Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 10,13 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Bref carillon des perce-neige

De
122 pages
Sagesse pour quand c'est dur : le sujet est inépuisable. Ici, il est question des coups durs de l'existence, de ces moments redoutables où le destin frappe. Cet ouvrage choisit ce que les Evangiles appellent "la meilleure part", cultive le goût du bonheur jusque dans l'adversité. Puisse le lecteur se sentir rejoint dans les combats qu'il mène à temps et à contretemps pour que la douceur et le sourire aient, malgré tout, le dernier mot !
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Evelyne Frank
Le bref carillon des perce-neige Sag 'r
Le bref carillon des perce-neige Sagesse pour quand c’est dur
Evelyne Frank Le bref carillon des perce-neige
Sagesse pour quand c’est dur
© L’HARMATTAN, 2013 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-01420-3 EAN : 9782343014203
« Jeprends une poignÉe de sel, je la jette en plein ciel: comme un vivant feu d’artifice mille Étoiles soudain y fleurissent! (...) Et le bref carillon des perce-neige rit dans le profond jardin silencieux de la nuit»
Claude Vigée,Mon heure sur la terre, Paris, Galaade éditions, 2008, p. 754.
PrÉfaceSagesse pour quand c’est dur...
Le sujet est inépuisable. J’ai proposé un premier ouvrage sur ce thème, paru chez L’Harmattan en 2012:Les roses s’adossent au mur.Il parlait de la difficulté du quotidien. Il y avait, dans ces circonstances, le ferme projet de ne pas se laisser décourager et même l’ambition d’entrer dans une célébration de la vie malgré tout, pour son bonheur propre et pour celui des autres, jour après jour. Ceci demeure. Mais ici, «quand c’est dur» désigne les moments où frappe le destin. Il s’agit de faire face à l’adversité : la haine de soi, l’inimitié des autres, la mort d’un proche, la maladie ou le vieillissement. La nuit se porte à notre rencontre. Nous ne pouvons pas l’éluder. Nous nous y engagerons donc et, en complicité avec le Vivant, suscite-rons l’aurore, pourtant reçue par pure grâce. Et le bref carillon des perce-neige rira dans le profond jardin silencieux ! Ce ne sera pas sans peine. Il y aura combat. Mais nous tiendrons bon, avec d’autres.
9