//img.uscri.be/pth/c97a7cafae2c9ca221f3bb1fb82f2c6b6124cddc
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 14,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

"Ce qui m'importe c'est d'ouvrir l'avenir"

182 pages
Pierre de Givenchy nous a quittés le jour de la Saint Valentin, le 14 février 2015. Éducateur, prêtre à la rencontre de jeunes, il s'est engagé personnellement et a inventé les animations d'écriture avec les adolescents, dont les textes ont été publiés. Il a été un accoucheur de la parole des autres et croyait à la force du livre. Quelques-uns de ses amis se sont rencontrés pour mieux l'entendre encore et rassembler plusieurs textes de lui, écrits ici ou là, ainsi que divers témoignages de personnes marquées par ses interventions et sa personnalité.
Voir plus Voir moins
Collectif « Ce qui m’importe, c’est d’ouvrir l’avenir » Pierre de Givenchy à l’œuvre
livre_pierre_24_9_16.indd1
25/09/16 21:34
livre_pierre_24_9_16.indd2
25/09/16 21:34
« Ce qui m’importe, c’est d’ouvrir l’avenir » – Pierre de Givenchy à l’œuvre
livre_pierre_24_9_16.indd 3
25/09/16 21:34
Collection « Vivre et l’Écrire » fondée par Pierre de Givency
voir la liste des titres de la collection en fin d’ouvrage
livre_pierre_24_9_16.indd 4
25/09/16 21:34
Collectif
« Ce qui m’importe, c’est d’ouvrir l’avenir » – Pierre de Givenchy à l’œuvre
livre_pierre_24_9_16.indd 5
25/09/16 21:34
livre_pierre_24_9_16.indd 6
© L’Harmattan, 2016 57 rue de l’ÉcolePolytechnique, 75005 Paris
ttp://www.librairiearmattan.com diffusion.armattan@wanadoo.fr armattan1@wanadoo.fr
ISBN : 978-2-343-10216-0 EAN : 9782343102160
25/09/16 21:34
Quelques échos de la voix de Pierre de Givenchy
Pierre nous a quittés le jour de la Saint Valentin, le 14 février 2015. Étant de ses amis, nous nous sommes rencontrés à quelques-uns pour mieux l’entendre encore, et nous avons rassemblé plusieurs textes de lui, écrits ici ou là. Nous avons également retenu divers témoignages de personnes qui ont été marquées par ses interventions et sa personnalité. Cela nous a permis de construire ce livre.
Le paradoxe est que Pierre, qui a encouragé et favorisé la publication de nombreux livres, notamment en recueillant la parole d’adolescents, n’a lui-même rédigé et publié aucun livre écrit par lui seul et signé de son nom. Il était silencieux sur son compte et totalement à l’écoute de l’autre. Il n’est pas question ici de proposer un livre en prétendant faire le tour des mille aspects de sa vie. D’ailleurs, il n’aurait pas aimé.
Toujours tourné vers l’avenir, il était un précurseur, une manière de Jean Baptiste, bousculant les abitudes et ouvrant un cemin. Il voulait dépasser les limites des diverses religions, y compris la sienne, pour appeler cacun à une existence plus rice et plus eureuse.
Il a cangé la vie de beaucoup de personnes qui ont vu son action et qui ont été sensibles à sa façon d’écouter cacun avec admiration. Sa simple présence était un encouragement à avancer, à aimer davantage.
Parmi ses mots préférés, il n’y avait pas celui de religion ni même celui de spiritualité : il y avait l’action. Il disait souvent : « Je suis un omme d’action. » C’était le mot de son maître en pilosopie, Maurice Blondel, dont l’ouvrage principal est intitulé L’Action.
Pierre ne s’est pas contenté des mots, il a voulu agir. Oui, que les coses cangent. Ainsi, il a observé l’ennui mortel des adolescents dans certaines écoles. Il a fait en sorte que ça cange. Avec un carisme exceptionnel, il est allé au-devant d’eux avec des questions brèves qui les intéressaient. Les professeurs, médusés, ont ouvert de grands yeux en voyant leur classe devenir un foyer de vie. Pierre savait comment faire jaillir la parole et l’écriture cez des adolescents qui semblaient amorpes. Ils ont su dire et écrire ce qu’ils avaient sur le cœur. À partir de là, de vrais livres ont été écrits et les coses ont cangé.
Vivre et l’Écrire, association issue de Recouvrance, où vivait Pierre, a été une action qui, sous diverses formes, s’est largement répandue. Autre exemple, avec le même esprit. À Orléans, Pierre a ouvert la maison qu’il abi-tait à des groupes d’inspirations très différentes. Ils se sont côtoyés en respectant les
livre_pierre_24_9_16.indd 7
7
25/09/16 21:34
identités, apprenant la coabitation dans la différence. Caque groupe étant eureux de s’exprimer dans un lieu où il pouvait canter sa joie de vivre. Le jour de l’enterrement de Pierre, ces groupes ont exprimé leur reconnaissance par des cants décirants, d’une beauté et d’une puissance profonde qui a ému toute lassistance.
Le livre que nous proposons n’a pas pour but d’ériger une statue en l’onneur de Pierre. Notre intention est de donner envie à ceux qui l’ont connu, et peut-être à d’autres personnes, de regarder l’avenir avec lui. Comment avancer dans l’esprit de fraternité universelle qui a animé toute l’action de Pierre ?
livre_pierre_24_9_16.indd 8
8
Al. B.
25/09/16 21:34
Quelques échos de la vie de Pierre
En septembre 2014, l’ASLA (Association Solidarité Loiret-Algérie) avait organisé une rencontre autour du livre algérien ; Pierre y était invité mais n’avait finalement pas pu venir. L’ALSA avait alors eu l’idée de demander aux participants qui le connaissaient d’écrire cacun un petit mot à Pierre, et de les lui faire parvenir.
J’avais écrit : « Pierre est un omme généreux, totalement dépourvu de mécanceté et de mesquinerie. Il sait voir cez l’autre l’énergie qui l’abite et il peut nous “contaminer” avec son désir d’un monde où les ommes sont frères. Habité par le divin, il est profondément umain, et nous rend plus umains. Merci de partager ainsi avec nous les étincelles du feu qui t’abite, Pierre. »
Et Pierre m’avait ensuite écrit, avec émotion : « Un grand merci pour ce que tu as écrit à mon sujet à l’ASLA. Je m’y suis profondément retrouvé. »
S’il avait ce livre entre les mains, Pierre s’y retrouverait-il également ? C’est notre souait,ànoustousquiavonsimaginécelivre.Nonpasluirendreunommagefunèbre, mais continuer à faire vivre ce qui rendait Pierre si vivant, et nous à sa suite aussi vivants.
Une telle existence reflétée dans quelques pages, quelle folie ! Comme l’a dit un de ses grands amis, à propos de ce que nous voudrions dire de Pierre : « Ça déborde de nos mains. » Voici donc un livre plein de « merci », un livre plein de « encore ». Dans tous les textes à notre disposition, ceux écrits par Pierre et ceux à lui consacrés, il a donc fallu faire le coix douloureux d’abandonner tel ou tel, accepter que ce livre soit forcément impuissant à dire la force de vie qui, toujours, a animé Pierre et l’a mis en mouvement pour et avec les autres.
Je suis moi aussi partagée entre le désir de raconter toutes ces anecdotes liées au grand vivant qu’a été Pierre et le désir de ne pas m’appesantir. Il n’aurait pas aimé qu’on en fasse trop… Alors juste ce dernier éclair, dans les jours qui ont précédé sa mort : je parlais à Pierre de textes écrits en atelier d’écriture après l’attentat contreCarlie Hebdo (des textes allant de l’abattement à l’espoir, constituant sans le vouloir un rituel), je lui racontais la manifestation à Orléans (les crayons brandis au moment de laMarseillaise). Et Pierre, si peu de temps avant sa mort, avait écrit sur l’un de ses nombreux petits bouts de papier :
livre_pierre_24_9_16.indd 9
9
25/09/16 21:34