Correspondant de la Grande Guerre

De
Publié par

Notre métier n'est pas de faire plaisir, non plus de faire du tort, il est de porter la
plume dans la plaie.



Cette maxime d’Albert Londres (1884-1932) résume l'idéal de ce grand reporter qui
demeure une référence pour les journalistes contemporains.
Depuis sa mort dans l’incendie du bateau qui le ramenait de Chine où il avait découvert
un vaste complot… le Prix Albert Londres récompense les meilleurs journalistes
francophones.


Le présent enregistrement nous donne à entendre ses reportages du front français pour
Le Petit Journal. Il a déjà couvert alors pour ce quotidien très lu les combats de l’armée
d’Orient. Comme il le dit : «Je débarque de Salonique. Pendant vingt-sept mois, j’ai
accompagné nos armées en exil. J’étais avec elles aux Dardanelles, cul-de-sac de la mort,
en Serbie dans les villages aux maisons noires, en Macédoine sous la fièvre. J’arrive de chez
Sarrail et tombe chez Pétain.» Vivant au jour le jour avec les poilus, il observe, analyse et
transmet, et ce qu’il nous transmet, avec une verve et une puissance peu commune, nous
fait frémir encore, 90 ans plus tard!


La voix caractéristique de Marc De Roy, excellent comédien, incarne avec puissance et
conviction l’engagement d’Albert Londres qui ne cessera, sa vie durant, de se battre contre
la censure et le bourrage de crâne !


Publié le : mardi 1 janvier 2008
Lecture(s) : 53
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782874450181
Nombre de pages : non-communiqué
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Correspondant de la Grande Guerre
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.