//img.uscri.be/pth/c51e8611a29ed97fceee5e1f8f822a3d44f2823e
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Boko Haram ? Pourquoi pas

De
186 pages
L'auteur a passé 40 ans au Cameroun, où il a été, entre autres, chargé des mineurs avant, pendant et après la prison. À la fin de ces 40 ans, une question reste sans réponse : à leur sortie de prison, quelle solution proposer à ces jeunes sans métier, rejetés par la société ? Poussés par la faim et la misère, comment éviter que les rangs de Boko Haram ne deviennent leur solution ? Ces chroniques relatent la vie de la prison de Bafia, ses bâtiments, ses encadreurs, ses pensionnaires et surtout ses mineurs. Ce sont eux qui ont demandé à raconter leur vie, leur histoire.
Voir plus Voir moins
trouvent en résidence à la prison de BaIa, au Cameroun. Un musulman, Ahoudou, les autres plus ou moins chrétiens. Après la prière de 15 heures, ils sortent tous de la pièce qui sert de mosquée, en uniforme : une gandoura cousue dans le même tissu-pagne. Conversions rapides !
Réponse du porte-parole habituel du groupe :  — Tu comprends, Vieux Blanc, on nous donne une gandoura, et beaucoup à manger, le soir. On va encore faire comment ? La faim et la misère comme auxiliaire de Boko Haram. À la sortie de prison, sans métier, rejetés par la société, que leur proposer pour éviter Boko Haram ?
avant, pendant et après la prison. À la In de ces 40 ans, une
Frère François Brochard
Boko Haram ?Pourquoi pas C’est mieux que de mourir en prison, non ?
Chroniques de la prison de Bafia, 20102014
%RNR +DUDP " 3RXUTXRL SDV &¶HVW PLHX[ TXH GH PRXULU HQ SULVRQ QRQ "
)UqUH )UDQoRLV %URFKDUG%RNR +DUDP " 3RXUTXRL SDV &¶HVW PLHX[ TXH GH PRXULU HQ SULVRQ QRQ "
GH %DILD  &KURQLTXHV GH OD SULVRQ 
Essai
‹ /¶+DUPDWWDQ   UXH GH O¶(FROH3RO\WHFKQLTXH  3DULV KWWSZZZKDUPDWWDQIU GLIIXVLRQKDUPDWWDQ#ZDQDGRRIU KDUPDWWDQ#ZDQDGRRIU ,6%1   ($1  
Pour Ismaël, qui est mort en prison, avec une chaîne au pied.
INTRODUCTION
Junior ! Tu es de nouveau ici ?Je t’ai vu quand? Il y a quinze jours en ville, tu passais sur ton vieux vélo. Les policiers me guettent, et ils mettent sur mon dos tous les vols de la ville. Mais quand même tu as bien fait quelque chose, non ? Oui, mais presque rien. Toi aussi tu es dedans, Daniel ? Vous vous plaisez en prison ou quoi ?C’est la troisième fois, vous deux.On ne peut pas vivre à Bafia, pas de travail, pas de métiers, rien, les gens ne nous aiment pas. Quand on sort d’ici, on monte au nord. L’autre nom du Nord ? Boko Haram. Là du travail et de l’argent assurés; des femmes aussi, diton. Pourquoi hésiter ? Des jeunes en prison en Afrique, ça ne manque pas. Voyons ceux qui échouent dans la prison d’une petite ville du Centre Cameroun, en bordure d’un des grands axes routiers du pays. Ils se retrouvent au milieu de détenus en provenance de toutes les provinces du Cameroun et même des Républiques voisines. Pourquoi dire que certains de ces adolescents, après un séjour plus ou moins long en