, relèverait davantage de l'histoire, tandis que les récits de vie, menant en scène plutôt des fragments de personnalités individuelles ou collectives, relèveraient davantage de la sociologie ou de l'anthropologie. Questionnements sur les rapports entre individu et société, entre individualisme et déterminations sociétales. Questionnements sur les rapports de récrit - plutôt impersonnel et achevé - qui serait caractéristique de la biographie, et de l'oral - sollicité et inachevé - qui serait le propre des récits de vie. Questionnements sur les rapports de l'unité personnelle que privilégierait, voire majorerait, le genre biographique et de la fabrication de soi avec ses lignes de force mais aussi ses incertitudes que les récits de vie permettraient de mieux saisir. Questionnements sur la multiplicité des dimensions temporelles et spatiales de l'existence humaine. A l'égard de ces questionnements» Biographies et récits de vie brouille les clivages disciplinaires» introduit du tumulte dans les régularités, des ratés dans les parcours lisses, montre le jeu des projections, voire du romanesque, des mémoires et des reconstructions tant dans la formation des savoirs que chez les acteurs, qu'il s'agisse de personnalités exceptionnelles (Muhammad, Bourguiba), moyennes (notables) ou ordinaires (Juan de Tolède), d'individus (convertis), groupes (militants, employés de banque) ou communautés (émigrés).
SOMMAIRE
Liste des auteurs
Liminaire Pierre Robert Baduel
Biographies et récits de vie
Biographies et récits de vie. Démarches croisées et histoires multiples Introduction Kmar Bendana, Katia Boissevain et Delphine Cavallo L’individu, fenêtre sur le social : disciplines et corpus Les mystères de la vie, les blancs de la biographie La biographie, passerelle vers le temps
Écrire la vie de Muhammad L’historien face à la Tradition Hichem Djaït Une fondation tardive et marginale Le travail d’élaboration d’une Tradition Les « Dits » de Muhammad et la Tradition La vie d’un prophète ou l’histoire de l’islam naissant ? La Révélation ou l’urgence de fixer une vie exemplaire Entre orientalisme et histoire, aujourd’hui
Exploiter les données d’entretiens biographiques en sociologie Le cas des trajectoires socioprofessionnelles et militantes tunisiennes Michaël Béchir Ayari La dynamique de la socialisation Comprendre les trajectoires biographiques et l’engagement politique des opposants tunisiens L’analyse des données biographiques
Les dossiers des employés de la Banque impériale ottomane Edhem Eldem Une mine d’informations biographiques Parcours professionnels et réseaux sociaux Une population polyglotte, multiconfessionnelle et pluriethnique La construction d’une culture professionnelle Une institution financière internationale et ottomane
« Les livres de notables »Tentative pour distinguer un nouveau genre biographique du bas Moyen Âge arabe Khaled Kchir Comment définir un nouveau genre biographique ? La naissance d’un genre nouveau e Àl’orée du xiii siècle : une gestation Safadî : la quête inlassable d’un statut La biographie : une autre manière d’écrire l’histoire Conclusion
Les récits de conversion
D’une histoire personnelle romancée à l’analyse sociologique d’un engagement religieux Loïc Le Pape Le récit de conversion comme expérience historique située Le récit de conversion comme œuvre Le récit de conversion comme fiction
La biographie, un genre historique retrouvé Bartolomé Bennassar Un fil d’Ariane entre les générations Une somme d’expériences sociales Une récupération de l’existentiel
Au fil des générations, la migration hadramie Sylvaine Camelin Les récits de vie : une pratique de l’ethnographie Spécificité de l’emploi du récit de vie pour la question migratoire L’âge du locuteur : une question de méthodologie
Relire les biographies de Bourguiba Vie d’un homme ou naissance d’une nation ? Kmar Bendana Biographie et autobiographie : deux sous-genres liés Biographes pas dupes mais… prudents Vie privée / vie publique Une parenté problématique entre deux genres
Débat. La question des fondations de l’islam
La construction des savoirs religieux dans les premières générations de musulmans Alfred-Louis de Prémare Construction des savoirs Un cadre spatio-temporel large Coran-Hadîth
Pour une autre intelligibilité de la question des fondations de l’islam Abdelmajid Charfi
La question des fondations de l’islam Réponse à Abdelmajid Charfi Alfred-Louis de Prémare
Études
Le doute de l’historien Sabina Loriga
e L’installation des Andalous à Tunis au xvii siècle Un second quartier dans Bâb Suwayqa ? André Raymond e Le « souvenir spatial » d’une opération d’urbanisme du xvii siècle dans le faubourg de Bâb Suwayqa Une implantation andalouse au nord du faubourg de Bâb Suwayqa
Dresser un plan de Tunis au début des années 1860 Jean-Luc Arnaud Un outil de projet Un instrument de connaissance et de gestion Une conjoncture défavorable Le plan de Milhau et Zagrzevski Une conception défectueuse
Relire Said ? L’Outre-Occident dans l’universalisation des sciences sociales Pierre Robert Baduel I. La thèse deL’Orientalisme: un biais cognitif originel dirimant II. Essai épistémologique ou « livre partisan » ? Grandeur et limites deL’Orientalisme III. Said aprèsL’Orientalisme: une pensée ferme sur la posture, des évolutions nuancées mais significatives sur le fond ? IV. Des fondements de la critique saïdienne desarea studies V. Situation de l’œuvre critique saïdienne Conclusions
Résumés : biographies et récits de vie
Résumés Hichem DJAÏT. Écrire la vie de Muhammad : l’historien face à la Tradition Michaël BÉCHIR AYARI. Exploiter les données d’entretiens biographiques en sociologie : le cas des trajectoires socioprofessionnelles et militantes tunisiennes Edhem ELDEM. Les dossiers des employés de la Banque impériale ottomane Khaled KCHIR. “Les livres des notables” : Tentative de distinguer un nouveau genre biographique du bas Moyen Âge arabe Loïc LE PAPE. Les récits de conversion : d’une histoire personnelle romancée à l’analyse sociologique d’un engagement religieux Bartolomé BENNASSAR. La biographie : un genre historique retrouvé Sylvaine CAMELIN. Au fil des générations, la migration hadramie Kmar BENDANA. Relire les biographies de Bourguiba. Vie d’un homme ou naissance d’une nation ?
Abstracts Hichem DJAÏT. Writing the life of Muhammad: Historians facing Tradition Michaël BÉCHIR AYARI. Exploiting biographical interviews in sociology: Tunisian socio-professional and militant trajectories Edhem ELDEM. The Imperial Ottoman Bank and its employees’ files Khaled KCHIR. “The books of notables”: an attempt to characterize a new biographical genre in the Arab lower Middle Ages Loïc LE PAPE. Conversion narratives: from romanced personal story to sociological analysis of a religious commitment Bartolomé BENNASSAR. Biography: revisiting a historical genre Sylvaine CAMELIN. Hadrami migration, a cross generation phenomena Kmar BENDANA. Re-reading Bourguiba’s biographies. Life of a man or birth of a Nation ?
ﺺﻴﺨﻠﺗ
ﺺﻴﺨﻠﺗ
Résumés : débat
Résumés Alfred-Louis DE PRÉMARE. La construction des savoirs religieux dans les premières générations de musulmans Abdelmajid CHARFI. Pour une autre intelligibilité de la question des fondations de l’islam Alfred-Louis DE PRÉMARE. La question des fondations de l’islam Réponse à Abdelmajid Charfi
Abstracts Alfred-Louis DE PREMARE. The construction of religious knowledge in the first generations of muslims Abdelmajid CHARFI. For an other understanding of the question of the foundation of islam Alfred-Louis DE PRÉMARE. The question of the foundation of islam. A reply to Abdelmajid Charfi
ﻦﺼﻴﺨﻠﺗ
Résumés : études
Résumés Sabina LORIGA. Le doute de l’historien e André RAYMOND. L’installation des Andalous à Tunis au xvii siècle : un second quartier dans Bâb Suwayqa ? Jean-Luc ARNAUD. Dresser un plan de Tunis au début des années 1860 Pierre Robert BADUEL. Relire Said ? L’Outre-Occident dans l’universalisation des sciences sociales
Abstracts Sabina LORIGA. The historian’s doubt th Acentury: a secondndré RAYMOND. The Andalusian's installation in Tunis in the xvii neighbourhood in Bâb Suwayqa? Jean-Luc ARNAUD. Drawing up a map of Tunis in the 1860's Pierre Robert BADUEL. Re-reading Said? Beyond Occident in the universalization of social sciences
ﻰﺼﻴﺨﻠﺗ
Liste des auteurs
Thème
1Iep d’Aix-en-Provence.Michaël Béchir Ayari, science politique, doctorant à L’ 2Kmar Bendana, histoire, Ishmn/université de La Manouba, Tunis. 3Bartholomé Bennassar, histoire, université de Toulouse Le Mirail, Toulouse. 4Katia Boissevain, anthropologie, Irmc, Tunis. 5Sylvaine Camelin, ethnologie, université de Paris X, Nanterre. 6Delphine Cavallo, science politique, doctorante à L’Iep d’Aix-en-Provence – Irmc, Tunis. 7Hichem Djaït, histoire, université de Tunis. 8Edhem Eldem, histoire, université de Boðaziçi, Istanbul. 9Khaled Kchir, histoire, FSHS/université de Tunis. 10Loïc Le Pape, sociologie, doctorant à l’Ehess (Shadyc), Marseille.
Débat
11Abdelmajid Charfi, islamologie, université de La Manouba, Tunis. 12Alfred-Louis de Prémare, islamologie, université de Provence- Iremam, Aix-en-Provence.
Études
13Jean-Luc Arnaud, histoire, Cnrs – Irmc, Tunis. 14Pierre Robert Baduel, sociologie politique, Cnrs – Irmc, Tunis. 15Sabina Loriga, histoire, Ehess, Paris. 16Iremam, Aix-en-Provence.André Raymond, histoire, université de Provence-
Liminaire
Pierre Robert Baduel
1L’Institut de recherche sur le Maghreb contemporain (IRMC) voit aboutir avec cette première livraison le projet de publication périodique que j’ai présenté en 2004 devant le Conseil scientifique du Pôle Maghreb. Je voudrais exposer ici, au seuil de cette nouvelle entreprise, les motifs de ce projet et les objectifs assignés àAlfa. Maghreb et Sciences sociales. 2Dès sa création en 1992, l’institut a mis en place une politique éditoriale. D’abord une politique d’édition d’ouvrages collectifs ou d’auteurs. Les premiers étaient l’aboutissement des programmes collectifs menés par les chercheurs en poste à l’institut. Les seconds la publication de thèses d’anciens allocataires de recherche. Par ailleurs, relançant le titre d’un bulletin créé en 1988 par le Centre de Documentation Tunisie-Maghreb (CDTM) dont le riche fonds de documentation devait constituer la base de l’actuelle bibliothèque de l’IRMC, l’institut avait assigné comme objectif à la nouvelle série deCorrespondancesde constituer « un instrument de liaison entre les chercheurs et un organe de publicité de leurs travaux », en accueillant « des positions de recherche, des résumés de thèses, le motif d’un colloque ou d’un séminaire, l’intérêt d’archives en quelques lignes de synthèse... » . Deux raisons majeures ont conduit à chercher à faire évoluer ce bulletin. D’abord 1 l’évolution des techniques qui permettent que désormais la fonction d’information soit assurée autrement. Ensuite, ayant conservé cette fonction mais publiant aussi des éléments de travaux de recherche ou de thèses, le bulletin n’avait cependant pas le statut d’une revue scientifique. Il fut alors proposé d’une part que la fonction d’information soit désormais remplie par un bulletin électronique avec une efficacité incomparable s’agissant de la rapidité, de la commodité et de l’ampleur de la diffusion :IRMC Com’été créé à cette fin, il paraît tous les deux mois environ a depuis février 2004 ; et d’autre part que la partie scientifique soit amplifiée et transformée grâce à la création d’une publication remplissant tous les critères de qualification d’une publication scientifique. Ainsi est né le projet d’Alfa. 3Instruit par mes expériences antérieures2, j’ai présenté un projet ambitieux sur le plan scientifique et réaliste sur le plan opérationnel. Il ne pouvait s’agir d’ajouter à – voire de concurrencer – desrevuesexistantes, françaises ou maghrébines : l’institut n’a pas les ressources humaines pour assurer plusieurs livraisons annuelles. Il ne pouvait pas davantage être question de créer unannuaire, d’abord parce queL’Année du Maghrebqui a succédé à l’Annuaire de l’Afrique du Nordoccupe avec succès ce créneau et surtout parce que l’annuaritédes contributions (récurrence des mêmes rubriques, annualité du contenu des articles, ...) est un objectif impossible à atteindre par une structure qui dispose de chercheurs de qualité mais seulement pour des durées limitées. La formule retenue vise un objectif raisonnable : une publication de sciences humaines et sociales, à comité scientifique, à livraison unique annuelle, thématisée pour une première partie et ouverte pour une seconde partie, privilégiant le terrain maghrébin mais soucieuse en même temps d’insérer les travaux sur le Maghreb dans le débat général des sciences humaines et sociales. 4La publication d’une première livraisonhors série, constituée d’un choix d’études publiées par les chercheurs et doctorants en place à l’institut entre 1992 et 2003 a permis de mettre au point le format, d’établir la charte graphique et de dessiner la maquette de couverture. Cela a donnéAlfa 2004« Maghreb, dimensions de la complexité », dont Anne-Marie Planel a assuré la coordination.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Public et privé en Islam

de institut-de-recherche-sur-le-maghreb-contemporain

L’enseignement supérieur dans la mondialisation libérale

de institut-de-recherche-sur-le-maghreb-contemporain

Le Maghreb dans l’économie numérique

de institut-de-recherche-sur-le-maghreb-contemporain

suivant